METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· M-I sur Google+
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
· M-I Skin Firefox
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· ARTESIA (FRA) -…
· DAGOBA (FRA) - …
· RESURRECTURIS (…
· SOLEKAHN (FRA) …
· DEADSUN RECORDS…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· ANATHEMA (uk) -…
· SOULFLY (br) - …
· QUEEN (uk) - Zé…
· ADAGIO (FRA/uk)…
· ARCH ENEMY (se)…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 105 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

MALMONDE (FRA) - Ludovic et Michael (Juin-2003)


Malmonde à l'actualité chargée puisqu'il viennent de signer chez Osmose Production pour 2 sorties. Entretien avec le chanteur guitariste Ludovic Giroud et le bassiste Michael Coracin pour nous parler de tout ça en détails...

Line-up
: Ludovic Giroud (chant/guitare/programmation), Stéphane Ballerand (clavier), Hervé Sionnet (guitare), Christophe Saumont (batterie), Michael Coracin (basse)

Dicographie : Malmonde (Démo - 2001), Malmonde (MCD - 2003)



Metal-Impact. Peux-tu nous faire une petite présentation de Malmonde en y incluant, si possible, quelques anecdotes ?

Ludovic. Pas d'anecdotes particulières, la formation du groupe est on ne peut plus banale. Nous avons commencé à imaginer Malmonde en 1998/99 avec Hervé (guitare) dans un style bien plus gothique qu'aujourd'hui. Michaël (basse) et Stéphane (clavier) nous ont rejoint plus tard. C'est à partir de là que le groupe est réellement né (2001/2002). Nous avons cherché notre style pendant les premières années pour un résultat bien plus agressif que les premières ébauches.
Désormais nous naviguons entre Thrash et Death et passages "machines" pour un résultat cybernétique et "déshumanisé". Le line-up est désormais au complet avec l'arrivée de Christophe à la batterie début 2003.

MI. Pourquoi avoir finalement intégré un batteur au détriment de la boîte à rythme ?

Ludovic. Nous avons commencé avec une boite à rythme par choix et non par obligation, car nous voulions faire ressortir un côté froid et mécanique à notre jeu... et puis on a essayé avec Christophe, que l'on connaissait d'avant pour le fun et il nous a corrompu !
Nous avons donc laissé notre boite à rythme après 3 ans de bons et loyaux services. Malgré tout, nous avons gardé le côté mécanique grâce au jeu très martial de Christophe et avec une batterie triggée car cela rajoute une toute autre ampleur en live et la composition en est que mieux aboutie désormais...

MI. Vous avez des influences très variées comme pour Michael Coracin (basse) qui s'adonne aux chants polyphoniques Corses ainsi qu'aux platines de DJ Hip-Hop ! Comment avez-vous réussi à tout synthétiser pour en ressortir votre musique et comment la qualifiez-vous ?

Ludovic. Pour tout te dire, nous avons tous des activités "extra-malmonde" très diverses.
Stéphane, par exemple fait de la gym aquatique, Hervé du polo sur poney shetland, Christophe joue également de la flutte de Pan au sein d'un groupe Péruvien sur les marchés de Provence, et moi je joue de la harpe au conservatoire de Monaco... Non, bien sûr, il n'y a pas plus de poneys shetland que de DJ hiphop au sein du groupe ! [Rires]
Je pense que tes sources sont erronées ! En fait, Michaël est également guitariste dans le groupe de rock Chair Chant Corps et c'est Simon, le chanteur de ce groupe, qui s'adonne aux platines polyphoniques des DJ Corses... (ndlr : Effectivement, mes sources sont erronées mais bon, il y a bien quelqu'un de leur entourage qui fait ce que j'avais dit !)
Ceci étant, nous écoutons beaucoup de musique. Du Metal bien sûr, mais aussi du Rock ou autres musiques plus "commerciales", ce qui nous permet, je pense, d'avoir un peu de recul par rapport au groupe et de composer avec plus d' "ampleur" au travers de notre recherche... Nous fusionnons donc plusieurs styles dans la musique de MALMONDE.
Cyber Metal est le patronyme qui nous va le mieux je pense...

MI. Vous vous êtes toujours auto-produit jusqu'à présent, racontes-nous un peu les étapes par lesquelles vous êtes passés ?

Michael. Le but de notre première démo (fin 2001) était simplement d'avoir de quoi démarcher pour les concerts et de commencer à nous faire connaître. Nous avons eu pas mal de chroniques sur le web ainsi que dans Hard Rock mag et Metalllian.
Les retours ont été très positifs ce qui nous a pas mal motivé pour ressortir quelque chose de plus abouti. Nous nous sommes donc mis sur l'enregistrement de notre premier album durant l'été 2002 par nos propres moyens, le résultat étant à la hauteur de nos attentes, nous avons décidé de le faire presser à 500 exemplaires de manière à avoir quelque chose de cohérent en terme de qualité entre la musique et le packaging.
Nous avons donc utilisé ce CD pour démarcher les labels d'une part, mais une partie était destinée à la vente par l'intermédiaire de la distribution assurée par Adipocère. Les retours ont été très bons à nouveau et nous avons été contactés par Osmose Productions à notre grande surprise !

MI. Quelles différences majeures vois-tu entre votre démo et votre MCD ?

Ludovic. Le style et le son !
Le son de la démo est très médiocre, mais bon, nous ne l'avions pas travaillé... Par contre le style a bien évolué.
Primo car nous n'étions que trois à l'époque de la démo et Stéphane nous a apporté beaucoup par la suite dans les ambiances et les sons de synthé.
Deusio nous avons développé notre agressivité et notre travail de composition avec les machines... Le but de ces 2 CD n'étant pas le même à la base, nous les avons travaillés de manière différente.

MI. Parles nous des textes, pourquoi avoir choisi de faire moitié moitié entre français et anglais ? Parles nous aussi des sujets abordés et pourquoi les avoir abordés ?

Michael. Pour ce qui est du côté anglais/français, nous avons toujours voulu garder une identité française, à l'origine avec notre nom à consonance française et ensuite avec les textes. Cependant, nous ne voulons pas utiliser le français à tous prix, seulement quand les morceaux s'y prêtent. Il se trouve que pour certains types de chants, notre langue n'est pas appropriée (de notre point de vue en tous cas) et donc c'est la musique et le type de chant utilisé qui vont déterminer si le texte sera français ou anglais. Le côté français nous apporte une certaine proximité avec l'auditeur qu'il est impossible d'obtenir en anglais.
Les sujets abordés sont très divers, c'est général assez abstrait, du moins dans la façon de les écrire, utilisation de métaphores etc... En tous cas, ils sont plutôt issus de sentiments intérieurs ou d'histoires imaginaires que d'une réflexion sur l'actualité par exemple. En tous cas pas directement...

MI. Brett du groupe KALISIA (www.kalisia.com) a remixé un de vos morceaux (World Of Silence), pourquoi ce choix et comment s'est passée la collaboration ?

Ludovic. Cette idée est venue de Brett directement qui a voulu retoucher un de nos morceaux, comme ça, pour le fun, sans prétention aucune. Et puis son mix nous a vraiment plu, donc nous l'avons rajouté en bonus !

MI. Vous sentez-vous plus proche du Metal ou du monde Electro ?

Ludovic. A priori, plus proche du Metal je pense, mais nous aimerions être plus proche du Rock en général ! En fait nous trouvons stupide de se borner qu'à un seul style de musique et nous sommes à fond pour les mélanges de cultures et l'ouverture d'esprit surtout dans notre univers (le Metal) où les gens sont encore trop fermés...

MI. Pourquoi n'avoir pas choisi de titres à vos deux sorties ?

Ludovic. Nous ne considérons pas notre démo comme une sortie, car nous ne l'avons pas diffusée ni vendue. Elle a servi à faire connaître le groupe dans le milieu underground simplement et en apprécier les premiers retours.
La réelle première sortie est notre MCD qui est pour beaucoup notre 1er album.
Michael. Il n'y a pas spécialement de raison au fait qu'il n'y a pas de titre, nous n'avons pas ressenti le besoin ni l'utilité d'en mettre un. Il n'y a pas vraiment de fil directeur au niveau conceptuel, donc il aurait été difficile de trouver un mot ou une phrase qui corresponde à tous les morceaux.

MI. Vous venez de signer chez Osmose Productions pour 2 albums et la réédition de votre MCD. Comment cela s'est-il fait ?

Ludovic. Ca nous est tombé sur le coin de la gueule ! [Rires]
En fait, avec notre MCD, nous avons démarché les labels en présentant une autoprod de qualité et en insistant sur le fait que nous cherchions un label pour une future production... OSMOSE a fait partie de nos premiers envois et la réponse a été très rapide. Du coup nous avons arrêté tout autre recherche !
En fait, les 2 albums en question comprennent la réédition de notre premier MCD au niveau mondial. Ce qui pour nous est une chance de pouvoir faire connaître ce premier album, auquel nous tenons, à plus de monde.

MI. Préparez-vous déjà votre 1er album ?

Ludovic. Ce sera donc notre 2ème chez OSMOSE, qui est en très bonne voie ! Les musiques sont faites, nous bossons sur les textes car nous travaillons autour d'un concept. Il y aura également une reprise d'un groupe français...
Nous prévoyons l'enregistrement début 2004 pour une sortie dans une année donc, si tout va bien.

MI. Comment s'est passée votre collaboration avec Adipocere Distribution et où en êtes-vous avec eux ?

Ludovic. Nous cherchions à distribuer notre autoprod et Adipocère a répondu présent pour 250 de nos CD en France. Ils ont passé la main à Osmose depuis notre signature. La transition s'est très bien passée et Adipocère est très content pour l'évolution du groupe.

MI. Quels sont les projets de Malmonde pour 2003/2004 ?

Ludovic. Pour l'instant, nous sommes à fond sur le second album et nous allons préparer quelques concerts pour la rentrée. Le gros "projet" c'est l'enregistrement début 2004, et on espère un max de concerts !

MI. Je vous laisse conclure, profitez-en si vous avez un message à faire passer...

Ludovic. Tout d'abord merci à l'équipe de M-I pour son soutien et que les lecteurs n'hésitent pas à nous faire-part de leurs impressions sur le CD et s'il y a des organisateurs de concerts parmi eux, nous sommes toujours partant !


Ajouté :  Vendredi 04 Juillet 2003
Intervieweur :  Blasphy De Blasphèmar
Lien en relation:  Malmonde Website
Hits: 18636
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des Interviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 21/9/2017 à 03:39:52 en : 0,1015 secondes
| © Metal-Impact (2001-2016) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar