METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· DEATH ANGEL (FR…
· GERGOVIA (FRA) …
· BRAND NEW SIN (…
· KISSIN' DYNAMIT…
· WHITESNAKE (usa…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· METALLICA (usa)…
· AVANTASIA (de) …
· W.O.A WACKEN OP…
· HORRESCO REFERE…
· KARMA TO BURN (…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 87 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

FAITHFUL DARKNESS (se) - Black Mirror's Reflection (2012)






Label : Auto-Production
Sortie du Scud : 29 septembre 2012
Pays : Suède
Genre : Death / Thrash Metal Mélodique
Type : Album
Playtime : 12 Titres - 42 Mins





Le chemin a été semé d’embuches ! Qu’y a-t-il de pire pour un groupe qu’un line-up instable ? Que ce soit un groupe reconnu qui perd un membre phare, au malheur des nombreux fans, ou une jeune formation qui aimerait bien aller de l’avant mais se retrouve bloquée à cause de cela. FAITHFUL DARKNESS revient de loin. On les croyait même enterrés. Outres les départs de la claviériste, du batteur et du bassiste, quand Erik Nilsson, la personnification vocale du combo eut annoncé son abandon du navire, ce fut la désillusion vis-à-vis du potentiel présenté dans le premier opus. Et la venue de l’ancien hurleur tête à claques de SONIC SYNDICATE n’a pas arrangé les choses lorsque la première démo est tombée l’an dernier. Heureusement, quelques mois plus tard, Erik revenait à son poste, et le groupe se décidait enfin à finaliser Black Mirror’s Reflection, un album qui traînait depuis quatre ans.

Pour ce faire, les cinq compères ont mis les petits plats dans les grands. Notamment pour l’artwork, qui dénote complètement de la pochette précédente, et n’est autre que le travail du célèbre Gustavo Sazes. Aux allures de test de Rorschach, elle reflète pleinement les nouveaux sujets établis dans les paroles, qui se rapportent aux instincts humains primaires - immoraux et malsains - et à la psychologie de ces personnes. Mais aussi en ce qui concerne la production, cogérée par Jonas Kjellgren, tout en ayant fait un passage au studio The Abyss pour l’enregistrement. L’on a donc un son plus propre, plus moderne, mais toujours avec cet aspect brut conféré par le tandem growl/section rythmique. La batterie a regagné en puissance sur les toms et la double est moins proéminente dans le mix. Ce qui n’empêche pas le jeu de Joakim d’être bien plus violent avec des blast beats intenses, comme le montrent « Hate Injection » - titre typique de l’album précédent mais avec cette pointe de véhémence supplémentaire - ou « A Cursed Redemption », sur lequel l’agressivité du combo atteint son paroxysme pour signer le morceau le plus dévastateur de leur catalogue. Malgré une prise en charge par les meilleurs, la basse de Kåre, plus discernable ici, n’en reste pas moins dans les rangs, simplement pour grossir le son.

Par ailleurs, l’on retrouve ce ton chaleureux dans les leads prenants des guitaristes (« When Emotions Fall, Part II »), qui se laissent davantage aller côté solos et tappings, à l’instar de la démonstration persuasive sur « Answer For Your Sins », en dépit d’un riff de structure emprunté à IN FLAMES. Ce qui n’a pas été gardé, toutefois, est la dimension orchestrale apportée par les claviers désormais programmés. Moins présents au travers des pistes, leur apport se veut davantage mesuré et bien pensé, tel que sur « Remember This Fight », donnant toute son identité à ce morceau percutant au possible, du fait d’un growl omniprésent et d’une structure rythmique bien nerveuse. En effet, les compositions sont plus courtes et directes, seule l’éponyme dépasse les quatre minutes. La cadence est donc débridée, et « Destroy » surprend par sa construction décousue, aux changements de tempos soudains. À l’image des couplets de cette plage, l’ensemble de ceux de l’album sont pleinement efficients ; le bémol réside dans la présence du chant clair sur les refrains.

L’apport vocal de Jimmy est moins intuitif que sur la galette précédente et tombe souvent à plat (« When Emotions Fall, Part I », malgré ses excellents riffs), laissant généralement une impression bizarre, dès le premier titre « Burning Bridges », comme si elle était maladroite au centre de ce son extrêmement offensif. Bien présente sur six morceaux, elle n’est vraiment réussie que sur un tiers (dont « Blessing Of Ignorance »), moyenne sur le second, et guère en phase sur les deux autres pistes. Néanmoins, dès « Another Pain », et son pont magistral aux orchestrations religieuses, c’est le hurlement dévasté d’Erik qui surprend et a vite fait d’inverser la tendance. Mieux maîtrisé, avec plus de couches tonales dans sa prestation, le chant du frontman déverse ses growls bestiaux sur des guitares ronflantes et une double sur la piste de décollage. « Stand As One » met en avant ses différentes facettes vocales, avec un emploi de chant clair bien plus appréciable du fait qu’il vienne juste border son collègue et le compléter d’harmonies. En bonus, le retour vers les shrieks sur « Black Mirror’s Reflection » qui confirme, en tant que piste finale - et une de celles dont a pleinement pu s’occuper Erik - que le soin des lignes vocales devrait lui être laissé au vu de ses performances démentes ; le chant clair ayant été enregistré plus d’un an avant son retour.

Il ne faut pas s’y tromper, Black Mirror’s Reflection n’est pas le fruit de quatre ans de peaufinage, mais plutôt la compilation de ce qui a pu être écrit en quatre années à galérer pour stabiliser le groupe. Pas étonnant, alors, de retrouver un quart des titres déjà présentés en démos presque terminées fin 2008. Ce second opus permet, d’ailleurs, davantage au groupe de tourner la page sur cette période maussade sans pour autant abandonner les efforts réalisés. Malgré un chant clair médiocre, bien qu’en faible quantité, les titres dévoilent un travail affiné au niveau des rythmiques, mais également des instruments mélodiques. En outre, émancipés d’une quelconque cohésion ambiancée, mais clairement libérés sur le plan agressif, l’ensemble des morceaux retravaillés vocalement éclipsent les autres et affichent férocement la voie dans laquelle le combo a l’intention de s’engouffrer. Moindre sur son départ, le disque accable vraiment de coups, sans lâcher prise, à partir du cinquième titre. Toujours au stade de groupe prometteur, ce n’est qu’un troisième album qui pourra finalement décider de son statut de valeur sûre.



Ajouté :  Lundi 01 Octobre 2012
Chroniqueur :  CyberIF.
Score :
Lien en relation:  Faithful Darkness Website
Hits: 5856
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des CD Reviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 23/10/2019 à 13:24:03 en : 0,062 secondes
| © Metal-Impact (2001-2019) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar