METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· M-I sur Google+
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
· M-I Skin Firefox
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· ARISE (se) - Da…
· THE PINEAPPLE T…
· CRADLE OF FILTH…
· TREPAN'DEAD (FR…
· BLACK MIRRORS (…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· METALLICA (usa)…
· PENDRAGON (uk) …
· WINGER (usa) - …
· G3 (usa) - Pala…
· BEATALLICA (usa…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 77 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

DRAGONFORCE (uk) - Herman Li, Sam Totman et Frédéric Leclercq (Juin-2014)


Si le départ de leur chanteur mythique ZP Theart aurait pu avoir des conséquences catastrophiques pour les DRAGONFORCE, il n'en a rien été ; bien au contraire. Depuis l'arrivée de Marc Hudson en 2011 au poste convoité de nouvelle voix de DRAGONFORCE, tout semble aller pour le mieux au sein du combo. Il faut dire que le bougre leur a redonné une vitalité et une dynamique grâce à son énergie hors du commun. Son intégration ne fut qu'une formalité et depuis la sortie de The Power Whitin, le gang n'a cessé de tourner au quatre coins du monde prouvant ainsi aux yeux de tous qu'ils avaient fait le bon choix. Pourtant malgré un planning ultra chargé le groupe à trouver le temps de nous concocter un nouveau méfait très réussi au nom mystérieux de Maximum Overload. Cette fois-ci pour la première fois de leur carrière, les DRAGONFORCE ont confié l'enregistrement de ce nouvel album à un producteur totalement extérieur au combo. C'est en effet Jens Brogen (ARCH ENEMY, DARK TRANQUILLITY, SOILWORK) qui s'est chargé de la réalisation complète de Maximum Overload. Et comme si cela ne suffisait pas, le combo s'est enfermé dans les studios Suédois d'Örebro très loin de la perfide Albion. Une véritable remise en cause pour des musiciens qui travaillaient depuis de nombreuses années dans leurs propres locaux. Le challenge est réussi, Maximum Overload étant le digne successeur de The Power Whitin. Une fois n'est pas coutume, le gang londonien s'offre les services d'un invité de marque avec Matt Heafy (TRIVIUM) sur trois titres dont le premier single The Game. La formation, comme à l'accoutumée, a choisi un thème qui leur est cher à explorer. Ils ont décidé de traiter à travers plusieurs morceaux d'un sujet d'actualité brûlant sur l'information et ses dangers. Tout un programme que MI se devait de cerner le plus rapidement possible ! C'est au cœur de Paris que votre serviteur a pu rencontrer trois membres de DRAGONFORCE afin d'en savoir un peu plus sur Maximum Overload. Rencontre avec des musiciens sympathique, toujours disponible et pratiquant l'humour avec dextérité. Magnéto les gars, c'est à vous !

Line-up
: Mark Hudson (chant), Herman Li (guitare), Sam Totman (guitare), Frederic Leclercq (basse), Vadim Pruzhanov (clavier), Gee Anzalone (batterie)

Discographie : Valley Of The Damned (Album - 2003), Sonic Firestorm (Album - 2004), Inhuman Rampage (Album - 2006), Ultra Beatdown (Album - 2008), Twilight Dementia (2010), The Power Whitin (Album - 2012), Maximum Overload (Album - 2014)

M-I Interviews du groupe : Herman Li (Nov-2005), Mark Hudson et Frédéric Leclercq (Fév-2012), Herman Li, Sam Totman et Frédéric Leclercq (Juin-2014)



Metal-Impact. Comment se sont déroulées les deux années qui ont suivi la sortie de The Power Within ?
Hermann Li. Je pense que Fred va commencer parce que c'est le seul français de DRAGONFORCE... [Rires]
Frédéric Leclercq. [Rires] ... Ok voilà, effectivement on a sorti The Power Within il y a deux ans. Ensuite nous sommes partis en tournée, on a joué aux USA, en Europe. La tournée européenne a duré à peu près trois mois, c'était assez fatiguant. Puis nous sommes partis jouer en Australie, au Japon, un peu partout. Pour Mark, on savait déjà qu'il était bon car il a assuré sur l'album et ça c'est confirmé sur scène. Il y a eu une super réponse du public et lui n'a cessé de s'améliorer. Au final c'était bien que les choses se déroulent ainsi. On a commencé à composer de nouveaux morceaux alors qu'on était en tournée.

MI. Vous avez été rapide !
Frédéric. Oui, on a été plutôt inspiré, ce qui s'est passé c'est que Sam est venu chez moi par deux fois et on a coécrit la majeure partie de l'album, lui a composé deux morceau seul et moi de mon côté deux ou trois. J'habite à Charleville Mézières, il faut le rappeler.

MI. Comment s'est passée cette collaboration ?
Sam Totman. C'est jolie là bas bien sûr [Rires] ... J'aime beaucoup. Cela fait plusieurs fois que je me rends à Charleville Mézières chez Fred. C'est sympa, il faut écrire quelque part alors pourquoi pas chez Fred, c'est cool.

MI. Quel a été l'apport de Mark pour Maximum Overload ?
Hermann. Je crois beaucoup au changement même si on n'avait pas changé de chanteur, on aurait évolué. C'est une constance chez nous. On veut toujours s'améliorer, on écoute les albums précédents à chaque fois que l'on travaille sur un nouvel opus et on essaye de faire progresser les choses. Bien sûr, Mark chante mieux maintenant, il a beaucoup plus d'expérience après avoir tourné avec nous partout dans le monde. Cet album a été plus facile à faire du fait de sa bonne interaction et de ses progrès.

MI. Mark semble effectivement bien plus à l'aise...
Hermann. Oui; c'est vrai. Pour The Power Within, lorsque l'on a enregistré le chant il y avait toujours Fred, Sam ou moi à ses coté. Cette fois-ci, on lui a laissé beaucoup d'autonomie puisqu'il a enregistré chez lui. On lui a installé un petit studio et il pouvait faire ses parties vocales sans que l'on soit là en permanence à ses côtés.

MI. Pourquoi avoir décidé de travailler avec Jens Brogen cette fois-ci ?
Frédéric. Après avoir fait The Power Within, on en a parlé entre nous et on s'est dit que ce serait une bonne idée de changer un petit peu parce que notre méthode devenait un peu trop routinière. Si tu es trop à l'aise, il n'y a plus vraiment de risque, tu travailles chez toi avec toujours la même formule. Là on s'est dit que ce serait bien d'avoir un regard extérieur sur notre musique. On a donc fait une liste des gens avec qui on aimerait collaborer et c'est Herman qui a proposé le nom de Jens. Ensuite, on a écouté ce qu'il avait fait auparavant et on a trouvé que Jens était l'homme de la situation.

MI. Que vous a-t-il apporté au niveau de la production ?
Frédéric. On était un petit peu trop perfectionniste avant. On s'arrêtait vraiment à des choses qui n'étaient pas forcément indispensable. On avait d'ailleurs déjà amorcé cette remise en cause sur The Power Within, on voulait avoir quelque chose de plus organique. Auparavant on avait une autre approche. On a commencé cette évolution sur The Power Whitin et là avec Jens ça s'est encore accentué, on a vraiment fait quelque chose d'organique car il nous a poussés dans ce sens. Tu le ressens au niveau du son et de l'interprétation.

MI. Vous n'avez pas trop été déstabilisé avec tous ces changements ?
Hermann. Parfois si tu sais ce que tu vas faire et que tu sais qu'il ne va pas y avoir de difficultés, tu ne vas pas faire d'effort particulier. Lorsque tu changes la formule cela t'oblige à trouver de nouvelles solutions face à des questions qui se posent et auxquelles tu n'as jamais été confronté auparavant. C'est très bien car dans ce genre de situation, on évolue et on progresse en tant que musicien et on travaille mieux ensemble.

MI. Jens a réalisé entièrement Maximum Overload, était-ce important pour vous qu'il s'occupe aussi du mixage et du mastering ?
Hermann. Oui, il n'était pas là pour faire de la figuration [Rires] ...
Frédéric. En fait, il s'est investi à chaque niveau, ce n'était pas le septième membre du groupe mais presque. Il a été là à chaque instant pour nous pousser et pour que l'on progresse en donnant le maximum.

MI. Vous pensez renouveler cette expérience ?
Frédéric. Moi en tout cas ça m'a vraiment plus et je pense que les autres aussi. On verra par la suite. C'est un peu comme quand tu as une copine ; tu peux en changer parfois même souvent parfois ! [Rires] ... Pour le moment, on est très content du résultat. En plus, j'aime beaucoup la Suède et je crois que les autres aussi, on a tous vraiment apprécié cette expérience. Mais pour l'instant c'est trop tôt pour te répondre, l'album n'est même pas sorti.
Sam. C'était très cool lors de l'enregistrement. Au départ, j'avais un peu peur parce qu'on allait se retrouver dans un autre pays et un studio que l'on ne connaissait pas. J'avais une frayeur dans le sens ou le résultat aurait pu être moins bon que nous le souhaitions. Mais au final, je suis très satisfait du résultat.
Hermann. Sam avait peur parce que le risque était important, ce n'est pas évident quand tu changes tout comme ça et quelquefois ça ne peut pas fonctionner du tout. Parfois le producteur peut se dire : "je n'aime pas ces mecs là", et le groupe penser la même chose vis-à-vis de lui. Mais pour nous tout, c'est très bien passé. Quand les fans vont écouter je pense qu'ils vont se dire : "Whao !!!!!".

MI. Maximum Overload se situe dans la ligné du précédent...
Hermann. Oui, c'est très frais parce que c'est la première fois que Sam et Fred travaille de cette façon-là ensemble. Ensuite, tu as un producteur qui se greffe sur tout ça et tu as un résultat très neuf, c'est différent d'un autre opus de DRAGONFORCE. Le feeling était vraiment bon et j'adore le son énorme qu'il nous a donné.

MI. Quelle est l'idée que vous développée avec Maximum Overload ?
Frédéric. Pour la petite histoire de Maximum Overload, on était chez Herman et on parlait de l'album. J'essayai de replacer un titre que j'ai écrit il y a plusieurs années mais bon il n'est pas passé ce n'est pas grave [Rires] ...

MI. Tu vas y arriver un jour ! [Rires] ...
Frédéric. [Rires] ... Non en fait, il ne vaut mieux pas que j'y arrive parce qu'il est naze ! [Rires] ... Et chez Herman, je regardais un livre qui lui appartenait et en annotation à l'intérieur il y avait marqué Maximum Overload. Je lui ai demandé ce que cela voulait dire et il m'a répondu que c'était le nom de sa première formation.
Hermann. C'était mon livre de Math ! [Rires] ...
Frédéric. Je lui ai dit que c'était pas mal comme titre, les autres trouvait ça bien aussi mais on n'arrivait pas à savoir à quoi cela pouvait correspondre. Et au même moment et c'est souvent le cas tout le monde était sur son téléphone portable comme Sam il y a cinq minutes et là ça a fait tilt. On est noyé dans un flot constant d'information et c'est vraiment plus que jamais un sujet d'actualité. Tout le monde est sur Facebook, Twitter et donne son opinion sur tout et rien. Et c'est là qu'on a eu cette idée, on s'est dit c'est une overload d'informations, on arrive au maximum de nos possibilités.

MI. Tu penses que l'on est esclave des nouvelles technologies ?
Frédéric. Totalement, on est esclave c'est le mot mais même si je n'aime pas ça on est obligé de s'en servir sinon tu es oublié. Des mecs comme Nikki Six s'en servent énormément. Moi j'estimais à l'époque que MÖTLEY CRUE devait rester dans leur coin que c'était des icônes intouchables. Maintenant tu peux atteindre ton combo préféré facilement.

MI. Tu ne penses pas que ça casse un petit peu le mythe ?
Frédéric. Oui, complètement ! La technologie a ses avantages et ses inconvénients. Ça donne à tout le monde l'impression d'être proche de la personne alors qu'en fait c'est un petit peu du vent. Mais cette overload d'informations a aussi ses bons cotés, tu peux rester connecté en permanence avec ceux que tu apprécies. Bref, c'est bien et c'est mal. Personnellement, j'ai tendance à critiquer ce système mais ça reste pratique.
Hermann. Ce qui est marrant, c'est que sur la pochette tu vois un mec dans sa chambre qui se tient la tête entourée d'ordinateurs et de chiffres [Rires] ... Avec son manager au téléphone. Waouh, mais c'est moi ! [Rires] ...
Frédéric. Oui, c'est une photo d'Hermann tout simplement [Rires] ...
Hermann. [Rires] ... Oui mais sans cheveux, je les ai tous perdu ! [Rires] ...
Frédéric. On a utilisé une application qui vieillit les gens [Rires] ... Donc dans dix ans, il sera chauve et bleu ! [Rires]

MI. Comment est née cette idée de faire cette reprise de Johnny Cash ("Ring Of Fire") qui un des rois de la country US ?
Sam. On a choisi ce titre parce que faire une reprise d'un combo de Metal c'est moins intéressant. On ne voulait pas faire un titre qui soit dans l'esprit de faire un morceau bonus. On voulait une chanson qui soit apprécié du public et qui soit aussi bonne que le reste même si les fans ne connaissent pas l'original.

MI. Il me semble que vous n'avez jamais enregistré de reprises...
Sam. Non, c'est la première fois de notre carrière que l'on fait ce genre de démarche. Et c'est pour cela que le titre fait partie intégrante de l'opus. Ce n'est pas un bonus pour le marché japonais ou autre.

MI. Vous étiez tous d'accord pour reprendre "Ring Of Fire" ?
Hermann. Pour enregistrer une reprise, on voulait quelque chose d'original et on avait envie de faire une version différente de l'original. On voulait avoir vraiment le son DRAGONFORCE. Si les gens écoutent et même si ils connaissent le groupe ils vont penser que c'est un titre à nous. Ils vont immédiatement nous identifier. Tout le monde à trouver que c'était cool et que ça le faisait bien.

MI. Vous allez renouveler l'expérience ?
Hermann. [Rires] ... Je ne sais pas. C'est la première fois qu'on fait cela, on verra par la suite. Sam. C'était plus facile que d'écrire un nouveau morceau ! [Rires]
Frédéric. Peut-être que la prochaine reprise sera en fait un titre original [Rires] ... On pourrait faire du Dick Rivers, du Serge Lama ou du Johnny Halliday [Rires] ... On fera ça pour chaque pays [Rires] ...
MI. Bonne idée ! [Rires]
Frédéric. Oui, c'est pas mal mais il faut s'y mettre maintenant [Rires] ...

MI. Vous avez invité Matt Heafy (TRIVIUM) sur plusieurs morceaux, pourquoi lui ?
Frédéric. Ça s'est passé par WhatsApp, tu vois comme quoi le Maximum Overload c'est pratique ! [Rires] ...
Hermann. Ce qui est marrant c'est que je communiquais avec Matt un peu plus que les autres parce que c'est aussi un passionné d'Art Martiaux comme moi, on pratique le même style de sport de combat. Mais je ne voulais pas lui demander parce qu'il était en tournée et qu'il n'avait qu'une semaine de repos à la maison. Mais Fred lui a posé la question !
Frédéric. Oui, car je suis aussi en contact avec lui. Eux parlent de sport et moi un peu de n'importe quoi. C'est du genre : "t'as vu ce film ?". Il m'a d'ailleurs conseillé de regarder Antéchrist et je lui ai répondu quelque jours après en lui disant que je n'avais pas du tout aimé [Rires] ... Il m'a répondu : "Oh dommage". On discute aussi cuisine et là je lui ai proposé de faire les chœurs sur Maximum Overload et il a répondu immédiatement positivement c'est cool de sa part. Il m'a dit qu'il avait une semaine de repos et m'a demandé de lui envoyer les titres pour les faire. Et voilà, il l'a fait et on est super content. Il a fait plusieurs prises différentes. Pour le morceau "The Game", il nous a envoyé une version Death Metal, Black Metal, Hardcore au niveau du chant. Il nous a dit qu'il avait fait plusieurs essais et qu'on pouvait en faire ce que l'on voulait. En fait, tout était bien. On a écouté tous ensemble avec Jens et on a pratiquement tout utilisé ce qu'il nous avait envoyé. Et moi en plus en bonus j'ai des pistes chez moi ou il n'y a que sa voix et parfois le soir je les réécoute en mangeant [Rires] ... C'est vachement cool [Rires] ...

MI. The Game est votre premier single, vous avez tourner un clip...
Hermann. Oui, il est fait et va bientôt sortir, il sera en ligne le 18 Juin 2014. Avant que l'interview soit en ligne. Quant à l'album il sort en août. Le clip a été réalisé en Angleterre. Pour The Power Within, on avait fait des vidéos où on nous voyait sur scène. Cette fois on a voulu changer et on a utilisé des effets basés sur la lumière avec un story-board lié au texte de la chanson. C'est un peu différent de ce que l'on a réalisé auparavant. On n'a jamais fait un clip ou l'on raconte une histoire avec la musique derrière. C'est une vidéo cool ou il y a de l'émotion.

MI. Pourquoi Dave Mackintosh a-t-il quitté DRAGONFORCE ?
Hermann. Il faut tout d'abord dire qu'on est toujours des potes avec Dave, il n'y a pas de problèmes entre nous. Il est resté avec nous pendant plus de dix ans. Il avait envie de faire quelque chose de différent, il ne voulait plus tourner autant et rester plus souvent à la maison. Mais il veut continuer dans la musique, il veut jouer du Prog Metal avec des amis que l'on connait bien.

MI. Comment avez-vous recruté votre nouveau batteur Gee Anzalone ?
Frédéric. En fait c'est un pote, je l'avais rencontré sur un festival et il me disait : "Hey Fred comment ça va ?" (ndi : Fred imite l'accent italien) [Rires] ... Il parle français et moi un peu italien donc je m'amusais a parler Italien et lui dans la langue de Molière (ndi : Fred parle en Italien). On s'est échangé des recettes de pates ! [Rires] ... Avec Sam on avait visionné une vidéo de lui ou il reprenait "Fallen World" pour s'amuser et on a trouvé que ce qu'il faisait était vraiment bien. J'en avais d'ailleurs parlé avec Gee, je lui avais dit que je l'avais trouvé excellent dans cette vidéo. Mais ce n'était pas d'actualité vu que l'on était toujours avec Dave. Ensuite, lorsque nous avons discuté avec Dave on s'est rendu compte qu'il avait envie de passer à autre chose et tout de suite on a pensé à Gee. Pour nous c'était évident, il est super sympa et il joue extrêmement bien alors pourquoi aller chercher ailleurs.

MI. Un changement aussi rapide, c'est perturbant !
Frédéric. On parlait de copines tout à l'heure ; c'est pareil ! [Rires]
Hermann. C'est comme lorsque tu rencontres une fille très chaude alors que tu as déjà une copine ! [Rires]
Frédéric. [Rires] ... Ça veut dire que même si tu as une copine, tu peux rencontrer une fille encore plus jolie ! [Rires] ... C'est ça que tu voulais dire Hermann ? C'est horrible ce que l'on est en train de dire ! [Rires] Sam. [Rires] ... On pense que notre batteur est sympa.
Frédéric. En fait, c'est une relation qui se termine et une autre qui commence tout simplement et tout le monde est content. On est resté en bon terme avec notre ex ! [Rires]

MI. Comment vous sentez vous avant la sortie de Maximum Overload ?
Hermann. On est très satisfait de Maximum Overload, là on prépare notre prochaine tournée qui passera par la France, on jouera à Paris et dans le sud aussi. On devrait accompagner un autre groupe mais pour l'instant ce n'est pas officiel. (ndi : Il s'agit d'EPICA). J'espère que l'annonce des dates se fera bientôt.

MI. Merci à tous les trois...
Frédéric. On sera partout en France et en Navarre ! [Rires] ... A bientôt les amis.
Hermann. Merci.
Sam. Merci.


Ajouté :  Dimanche 28 Septembre 2014
Intervieweur :  The Veteran Outlaw
Lien en relation:  Dragonforce Website
Hits: 13994
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des Interviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 23/6/2017 à 03:47:33 en : 0,153 secondes
| © Metal-Impact (2001-2016) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar