METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· M-I sur Google+
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
· M-I Skin Firefox
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· AVATAR (se) - J…
· KLOGR (it) - Ga…
· AVULSED (sp) - …
· IMMOLATION (usa…
· SIDILARSEN (FRA…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· AVANTASIA (de) …
· THE DILLINGER E…
· CANNED HEAT (US…
· GAMMA RAY (de) …
· HELLFEST OPEN A…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 142 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

BLACKMORE'S NIGHT (usa) - Candice Night (Juil-2015/VF-EV)


Si Ritchie Blackmore reste de nos jours une figure emblématique et mystérieuse de la scène Metal Rock, il n'en demeure pas moins que depuis de nombreuses années il se consacre à son style de prédilection : la musique médiévale. Le bougre a gravé en lettre d'or son nom au panthéon du Hard Rock avec ses deux formations mythique que sont DEEP PURPLE et RAINBOW. En trente ans, il a enregistré quelques-uns des albums incontournables pour tout amateur de Rock qui se respecte ! Des pépites inégalées qui touchent de nouvelles générations au fil du temps. Des monuments gorgés de classiques qui sont devenus des hymnes intemporels. Pourtant en 1997, il décide de lâcher l'affaire pour former BLACKMORE'S NIGHT avec celle qui deviendra par la suite sa compagne : Candice Night. Exit la tenue noire, le roi de la Fender préférant s'exhiber en tenue de ménestrel dans des châteaux qui vous font voyager à travers le temps, une expérience unique selon Candice Night. 18 ans plus tard l'homme en noir est toujours sur le devant de la scène et nous revient avec son dixième album All Our Yesterdays. Une belle occasion pour soumettre la charmante Candice aux questions de votre serviteur. Entretien avec une artiste épanouie qui apprécie chaque moment passé aux côtés de son guitariste de génie ! Magnéto Candice, c'est à toi !

Line-up
: Candice Night (chant), Ritchie Blackmore (guitare), David Baranowski (claviers), Elizabeth Cary (violon), Mike Clemente (basse, mandoline et guitare), Malcom Dick (batterie et percussions)

Discographie : Shadow Of The Moon (1997), Under A Violet Moon (1999), Fire At Midnight (2001), Past Time With Good Compagny Live (2002), Ghost Of A Rose (2003), Beyond The Sunset-The Romantic Collection (2004), Village Lanterne (2006), Winter Carols (2006), Secret Voyage (2008), Autumn Sky (2010), A Knight In York (DVD - 2012), Dancer And The Moon (2013), All Our Yesterdays (2015)

Traduction : Laurent Machabanski



Metal-Impact. Bonjour Candice, comment vas-tu ?
Candice Night. Nous avons eu un spectacle étonnant dans un château la nuit dernière donc j'ai toujours le vent en poupe avec l'énergie et la magie qui va avec. Tout est parfait.

MI. Comment se déroule la tournée ?
Candice. Ça se passe vraiment bien. Je suis un peu surprise de la chaleur en Europe en ce moment. Il me semble que chaque jour la température est aux alentours de 32 degrés ce qui endommage les cordes et les roseaux des instruments. Nous avons eu pas mal de problèmes techniques en raison des conditions atmosphériques, et d'autres problèmes indépendamment du spectacle sont intervenus qui se sont avérés plutôt amusant. Les fans sont incroyables et nous avons interprété quelques chansons du nouveau cd qui devrait sortir en septembre et qui s'intitule "All Our Yesterdays".

MI. Aimez-vous être en tournée ?
Candice. Heureusement. Ritchie a passé de nombreuses années en tournée. Il est maintenant arrivé à la conclusion qu'il jouera seulement là où il le souhaite. Il ne voyagera pas trop loin et ne fera pas trop de spectacles à la suite, de sorte que nous pouvons tous les deux nous donner à cent pour cent. Quand nous entrons sur scène nous ne sommes pas fatigués de la route. Alors être en tournée avec ce groupe en ce moment est un rêve. Ce n'est pas un voyage épuisant. Nous profitons des moments et nous jouons bien pendant plus de deux heures au cours de chaque concert. Nous avons du temps libre pour profiter des endroits où nous sommes. Nos enfants viennent avec nous et par conséquent cela se transforme aussi des vacances en famille. C'est le mélange parfait entre les affaires et le plaisir. De ce fait, on ne ressent jamais le milieu des affaires.

MI. Comment était le spectacle à Paris à l'Olympia ?
Candice. Formidable. Les fans sont toujours étonnants avec nous. Le lieu est excellent. L'acoustique était brillante. Nous ne pouvions pas rêver d'une meilleure salle de concert.

MI. Ce n'était pas la première fois que vous jouez à l'Olympia. Quel est votre sentiment à propos de ce lieu ?
Candice. Cela m'étonne toujours d'avoir des moments de calme dans le vestiaire avant le spectacle. Je pense à toutes les légendes incroyables qui ont foulé la scène où tu es sur le point de monter. Nous essayons de capter toute leurs énergies.

MI. Quels sont les meilleurs souvenirs que tu as vécus à Paris ?
Candice. Le jour avant le spectacle, mes enfants et moi nous avons fait tout notre possible pour faire du tourisme pendant une journée. Nous sommes allés au sommet de la Tour Eiffel, nous avons visité la cathédrale Notre-Dame, le Louvre ... Le patronyme de ma fille est Esméralda en référence au bon cœur de gitane dans le bossu de Notre-Dame. Dès qu'elle a découvert que nous nous dirigions vers Paris elle a demandé à y aller. Le patronyme de mon fils est Dartanyan du roman Les trois mousquetaires. La France est bien représentée dans ma famille. Lorsque nous avons quitté la France et pris le petit déjeuner en République tchèque ma fille de cinq ans a déclaré: "les croissants en France sont tellement meilleurs." C'est si drôle d'entendre ça de la bouche d'un enfant de cinq ans. Elle est plutôt mondaine pour son âge.

MI. Vous avez joué dans de nombreux châteaux avec votre groupe : comment étaient ces expériences ?
Candice. Magique. Lorsque le temps est parfait avec juste une légère brise, la pleine lune est à son zénith, les murs du château de pierre entourent le public comme une étreinte, et quelques milliers de personnes sont tous habillés en costume chantant des chansons que vous avez créées. La tour de l'horloge sonne au loin. Si vous ressentez cela rien qu'une fois dans votre vie, c'est quelque chose que vous n'oublierez jamais. Nous avons la chance de vivre l'expérience à chaque fois que nous donnons un concert.

MI. Souhaitez-vous faire la même chose dans certains châteaux français ?
Candice. Bien sûr. J'ai entendu dire que la France a les meilleurs châteaux en Europe. J'ai juste été voir un château un peu en dehors de Paris à Nancy avec DEEP PURPLE il y a de cela de trop nombreuses années. Je serai ravie de visiter et redécouvrir encore un peu plus la France pour jouer dans des châteaux.

MI. Aimerais-tu enregistrer avec un grand orchestre ?
Candice. Nous y avons pensé. Nous avons également songé à faire quelque chose avec une chorale. Ces idées sont encore dans les tiroirs et peuvent se revenir à nouveau.

MI. Comment est née cette passion pour ce type de musique ?
Candice. En général ma passion pour la musique vient de tout ce qui me touche émotionnellement. Cela doit évoquer un sentiment profond en moi que de vouloir l'entendre encore et encore ou de la jouer et la rejouer. Si elle ne me fait pas cet effet alors je ne peux pas me relier avec elle.

MI. Qu'est-ce que tu apprécies dans la musique folklorique médiévale en tant que chanteuse ?
Candice. J'adore la liberté du genre pour jouer ou créer tout ce que tu veux sans être piégé sous l'étiquette d'un genre spécifique. Une fois que tu goutes à la liberté musicale, tu es êtes en mesure de faire ce que tu veux quand tu veux. Il est très difficile de revenir en arrière et d'être prisonnier d'un style de musique.

MI. Quand as-tu découvert que tu étais doué pour le chant et la musique ?
Candice. J'ai toujours été entouré par la musique en grandissant. Mon père et ma mère à la fois chantait et jouait du piano, non pas comme des professionnels mais juste pour le plaisir. Papa était dans des grands groupes et maman faisait des airs de spectacle. On m'a mis dans le chant et j'ai commencé à faire l'actrice à l'âge de quatre ans. Ensuite j'ai fait les chœurs au lycée. Je savais que je travaillerai toujours autour de la musique parce c'était mon moyen d'évasion. C'est ma religion, mon souffle. Je ne pensais pas que j'écrirai un jour pour le public. J'avais dans l'idée que je travaillerais pour une station de radio ou une compagnie de disque. Lorsque j'ai rencontré Ritchie et qu'il a entendu ma voix, il m'a demandé de chanter pour lui. D'abord comme choriste et les choses ont évolué à partir de là. Ce ne fut pas une décision consciente de devenir chanteuse d'un groupe. C'était une évolution naturelle qui m'a conduit sur ce chemin.

MI. Quels sont les groupes qui donné envie de devenir musicienne ?
Candice. Je n'envie personne. Nous sommes tous si différents. J'aime écouter des personnes comme Sarah Brightman à Maggie Reilly ou de Joan Osborne à Stevie Nicks. J'aime le rock classique des années 80. Même certaines chansons contemporaines ou je me retrouve à chanter. Mais je ne suis envieuse de personne.

MI. Comment vous êtes-vous rencontré pour la première fois avec Ritchie Blackmore ?
Candice. Je travaillais pour une station de radio, et son groupe est venu en ville. Il m'a demandé si nous allions jouer pour un match de charité de football. J'ai rejoint mon équipe pour l'encourager. Nous avons perdu le match assez durement car Ritchie avait mis son équipe avec des joueurs participants et nos Djs américains étaient des athlètes épouvantables. Je suis allé lui demander un autographe après le match. Il leva les yeux et m'a dit qu'il me trouvait belle. Il a envoyé son roadie pour lui demander si je souhaitai le rencontrer dans un pub local pour boire un verre. Je l'ai fait et nous sommes devenus amis et la relation a évolué.

MI. Comment est-ce de travailler avec Ritchie et qu'as-tu appris avec lui ?
Candice. J'apprends de lui tous les jours. C'est un génie musical qui dirige le navire dans tous les aspects. Il compose, joue les solos, s'implique dans tout ce qu'il fait, y compris les décors de théâtre, les visites des tournées... La seule chose où il ne s'investit pas sont les paroles. Voilà mon royaume.

MI. Comment était-ce de travailler avec RAINBOW ?
Candice. Expérience intéressante. Je vivais avec Ritchie à l'époque et il m'a appelé du studio en me racontant que le chanteur n'allait pas venir car il n'était pas de son gout ni celui du producteur. Ils allaient prendre l'avion pour trouver un parolier professionnel. Il m'a demandé de voir si je pouvais arriver à quelque chose de lyrique avant eux. Il a joué la piste d'accompagnement et je suis venue avec quatorze versets. Quand je l'ai présenté au producteur, il a pris ses quatre préférées et reconstitué deux ensembles comme un refrain. Ma première expérience de co-écriture était faite. J'ai écrit les paroles de quatre pistes sur le cd et ils ont utilisés une de mes lignes pour le titre de "Stranger in Us All". J'étais prête au studio au cas où ils avaient besoin de moi pour les chœurs. Ils seraient venus me le demander. Pas de pression. C'était facile et amusant. Bien que j'ai la conviction que le chanteur fut assez amer parce qu'ils ont utilisés mes paroles pour les chansons.

MI. Tu as aussi travaillé avec HELLOWEEN. Etait-ce une bonne expérience ?
Candice. Oui, nous étions sur le même label et ils cherchaient une chanteuse pour leur premier duo. On m'a envoyé la piste et je suis tombée amoureuse de la chanson. J'ai enregistré ma partie et ils l'ont envoyé au groupe au Japon où ils étaient en tournée pour l'écouter. Ils ont vraiment aimé. Nous les avons finalement rencontrés quand nous avons tourné la vidéo. Grand groupe. Je serais ravi de d'interpréter ce morceau sur scène un jour avec eux.

MI. Qu'est-ce tu apprécies dans le Heavy Metal ?
Candice. Votre cœur est juste là-bas sur la ligne. Pas d'excuses, l'émotion brute. Génial.

MI. Le premier album que tu as acheté Down to Earth de RAINBOW un magnifique opus. Est-ce que tu l'apprécie toujours ?
Candice. Oui, mais alors j'étais vraiment dans l'ère DIO. J'ai écouté les albums de RAINBOW avec Ritchie Blackmore pendant environ un an et rien d'autre après ne s'en est rapproché de près ou de loin.

MI. Quels sont les autres albums de RAINBOW que tu aimes ?
Candice. J'aime chacun d'entre eux pour des raisons différentes. Je crois toujours que personne n'a autant de puissance Rock dans la voix que celle de DIO. "Light In The Black", "Starstruck", "Tarot Woman", ces chansons résonnent encore dans ma tête. "Rainbow Rising". Tu ne peux pas faire mieux. Graham avait une belle voix dans son style, mais si je voulais entendre du Rock plus commercial j'irais plus du côté de Joe Lynn Turner. "I Surrender», "Miss Mistreated", "Tearing Out My Heart", "Stone cold" et beaucoup d'autres encore. Il est trop difficile de choisir car ils remplissent des besoins différents à la fois.

MI. Sur les albums vous avez enregistré de nombreuses reprises d'URIAH HEEP, RAINBOW, et RANDY NEWMAN. Comment choisissez-vous les reprises que vous allez enregistrer ?
Candice. Ritchie choisit. Nous avons des rencontres acoustiques une fois par semaine où nous nous réunissons avec des amis et tout le monde joue des chansons et de la guitare. Des nouvelles chansons, des originaux, de vieilles chansons que nous avions oubliées et que l'on redécouvre.

MI. Y a-t-il quelques reprises sur le nouvel album ?
Candice. Même sur le nouvel opus nous faisons des reprises de Michael Oldfield, Sonny and Cher et Linda Ronstadt.

MI. Que signifie le titre "All our Yesterdays" ?
Candice. C'est une reconnaissance non seulement pour les siècles qui se sont écoulés, mais aussi pour tous les souvenirs de cette vie qui nous conduit à ce pourquoi nous sommes ici et qui nous sommes. Ce que nous devenons est le fait de toutes nos expériences bonnes et mauvaises de notre passé.

MI. Comment ce sont déroulé l'écriture et l'enregistrement de "All our Yesterdays" ?
Candice. Nous avons appris au fil des années qu'au lieu d'aller en studio pour quelques mois d'enregistrement intenses et sortir un cd fait sous la contrainte, il est préférable pour nous de faire quelques chansons dans le studio et ensuite aller en tournée. Nous nous éloignons ainsi de ces chansons. Quand nous retournons en studio pour faire les prochaines séries de chansons, nous pouvons retravailler sur ces morceaux avec une nouvelle écoute et voir si nous devons ajouter ou écarter l'idée ou recommencer à zéro ou pas. Nous faisons cela à quelques reprises de sorte que le cd prend plus de temps à faire, mais c'est un processus plus sain pour nous.

MI. Quel sera le premier single ?
Candice. Je pense que ce sera "All Our Yesterdays".

MI. Ferez-vous une vidéo ?
Candice. Nous avons filmé deux vidéos "All Our Yesterdays" et une chanson intitulée "Will O' The Wisp".

MI. Est-ce que tu apprécies de jouer comme une actrice dans une vidéo ?
Candice. J'adore. J'adore travailler avec les storyboards, le jeu des acteurs, la garde-robe, le maquillage, le montage, tout. Inversement Ritchie déteste tous les aspects des vidéos.

MI. Après dix albums, est-ce un défi d'écrire de nouvelles chansons ?
Candice. Non, nous sommes toujours dans l'instant et continuellement en apprentissage d'évolution et d'expérimentation. Il y a tant d'inspiration dans votre propre cheminement personnel.

MI. De quoi aimes-tu parler dans tes chansons ?
Candice. Des légendes, des mythes et les contes de fées régionaux que j'apprends pendant mes voyages à travers le monde en tournée. L'amour perdu, l'amour trouvé et désiré, la nature, la magie et les miracles trouvés.

MI. Vous portez des costumes médiévaux sur scène et sur les photos. Te transformes-tu en quelqu'un de différente lorsque tu es habillée de cette manière ?
Candice. C'est mon fantasme. J'adore me déguiser et je n'ai pas besoin d'un motif pour le faire. C'est comme jeter de la poussière de fée sur quelque chose. Si je portais un pantalon de survêtement ou des jeans sur scène, ce serait un sentiment totalement différent. Être sur scène et faire le spectacle est un événement. Vous devriez vous habiller pour un événement spécial, non ?

MI. Aimerais-tu vivre au Moyen Age ?
Candice. Non, je n'ai pas besoin de la peste. J'aime la climatisation et des conditions sanitaires correctes. Ce que j'aime est d'imaginer un ciel nocturne éclairé par les étoiles et la lune sans éclairage ambiant moderne blanchir le ciel. J'aime les feux sur les collines et les châteaux. J'adore le visuel du chevalier sur son cheval promettant à sa dulcinée de revenir pendant qu'elle agite son mouchoir depuis une maison en pierre. J'aime la vision romantique de l'époque.

MI. Tu as sorti un album solo (Reflections). Comment as-tu vécu cette expérience ?
Candice. C'était super d'être en mesure de donner vie à des chansons que j'avais écrites et qui restait sur une étagère dans l'attente d'être choisie pour être sur le cd de BLACKMORE'S NIGHT. Mais ces titres ont été négligés, année après année parce que Ritchie est un écrivain très prolifique et ne cherche pas à faire de chansons supplémentaires. Donc être capable d'écrire les paroles, la musique, et de participer à la production, les arrangements, l'instrumentation et tous les aspects de la création d'un cd sans demander de l'aide ou des conseils à mon mari qui ne savait même pas ce que je faisais était une affaire importante pour moi.

MI. Peux-tu m'en dire plus sur ce nouvel album (Starlight, Starbright) que tu vas enregistrer bientôt ?
Candice. Je l'ai déjà enregistré et l'œuvre est terminée. Je suis juste en train de travailler sur la brochure interne pour le cd physique et j'espère une parution cette année. A l'origine je l'ai enregistré avec l'idée que ce soit un cd de berceuses pour les enfants, mais j'ai réalisé que mes amis proches aimaient l'écouter pour se détendre et pour prendre un verre de vin après une dure journée de travail. Maintenant j'appelle cela une musique pour rêver au lieu d'une berceuse. Il y a des mélodies traditionnelles ayant un peu changé, des chansons originales écrites par Ritchie et moi-même et quelques chansons dont vous ne pourriez imaginer que ce serait des berceuses. En revanche, il y a une nouvelle interprétation qui s'intègre parfaitement. Ma fille a écrit une chanson que j'ai enregistrée sur ce cd quand elle avait un an et demie. Je l'ai entendue chanter pour ses poupées. J'ai réenregistré et même réalisé une vidéo qui s'intitule "Lullaby In The Night".

MI. Quelle est ta philosophie de vie en tant que musicienne et être humain ?
Candice. Qu'il y a de la beauté dans tout, si nous prenons le temps de regarder. Et que tout le monde se bat. C'est une sorte de bataille interne alors je ne juge pas. Et que la musique peut guérir tout, ou du moins apaiser l'âme pendant un certain temps.

MI. Tu as deux jeunes enfants. Ta fille s'appelle Esméralda et ton fils Dartanyan. Est-ce un hommage à la culture française d'Alexandre Dumas et de Victor Hugo ?
Candice. Oui, nous avons toujours aimé ces noms. Cela aurait été leurs prénoms, mais à la dernière minute ce fut leurs deuxièmes prénoms.

MI. Que vous ont apporté tes deux enfants dans ta vie ?
Candice. [Rires] Chaque jour, ils me surprennent. Chaque moment je me sens béni.

MI. Qu'est ce qui a changé dans ta vie ?
Candice. Mes priorités. Mon mari était le numéro 1 jusqu'à ce que j'aie deux petits qui comptent sur moi pour tout. Comme une maman au travail j'essaie de tout donner à tout le monde mais à la fin de la journée, je suis épuisée. Heureuse, mais épuisée. Aucune plainte. Mais je crains aussi l'avenir comme jamais je ne l'ai craint auparavant. Je veux les protéger de tout car ce monde est un endroit très instable, si effrayant de tant de façons et à tous niveaux.

MI. Es-tu inspirée par eux sur certaines chansons ?
Candice. Ils inspirent tout.

MI. Est-il facile d'être une mère quand on est musicienne ?
Candice. Il n'est jamais facile d'être une maman qui travaille, peu importe quel travail vous faites. Je fais du mieux que je peux. Je suis très chanceuse qu'ils aiment ce que je fais. Nous avons notre moment de musique en famille où nous prenons le temps de jouer d'un instrument ou bien chanté. Je pense qu'entre eux ils sont impliqués et à l'aise avec la musique à un âge précoce.

MI. Apprécies-tu la culture et la musique médiévale française ?
Candice. Bien sûr. Nous faisons des chansons de Pierre Attaingnant ainsi que des mélodies folkloriques de Bretagne et de la zone provinciale. "Mid Winter's Night" est chanté dans la langue d'origine provinciale pour la première moitié de la chanson. J'ai même enregistré une version de "Streets of London" en français il y a quelques années spécifiquement pour les fans français.

MI. Comment est née cette envie d'aider et de protéger les animaux ?
Candice. Je pense que les animaux demandent si peu et donnent tellement en retour. Que ce soit les animaux domestiques qui ont été maltraités ou les animaux sauvages qui sont en danger en raison des actions cruelles des humains, devraient le savoir mieux que personne. C'est important d'aider si vous le pouvez pour être une voix pour les créatures qui ne peuvent pas parler pour eux-mêmes.

MI. Quel but souhaites-tu atteindre ?
Candice. Je n'ai pas d'objectifs à long terme. Je prends chaque jour, chaque instant comme il vient. Traiter les problèmes, apprécier les petites choses et profiter du voyage étonnant.

MI. Que penses-tu de leur situation dans notre société ?
Candice. Je pense que tout le monde peut faire quelque chose, n'importe quoi, pour aider dans ce monde de n'importe quelle manière. Si vous faites un peu c'est déjà mieux que rien. Si vous faites un peu chaque jour, cela s'accumule. Si quelqu'un vous voit faire le bien alors ils peuvent être incités à le faire aussi. Ne serait-ce pas merveilleux si la gentillesse était contagieuse ?

MI. Que penses-tu de leur situation dans notre société ?
Candice. Je pense que tout le monde peut faire quelque chose, n'importe quoi, pour aider dans ce monde de n'importe quelle manière. Si vous faites un peu c'est déjà mieux que rien. Si vous faites un peu chaque jour, cela s'accumule. Si quelqu'un vous voit faire le bien alors ils peuvent être incités à le faire aussi. Ne serait-ce pas merveilleux si la gentillesse était contagieuse ?

MI. D'autre part tu aides certaines fondations protectrices de la nature. Penses-tu que les conditions sont critiques dans notre monde ?
Candice. Je pense que de nombreuses conditions sont critiques dans ce monde. La famine, la maltraitance, l'itinérance, la déforestation, le terrorisme, le cancer, le sida, la haine, les questions environnementales, la liste est longue ... C'est un monde effrayant. Je ne sais pas comment cela va s'améliorer. Mais je crée de la musique pour que les gens se sentent bien et peut-être ensemble, nous pouvons trouver un moyen d'inverser certaines des questions.

MI. Merci beaucoup pour l'interview. Bonne journée et bon spectacle. J'espère te revoir bientôt !
Candice. Beaucoup d'amour...



==================== ENGLISH VERSION ====================



Metal-Impact. Hello Candice how are you today?
Candice Night. We had an amazing show at a castle last night so I'm still riding high on the energy and magic from that. All is well.

MI. How is the tour?
Candice. Going really well. I am kind of surprised at the heat in Europe right now. It seems each day it's around 90 degrees. That affects the strings and reeds of the instruments so we had a couple of technical glitches due to the atmospheric conditions but other than that the shows have been so fun, the fans are amazing and we have been previewing a few songs from the cd to be released in September called All Our Yesterdays.

MI. Do you like to be on tour?
Candice. Luckily Ritchie has spent many years touring and he's now at the point where he only play where and when he wants to. He won't travel too far or do too many shows in a row so we all can give 100 percent of ourselves when we step on the stage without being tired from the road so touring with this band at this time is a dream. It's not grueling travel, we get to enjoy the moments and play well over 2 hrs during each show, we get time off to enjoy the areas we are in and our children come with us so it becomes a family vacation too. Perfect mix of business and pleasure tho it never feels like business.

MI. How was the show in Paris at the Olympia?
Candice. Wonderful. The fans are always amazing to us, the venue is excellent, the acoustics were brilliant. We couldn't have asked for a better concert hall.

MI. That was not the first time you play in the Olympia what is your feeling about this place?
Candice. It always amazes me to just have the quiet moments in the dressing room prior to the show and think of all the incredible legends that had stepped on the stage you are about to step onto. You try to draw from their energy.

MI. What are the best remembering you had from Paris?
Candice. The day before the show my children and I did everything we could possibly squeeze into one day sightseeing. We went to the top of the Eiffel Tower, visited the Notre Dame cathedral, saw the louvre...my daughters middle name is Esmeralda for the kind hearted gypsy girl in the hunchback of Notre dame so she had been asking to go there as soon as she found out we were heading to Paris. My son middle name is Dartanyan from the 3 musketeers novel so France is well represented in my family. When we left France and ordered breakfast in Czech my 5 year old daughter said "the croissants in France are so much better." So funny to hear a 5 year old say that. She's pretty worldly for 5.

MI. You play in many castle with your band how was theses experiences?
Candice. Magical. When the weather is perfect with just a slight breeze, the full moon is overhead, the stone castle walls are surrounding the audience like an embrace, and a few thousand people are all dressed in garb and singing songs you have created, and the clock tower is chiming in the distance...if you experience that once in your lifetime it's something you never forget. We're lucky enough to experience it each time we play a show.

MI. Would you like to do the same thing in some French castle?
Candice. Of course. I have heard that France has the best castles in Europe. I've only ever been to Paris, to a chateau slightly outside of Paris which was beautiful and to Nancy w deep purple too many years ago. I would love to explore more of France and play the castles there.

MI. Would you like to record with a big orchestra?
Candice. We thought about it, we also thought of doing something with a choir at one point. Those ideas are still in the table. They may still happen.

MI. How is born this passion for that kind of music?
Candice. My passion for music in general is whatever music touches me emotionally. It needs to evoke a deep feeling for me to want to hear it again or play it again. If it doesn't make me feel then I can't connect with it.

MI. What do you appreciate in the folk medieval music as a singer?
Candice. I love the freedom of the genre and being able to play or create anything you want to without being trapped under a label of a specific genre. Once you taste in the musical freedom of being able to do anything you want to whenever you want to it's very hard to go back to just being in a box of one style of music.

MI. When do you discover that you could sing and play music?
Candice. I was always surrounded by music growing up. My mother and father both sang and played piano, not as careers but just for fun. Dad was into big band sounds and mom loved show tunes. I was put into singing and acting at the age of four. Then I did chorus in high school. I knew I had to be around music always because it was my great escape, my religion, my breath. But I didn't think I'd be creating it for the public. I assumed I'd be working for a radio station or record company. Only when I met Ritchie did he hear my voice and ask me to sing for him. First as a backup singer, then it evolved from there. It wasn't a conscious move to make myself lead singer of a band. It was a natural evolution that leads me on this journey.

MI. What are the bands who give you the envy to be a musician?
Candice. I don't envy anyone. We're all so different. I like listening to anyone from Sarah brightman to Maggie Reilly to Joan Osborne to Stevie nicks. I love classic rock and rock from the 80s. Even some contemporary songs I find myself singing along to. But I'm not envious of anyone.

MI. How do you meet the first time Ritchie Blackmore?
Candice. I was working for a radio station, and his band came to town and asked if we would play a charity soccer match. I went along to cheer my team on. We lost pretty badly as Ritchie had set his team with ringers and our American Djs were terrible athletes. I went to ask him for an autograph after the game. He looked up and told me he thought I was beautiful and then sent his roadie to ask if I'd meet him at a local pub for a drink. I did and we became friends and it grew from there.

MI. How was it to work with Ritchie and what do you learn from him?
Candice. I learn from him everyday. He's a musical genius who steers the ship in every aspect. He composes, solos, gets involved with everything including the stage sets, tour routing, etc. the only thing he doesn't get involved with is the lyrics. That is my realm.

MI. How was it to work with RAINBOW?
Candice. Interesting experience. I was living with Ritchie at the time and he called me from the studio and told me the singer wasn't coming up with a lyrical contact that he and the producer liked. They were going to fly in a professional lyricist. He asked me to see if I could come up with anything lyrically before they did that. He played me the backing track and I came up with 14 verses. When I presented them to the producer he picked his favorite four and pieced two together as a chorus. That was it. My first co-writing experience. I wrote the lyrics to four tracks on the cd and they used one of my lines as the title of the cd stranger in us all. I was around the studio so if they needed a backing vocal they would just ask me to do it. No pressure, fun and easy. Though I think the singer got pretty bitter because they used my lyrics for those songs.

MI. You work also with HELLOWEEN was it a good experience?
Candice. Yeah, we were on the same record label and they were looking for a female vocalist for their first duet. They sent me the track and I fell in love with the song. I recorded my part and they sent it to the band in Japan where they were on tour to hear. They really liked it. We finally met when we shot the video. Great group of guys. I'd love to do that song on in stage with them one day.

MI. What do you appreciate in Heavy Metal music?
Candice. Your heart is right out there on the line. No excuses, raw emotion. Awesome.

MI. The first album you buy was Down To Earth of RAINBOW a great album do you always like it?
Candice. Yes, but then I got really into the DIO era. I listened to Ritchie Blackmore's rainbow for about a year and nothing else even came close.

MI. What are the other albums of RAINBOW you like?
Candice. I like each of them for different reasons. I mean I still believe that no one comes close to power rock vocals than DIO. Light in the black, star struck, tarot woman, these songs still reign in my head. Rainbow rising. You can't beat it. Graham had a great voice in his own right but if I wanted to hear more commercial Rock I'd go more toward joe Lynn turner. I surrender, miss mistreated, tearing out my heart, stone cold, the list goes on. It's too difficult to choose between them as they both fill different needs.

MI. On all your albums you record lots of cover of URIAH HEEP, RAINBOW, and RANDY NEWMAN, how do you choose the cover that you will record?
Candice. Ritchie chooses. We have acoustic gatherings once a week where we get together with friends and everyone plays songs and passes the guitar around. New songs, originals, old songs we had forgotten get rediscovered. Even on the new we cover Michael oldfield, sonny and Cher and Linda Ronstadt.

MI. What is the meaning of the title All Our Yesterdays?
Candice. It's an acknowledgment to not only the centuries that have gone past but also all of the memories from this lifetime that lead us to why we are who we are and who we become is because of all our experiences good and bad from our past.

MI. How was the writing and the recording of this new album
Candice. We have learned over the years that instead of going into the studio for a few months and recording intensely and coming out with a cd done under duress it's better for us to do a few songs in the studio, then go on tour or get away from those songs so when we go back into the studio to do the next round of songs we can revisit the ones we spent time away from and hear them with fresh ears and see if we need to add anything or scrap the idea and start anew or if it still holds up. We do that a few times so the cd takes longer to make but it's a healthier process for us.

MI. What will be the first single?
Candice. I would imagine all our yesterdays.

MI. Will you film a video?
Candice. We filmed two videos..."All our yesterdays" and a song called "will o the wisp".

MI. Do you like acting in video?
Candice. Love it. Love coming up with the storyboards, the acting, the wardrobe, the make-up, the editing, everything. Conversely Ritchie hates every aspect of videos.

MI. After ten albums is it a big challenge to write some new songs?
Candice. No, we're always in the moment and constantly evolving learning and experiencing. There is so much inspiration in your own personal journey.

MI. About what do you like to speak in your text?
Candice. Legends, myths and regional fairy tales that I learn as we travel throughout the world on tour, love lost, found and longed for, nature and the magic and miracles found with her.

MI. You had some medieval costume on stage and on the picture do you became somebody different when you are dressed like that?
Candice. It's my fantasy. I love dressing up and don't really need an excuse to do that. It's like sprinkling faerie dust on something. If I wore sweat pants or jeans on stage it would be a totally different feeling. Being on stage and performing is an event. You should dress special for an event, no?

MI. Would you like to live in the middle age?
Candice. No. I don't need the plague and I like air conditioning and sanitary conditions. What I do love is the fantasy of a night sky lit by stars and the moon with no modern ambient lighting bleaching the sky. I love bonfires on hillsides and castles. I love the visual of the knight on horseback promising his maiden to return as she waves her handkerchief from a stone cottage. I love the romanticized view of that time.

MI. You did a solo album Reflections how was the experience?
Candice. It was great to be able to breathe life into songs that I had written that sat on a shelf waiting to be chosen to be on a Blackmores night cd but were overlooked year after year because Ritchie is a very prolific writer and not looking for additional songs. So to be able to write the words, music, and get involved with the production , arrangements, instrumentation and every aspect of creating a cd without asking for help or advice from my husband who didn't even know I was doing it was a big deal for me.

MI. Can you tell me more about this new album Starlight that you will record soon?
Candice. I've already recorded it and the artwork is complete. I'm just working on the internal booklet for the physical cd and am hoping to release it this year. I originally recorded it with the idea of it being a lullaby cd for children but then I found my close friends enjoyed listening to it to relax to and have a glass of wine after a hard days work. So I now call it music to dream by instead of a lullaby cd. It has traditional melodies changed a bit, original songs written by Ritchie and myself and some songs you might never have thought would be lullabies, but with a new interpretation fit in perfectly. My daughter wrote a song I recorded on there when she was one and a half. I heard her singing it to her dolls. I rerecorded it and even shot a video for it called lullaby in the night.

MI. What is your philosophy of life as a musician and as a human being?
Candice. That there is beauty in everything if we take the time to look. And that everyone is fighting some kind of internal battle so don't judge. And that music can heal everything, or at least soothe the soul for a while.

MI. You had two young child your daughter is call Esmeralda and your son Dartanyan is it an homage to the French culture as writer like Alexandre Dumas, Victor Hugo?
Candice. Yes, we have always loved those names. They were going to be their first names but at the last minute switched them for their middle names.

MI. What bring you your two children in your life?
Candice. Constant laughter. Each day they amaze me. Each moment I feel blessed.

MI. And what change in your life?
Candice. My priorities. My husband used to be number one till I had two little ones relying on me for everything. Like a typical working mom I try to give all to everyone but at the end of the day I'm exhausted. Happy but exhausted. No complaints. But I also fear the future like never before. I want to protect them from everything and this world is a very unstable and scary place on so many levels and ways.

MI. Are you inspired in the writing of songs by them?
Candice. They inspire everything.

MI. Is it easy to be a musician when you are a mother?
Candice. It's never easy to be a working mom no matter what job you have. I'm doing the best I can do. I'm very lucky that they love what I do and we have family music time where we all grab an instrument or sing. I think them being involved and comfortable with music at such an early age.

MI. Do you appreciate the French culture and medieval music?
Candice. Of course. We do songs by Pierre Attaingnant as well as folk melodies from Brittany and the provincial area. Mid winters night is sung in the original provincial language for the first half of the song. And I even recorded a version of streets of London in French a few years back specifically for the French fans.

MI. How is born your envy to help and protect animal?
Candice. I think animals ask so little and give so much in return. Whether it is domestic animals that have been abused or displaced And need help or wild animals that are endangered due to the cruel actions of humans that should know better, it's important to help if you can and be a voice for creatures that can't speak for themselves.

MI. What do you want to achieve?
Candice. I don't have long term goals like that. I take each day, each moment as it comes. Deal with the problems, appreciate the little things and enjoy the amazing journey.

MI. What do you think of their condition in our society?
Candice. I think everyone can do something, anything, to help out in this world in anyway. If you do a little bit that's more than nothing. If you do a bit each day it accumulates. If someone sees you doing good they may be inspired to do as well. Wouldn't it be wonderful if kindest was contagious.

MI. You help also some foundations to preserve the nature do you think that the conditions are critical in our worlds?
Candice. I think many conditions are critical in this world. Starvation, abuse, homelessness, deforestation, terrorism, cancer, aids, hatred, environmental issues, the list goes on...it's a scary scary world. I don't know how to turn it around. But I'm creating music to make people feel good and perhaps together we can find a way to reverse some of the issues.

MI. Many thanks for the interview have a nice day and a great show, I hope to see you soon!
Candice. Much love...


Ajouté :  Lundi 21 Septembre 2015
Intervieweur :  The Veteran Outlaw
Lien en relation:  Blackmore's Night Website
Hits: 5108
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des Interviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 20/4/2018 à 06:59:23 en : 0,1896 secondes
| © Metal-Impact (2001-2016) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar