METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· M-I sur Google+
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
· M-I Skin Firefox
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· PUNISH YOURSELF…
· WHITHERING SURF…
· UGLY KID JOE (u…
· POWERWOLF (de) …
· PRIMITIV (in) -…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· BLACK ARTS CERE…
· MANIGANCE (FRA)…
· HYPNO5E (FRA) -…
· BEHEMOTH (pl) -…
· CALIBAN (de) - …
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 28 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

PUTREFUCK (mx/sp) - Impending Necrophilia In Fresh And Pale Cadavers Arriving To The Morgue (2015)






Label : Uterus Productions
Sortie du Scud : 5 mai 2015
Pays : Mexique / Espagne
Genre : Goregrind
Type : Album
Playtime : 27 Titres - 36 Mins





Pourquoi s'y mettre à cinq quand on peut faire autant de bordel à deux ? C'est ce qu'on du se dire Shitter (guitare/basse/voix), et Adrian Emocaust (batterie) lorsqu'ils ont donné naissance à leur projet PUTREFUCK. Allez, on se la joue à la MORTICIAN, sauf qu'en plus, on descend les guitares plus bas, on joue plus vite, et on s'enfonce encore plus dans le bestial et l'incompréhensible.
Faut dire qu'ils sont motivés les deux hurluberlus. L'un vivant au Mexique, l'autre en Espagne, il fallait de la volonté pour unir leurs forces et larguer leur "musique" sur un monde hébété par tant de violence et de boucan. Mais ils y sont parvenu, et après une démo et deux splits, voici enfin leur premier longue durée qui tient finalement toutes ses promesses.

Vous le savez, le Goregrind, c'est pas trop mon truc. Trop amalgamé, trop gargouillis, trop... "facile". Et pourtant, à l'écoute de ce Impending Necrophilia In Fresh And Pale Cadavers Arriving To The Morgue (au titre interminable dans la plus pure tradition du genre), j'ai eu envie de saisir mon clavier pour coucher sur papier virtuel mes impressions.
Au delà de toute analyse, les sensations d'abord. Certes ce premier LP des ibériques est classique, bourre dans tous les sens, mais il est efficace, et dégage ce parfum étrange de nostalgie que j'ai eu du mal à identifier au départ.
Pourtant, c'est très clair avec un peu de recul, et ils l'admettent eux mêmes. En citant CARCASS comme référence majeure, ils m'ont permis de piger le truc, et donc de vous l'expliquer. Car Impending n'est rien de plus ou de moins qu'une adaptation contemporaine de Symphonies Of Sickness, le gros son en plus, mais avec les mêmes systématismes de composition, et la même approche du putride et de la chair en décomposition.

La recette est simple et éprouvée. Des riffs, les plus graves possibles, entre pesanteur extrême et vélocité ultime, un chant en forme de borborygmes, régurgité avec dédain, et une rythmique qui s'affole, qui s'étoile, ou qui caracole le long de longs couloirs Grind/Gore. Mais sur ce premier effort, le mimétisme est tellement flagrant et assumé que je suis tombé sous le charme... Une raison particulière ? Non, aucune, c'est juste très bien fait, et surtout, ça sonne un minimum analogique.
Plus, j'irai plus loin, Impending Necrophilia In Fresh And Pale Cadavers Arriving To The Morgue, et ses allusions nécrophiles sont en quelque sorte une synthèse des trois premiers albums de la bande à Bill et Jeff, puisqu'ils abusent de la brièveté des morceaux du premier, de la consistance et de l'épaisseur de ceux du second, et des interludes médico-légaux du troisième.

Au programme de la dissection, un mélange de découpages au scalpel très brefs, des remontées gastriques post mortem plus développées, et même en final, une gigantesque partouze entre cadavres et médecins, au doux son d'un capharnaüm énorme, qui laisse tout le monde partir en roue libre. Rien de surprenant, mais l'opération/autopsie est faite proprement, dans la bonne humeur, mais avec un minimum de sérieux.
Jamais PUTREFUCK ne tombe dans le paillard, dans le n'importe quoi sous prétexte de faire du bruit, purement et simplement.

Alors évidemment, les intitulés sont à l'avenant, et vous tomberez au hasard des pistes sur des embardées romantiques comme "Priapisme sans fin", "Les perversions gynécologiques", "Le défilé des foetus déformés", et autres "Lobotomie préfrontale sur des enfants attardés".
Encore une fois, l'héritage de CARCASS et ses dénominations infâmes est assumé, mais le tout est tellement compact, puissant, et suffisamment varié pour ne pas lasser que je me suis laissé prendre au jeu. Un peu comme si Reek Of Putrefaction retrouvait une nouvelle jeunesse, comme le démontrent les sutures "Auto Fellatio With Broken Neck", "Testicles Turned Inside Out", "Nymphomaniac Decapitation (Praying Mantis Syndrome)", et autres " Japanese Gang Rape (Of Christian Missionary Bitches)", à la lisière du Crust Death pour ce dernier, avant bien sur que la pompe ne s'affole et ingurgite tous les boyaux.

Mais aucun doute, doté d'une production grave et large, qui amalgame le chant, la basse et la guitare comme l'exige le créneau, Impending Necrophilia In Fresh And Pale Cadavers Arriving To The Morgue fait preuve d'un bel allant et d'une certaine "fraîcheur" si vous me permettez le mot, et enthousiasme tout en permettant de retenir certains riffs qui s'incrustent dans le crâne comme une lobotomie.
On ne doit pas s'emmerder dans les morgues mexicaines et espagnoles, ça à l'air assez festif tout ça. En tout cas, soulignons un effort de musicalité de la part de PUTREFUCK, qui pérennise le legs des anglais CARCASS avec tout le respect qu'ils méritent.
Disséquer d'accord, mais se laver les mains d'abord. Et puis tremper son biscuit dans un vagin refroidi.

Pas classe, mais imagé.



Ajouté :  Samedi 06 Février 2016
Chroniqueur :  Mortne2001
Score :
Lien en relation:  Putrefuck Website
Hits: 3186
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des CD Reviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 16/12/2018 à 23:08:39 en : 0,1002 secondes
| © Metal-Impact (2001-2016) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar