METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· WE ARE THE OCEA…
· LOUDBLAST (FRA)…
· STOLEN MEMORIES…
· HOLDING SAND (F…
· VOMITORY (se) -…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· FESTIVAL DE CHA…
· PLANET OF ZEUS …
· APOCRYPHE (FRA)…
· SICK OF IT ALL …
· PSYKUP (FRA) - …
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 91 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

WALDROCK (nl) - Burgum (19/06/04)

Autres Groupes Présents au concert : MY DYING BRIDE, HATEBREED, CANNIBAL CORPSE, EXODUS, MOONSPELL, FINNTROLL, TRANSPORT LEAGUE, CRADLE OF FILTH, TWISTED SISTER, WITHIN TEMPTATION, MONSTER MAGNET, FEAR FACTORY, NEVERMORE, MORTUARY I.O.D.
Date du Concert : Samedi 19 juin 2004
Lieu du Concert : Plein Air (Burgum, Hollande)

Ca y est, c’est enfin le grand moment de mon premier festival de l’été 2004. Et je serai allé le chercher loin celui-là puisqu’il s’agit du Wâldrock (16e du nom), un gros festival hollandais qui a lieu sur une seule journée et qui se trouve être à un peu plus de 600 km de Paris, tout au nord des Pays-Bas ! M’enfin, vu l’affiche, on n’allait se décourager pour si peu.

Arrivés dans la matinée, on a tout notre temps pour s’offrir une balade dans Bergam, la petite ville juste à côté du site, puis pour se prendre la tête à trouver l’endroit du festival. Il faut dire qu’avec un maudit panneau mystérieusement monté à l’envers, il a fallu rivaliser de perspicacité (et de demi-tours) pour s’y retrouver ! Enfin rendus et nos places dégotées, on peut enfin pénétrer sur le site, qui a ouvert pile poil à l’heure et dont l’accès est efficacement géré. Là, on découvre tout ce qu’il faut pour passer un bon festival. A savoir deux scènes, dont une très grande en plein air, et une autre de taille moyenne, sous une tente ; puis pas mal de stands pour se ravitailler, avec – il faut le noter - de la nourriture pas trop mauvaise, des cabines de toilettes à n’en plus savoir laquelle choisir, plus des urinoirs disposés à plusieurs endroits sur le site, des lavabos avec de l’eau fraîche, un Metal Market bien fourni et les stands habituels de merchandising. A noter aussi que le site restera plutôt propre tout au long de la journée, et que le temps – un peu inquiétant au début – va rapidement devenir idéal : soleil pas trop assommant et petit vent rafraîchissant de temps en temps. Enfin, le site sera noir de monde toute la journée, avec un public aussi varié que tolérant et respectueux, ça va de 7 à 60 ans, et les fans de Neo côtoient ceux de Death, de Heavy et toutes les autres branches possibles et imaginables : en Hollande, le brassage Metal existe bel et bien !!! Bref, ce Wâldrock 2004 est bien armé pour être une grande fête…

On commence doucement sur la grande scène avec MORTUARY IOD, un groupe de Thrash très basique, pas spécialement brillant niveau interprétation (il faut dire que le son n’est pas avec eux) et qui ne me laissera pas plus de souvenir que ça… (4/10)

… Donc on file vite sous la tente pour y découvrir TRANSPORT LEAGUE, du Neo Metal interprété par des musiciens déguisés en gothiques. Il n’y a rien de bien original dans leurs compos mais la prestation est assez carrée et puissante pour se laisser suivre sans effort ! (6/10)

Je profite de l’annulation de TESTAMENT pour m’offrir une petite sieste devant la grande scène, le temps que NEVERMORE y débute son show… Avec une demi-heure d’avance et donc quasiment en même temps que FINNTROLL. Pas très malin, les organisateurs auraient mieux fait de laisser les horaires tels qu’ils étaient prévus, m’enfin bon ce sera pour moi le seul point de reproche du festival… Bref, pour moi ce sera Nevermore, un groupe que j’apprécie beaucoup sur album et que je n’ai jamais eu l’occasion de voir sur scène. Et je ne vais pas être déçu car le groupe américain nous apparaît en grande forme ! Le chanteur notamment est excellent et reproduit impeccablement ses parties vocales complexes. Les autres musiciens ne sont pas en reste et tout le show sera bien carré, alternant entre parties puissantes (les compos du dernier album « Enemies Of Reality » sont énormes sur scène !) et d’autres laissant plus s’exprimer la face émotionnelle du groupe (dans ce registre, je retiendrai surtout « Heart Collector », tiré de l’album « Dead Heart In A Dead World » dont trois autres extraits seront joués cet après-midi). Bref, une prestation très convaincante ! (9/10)

Place à MOONSPELL maintenant, qui va comme d’habitude assurer un set absolument imparable, sous la tente, où le son est toujours très bon (meilleur que sur la grande scène pour la plupart des groupes). Le show est carré, puissant, varié et emmené par un chanteur toujours aussi impérial. De la set-list, je noterai seulement « Alma Matter » joué dès le second morceau, car je ne connais toujours pas les albums du groupe… Et je partirai avant la fin pour assister à la prestation de… (9/10)

FEAR FACTORY !!! C’est donc le grand retour sur scène pour ce groupe qui a marqué ma jeunesse avec l’album « Demanufacture » ! J’avais quand même déjà eu la chance de les voir sur scène avant le split, ça devait être fin 2001 si mes souvenirs ne me trompent pas ?! Premier constat, le son n’est pas très bon : les basses occupent tout l’espace, au détriment du chant et de la guitare. Les conditions vont donc être difficiles mais le groupe va briller par une set-list qui ne fait pas dans la dentelle : quand j’arrive, ils sont sur un morceau du sus-cité « Demanufacture » qu’ils enchaîneront avec un second (je crois que c’étaient « Self Bias Resistor » et « Zero Signal » mais je n’en mettrai pas ma main à couper), puis viendront dans la foulée « Shock » et « Edge Crusher »… Autant dire que ça fait mal ! D’autant que l’interprétation est bien au point, même si le groupe est certainement capable d’encore mieux. Grosse prestation donc, et ce n’est pas le final, sur « Replica », qui me fera mentir ! (8/10)

Pensant voir EXODUSle lendemain à la Loco avec Vader et Malevolent Creation, je vais volontairement louper la première partie de leur set pour me réfugier au Metal Market, qui comme je l’ai déjà dit plus haut est assez bien fourni pour alléger considérablement le portefeuille de tout metalleux ! Enfin donc, je me réfugie sous la tente quelques minutes pour voir ce que donnent les trasheurs d’Exodus… Bah ça donne bien, et violemment : du bon riff qui tue en veux-tu en voilà ! C’est carré et agressif à souhait, mais ça ne m’empêche pas d’avoir envie d’aller voir ailleurs au bout d’un petit quart d’heure… (7/10)

Et ailleurs, c’est sur la grande scène par exemple, avec MONSTER MAGNET, un groupe quasi légendaire depuis le temps qu’ils sont en activité, mais que je ne connais pas encore. Je ne sais pas trop à quoi m’attendre, j’avais entendu à leur sujet parler de Stoner, et finalement leur prestation se révèlera une bonne petite surprise ! Donc Monster Magnet, c’est du bon gros rock’n’roll qui file la pêche, avec des compos dont la qualité varie entre « bien sympas » et « carrément excellentes ». Notons surtout l’excellent niveau de l’interprétation avec notamment un chanteur très charismatique ! (7/10)

Place à une valeur sûre maintenant, en l’occurrence le grand, le vénéré… CANNIBAL CORPSE !! Deux ans que je ne les avais pas vus, ça commençait à me manquer et il était grand temps que je me reprenne une bonne claque de Death Metal comme eux seuls savent les infliger !!! Ca ne va pas louper : la set-list est d’enfer (un enchaînement de classiques de la boucherie), l’interprétation exceptionnelle, … Mon cou s’en souvient encore plus de 48h après, c’est vous dire si j’étais dedans !!! Tout simplement irrésistible, comme d’hab’ ! (10/10)

Gros contraste ensuite, et une sacré déception avec WITHIN TEMPTATION ! Je ne sais pas si c’est l’enchaînement avec Cannibal, si mes goûts ont radicalement changé depuis deux ans ou si tout simplement le groupe n’est pas en forme aujourd’hui, mais autant vous dire tout de suite que j’ai trouvé leur prestation nase au possible !! Pourtant, les gros moyens sont de sortie avec un sublime décor de château et des artifices toutes les deux minutes. Mais rien musicalement ne va m’accrocher. Surtout pas le chant de Sharon, qu’il me semble avoir connu plus juste et mélodique ; et pas non plus les compos : les rares nouvelles qu’ils ont jouées sonnent « réchauffées » et les anciennes ne me font plus l’effet d’autrefois, loin de là… Bref, il faudra peut-être que je les revoie en meilleure forme… (6/10)

On change de nouveau radicalement de style avec HATEBREED, qui m’a tout l’air d’être un groupe très en vogue aux Pays-Bas si l’on en juge par le nombre de T-shirts à l’effigie du groupe et à la foule qui se presse sous la tente au moment où le concert débute. Hatebreed, c’est donc du Metal Hardcore, furieux de chez furieux, sans la moindre originalité mais d’une efficacité impressionnante. Et à coup de riffs tous plus burnés les uns que les autres, de discours enragés du chanteur pendant et entre les morceaux, le temps qui leur est imparti va passer bien vite, beaucoup trop vite même !! (8/10)

C’est maintenant au groupe le plus kitsch du moment de faire parler la poudre, je veux parler de TWISTED SISTER. Alors que je vous explique : cette reformation de Twisted Sister est la plus fidèle possible, un peu comme si quelqu’un avait enfermé les musiciens pendant 15 ans dans un bloc de glace et les avait ressorti soudainement. Et les voilà donc de nouveau sur scène, dans leurs déguisements et maquillages d’origine, croyant fermement que la flamme du Heavy Metal tel qu’ils l’ont conçu et le conçoivent encore brûle toujours en chacun de nous… Et ma foi, même si le discours et l’attitude me font plutôt sourire, les moyens employés ne sont eux pas du genre à me donner envie de bouder mon plaisir. Car oui, Twisted Sister et sa flopée de tubes typiquement datés ‘80s donnent toujours envie de faire la fête, même pour moi qui n’ait jamais été fan du groupe et qui en plus ai déjà vu le cirque à Wacken l’année dernière ! Donc une prestation excellente, n’en déplaise aux réfractaires du vieux Metal ! (9/10)

Alors que la nuit commence à tomber sur le site, c’est maintenant – enfin - l’heure du groupe qui à lui seul aurait pu justifier mon déplacement, MY DYING BRIDE ! J’ai encore en tête les images et le son d’un concert fabuleux à Wacken il y a deux ans et c’est vous dire si j’attend beaucoup de cette prestation… Qui se révèlera une nouvelle fois magique ! Pendant une heure le groupe va enchaîner atmosphères intimistes, riffs lourdissimes, solos mélodiques et passages fous furieux, emmené par un Aaron décidément habité par sa musique, et toujours aussi effrayant sur les passages énervés ! La set-list passera en revue cinq des six derniers albums du groupe, faisant l’impasse sur « 34.788% Complete » (si seulement ils avaient pu jouer deux heures…). On aura donc le droit à – outre deux morceaux du dernier album joués en début de set - « The Cry Of Mankind », « Like Gods Of The Sun », « She Is The Beast », « The Fever Sea » et « The Dreadful Hours ». Trop bon mais trop court !!! (9/10)

Le festival est déjà quasiment terminé, ne reste plus que la tête d’affiche : CRADLE OF FILTH… En voilà une belle farce !! Il faut le vouloir pour placer au top un groupe qui a maintes fois fait preuve de sa médiocrité en live depuis des années maintenant… Cradle Of Filth donc, ou comment terminer un festival par ailleurs bien réussi de la pire des façons. De plus, la bande à Dani n’a encore pas fait dans la dentelle : j’en ai vu des concerts de Cradle, mais pour moi ils ont encore repoussé les limites de l’horrible cette fois-ci. Une interprétation approximative qui réduit les passages rapides à une infâme bouillie sonore, un spectacle sur scène risible (ils ont même osé nous ressortir les échassiers…) et surtout, un Dani visiblement complètement camé qui braille de façon plus ridicule que jamais et dont la communication avec le public se résume à une phrase répétée de façon exaspérante entre les morceaux : « Coooooome oooooon… Make some fuckin’ nooooiiiiiiiise… Coooooooome ooooon »… Résultat : le public est stupéfait, siffle et hue le groupe entre les morceaux, et au bout d’un petit moment le site se vide à grande vitesse. C’est n’importe quoi, la honte totale pour un groupe de cette envergure ! (0/10)

Heureusement, cette prestation ridicule n’aura pas suffi à gâcher ce Wâldrock 2004 qui fut donc un de ce ces très bons moments de Metal, avec une affiche variée et pleine de talents, une organisation dans l’ensemble bien au point et un excellent public hollandais… Je reviendrai volontiers pour une future édition !!


Ajouté :  Mercredi 23 Juin 2004
Live Reporteur :  Didi
Score :
Lien en relation:  Wâldrock website
Hits: 18340
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des Live Reports ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 20/6/2019 à 21:23:56 en : 0,0649 secondes
| © Metal-Impact (2001-2019) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar