METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· M-I sur Google+
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
· M-I Skin Firefox
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· BROKEN MIRRORS …
· STEVE LUKATHER …
· IN THIS MOMENT …
· KORITNI (au) - …
· LELAHELL (dz) -…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· LUCA TURILLI'S …
· BEHEMOTH (pl) -…
· PRIMUS (usa) - …
· EDGUY (de) - El…
· SONISPHERE - Co…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 96 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

LORRAINE CROSS (FRA) - Démo 2014 (2014)






Label : Auto-Production
Sortie du Scud : juillet 2014
Pays : France
Genre : Heavy Power Metal
Type : Démo
Playtime : 6 Titres - 25 Mins





Aimer une musique ancrée dans un passé plus ou moins proche n'est pas forcément de la nostalgie ou du passéisme. Ayant moi même 43 ans, il est clair que mes soirées et mes nuits sont souvent rythmées par des albums sortis il y a quelques décennies, ceux là même dont je me délectais lorsque j'étais ado. Ok, le Djent, le Nu Metal, le Deathcore, le Mathcore c'est parfait, je suis le premier à m'en réjouir d'ailleurs, lorsque la musique est bonne. Mais qui a dit qu'il était interdit d'aller s'abreuver à la source et d'y tremper ses influences en 2014 ? Car affirmer ceci reviendrait à rejeter en bloc une horde de groupes qui se satisfont encore et toujours d'un Heavy Métal de tradition, tel qu'on le pratiquait entre 1980 et 1985. Oui, du Heavy pur jus, de celui qui fait brandir son poing fièrement, comme signe d'appartenance à une famille que nous chérissons tous.

Car si vous lisez ces lignes, c'est que vous en faites partie. Et cette famille est grande, très grande, ses rangs sont sans cesse grossis par l'arrivée de nouveaux venus bien déterminés à faire preuve d'allégeance. Allégeance. Je trouve que ce terme s'applique merveilleusement au groupe dont je vais vous parler ce matin, LORRAINE CROSS. La croix de Lorraine ? Attention, c'est un symbole chargé d'histoire messieurs, qui ne tolère ni les timorés ni les approximations. C'est le symbole de la résistance, du courage, du refus de voir son histoire souillée par les impies. Mais c'est aussi caractéristique de ce jeune groupe qui comme son nom ne l'indique pas, nous vient du sud de la France. LORRAINE CROSS est né en juin 2012 du côté de Toulouse, lorsque Guillaume (basse) et Katia rencontrent Paul, guitariste. Vite rejoints par Florent (guitare) et Thomas (batterie), le groupe se stabilise en 2014 lorsque Tony (chant) intègre la formation. Ainsi cimenté, le line-up s'autorise enfin après de nombreux concerts l'enregistrement d'une démo six titres, objet de cette review.

Sous une pochette signée Stan W. Decker (ADX, VULCAIN, BLACKMORE'S NIGHT, en gros une bonne carte de visite pour son design caractéristique), Tony, Paul, Florent et Thomas vous proposent donc quatre morceaux signés par Guillaume, le principal compositeur (mais qui a laissé les rennes à Paul et Florent sur "The Slab Was Trapped" et "Hard To Get Out"), qui a n'en point douter regrette l'esprit des années 80 et ne souhaite qu'une seule chose. Faire revivre ce souffle épique de nos jours, à grands coups de rythmiques Heavy, d'envolées lyriques et de lignes vocales haut perchées. La mission est elle pertinente ? Ne risque t'elle pas de se retrouver handicapée par une invalidité désuète à l'heure ou de nombreux ensembles souhaitent faire avancer les choses en mélangeant les genres ou en abusant d'arrangements modernes ? La réponse est simple, claire et donnée sans ambages par un groupe sans complexes qui n'a cure des modes et de l'air du temps. C'est un NON massif, martelé comme un leitmotiv pendant vingt cinq minutes. LORRAINE CROSS à sa place sur la scène nationale en 2014 et 2015, et toutes les années qui suivront, tout simplement parce que sa musique est bonne, d'une qualité indéniable, et interprétée par des musiciens sincères et très largement capables.
Alors pour être honnête, si les noms de RUNNING WILD, JUDAS PRIEST, HELLOWEEN, GRAVE DIGGER, ou encore MANOWAR vous provoquent des hauts le coeur à leur simple évocation, fuyez cette démo. Si le Heavy le plus pur souvent agité de soubresauts Speed n'est pas votre tasse de thé, inutile d'insister. Mais si au contraire des albums comme Branded And Exiled, Walls of Jericho, Heavy Metal Breakdown, Strong Arm of the Law, ou Screaming for Vengeance font partie intégrante de votre discographie idéale, jetez-vous de suite sur Lorraine Cross.

Cette démo bien sur n'est pas exempte de défauts, mais comment aurait-il pu en être autrement ? La perfection n'étant pas de ce monde, on pourra lui reprocher des systématismes flagrants dans les riffs, des emprunts un peu trop évidents, des rythmiques parfois un peu pataudes, et des lignes de chant de temps à autres hésitantes dans les graves.

Niveau prod', le son est épais, lourd, puissant, et sied à merveille des compositions qui en avait besoin pour briller. L'interprétation ne souffre que peu de moments de faiblesse, et en tant que furieux notoire, mes préférences sont bien sur allées vers les titres les plus agressifs, à l'instar du fabuleux "Stray Rocket", qui virevolte sur un tempo que n'aurait pas renié la paire Ingo Schwichtenberg/Markus Grosskopf, juste saupoudré d'arrangements de clavier discrets qui font encore plus décoller l'ensemble. Instrumental carré, multiplication des parties, c'est une réussite, ne le nions pas.
Ajoutons que le titre éponyme, introduit par un discours formel est aussi un point fort de cette démo, avec son riff saccadé et hargneux qui réveille en plein rêve le MAIDEN des mid 80's, tout en lui concédant oniriquement ses choeurs à la Seven Son of a Seven Son. Et lorsque le quintette se veut plus volontiers lourd, ça donne "Walking Dead" sombre comme un GRAVE DIGGER d'hiver, martial, pesant, inquiétant, et conclusion parfaite d'un premier effort très travaillé.

LORRAINE CROSS. Retenez ce nom. Ils ne cherchent pas le détail qui fera d'eux l'attraction du moment, mais proposent une musique très léchée, symptomatique d'une démarche qui il y a trente ans faisait bien des heureux. Et qui, grâce à cette nouvelle génération qui ne sacrifie pas la sincérité à l'opportunisme, risque d'en faire encore beaucoup.



Ajouté :  Vendredi 20 Mars 2015
Chroniqueur :  Mortne2001
Score :
Lien en relation:  Lorraine Cross Website
Hits: 2032
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des CD Reviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 23/4/2018 à 21:33:16 en : 0,1795 secondes
| © Metal-Impact (2001-2016) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar