METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· SYMPHONY X (usa…
· AMENRA (be) - C…
· CRACK OV DAWN (…
· KRONOS (FRA) – …
· PSYTRONIX (FRA)…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· IRON MAIDEN (uk…
· U.D.O (de) - Ra…
· WASP (usa) - Ro…
· ENTOMBED (se) -…
· NIGHTWISH (fi) …
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 277 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

SOLEKAHN (FRA) - Nightlights (2013)








Label : Mighty Music
Sortie du Scud : 14 octobre 2013
Pays : France
Genre : Death / Dark Metal
Type : Album
Playtime : 8 Titres - 44 Mins





D'ombre et de lumière. Ou plutôt : de l'ombre à la lumière. Telle est la trajectoire orbitale empruntée par les Alsaciens de SOLEKAHN. Après neuf longues années de silence, même pas émaillées ne serait-ce que du moindre soubresaut nerveux, le trio qui nous avait laissé en 2004 avec The Great Divider est sur le retour.

De l'ombre à la lumière. C'est le destin qui attend Nightlights. Nouvel album, nouveau logo, signature sur Mighty Music, SOLEKAHN prend par la même occasion un nouvel élan et laissera derrière lui le faste austère de son premier opus. Neuf ans après, la scène Death Metal a évolué, les lignes ont bougé et quelque part, j'ai l'impression que les Alsaciens ont vécu pendant neuf ans avec des boules Quiès, tant leur musique remonte un courant que l'oreille ne saurait percevoir. C'est peut-être celui du cœur, c'est en tout cas celui de l'instinct. Du bleu abyssal de The Great Divider, on passe au jaune lumineux. Je vous l'avais annoncé, cette sortie sera un jeu de textures et de couleurs, avant d'être un bête album de Death Metal.

L'intérêt de Nightlights ne réside pas tant dans le fait qu'il s'agit d'un simple retour. L'intérêt de Nightlights réside dans le fait que neuf années de distance abolissent toute notion d'éloignement. Cette œuvre est à la fois si proche et si loin du précédent album que c'en devient troublant. L'infiniment petit se mêle à l'infiniment grand, l'infiniment pur à l'infiniment crade, et tout ça aboutit à des constructions complexes mais harmonieuses, torturées mais lumineuses. SOLEKAHN a ce don, inextinguible, pour l'arrangement glauque, l'atmosphère macabre qui viendra rehausser un Death Metal somme toute classique, mais beaucoup plus sombre et tourmenté qu'une décennie en arrière. Il y a eu évolution, à la fois thématique et musicale. Ce sont des choses qui se ressentent au travers des compositions les plus longues, comme notamment "Silence Until Chaos" qui, du haut de ses neuf minutes, est une litanie vendant un rêve Death teinté de Rock N' Roll, ou en tout cas de structures qu'on appellerait ici "Post-Death" si ce style existait. Au détour d'un riff parpaing, de voix emmêlées dans un bruissement d'eau incompréhensible, existe une descente émotionnelle violente matérialisée par des rythmes moins brusques ou un chant plus solennel. SOLEKAHN est dans une dynamique presque littéraire, conférant à Nightlights ce côté "livre ouvert" que chacun pourra prendre soin de lire afin de ressentir ou non des émotions dissimulées par la force de l'habitude. On sait à peu près tous comment sonne un bon album de Death Metal, mais je crois sincèrement que dans sa façon de composer, d'exécuter, ce trio est un cran au-dessus, injectant une grosse dose de spiritualité à son art qui met en alerte l'ouïe, la vue et l'imagination. Il n'y aura pas de véritable tube, de morceau phare qui soulignerait, de par sa force, la faiblesse de tous les autres. C'est un roc, parfois extrêmement arrangé (un fantôme passe sur "Underestimate And Fail"), parfois hautement toxique ("Seven More Needles"), mais toujours sûr de sa force et jouant même sur les mots ("Separate Part, Separate Art").

Si votre carapace, endurcie par des années d'écoute intensive de Metal divers et varié, souffre de la moindre brèche, soyez certains que Nightlights s'y engouffrera. Ce n'est pas un album écrit pour se vendre, c'est un album écrit pour se vivre. Et c'est là que réside le génie de SOLEKAHN, qui semble intelligemment se départir de tout schéma prémâché pour taper là où le cœur se fêle. Après des années d'ombre et d'anonymat, enfin, une étoile semble scintiller, au loin.



Ajouté :  Lundi 31 Mars 2014
Chroniqueur :  Stef.
Score :
Lien en relation:  Solekahn Website
Hits: 5280
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des CD Reviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 01/12/2020 à 22:06:47 en : 0,0632 secondes
| © Metal-Impact (2001-2019) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar