METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· M-I sur Google+
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
· M-I Skin Firefox
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· LUCA TURILLI (i…
· SUBLIME CADAVER…
· BLOCKHEADS (FRA…
· PRIME SINISTER …
· RHAPSODY OF FIR…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· SOIREE M & O OF…
· A PERFECT CIRCL…
· AMON AMARTH (se…
· HARVEST FESTIVA…
· SLAYER (usa) - …
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 109 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

DOOM SHALL RISE VII (de) - Chapel à Göppingen (09-10/04/10)


Groupes Présents au Festival : SEAMOUNT, GARDEN OF WORM, THE 11TH HOUR, ISOLE, 40 WATT SUN, MOURNING BELOVETH, CALLIOPHIS, SHEVER, UNSILENCE, KODIAK, RITUALS OF THE OAK, NOMAD SON, DOOM SHINE, MAGMA RISE, JEX THOTH, MIRROR OF DECEPTION
Date du Festival : 9 et 10 avril 2010
Lieu du Festival : Chapel (Göppingen, Allemagne)

Il est assez rare de pouvoir assister à un concert de MOURNING BELOVETH, d’autant plus dans nos contrées, c’est pourquoi dès que j’ai vu sur le myspace du groupe une date en Allemagne, je n’ai pas réfléchi longtemps. Et lors de la commande du ticket, j’ai d’autant plus été surpris et enthousiaste en apprenant qu’il s’agissait en fait, d’un festival de Doom, le DOOM SHALL RISE, septième du nom. Avec une affiche très intéressante comme vous pourrez le voir, et la spécificité de se dérouler dans une chapelle construit par les Etats-Unis. Un décor parfait pour l’évènement…

Jour 1 (09/04/10) :
Voila, après 250 kilomètres de route et d’importants bouchons, nous voila arrivés sur les lieux à 17 heures, c’est-à-dire avec tout de même 2 heures d’avance. Qu’importe, il fait beau, et en buvant quelques bières, l’attente ne devrait pas se faire ressentir. Au détour d’une ballade sur le parking, nous faisons la rencontre de quelques Français forts sympathiques, membre d‘un groupe de Doom français d‘ailleurs : CHILDREN OF DOOM (je leur fait un peu de pub). L’horloge tourne, nous allons manger et nous nous dirigeons directement vers la chapelle.

Premier groupe sur scène, SEAMOUNT a déjà entamé son set. Premières impression, l’ambiance est super sympa, l’atmosphère qui se dégage de cette chapelle est vraiment bien appropriée à la musique et surtout, le son est vraiment impeccable. Revenons en à SEAMOUNT, qui opère dans du Doom plutôt classique, un peu Rock’n’Roll. Une superbe mise en bouche. Les musiciens s’amusent et même si le public n’est pas à fond, c’est plutôt pas mal. (6/10)

Arrivent ensuite GARDEN OF WORM, prestation à laquelle je n’assisterais pas, puisque nous sommes sortis boire une bière et fumer. Nous avons par ailleurs fait la rencontre de Thomas, chanteur de CALLIOPHIS. L’occasion pour moi de m’exprimer dans un allemand déplorable, puis dans un anglais pas beaucoup mieux, avant de retourner dans la salle pour l’autre bonne surprise de l’affiche.

C’est donc THE 11TH HOUR qui arrive sur scène, avec ce soir Pim Blankenstein d’OFFICIUM TRISTE au chant guttural. Même si la salle est loin d’être pleine, le groupe se donne à fond, mis à part Pim, un peu statique. Le son moyen ne nous permet pas de pouvoir profiter pleinement de leurs morceaux pourtant très bons, comme « One Last Smoke » vaillamment interprété. La voix d’Ed ressort magnifiquement bien, fidèle à celle de l’album, tandis que le chant guttural se fait un peu plus discret. Une prestation de qualité. (7/10)

Au tour d’ISOLE d’investir la scène. Eux sont sacrement motivés et confiants. Les suédois arrivent le sourire aux lèvres et envoient directement leur Doom traditionnel, inspiré par CANDLEMASS ou BATHORY. Il y a une très bonne symbiose entre le groupe et le public, qui semble vraiment à fond. Bien que le set soit court, c’eut été une expérience très intense et l’une des meilleures prestations de la soirée. (8/10)

40 WATT SUN débarque. Un groupe très discret qui n’a ni site internet, ni MySpace et qui selon les dires d’un mec présent, n’ont même pas d’albums à leur actif. Je ne connaissais pas, c’est donc l’occasion de découvrir. Etrangement, la foule s’amasse devant la scène. Le groupe opère dans un registre Doom calme, genre ballade romantique, ce qui donne une atmosphère assez proche d’un bal, plutôt que d’un concert. Je n’adhère pas, surtout que le chanteur ne dit pas un mot au public, enchainant un titre après l’autre. Je préfère donc aller me rincer le gosier à grands coups de houblon. (4/10)

Ca y est. Le moment tant attendu arrive. MOURNING BELOVETH grimpe sur scène. J’arrive à me frayer un chemin jusqu’à tout devant. Les irlandais sont eux aussi très motivés et souriants. Ils débutent avec « The Sickness » et le public réagit immédiatement, c’est une tuerie. L’ambiance est terrible et le public très motivé. Le son est puissant et propre, le groupe a de la présence, surtout Frank, qui met le public en transe avec sa voix claire tandis que Darren hurle à la mort. Ils enchainent principalement des titres de A Disease For The Age et de A Murderous Circus, mais nous offrent aussi un morceau de Sullen Sulcus, « The Words That Crawled ». Le groupe nous offrira un set mémorable, bien que j’aurais adoré d’autres morceaux de cet album. Ils reviendront lors d’un ultime rappel, remettre le couvert avant de nous quitter. (9/10)

Cette overdose de son nous ayant complètement épuisé, nous allons directement nous coucher pour être totalement opérationnels pour cette seconde journée plus chargée.

Jour 2 (10/04/10) :
Se réveiller à 10h30 alors que les concerts ne recommencent qu’à 15h fut de loin notre plus mauvaise idée, tant il n’y a rien à faire devant cette chapelle le matin, surtout lorsqu’on ne parle pas un foutu mot de la langue prédominante dans le coin. Nous allons donc boire un café avec nos nouveaux amis français, puis faire une ballade dans la petite forêt se trouvant un peu plus loin. Heureusement qu’il est presque l’heure car l’ennui commence à se faire ressentir.

Premier groupe sur scène, CALLIOPHIS. Nous retrouvons donc Thomas et sa bande sur scène, qui n’était pas prévu initialement, mais qui viennent remplacer GRIEVEN AGE de pied ferme. Le groupe officie dans un registre Doom/Death épuré, il a de la présence, notamment le guitariste et le bassiste bougeant dans tous les sens. Le contraste voix Black et voix Death rend bien. Même si la salle est loin d’être bondée, le public bouge bien et semble apprécier la musique délivrée par un groupe idéal pour nous réveiller de l’ennui qu’on a subi le matin. (7/10)

Débarque ensuite SHEVER, un groupe entièrement féminin. Elles aussi offrent à nos oreilles encore endolories de la veille, un bon Doom/Death. Musicalement, c’est bon aussi, assez mélodique avec de bons passages bien Death. Quand la gratteuse et la bassiste unissent leur voix, cela donne une superbe atmosphère à leur musique, mais le tout est un peu gâché par la voix de la chanteuse, qui hurle, mais dans un ton un peu plus Deathcore, et qui semble s’essouffler assez vite. Et les paroles semblent, elles aussi, un peu répétitives. Leur prestation reste tout de même intéressante. (6/10)

UNSILENCE monte finalement sur scène avec son Doom Metal traditionnel et là, c’est comme une overdose. Nous décidons de sortir fumer une clope. Dehors nous découvrons que les membres de MOURNING BELOVETH sont toujours la, ainsi que Pim de THE 11TH HOUR affalés à des tables en train de discuter avec leurs fans en buvant des bières. Vraiment sympas ces mecs, mais malgré cela, nous décidons tout de même de partir. Nous voulions voir MOURNING et nous les avons vu. L’objectif est donc atteint, de plus dans un festival que je conseille à tous les amoureux de Doom tant l’ambiance y est sympathique et conviviale. Cependant, il est important de préciser qu’il faudra attendre 2012 puisque les organisateurs ont décidé de faire une pause en 2011.


Ajouté :  Jeudi 29 Avril 2010
Live Reporteur :  Folo
Score :
Lien en relation:  Doom Shall Rise website
Hits: 17357
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des Live Reports ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 14/12/2018 à 04:04:58 en : 0,1192 secondes
| © Metal-Impact (2001-2016) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar