METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· M-I sur Google+
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
· M-I Skin Firefox
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· CRIPPLE BASTARD…
· LACUNA COIL (it…
· PRIMAL FEAR (de…
· HACRIDE (FRA) -…
· MARDUK (se) - M…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· JEX THOTH (usa)…
· NIGHTWISH (fi) …
· BLACK RAINBOWS …
· ZAPRUDER (FRA) …
· U.D.O (de) - Ra…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 26 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

NAPALM DEATH (uk) - Punishment In Capitals (2002)





Label : Wagram Vidéo
Sortie du DVD : 5 novembre 2002
Pays : Angleterre
Genre : More Live Incorruption (For the Cause)












Deuxième DVD live de NAPALM après la sortie de The DVD un an plus tôt, Punishment In Capitals ne déçoit pas, bien au contraire. Basé sur le même principe de concerts successifs, il propose le live à Londres d’avril 2002, au profit de la lutte pour les droits des animaux, un court live au Japon, et une partie d’un concert au Chili, le tout enrobé d’un petit documentaire de 45 minutes, montrant le groupe sur la route et quelques interviews avec Shane et Barney.
Le documentaire, sans être phénoménal, est à l’image du groupe, réaliste, pas tape à l’œil pour deux sous, et démontre une fois de plus toute l’intelligence et l’ouverture d’esprit dont font preuve ses membres.
Peu concernés par la Rock Star attitude, concentrés sur leur passion, ils ne considèrent à aucun moment la musique comme un boulot ou un moyen de se faire du fric et des gonzesses. Les fans qui témoignent devant la caméra sont aussi à cette image, calmes, s’exprimant posément, et fiers de pouvoir être fans d’un combo aussi responsable que digne.
Passons au gros morceau, le concert en lui-même. Mettons les choses au clair tout de suite, il est à la hauteur des meilleures prestations de ND. C’est une tuerie absolue, qui plus est mise en relief par une image et un son d’excellente qualité. Le montage est rapide, sans toutefois atteindre l’apocalypse de Live Corruption, mais est ce possible ?
L’ambiance est torride, le gang au sommet de sa forme. Sans doute boostés par la cause qu’ils défendaient en étant sur scène, le quintette de Birmingham donne tout ce qu’il a, et le public le lui rend bien. Un coup d’œil à la set list ci-dessous vous permettra de retrouver facilement votre morceau préféré, mais s’envoyer le concert in extenso est une expérience qu’il ne faudrait manquer pour rien au monde.
Les versions des morceaux sont au moins deux fois plus rapides que leur pendant studio, mais jamais Danny ne semble se fatiguer. Ce mec a une frappe chirurgicale infernale et est capable de soutenir n’importe quel tempo pendant des heures. Il bénéficie de plus d’un des meilleur son de caisse claire que je connaisse, très sec et précis.
Mais le prince, le roi, l’élu ce soir là était bien Barney, véritablement intenable. Un front man dont doivent rêver tous les groupes extrêmes, avec une présence impressionnante et une voix écorchée mais grave qui vous prend aux tripes.
Sur « Suffer The Children » (qui, si vous ne vous en doutez toujours pas, est mon morceau préféré de ND…), Barney récupère une grole jetée d’on ne sait où, et la rend au public sans vraiment savoir à qui elle appartient, complètement hilare. A peine la chaussure restituée, il repart dans sa gigue si caractéristique, comme si de rien n’était.
Agrippant au passage les stage divers pour les faire monter sur scène, il démontre ce soir là à quel point le groupe est proche de son public. Aussi rapide et violente soit la musique de NAPALM, leurs concerts restent bon enfant, et s’apparentent à de gigantesques fêtes métalliques pacifiques, où l’on se rend pour s’éclater, avec au passage une bonne prise de conscience.
Et Punishment In Capitals en est la preuve la plus formelle. 83 minutes de délire sonore. Et même si Barney montre des signes de fatigue compréhensibles à l’occasion de “Greed Killing”, ce concert à Londres est un must, que je place un cheveu en deçà de Live Corruption pour une simple raison de nostalgie perso. Mais ne vous y trompez pas, c’est un massacre quand même…

Les bonus?
Je vous ai déjà parlé du docu, voyons le reste…
Le concert au Japon, en plus de ne proposer que deux titres, souffre d’une image pas terrible et d’un son approximatif. Les deux morceaux joués étant de plus assez moyens, vous jugerez vous-même de l’importance de leur présence ici.
Le show au Chili est de bien meilleure qualité, ne serait ce qu’au niveau de la set list, avec un « I Abstain » assez rare en live, et bien sur d’autres classiques comme « Suffer The Children » (au cas ou vous n’auriez pas…Ok j’arrête !) ou « Greed Killing ». Avec une image assez bizarre (des bandes passent régulièrement sur l’écran, comme un VHSRIP) mais globalement bonne, et un son qui décoiffe, ce live est de fort bonne facture, avec un groupe comme d’hab en très grande forme.
Ce Punishment In Capitals est donc un passage obligatoire si vous êtes fans du groupe. On attend avec impatience son équivalent de 2010, car avec toutes les bombes discographiques lâchées depuis par ND, ça promet d’être terrible…
J’imagine à peine « Silence Is Deafening » sur DVD…C’est la platine qui va faire la gueule !

Tracklisting :
Live at the London ULU on 12 April 2002 (83’)
1. "Lucid Fairytale" (1:02)
2. "Take the Poison" (1:44)
3. "Next on the List" (3:27)
4. "Constitutional Hell" (2:33)
5. "Suffer the Children" (3:52)
6. "Cleanse Impure" (2:56)
7. "Politicians" (Raw Power Cover) (1:35)
8. "Breed to Breathe" (2:59)
9. "Vermin" (2:18)
10. "The World Keeps Turning" (2:40)
11. "Can't Play, Won't Pay" (3:20)
12. "Unchallenged Hate" (2:00)
13. "Volume of Neglect" (3:18)
14. "Narcoleptic" (2:30)
15. "Hung" (3:30)
16. "From Enslavement to Obliteration" (1:34)
17. "Scum" (2:41)
18. "Life" (0:42)
19. "The Kill" (0:28)
20. "Deceiver" (0:41)
21. "You Suffer" (0:01)
22. "Cure for a Common Complaint" (2:39)
23. "Mass Appeal Madness" (3:14)
24. "Greed Killing" (2:37)
25. "Instinct of Survival" (1:52)
26. "Nazi Punks Fuck Off" (Dead Kennedys cover) (1:19)
27. "Back from the Dead" (Death cover) (2:29)
28. "Siege of Power" (3:31)

Documentary (47’)

Tokyo, Japan (5 Août 1996) (7’)
1. My Own Worst Enemy
2. More Than Meets the Eye

Santiago, Chile (19 Octobre 1997) (18’)
1. Discordance
2. I Abstain
3. Unchallenged Hate
4. Greed Killing
5. Suffer the Children
6. Mass Appeal Madness


Discographie Complète de NAPALM DEATH : Hatred Surge (Album - 1985), Scum (Album - 1987), From Enslavement To Obliteration (Album - 1988), The Peel Sessions (Album - 1989), Harmony Corruption (Album - 1990), Death By Manipulation (Album - 1992), Utopia Banished (Album - 1992), Live Corruption (Live At Salisbury Arts Centre, 1990) (Album - 1993), Fear, Emptiness, Despair (Album - 1994), Diatribes (Album - 1996), Inside The Torn Apart (Album - 1997), Bootlegged In Japan (Album - 1998), Words From The Exit Wound (Album - 1998), Leaders Not Followers (Album - 1999), Enemy Of The Music Business (Album - 2000), The DVD (DVD - 2001), Order Of The Leech (Album - 2002), Punishment In Capitals (Album - 2002), Punishment In Capitals (DVD - 2002), Noise For Music's Sake (Album - 2003), Leaders Not Followers 2 (Album - 2004), The Code is Red… Long Live the Code (Album - 2005), Smear Campaign (Album - 2006), Time Waits For No Slave (Album - 2009)

Metal Impact Bonus :
NAPALM DEATH (uk) - Mark "Barney" Greenway (ITW/Août-2004)
NAPALM DEATH (uk) - Mark "Barney" Greenway (ITW/Avril-2005)
NAPALM DEATH (uk) - Mark "Barney" Greenway (ITW/Jan-2010/VF-EV)
NAPALM DEATH (uk) - Le Glaz art à Paris (28/01/10)


Ajouté :  Vendredi 10 Septembre 2010
Chroniqueur :  Mortne2001
Score :
Lien en relation:  Napalm Death Website
Hits: 98844
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des DVD Reviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 19/11/2017 à 05:51:21 en : 0,1475 secondes
| © Metal-Impact (2001-2016) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar