METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· M-I sur Google+
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
· M-I Skin Firefox
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· PUNISH YOURSELF…
· T.A.N.K (FRA) -…
· BACKYARD BABIES…
· KABBAL (FRA) - …
· NOCTURNAL RITES…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· THE GATHERING (…
· ROTTEN SOUND (f…
· MARDUK (de) - E…
· STATUS QUO (uk)…
· JOHN GARCIA (us…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 96 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

WALL SOUND FEST (FRA) - Salle Polyvalente à Mouroux 77 (25/04/09)


Groupes Présents au concert : PROLETARIA, KOP, LUBENG-K, MEMORIES OF A DEAD MAN
Date du Concert : samedi 25 avril 2009
Lieu du Concert : Salle Polyvalente (Mouroux 77, France)

C'est l'histoire d'un mec qui traverse un jour la D 231 en direction de nulle part. A un moment en particulier son regard est attiré par une palette posée sur le bord de la route. Sur cette dernière on peut distinctement lire un laconique : « Concert Metal le 25 avril 2009 SDF Mouroux à 19h30 ».
Ouaip, il ne m'en faut pas plus pour réserver ma morne soirée de ce samedi.
Ce n'est qu'en arrivant devant la salle à l'heure dite que je découvre l'affiche de ce WALL SOUND FEST :
- PROLETARIA
- KOP
- LUBENG-K
- MEMORIES OF A DEAD MAN
C'est donc sans apriori, mais également sans entrain que je pénètre dans la salle polyvalente de Mouroux petit bled paumé près de Coulommiers. Le tarif me semble légèrement trop élevé pour l'évènement, mais 4 groupes pour 8 €uro, ce n'est pas du vol non plus, il ne faut pas exagérer. L'organisation se déroule sans faille dans l'accueil du public, remarque ils ne sont pas dépassés par l'affluence qui n'est que très timide. Au plus fort de la soirée nous ne serons qu'une cinquantaine à être venu supporter la scène hexagonale. Les tarifs appliqués ce soir sont plus que raisonnables, puisque je pourrais me délecter de véritables bières pour la modique somme de 2 €uro pièce. Ce qui en comparaison de la pisse servit dans certains festochs est un très bon point pour l'orga !
Revenons-en à nos moutons !
Salle immense trop loin d'être comble, mais on commence à l'heure dite ici Monsieur, alors :
20h15
Montée de PROLETARIA sur les planches. Alors là mon p'tit père y'a du lourd, j'en avale de travers ma mousse pourtant fraîche. Le look du quatuor est purement incroyable. Laisse moi te donner une idée du truc. Le guitariste semble sortir de sa partie de boule dominicale (un peu en avance) avec son T-Shirt de pétanqueur, le bassiste est en chemisette rayée portant sur col une cravate de cuir passant du rougeâtre à rosâtre selon la lumière, le batteur porte un casque énorme de chantier pour protection d'esgourdes et le chanteur rajoute la touche finale avec son débardeur blanc et son bonnet en laine tricoté par maman. Tu vois immédiatement que les mecs ne sont pas à l'aise, et le vocaliste semble aussi raide que son pied de micro, mais rien de plus normal pour un groupe débutant, ce qui n'est en aucun cas péjoratif. Mais tu vois il y a certains impondérables avant de fouler les planches, comme l'achat de Strap Lock pour les cordistes. Je vois à ton sourire jovial que tu as déjà compris la suite. Et bien oui c'est arrivé, au troisième accord le gratteux perd son instrument par un décrochage incongru de sa sangle côté chevalet. Sans perdre immédiatement son sang-froid ce dernier s'assied sur le bord de l'estrade et rattache cette saloperie dont il a du se séparer en rentrant chez lui au petit matin.
Pourtant qu'il se rassure, sa guitare étant absente du mix c'est sans trop de gravité que cet incident se clôt.
La prestation se déroule sans que le public ni prête trop d'attention, et pour cause.
La tenue de scène est quasi inexistante, le combo est purement inefficace et ce ne sont pas les « Ça va ou quoi ? » ou encore les « Tu me kiffes au fond ou quoi ? » lancés par le brailleur qui vont y changer quoique ce soit. Les textes sont pseudos engagés niveau sixième attardé, les riffs sont éculés jusqu'à la corde, le guitariste s'emmerde profondément sur le côté gauche de la scène et nous le fait bien comprendre, le bassiste tente comme il peut de sauver le naufrage mais il est déjà trop tard. J'assiste donc médusé à ce qui pourrait être nommé les DEFTONES du pauvre.
Calamiteux !
21h00 Enfin ils quittent le navire ! (2/10)
Je me dis alors que je me suis trompé d'endroit et je me décide à siroter une dernière bière avant de rentrer seul chez moi pour me finir.
21h15
Suis toujours là, je ne sais pourquoi mais j'ai pris mon temps et cette mousse n'en finit pas !
Sur scène de nouveau un quatuor avec une cohérence vestimentaire qui n'est pas faite pour me déplaire. Dès fois que l'ordre annoncé ne soit pas respecté le chanteur à la bonne idée de porter un maillot à l'effigie du groupe.
Et c'est KOP qui s'annonce !
Jamais entendu parler, et vous ?
Rien que dans leur posture de scène, et ce avant d'avoir émis la moindre note, ils attirent le regard et je quitte le bar en laissant derrière moi ma douce blonde.
Intro, premier accord, premier cri et tel un nourrisson fort bien né ils te claquent les tympans dans le fond de la boite crânienne.
C'est la BAFFE !
Le chanteur est possédé et je reconnais l'entité qui vient de prendre possession de ce goitre !
REUNO sort de ce corps !
Rien n'y fait, même ce chant mi-français/mi-anglais, c'est pour nous aussi envoutant !
Mais d'où vient ce groove si particulier ?
Mais c'est cette espèce de montagne de viande munit d'une toute petite basse dans ses grosses mimines qui sort ça ? Le bassiste possède un doigté qui doit combler sa compagne de bonheur, c'est doux, c'est chaud, c'est sulfureux et pourtant il s'en dégage une puissance inébranlable.
Le guitariste n'est pas en reste avec un jeu qui sort des stéréotypes du style, et tout ceci sans oublier le batteur qui ramène ce côté Rock Rugueux du fond des plaines de l'est.
Les textes ont également une cohérence indéniable et le tout est parfaitement exécuté par un combo qui semble avoir fait résidence. C'est visuellement sans faille.
Je me dis qu'ils doivent bien avoir quelques faiblesses, mais rien n'y fait ! Les pointes d'humour lancées par JAY entre les morceaux sont sans aucun mauvais goût. Même notre Pote à tous BENOIST XVI est habillé pour la fin de l'hiver.
Tu l'as compris ce groupe est mon énorme coup de cœur !
Oui, il revendique leur appartenance à LOFOFORA, mais il ne s'agit pas là de plagiat mais d'une influence dont beaucoup aimerait pouvoir se vanter.
Je me suis donc discrètement porté acquéreur de leur 4 titres sans laisser de boîte mail à leur charmante hôtesse, ce qui vous vaudra bientôt une chronique dans une autre rubrique. Espérons que l'enregistrement soit à la hauteur de ce que j'ai vu !
Et c'est après 40 minutes de bonheur que je retrouve ma dulcinée qui n'a plus rien d'attirant. (9/10)
Je me dis que finalement j'ai bien fait de ne pas céder aux appels des ivresses nocturnes et je m'accroche au bar tel un forcené le temps que les roadies fassent leur deal !
22h10
LUBENG-K
Là Tonton fait attention à ce que tu dis, parce que tu vois la grosse brute tatouée de partout qui a arpenté la salle pendant toute la soirée, ben c'est le bassiste et il est pas content !
C'est le genre de mec à qui tu n'as envie de dire que des gentillesses, et pourtant...
Je ne suis pas conquis pas leur montée sur scène, ni par le premier morceau d'ailleurs !
J'ai l'impression d'assister à la performance d'un combo Hardcore qui aurait cédé aux sirènes infernales du Metalcore. Moi les refrains chant clair c'est pas mon truc que voulez vous ?
Et puis merde, comme je l'ai déjà dit j'y suis j'y reste !
Le tout commence à prendre forme, et je me suis complètement planté !
Point de Metalcore ici, mais c'est une espèce de DILLINGER ESCAPE PLAN v/s MASTODON auquel j'assiste.
Il est vrai que la prestation est plus roots, mais elle écrase tout tel rouleau compresseur martelant le public qui n'attendait que cela pour se lâcher.
Et je ne t'ai pas encore dit le meilleur !
Le chanteur n'est pas un être humain, c'est un hybride venu d'on ne sait où. Aucun homme n'est capable d'autant distordre sa gorge sans en avoir des séquelles. Et Pan que je t'envoie un Ultra-Aigüe dans la face, même les enceintes saturent, et alors ? Voix Hardcore, pas de problème, voix suave, pas de problème, voix hurlée, pas de problème, … ?
Il sait tout faire et en plus avec une conviction à te dépoter le trou du cul à distance !
Alors bien que certaines parties me semblent plus dispensables, je sors avec un avis très positif de cette performance.
En particulier la longue plage instrumentale avec ses parties indus, voire technoïdes qui sont d'une créativité peu égalée. Et si encore une fois tu ne me crois pas, vas juste jeter une oreille indiscrète sur « Not Alone » et reviens en parler sur le forum, on t'attend !
Putain j'ai eu chaud, ce n'est pas encore cette fois-ci qu'un bassiste me fera la peau, ouf ! (8/10)
Attends, attends, j'ai oublié un truc sur leur live !
Toi qui était là, tu peux me dire ce qui pousse les Seine-et-Marnais à se servir de la scène comme vestiaire ?
Rien compris moi !
Bon tu l'as désormais compris, un petit tour au bar et dans la salle des vidanges où visiblement certains et certaines ne purgent pas que leurs vessies, et me voici de retour devant la scène.
22h05
MEMORIES OF A DEAD MAN monte sur scène. Heu, non pardon, MEMORIES OF A DEAD MAN envahie la scène.
Non parce que là mon gars, le chanteur me rappelle un vieux slogan publicitaire : « La montagne, ça vous gagne ! ». Lui au moins tu sais qu'il est là !
Mais bon il y a des jours, où tout ne se déroule pas comme prévu et le combo en fait les frais dès le début de son set. En effet, 6 longues minutes d'attente après l'extinction des feux avant que le sampler ne daigne se mettre en route.
Le son n'est pas non plus d'une qualité sans faille, et le groupe si atmosphérique dans ses enregistrements perd quelque peu en intensité. Ce n'est pas non plus d'une gravité sans borne, les compositions sortent tellement de l'ordinaire qu'elles se suffisent souvent à elle même pour combler mon plaisir.
Mais tatillon que je suis je relève certaines fautes de gouts qui trouble mon émoi.
Je pense sincèrement que le groupe gagnerait encore en qualité si ces derniers étaient coachés. En effet, tout ceci manque de cohésion gestuelle ce qui est bien dommage en comparaison du géant qui arpente la scène de manière fort impressionnante, à un tout petit détail prêt !
Quand un type te fait une forte impression, tu voudrais tout lui pardonner, mais le grand gaillard laisse apparaître à chacun de ses mouvements le magnifique caleçon rayé que lui a offert Maman pour son anniversaire il y a 15 ans.
Putain non garçon, tu n'as pas le droit de faire ça, avec un tel charisme. J'en pleurerais presque tiens !
Je suis trop vieux pour ces conneries moi.
Et enfin la dernière chose qui me semble ne point fonctionner, sont les chœurs effectués par le batteur.
Je ne sais qui s'occupe de cela sur enregistrement mais ces derniers qui sont quasi parfaits sur cd, sont tout simplement faux en Live. Couac !
Pourtant je garde mon petit faible pour cette formation.
Si le Hardcore Ambiant existait MEMORIES OF A DEAD MAN viendrait de l'inventer. C'est purement créatif et jouissif, j'adhère.
Oui je sais, je suis sévère mais leur prestation était bien alors que je la sais pouvoir être parfaite. On attend pas moins d'un groupe qui sort autant de l'ordinaire. (7/10)
Reste tout de même que j'ai passé une excellente soirée et que je souhaite à l'organisateur de pouvoir se relever du gouffre financier que le peu d'assistance a du entraîner. Une nouvelle édition serait la bienvenue. (Note globale 8/10)


Ajouté :  Dimanche 03 Mai 2009
Live Reporteur :  Oncle Machin
Score :
Lien en relation:  KOP website
Hits: 21801
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des Live Reports ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 18/11/2017 à 07:30:44 en : 0,145 secondes
| © Metal-Impact (2001-2016) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar