METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· M-I sur Google+
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
· M-I Skin Firefox
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· NIGHTMARE (FRA)…
· BLACKMORE'S NIG…
· MIND RIPPER (FR…
· OUTSIDE by Meta…
· CROSSFAITH (jp)…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· TOTO (usa) - Pa…
· KLONE (FRA) - L…
· PENDRAGON (uk) …
· THE DILLINGER E…
· FALL OF SUMMER …
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 112 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

HARSH TOKE (usa) - Mécanique Ondulatoire à Paris (05/10/15)


Groupes Présents au concert : BLACK MIRRORS (be), SUNDER (FRA), HARSH TOKE (usa)
Date du Concert : lundi 5 octobre 2015
Lieu du Concert : Mécanique Ondulatoire (Paris, France)
Crédit photos : Nessie Spencer

Below The Sun organisait sa soirée de rentrée ce lundi 5 octobre à la Mécanique Ondulatoire (Bastille). Après deux soirées au Buzz et une au Klub, Below The Sun teste une nouvelle salle de concert. Les organisateurs de ces soirées sont en effet en recherche d'un lieu pour accueillir leurs événements Fuzz. Rendez-vous ce lundi à Bastille histoire de voir si le triplé quartier cool / bonne bière / bon son incitera les fanas de Heavy Rock à braver la pluie diluvienne qui noie la capitale depuis le matin.

La petite salle de concert souterraine tout en longueur qui se cache dans les entrailles de la Méca est une cave voûtée, ni très large, ni très haute d'une quinzaine de mètres de long avec d'un côté un bar et de l'autre une scène minuscule éclairée par une lumière rouge fixe. C'est cette lumière un peu glauque qui illuminera les trois groupes de la soirée: les belges de BLACK MIRRORS, les lyonnais de SUNDER et les californiens de HARSH TOKE. Le fan club de SUNDER a semble-t-il fait le déplacement car le concert du quatuor sera émaillé de cris d'encouragements à base de "A poil" et surtout un mystérieux "chaussette" dont j'aurai l'explication en fin de soirée : avant d'adopter le nom de SUNDER, le groupe s'appelait THE SOCKS... oui parfois les explications sont plus décevantes que l'ignorance.



L'ouverture des hostilités revient au quatuor belge BLACK MIRRORS. Trois gars, une fille. Un étrange maquillage lui barre le visage, ainsi qu'une tenue qui se veut indienne, avec des colifichets à plumes... On n'aura pas le fin mot de l'histoire de cette tenue de scène mais heureusement elle n'éclipse pas le talent d'un groupe bluffant. C'est un Heavy Rock / Garage inspiré et juste qui bénéficie d'une balance aux petits oignons, d'un lead guitare timide qui se dissimule derrière un grand chapeau noir mais balance des riff costauds et quelques soli bien sentis. Mais ce qui marque le plus les esprits et les oreilles, c'est bien entendu la performance électrique de la jeune frontwoman, Marcella. La belle sait occuper l'avant de la scène, balancer un chant puissant et émouvant, communiquer avec le public... Bref, elle connaît le job. Un groupe avec un bon chanteur, c'est cool. Un groupe avec un bon frontman, c'est encore plus cool.



Les lyonnais de SUNDER assurent le deuxième set. Le combo ouvre pour les dates européennes de la tournée de HARSH TOKE. Il propose un Stoner / Heavy Psych généralement intéressant. Un chanteur – guitariste (Julien), un batteur (Jessy), un bassiste (Nicolas) et un clavier / Mellotron (Farsifa). Malheureusement, ce soir ça n'était pas génial. Entre les cris des copains (Chaussette, à Poil) et une balance mal réglée, le groupe n'a pas donné le meilleur de lui-même. Le son était laborieux, la rythmique écrasant tout le reste. Il était impossible de profiter pleinement des nappes de mélotron ni même d'entendre chanter Julien qu'on voyait pourtant s'époumoner derrière son micro. Mais la plus grosse erreur c'est d'avoir laissé Nicolas, le bassiste, se placer au centre de la scène, la place à laquelle on s'attend habituellement à voir le chanteur. En soi ce choix n'est pas gênant, mais malheureusement, Nicolas n'est pas du tout communicatif, la plupart du temps dissimulé derrière sa tignasse, ou bien tournant le dos au public ou encore faisant la grimace en essayant d'ouvrir puis de boire une canette de bière entre deux chansons... Comme je le disais plus haut, un bon frontman, c'est important... Et c'est un talent qui n'est pas donné à tout le monde. Cette prestation de SUNDER ne restera pas dans les annales, mais à leur décharge, les conditions n'étaient pas réunies pour un set de qualité.



Troisième groupe et tête d'affiche de la soirée, les quatre américains de HARSH TOKE prennent possession de la scène. Ils n'avaient pas fait de sound check, ils gèrent les balances à l'arrache en poussant la puissance au max avant de commencent à envoyer la sauce. Du Heavy Psych costaud et voluptueux, mais surtout très costaud. Le son arrive en bloc de gras sur lequel la guitare tisse des motifs vaporeux, aériens, arachnéens... Toute la panoplie des métaphores est de sortie pour décrire le set, essentiellement instrumental. 40 minutes, trois morceaux longs, mais il ne pourrait y en avoir qu'un seul. C'est le genre de musique qui ressemble à de l'impro, sauf que les quatre musiciens sont tellement en osmose qu'on a du mal à croire que ça soit vraiment improvisé. C'est beau, c'est magique, ça passe comme un rêve mais ça pourrait être encore plus sympa si les gars étaient moins emmurés dans leur musique, plus en mode "je joue en public". Ce beau concert manque de communion. Oui les gars sont des killers, ils assurent comme des dieux, mais les échanges sont limités au maximum et c'est un peu dommage. D'ailleurs sitôt le dernier morceau achevé, après quelques applaudissements, le gang plie les gaules sans chichis...

Soirée réussie. Au moins une belle découverte pour laquelle j'ai envie d'aller un peu plus loin. Trois sets intéressants, un public semi-réceptif, pas hyper mobile, pas hyper enthousiaste, un peu passif. Mais à sa décharge, deux des trois groupes n'ont rien fait pour créer l'échange.


Ajouté :  Lundi 12 Octobre 2015
Live Reporteur :  Rivax
Score :
Lien en relation:  Harsh Toke website
Hits: 6300
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des Live Reports ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 23/9/2017 à 07:37:06 en : 0,1438 secondes
| © Metal-Impact (2001-2016) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar