METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· M-I sur Google+
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
· M-I Skin Firefox
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· BLACK STONE CHE…
· BIOHAZARD (usa)…
· HOLY MOSES (de)…
· GRYMT (FRA) - E…
· SATAN JOKERS (F…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· RAMMSTEIN (de) …
· IN FLAMES (se) …
· THE DILLINGER E…
· PAGANFEST 2010 …
· WE ARE THE ENEM…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 104 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

AVANTASIA (de) - The Metal Opera (2001)






Label : AFM Records
Sortie du Scud : 10 Juillet 2001
Pays : Allemagne
Genre : Power Metal symphonique
Type : Album
Playtime : 13 Titres - 59 Mins





Coup de tonnerre dans le paysage métallique. Tobias Sammet, songwriter de génie, unanimement reconnu depuis qu’EDGUY est apparu au grand jour avec Vain Glory Opera (1998) et Theater Of Salvation (1999), parvient enfin à réaliser son rêve et mettre sur pied son projet d’Opéra Metal.
Au premier abord, qualifier de « Metal Opera » le projet de ce petit bonhomme relativement nouveau dans le circuit, peut paraître prétentieux. Force est de constater, après presque une heure d’écoute, qu’il n’y a pas terme plus approprié pour désigner une œuvre que son créateur prépare alors minutieusement depuis la tournée Theater Of Salvation. Metal, sans aucun doute. Opéra, assurément.
Pour choisir son orchestre, Tobias n’hésite pas à contacter les pointures germaniques du genre, avec lesquelles des affinités se sont créées dès les balbutiements d’EDGUY. Ainsi retrouve-t-on Markus Grosskopf (HELLOWEEN) à la basse, Henjo Richter (GAMMA RAY) et Jens Ludwig (EDGUY) aux guitares, et Alex Holzwarth (RHAPSODY) à la batterie. Rien que ça, excusez du peu … Et encore, ce n’est rien à côté du casting de rêve concernant les différents chanteurs accompagnant Tobi.
Si il avoue lui-même avoir essuyé quelques échecs parmi la pléiade de frontmen contactés, il n’empêche, la liste des prestigieux invités a de quoi faire pâlir les plus grosses productions du genre. D’ailleurs, qui, dans le Metal, depuis Ronnie James Dio et son « Stars », avait osé un tel pari ? Voilà pourquoi The Metal Opera va très tôt faire figure de classique incontournable, malgré les GENIUS et autres AYREON. Personne d’autre que Sammet ne peut se vanter d’avoir réuni Andre Matos (ANGRA), Sharon Den Adel (WITHIN TEMPTATION), Kai Hansen (GAMMA RAY), Rob Rock, David DeFeis (VIRGIN STEELE), Oliver Hartmann (AT VANCE), et un certain Ernie … Sous cette fausse identité se cache l’unique Michael Kiske, ancien chanteur d’HELLOWEEN qui avait juré qu’on ne le prendrait plus à chanter du Metal. Seulement voilà, Tobias Sammet est le fan n°1 de Kiske, et surtout, il est très têtu. Sans Keeper Of The Seven Keys Part II, il n’y aurait jamais eu d’EDGUY et encore moins d’AVANTASIA. Avoir le privilège d’entendre chanter Kiske sur ce disque paraît naturel pour Sammet. Pourtant, avoir convaincu son aîné blondinet tient de l’exploit …
Comme on dit en parlant du septième art, avoir le meilleur casting ne garantit pas un succès au box-office sans un bon scénario. De ce point de vue là, Tobias Sammet frappe fort, très fort. L’histoire d’abord. Celle de Gabriel Laymann, jeune apprenti de l’Ordre des Moines Dominicains, en 1602, qui découvre l’existence d’un pays imaginaire, Avantasia, et surtout doute des réelles convictions de l’Eglise quand il croyait détenir la Vérité Universelle. Une sorte de croisement entre « Le Nom de la Rose » et « L’Histoire sans Fin », si vous voulez, à la sauce Sammet. Un script un peu complexe qu’il regrettera par la suite … La musique ensuite. Il doit être difficile, quand on est leader d’EDGUY, et qu’on s’entoure de membres ou ex-membres d’HELLOWEEN (Hansen, Kiske, Grosskopf), d’échapper à sa vraie nature (« Reach Out For The Light »). Alors, comme une évidence, The Metal Opera fait clairement référence au Power et Speed Metal germaniques qu’affectionne son géniteur. EDGUY n’est d’ailleurs jamais très loin (« Breaking Away », « Avantasia »), la seule différence étant la présence de multiples chanteurs, permettant des combinaisons vocales et des chœurs grandioses … Le côté médiéval volontairement prononcé place idéalement The Metal Opera dans son contexte historique. Pour cela, des interludes assez courts entretiennent la notion de mystère (« Malleus Maleficarum ») et autres ambiances adéquates.
Même si la patte EDGUY ne peut être dissimulée, The Metal Opera fait la part belle aux pièces épiques, à l’image de ce « Sign Of The Cross » fabuleux. Les prouesses vocales (Hartmann, Matos, Rob Rock, Hansen) s’enchaînent, et comme sur chaque titre, où orgue et claviers tiennent une place plus qu’importante, un break subtil amène délicatement un refrain ravageur ! Star discrète parmi les stars, révélation de ce disque, Oliver Hartmann éclabousse ce titre de sa classe, ce qui fera dire à Tobi : « avez-vous entendu Oliver Hartmann ? Où avait-il caché Dio ? Dans sa poche ? » …
Parmi les prestations remarquées, il faut évoquer celle de Sharon Den Adel, beaucoup trop courte, sur cette magnifique ballade celtique, « Farewell ». Qu’il est agréable d’entendre la douce et fragile voix de Sharon, avant de rester bouche bée à l’écoute de ce canon où l’impérial Michael Kiske brille de mille feux. Superbe ! The Metal Opera ne serait pas opéra si les accalmies (« Inside », simple duo plein de sobriété entre Matos et Sammet) et les tempêtes (« The Glory Of Rome », gros clin d’œil à RHAPSODY) ne venaient pas diversifier un premier volume qui, rappelons-le encore une fois, témoigne des talents de compositeur d’un petit gars d’à peine 24 ans.
Et ce n’est que le début …

Tracklisting :
1 – Prelude
2 – Reach Out For The Light
3 – Serpents In Paradise
4 – Malleus Maleficarum
5 – Breaking Away
6 – Farewell
7 – The Glory Of Rome
8 – In Nomine Patris
9 – Avantasia
10 – A New Dimension
11 – Inside
12 – Sign Of The Cross
13 – The Tower

Distribution :
Tobias Sammet (EDGUY), dans le rôle de Gabriel Laymann
Michael Kiske (ex-HELLOWEEN), dans le rôle de Lugaid Vandroiy
Kai Hansen (GAMMA RAY), dans le rôle de Regrin le Lutin
David DeFeis (VIRGIN STEELE), dans le rôle de Jakob le moine dominicain
Andre Matos (ex-ANGRA, SHAAMAN), dans le rôle de l’Elfe Elderane
Oliver Hartmann (AT VANCE), dans le rôle du Pape Clément IIX
Sharon Den Adel (WITHIN TEMPTATION), dans le rôle d’Anna Held
Rob Rock (ex-IMPELLITTERI), dans le rôle de l’Evêque Johann Adam von Bicken
Ralf Zdiarstek, dans le rôle du Gouverneur Falk von Kronberg
Timo Tolkki (STRATOVARIUS), la Voix dans la Tour.

Discographie complète de AVANTASIA :
The Metal Opera (Album - 2001), The Metal Ppera part II (Album - 2002), The Scarecrow (Album - 2008), The Wicked Symphony (Album - 2010), Angel Of Babylon (Album - 2010), Angel Of Babylon (Album - 2013), Angel Of Babylon (Album - 2016)



Ajouté :  Lundi 08 Mars 2010
Chroniqueur :  NicoTheSpur
Score :
Lien en relation:  Avantasia Website
Hits: 22555
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des CD Reviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 21/9/2017 à 03:39:57 en : 0,1502 secondes
| © Metal-Impact (2001-2016) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar