METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· STRATOVARIUS (f…
· MALMONDE (FRA) …
· RED MOURNING (F…
· BONES BRIGADE (…
· KREATOR (de) - …
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· ERYNIES (FRA) -…
· TAAKE (no) - Le…
· LOFOFORA (FRA) …
· W:O:A WACKEN OP…
· TONY MACALPINE …
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 60 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

MYSTIC FOREST (FRA) - Baalberith (Fév-2003)


Entretien mené avec le sombre et glacial parolier de Mystic Forest (Baalberith) afin qu'il nous dévoile le fond de ses pensées, pour savoir où il puise son inspiration et bien entendu pour nous dire quelques mots sur Mystic Forest…

Line-up : Stefan (Music / Voice / Lyrics), Julie (Voice / Lyrics), Baalberith (Lyrics)

Dicographie : Green Hell... (Album - 1998/2001), Welcome Back In The Forest (Album - 2001), Waltz In The Midst Of Trees (Album - 2002)


Metal-Impact. Comment s'est fait la rencontre avec Stefan ?

Baalberith. Et bien c'était dans un bar de motards, un soir de pleine lune…
Non, plus sérieusement (je n'aime pas dévoiler ce genre d'infos, mais bon ça fait la 2e fois, après notre intervention radio, que je me dois de répondre) nous ne nous sommes jamais rencontrés ! Lui habite Metz, moi le Nord, ça fait un peu loin, donc nous entretenons des rapports quotidiens par mail et surtout par icq et par téléphone, mais je ne l'ai pas encore rencontré en chair et en os. Comme il dit heureusement dans un sens que l'on habite pas l'un à côté de l'autre car vu nos caractères marqués tous les deux, on finirait par se fritter ! Notre collaboration nous convient très bien dans sa forme actuelle.
Mais pour répondre à ta question, disons que Stefan a un jour lu une chronique du premier Mystic Forest que j'avais fait sur mon site (www.postchrist.fr.st), il y a de cela déjà quelques temps et j'avais mis dedans que le chanteur me semblait être très proche de celui d'Azerlath (ex-Mystic Forest). Ce à quoi il a répondu que c'était normal car c'était lui l'auteur des deux œuvres (il a dû être impressionné par mon oreille ! [Rires]). Puis on a sympathisé et quand il a su que j'étais poète-parolier, il a eu l'occasion de voir mon travail (notamment à travers quelques écrits que j'avais fait pour mon autre projet Aradone, www.aradone.fr.st) et il a beaucoup aimé. Comme il cherchait quelqu'un pour s'occuper à sa place du concept et des paroles de MF (ndlr. Mystic Forest), il m'a proposé d'intégrer le groupe, la suite coule de source ! Voilà, tu sais tout…

MI. Un mot sur Julie ?

Baalberith. Mélancolie.
Si tu me permets de détailler, je n'aime pas faire cours, comme tu vas pouvoir le constater dans cette interview, je dirais que lorsque Stefan avait décidé d'intégrer de la voix féminine dans le groupe, j'étais un peu sceptique, je ne suis pas trop fan, mais je dois avouer que ça donne un contraste particulier à notre musique, notamment en venant appuyer le côté triste et déchirée de nos titres. Ca rajoute à l'ambiance, à l'émotion et je trouve qu'elle a bien progressé depuis l'album précédent. Surtout la nouvelle production donne à sa voix une dimension très appréciable. C'est le petit plus niveau charme de la musique de MF !

MI. Tu signes quasiment tout les titres de "Waltz In The Midst Of Trees", d'où te viens ton inspiration ?

Baalberith. Jusqu'à présent, je puise mon inspiration dans ma Sainte Trinité à moi : Nature-Mort-Tristesse, du moins en ce qui concerne Mystic Forest. Il s'agit après de mettre en paroles et en poésie ces concepts car là est toute la beauté de ce groupe : un délicieux et subtil mélange entre la haine et la douceur, entre la souffrance et l'extase, entre le froid et le chaud.
Mon inspiration, je la puise au fond de moi et de mes rêves, de mes désirs, car hélas la région dans laquelle je vis me pousse à imaginer ce que je pourrais voir si j'étais dans d'autres régions plus… montagneuses ! Heureusement pour moi, j'ai une imagination débordante, et comme je pense avoir un certain talent pour m'exprimer, j'allie les deux et voilà.
Je sais que mes écrits sont assez spéciaux, qu'ils ne plaisent pas à tout le monde, mais j'apprécie beaucoup de constater que même ceux qui n'apprécient pas vraiment, reconnaissent une certaine qualité. De toute façon, nous sommes tous partisans dans le groupe de penser qu'aimer ou détester un groupe est justement un critère de sa qualité…

MI. Quel message, sentiment ou émotion essais-tu de faire passer ?

Baalberith. J'ai en partie déjà répondu à cette question. Pour approfondir, je dirais que je tiens surtout à extérioriser mes désirs, ce qui m'anime avant de vraiment faire passer un message, notamment parce qu'il n'y a rien de particulièrement original dans les concepts que nous élaborons. J'évoquerais la vie sexuelle des lutins ou l'évergétisme impérial des empereurs romains, je t'aurais dit que là il y aurait matière à s'interroger sur ce que désire vraiment le groupe !
Sinon, je peux dire que le message primordial que je tenais à offrir était celui-ci : rejeter la société pour la gloire de la Nature, car elle est la seule essence de cette planète. Bien sûr ça connote une certaine misanthropie, mais je ne rentre pas dans les débats philosophiques à ce sujet. Disons que Mystic Forest et le ou les concepts qu'il aborde sont avant tout une manière de créer une ambiance, une atmosphère particulière, plus qu'un message à faire passer (pour ça, je vous invite à visiter PostChrist), car là est le gros problème de la scène actuelle : la stérilité ! Beaucoup trop de formations oublient complètement l'essence du Black, le rêve, sa dimension théâtrale pour offrir un produit parfois très bien fait, mais toujours aseptique (le meilleur exemple étant Dimmu Borgir je pense). Nous essayons de remédier comme on peut à ce douloureux problème…

MI. D'où vous viens cette sorte d'obsession pour la forêt ?

Baalberith. A la base, c'est ce brave Stefan qui a fondé les bases avec le titre du groupe, moi après je n'ai fait qu'entretenir l'édifice en consolidant comme j'ai pu les nombreuses brèches qu'il avait laissé ! Héhé, plus sérieusement, je ne serais te dire. Je te demande pourquoi tu aimes le chocolat ? Disons que la forêt est un espace où l'homme n'a plus lieu d'exercer sa force en théorie, là où la Nature, tout comme en montagne, a les plus grands droits, bien que l'on sait que c'est surtout de la théorie mais bon c'est l'image qu'elles reflètent (pour la petit Histoire, à part quelques endroits de la forêt amazonienne ou du Canada, il n'y a plus vraiment de forêt vraiment sauvage).

MI. Pourquoi avoir choisi de t'exprimer presque totalement dans la langue de Molière ?

Baalberith. Excellente question ! Pour plusieurs raisons en fait.
D'abord parce que j'ai toujours été outré de voir que l'anglais était utilisé par tous les groupes, soit disant pour permettre à chacun d'être compris ce qui est profondément stupide. D'abord parce que je défis quiconque de comprendre entièrement à l'ouïe les paroles d'un chant Black et secondo parce qu'il suffit de faire comme le faisait Enslaved à l'époque où ils faisaient de la bonne musique (je vais me faire des ennemis là !) : chanter dans sa langue natale et mettre un aditif à côté en anglais en guise de traduction pour tout le monde. Je pense que c'est ce que l'on fera avec Aradone d'ailleurs.
Je m'oppose donc farouchement à cette puissance linguistique de l'anglais, il n'y a pas de raison de sombrer dans le conformisme culturel alors que j'estime que le Black est aussi un moyen de mettre en avant sa culture. Je suis français, je parle français, donc j'écris en français. Ceux qui ne comprennent pas notre langue ont qu'à l'apprendre (mais il est vrai que l'on pourrait trouver un traducteur anglais pour se faire comprendre à côté, même si ça va dénaturer les morceaux ; s'il y a des intéressés, contactez-nous !). La est ma deuxième raison : j'aime ma langue, j'estime que c'est la plus belle langue du monde, je ne vois pas pourquoi j'utiliserais une autre langue !
La troisième raison est que je me vois mal arriver à assumer le niveau de mes paroles (j'espère que ça ne va pas être pris comme de la vantardise, mais bon je ne vais pas faire de la fausse modestie) dans une langue que je maîtrise bien moins. Je perdrais à tous niveaux.
Par contre, comme ce n'est pas la première fois que l'on me pose cette question et qu'à chaque fois on utilise Molière, je m'interroge : pourquoi prendre Molière comme la référence linguistique française par excellence ?? J'aime beaucoup Molière, mais bon je pense que beaucoup d'autres auteurs ont objectivement démontré une bien plus grande maîtrise du français, que ce soit Zola, Hugo, Baudelaire ou racine… Enfin bref, juste pour faire mon intéressant.

MI. Quelle-est la façon dont vous travailler avec Stefan lors de l'élaboration d'un titre ?

Baalberith. En fait, je travaille de mon côté pour le concept et les paroles, puis je lui soumets mon travail afin qu'il me dise ce qu'il en pense, il le critique puis le retient. De son côté il travaille également sa musique, puis me la fait écouter afin que je lui dise ce que j'en pense. Enfin, il adapte mes titres avec ses morceaux… Voilà, voilà !

MI. T'arrive t-il d'utiliser un autre mode pour t'exprimer dans la musique autre que le verbe (un instrument quoi) ?

Baalberith. Je ne suis hélas pas du tout musicien, donc je te dirais non.
Je pourrais tenter le chant ou même un instrument, mais bon je pense qu'il est un peu tard pour cela et j'ai tellement peu de temps avec toutes mes activités, que je laisse cela à d'autres. De toute façon, il y a déjà tellement de gens qui excellent dans la maîtrise des compos ou des instruments, que je préfère me consacrer à un milieu très délaissé dans cette musique que j'aime temps : l'écriture.
J'ai eu la chance de tomber sur des gens qui croyaient en moi, comme Stefan et qui m'ont offert l'opportunité d'exercer. Je suis partisan de la théorie augustinienne du Civitas Dei (saint Augustin), à savoir que chacun a une place qu'il doit conserver, alors autant que ceux qui savent bien faire quelque chose fasse ce qu'ils savent bien faire et qu'ils n'essaient pas de piquer la place de personnes qui pourraient faire mieux qu'eux à leur place. Ce n'est pas un encouragement au désistement, mais dans le domaine musical je pense que ça correspond bien à ce que je pense…

MI. As-tu aidé tout de même un peu participé à la composition de l'album ?

Baalberith. Je participe un peu aux arrangements en donnant mon avis à Stefan sur ce qui me semble aller ou pas, les passages qu'il devrait reprendre, ce qu'il devrait détailler en rajoutant plus de rapidité, plus de flûte, etc… Voilà le type d'aide que je peux offrir à Stefan, mais je crois qu'elle est somme toute bien utile car de toute façon il s'agit d'offrir une œuvre complète à l'auditeur et par conséquent, il doit exister une symbiose de fait entre les paroles et la musique.

MI. Quel regard portes-tu sur le fait que la musique de "Waltz In The Midst Of Trees" soit moins "brut" que les sorties précédentes ?

Baalberith. C'est un bien, indéniablement. Le gros problème de Mystic Forest (et bien malgré nous), c'était justement sa prod trop sale qui étouffer un peu la musique et les compos qui ont toujours étaient de qualité je pense. Avec cet album, nous sommes enfin en mesure de faire profiter pleinement les fans de toute la magie de notre musique et de nos paroles !

MI. Stefan vous a-t-il concerté afin de savoir si ce nouveau son vous convenez ? Es-tu en accord avec ce nouveau son ?

Baalberith. Comme je te le dis, j'en suis ravi et bien sûr qu'on en a parlé. En fait, c'est moi qui l'ai vraiment poussé à améliorer ce point car comme je viens de le dire, je pense que cela nuisait à notre musique. Stefan a eu l'opportunité de se racheter un peu de matos et d'améliorer considérablement le son ; la signature (enfin !) sur un label de confiance (ndlr. Sacral Productions au lieu de Oaken Shield) nous a permis de mixer parfaitement cet album et le résultat est là ! Il ne me reste plus qu'à achever de le convaincre sur quelques autres points et ce sera parfait ! [Rires]

MI. Quelque chose à dire ou une remarque à faire sur l'émission "ça me révolte" diffusée sur M6 récemment ?

Baalberith. Oula ! Avec plaisir… En fait, je n'ai pas été enchanté, mais est-ce un scoop ? Je suppose que je ne suis pas le seul à avoir regardé ce pastiche et être resté scotché devant tant d'ignorance. Ce qui me révolte [Rires] le plus c'est encore de voir des gens parler de ce qu'ils ne connaissent pas (et surtout les journalistes). Je m'attendais à ce genre de reportage bidon, mais pas à ce point ; je pense que le comble a été atteint avec le principal d'un collège catho offusqué devant le satanisme et ce pseudo prof de religion qui soutiennent cette horreur qu'est le christianisme (et ces massacres physiques ou moraux depuis près de 15 siècles) et qui après vont s'offusquer des imbécillités d'une minorité sataniste dégénérée : bref la multinationale américaine qui prend peur de l'entreprise de boucherie d'un village du Gers... Heureusement que Marduk a bien parlé en rappelant aux jeunes la nécessité de développer son sens critique (encore une entorse au christianisme) et a rappeler (en vain!) les parents à assumer leurs responsabilités auprès de leurs enfants. Le Black est un mouvement d'expression artistique au même titre que les films ou livres d'horreur et si on ne serait condamner ces œuvres, pourquoi condamnerait-on le musique d'horreur qu'est le Black Metal ??!!
Je passe le syncrétisme entre néo-paganisme et néo-nazisme qui révèlent visiblement une méconnaissance totale de la connaissance de ces termes (d'où mon pseudo-prof de religion qui a dû certainement choper son diplôme chez Auchan) et je ne m'appesantirais pas non plus sur l'explication du satanisme, dont la signification doit certainement voler à quelques kilomètres au-dessus de personnages bien plus intéressés par leur soi-disant mission de sauvetage de la jeunesse en péril, que d'un quelconque intérêt sémantique en la matière.
Alors comme d'habitude, M6 s'est empressé (et là j'avoue qu'ils sont forts ces journalistes) de dénicher LE spécimen de foire avec un QI visiblement à raz de terre, inconscient de ses actes (et de sa bêtise). Que l'homme est faible, ma foi… Alors en bon journalistes qu'ils sont, M6 s'est acharné avec son phénomène de foire, l'a traîné jusque sur leur beau plateau doré de la Justice Divine, pour qu'il témoigne de la méchanceté de ces satanismes adorateurs de chair humaine.
On conclue sur l'"argumentation" du reportage avec un bon live de Marduk : ils sont maquillés (quand on comprend pas, automatiquement ça fait office de preuve de leur atrocité), ils ne sont pas beau, ils hurlent, en plus le son est crade en live et c'est violent. Une belle perche que l'on exploite à souhait avec les tatouages et les scarifications pour enfoncer le clou pour les quelques profanes téléspectateurs qui sont prêts à bien gober tout ce que leur dit la chaîne (tiens, ce n'était pas une émission contre l'endoctrinement et les sectes ???).
Je m'arrête là, qu'y a-t-il de plus à dire sur quelque chose aussi vide de sens qu'une feuille dans une rue en automne…
Bref, à tous les journalistes, je reprendrais une phrase bien connue de Coluche et qui témoigne de la médiocrité régulière de leur travail : " Quand on ne connaît pas, on ferme sa gueule ! ". Bon j'arrête là ma diatribe…

MI. Quel serait le sentiment et que diraient Stefan et Julie après toutes ces questions ?

Baalberith. Je ne connais pas vraiment Julie, donc je m'abstiendrais de parler en son nom.
Pour Szakh (je ne l'appelle jamais Stefan) il serait d'abord ravi de voir que certaines de mes réactions vont encore nous attirer quelques foudres, car il aime ma grande gueule ! Je l'entends d'ici : " Ah sacré Balby, encore en train de parler de tout et de rien ! ". Je tiens d'ailleurs à le saluer bien bas et le remercier encore d'avoir cru en moi et de m'avoir admis à ses côtés, non pas comme un faire-valoir, mais vraiment comme membre du groupe. Merci ma poule !

MI. Je te laisse le mot de la fin...

Baalberith. Et bien merci pour ton interview, j'espère ne pas avoir trop ennuyer les lecteurs avec ma grande babelle !
Ecouter ce troisième album, nous avons honnêtement mis beaucoup dedans et j'espère que vous serez l'apprécier. Sinon, continuez à écouter du Black mais restez censé et sachez faire la différence entre la réalité et le rêve, ne prenez pas les messages du Black comme des choses acquises et ne vous transformer pas comme de gros gamins en mecs méchants pour le fun !
Rendez-vous sur www.mysticforest.fr.st


Ajouté :  Vendredi 07 Février 2003
Intervieweur :  Blasphy De Blasphèmar
Lien en relation:  Mystic Forest Website
Hits: 18211
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des Interviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 26/3/2019 à 21:44:22 en : 0,0821 secondes
| © Metal-Impact (2001-2019) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar