METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· M-I sur Google+
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
· M-I Skin Firefox
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· EVOCATION (se) …
· IAMFIRE (se) - …
· MAYHEM (no) - B…
· FATE (FRA) - Kr…
· SIDEBLAST (FRA)…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· CARNIVAL IN COA…
· SHINING (no) - …
· STRATOVARIUS (f…
· STEVE LUKATHER …
· WHITESNAKE (uk)…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 110 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

THE TREATMENT (uk) - Dhani Mansworth et Rick "Swoggle" Newman (Jan-2014)


THE TREATMENT semble être né une cuillère dorée dans la bouche tant son ascension est extraordinaire et d'une rapidité exemplaire. Ce très jeune combo originaire de Cambridge en Angleterre s'est formé en 2008 avec des musiciens de 17 ans et a déjà un parcours hors du commun à faire pâlir une majorité de groupe bien plus expérimenté. Il faut dire que le manager du gang n'est autre que Laurie Mansworth (père de Dhani, le batteur) qui a notamment officié au sein de MORE entre 1981 et 1982. La formation a d'ailleurs ouvert à la même époque pour IRON MAIDEN en Europe sur le Killers tour. De cette tournée naitra une amitié durable entre Steve Harris et Laurie Mansworth qui perdure encore aujourd'hui. Cette aide précieuse va permettre à nos anglais de signer très vite un contrat avec le label Powerage Records et de s'atteler à la production de leur premier méfait qui s'avère être un manifeste Hard Rock de haute volée. This Might Hurts sera d'ailleurs enregistré en partie au Barnyard Studio de Steve Harris dans l'Essex un vrai plus puisque notre bassiste légendaire de la vierge de fer n'a pas hésité à leur prodiguer de précieux conseils. L'album sort en 2011 et se voit encensé par la presse anglaise qui les présentent d'ors et déjà comme la nouvelle révélation de la perfide Albion. Très vite la formation sera repérée par une major et signera avec Spinefarm un nouveau contrat qui leur assurera une distribution mondiale grâce à Universal. Dès lors, la machine est lancée et les bougres vont enchainer des premières parties plus prestigieuses les unes que les autres comme aux côtés de ALICE COOPER, THIN LIZZY, STATUS QUO en Europe ou encore KISS et MÖTLEY CRUE aux USA. Une vraie success story pour ces petits jeunots qui se retrouvent en moins de deux à jouer aux côtés de leurs idoles. Malgré ces nombreuses dates au pays de l'oncle Sam, nos gamins restent très actifs et composent sur les routes les morceaux destinés au nouvel opus Running With The Dogs. Ce nouveau disque sera cette fois-ci enregistré dans leur propre studio installé pour l'occasion dans la maison de Dhani et Laurie ou le gang vit d'ailleurs en permanence, une vraie auberge espagnole qui selon leurs dires est propice à la créativité. C'est Laurie Mansworth qui une fois de plus se chargera de la production de cette nouvelle rondelle, on ne change pas une équipe qui gagne. Le vétéran assurant aussi au passage la fonction de manager, de tour manager et même de roadies à l'occasion. Cerise sur le gâteau, les studios de Steve Harris seront une nouvelle fois mise à contribution pour les parties de basse/batterie ! Là encore, la réussite est totale Running with the Dogs regorge de morceaux entrainants aux refrains ravageurs et aux riffs percutants. Même si AC/DC reste une influence majeure, les racines de nos anglais sont bien ancrées dans le Hard Rock du milieu des années soixante-dix et DR FEELGOOD et les SEX PISTOLS ne sont jamais très loin. MI devant ce réel talent déployé sur Running With The Dogs aux relents vintage ne pouvait pas laisser passer l'opportunité de rencontrer THE TREATMENT lors de son passage à Paris. C'est avec Dhani Mansworth et Rick "Swoggle" Newman que votre serviteur a pu s'entretenir. Rencontre avec deux musiciens très enthousiastes, respirant la joie de vivre du haut de leurs vingt ans et ayant la tête sur les épaules ! Des britishs sans complexes prêts à conquérir la planète. Magnéto les gars, c'est à vous !

Line-up
: Matt Jones (chant), Tagore Grey (guitare), Dee Dammers (guitare), Rick "Swoggle" Newman (basse), Dhani Mansworth (batterie)

Discographie : This Might Hurt (2011), Then And Again Ep (2012), Running With The Dog (2014)

Traduction / Retranscription : Laurent Machabanski



Metal-Impact. Vous avez donné beaucoup de concerts avec ALICE COOPER, quels souvenirs gardez-vous de cette tournée à ses côtés ?
Rick "Swoggle" Newman. Pour nous, c'est la plus belle chose que nous ayons réalisée. C'est une expérience incroyable.
Dhani Mansworth. Absolument, nous avons adorés. Nous avons souvent fait des shows un peu partout et joué à Paris. Nous avons joués aussi il y a un an et demi de ça avec STEEL PANTHER. Le public était incroyable. C'est un vrai rayon de soleil.

MI. Est-ce qu'il y a une différence entre le public de STEEL PANTHER et celui de ALICE COOPER ?
Swoggle. Pour être honnête, nous ne faisons pas la différence car nous avons eu d'excellentes réactions de la part des deux publics. Le public de STEEL PANTHER est légèrement différent et comporte une majorité de jeunes alors que celui d'ALICE COOPER cumule les jeunes et les plus vieux. Mais le public est pratiquement le même. Nous aimons bien les deux.

MI. Comment s'est passée ta rencontre avec ALICE COOPER ?
Swoggle. Alice Cooper a été super avec nous. Il s'occupait des repas, de nos vêtements et de toutes nos affaires. C'est quelqu'un de très cool et social en plus.
Dhani. Pour une telle légende comme ALICE COOPER... C'est un artiste que j'adore et dont j'écoutais sa musique quand j'avais huit ans, c'est agréable de savoir qu'il est resté plutôt cool et aime toujours découvrir la musique de nouveaux groupes. Il nous apportait les repas, on mangeait ensemble. C'est absolument incroyable. On l'écoutait parler et nous raconter des histoires du passé tout en mangeant et buvant. 40 ans d'histoires du Rock, ça en fait des souvenirs ! [Rires] ... Il était vraiment impressionnant.

MI. Avec un seul album à votre actif, comment avez-vous eu cette incroyable opportunité de faire une tournée aux USA en ouverture de KISS et MÖTLEY CRUE ?
Dhani. Pour tout te dire, Nicky Sixx recherchait des vidéos sur YouTube et je ne sais pas pourquoi il est tombé sur nos vidéos. Il a beaucoup aimé ce que nous faisions et il a envoyé les titres à six émissions de radios. Nous avons commencé à correspondre et il nous a envoyé plein de messages comme quoi il aimait bien le groupe. Il y avait cette tournée à venir de MÖTLEY CRUE et il devait choisir un groupe qui sortait du lot. Tous les groupes qui sortent un peu de l'ordinaire sont susceptibles d'être pris. Nous ne pouvions pas croire qu'au final nous avions été choisis pour faire la tournée avec KISS et MÖTLEY CRUE. Nous étions en train de finir celle de STEEL PANTHER lorsque nous avons appris cette nouvelle. C'est à ce moment que Nikki a décidé de nous prendre pour faire la tournée. J'ai eu un appel nous demandant si on avait vu la tournée de Nicky Sixx. Puis on nous a demandé de faire la promotion de ces dates avec KISS et MÖTLEY CRUE. Dans ce cas là, tout le monde signe bien sûr pour une telle tournée. Tous les jours c'est un rêve permanent. Tu te dis que ça ne va jamais arriver et ça arrive. C'est difficile à croire. Le premier show était à Washington devant trois mille personnes. Je me suis dit : "Ce n'est pas vrai, je rêve !".
Swoggle. Sincèrement, STEEL PANTHER ce n'est rien par rapport à la tournée avec MÖTLEY CRUE pendant trois mois.
Dhani. Nous n'avions jamais fait de tournée avec un véritable tour bus. Au départ nous avions notre propre van. Et là tout à coup, nous avions nos quatre bus pour la tournée qui a duré trois mois. Nous avons vécu une tournée comme jamais nous pouvions l'espérer un jour.

MI. C'était donc votre première visite aux USA ainsi que votre première tournée ?
Swoggle. Honnêtement je ne sais pas si on peut en parler mais c'était une expérience incroyable.

MI. Qu'avez-vous appris et découvert durant ces trois mois de tournée ?
Dhani. Je pense que la chose que nous avons découverte est la promiscuité des groupes. Nicky Sixx prenait son déjeuner avec nous et nous racontait des histoires de MÖTLEY CRUE. Il passait par la fenêtre et disait bonjour. Il était là à nous encourager de continuer à faire ce que nous faisions comme musique et nous disait sans cesse qu'on avait la bonne attitude. Il a connu un univers complètement différent en ce qui concerne le monde du business de la musique. Aujourd'hui, c'est une véritable industrie avec les téléchargements de mp3. Ce qui est bien, disait-il, c'est de continuer à jouer et de payer ses dettes. On s'asseyait et on l'écoutait parler de sa propre expérience. Nous prenions des notes de tous ses précieux conseils.
Swoggle. Evidemment quand tu vois jouer MÖTLEY CRUE et KISS tous les soirs pendant aussi longtemps, tu apprends énormément.
Dhani. Tu vois ces deux shows tous les soirs et tu ne peux vraiment pas dire qui est le meilleur. C'est tellement incroyable. C'était intéressant aussi d'avoir un retour sur ce que nous jouions en live. C'est une expérience unique de voir tous ces groupes sur scène en tant que spectateur.

MI. Quel est le prochain challenge que vous aimeriez relever ?
Swoggle. Le rêve pour nous serait de jouer avec AC/DC. C'est notre groupe préféré. Si je mettais de l'or sur la table ce serait indéniablement AC/DC que nous choisirions.
Dhani. Même dans des circonstances incroyables de tournées imposantes comme celles-ci avec des groupes gigantesques, nous réagissons exactement de la même manière que si nous jouions dans des clubs. Nous essayons de travailler et de faire bien notre job, nous essayons de capitaliser le plus d'expériences possible comme cette tournée en bus. Il ne s'agit pas de foutre le bordel car c'est une énorme opportunité avec beaucoup d'impacts. C'est pourquoi ces shows sont très intenses pour nous.

MI. Vous avez enregistré un EP de cinq reprises dont une de SLADE : "Take Me Bak 'Ome", c'est une peu une surprise de votre part...
Swoggle. Oui, nous adorons SLADE. Nous ne voulions pas faire des reprises de "Sweet Child O' Mine" ou "Stairway To Heaven". Nous voulions enregistrer quelque chose qui surprenne les gens. Dans le but de s'entendre dire "Oh, je n'ai jamais entendu un tel morceau ou ça fait longtemps que nous n'avions pas écouté ce groupe auparavant". Nous ne voulions pas faire des reprises connues. Nous avons fait quelques reprises supplémentaires sur le nouvel opus tel que "The Seeker" des WHO, "No Matter What" de BADFINGER et "She Does It Right" des DR FEELGOOD. Nous sommes des grands fans de tous ces combos, on a aussi repris "In My Chair" de STATUS QUO.

MI. Vous aimez faire des reprises...
Dhani. Oui, c'est clair. Le fait de faire des reprises, surtout à notre âge, nous permet de jouer des morceaux que nous aimons jouer. Je ne pense pas que les gens spontanément connaissent DR FEELGOOD qui est pourtant un combo exceptionnel. Pour eux, cela représente une chanson de MÖTLEY CRUE. Le groupe DR FEELGOOD a tellement influencé de formations Rock. Ce qui nous intéresse, c'est ce qui les a inspirés par le passé. GUNS'N'ROSES a été influencé par HANOI ROCKS. Ce sont les racines du Rock. Bien sûr, il faut aussi connaître les nouveaux groupes. Mais ce qui nous intéresse avant tout ce sont les racines du Rock. Par exemple, un titre comme "The kids are Alright" des WHO. Personne ne fait attention que ce n'est pas une musique de notre génération.

MI. N'étant pas de cette génération des années 70/80, comment as-tu découvert cette musique ?
Dhani. Tous autant que nous sommes, nous écoutons beaucoup de Metal. Nous nous impliquons dans la musique de ces groupes. Moi personnellement, je ne suis pas sûr que les autres le fassent. Quand je me passionne pour ces combos, je veux tout savoir (qui joue quoi et de quel instrument, de quelles influences dépendent-ils, qu'est-ce qui les poussent à jouer en dehors de la musique). Nous sommes exactement comme ça, nous voulons savoir si les SEX PISTOLS ont été influencé par DR FEELGOOD par exemple. Nous aimons connaître tous les détails relatifs à leur histoire. Comme je l'ai dit au début, nous écoutons plein de titres et nous sommes chanceux de faire ce métier qui est impressionnant.

MI. Le nouvel album se nomme Running With The Dogs, pourquoi avoir choisi ce titre ?
Swoggle. Nous avons été poursuivis par une horde de chiens ! [Rires]
Dhani. C'est comme une force qui te pousse à faire quelque chose. C'est l'image des chiens qui courent derrière toi et t'oblige à avancer. Pour nous, c'est un gang de gens luttant pour la même chose dans le but de réaliser ses rêves.
Swoggle. D'autres personnes verront certainement autre chose dans ce message. Nous pensons que c'est un bon titre.
Dhani. Nous souhaitons que les gens aient leurs propres opinions sur nos chansons et nous voulons leur apporter un peu d'aide à travers ce que nous jouons. Tout dépend de quelle manière tu comprends ce titre.

MI. Comment s'est passée l'écriture de Running With The Dogs ? Est-ce que cela a été facile ou pas ?
Swoggle. Comme on est toujours ensemble, on écrit tout le temps. Ce n'est pas vraiment un problème pour nous.
Dhani. C'est important de dire que nous faisons les choses dans la foulée, tout se fait naturellement au fil du temps. Le deuxième album n'est pas encore sorti que nous avons trois ou quatre titres déjà prêts pour le troisième. C'est pour cela que nous sommes toujours sur le qui-vive car il arrive que les chansons soient déjà prêtes pour l'opus suivant. C'est dommage pour nous car on aurait souhaité qu'elles terminent sur Running With The Dogs. On ne peut pas attendre car on écrit non stop, c'est surtout ça qui est frustrant. Mais il faut bien sortir le cd à un moment ou un autre.
Swoggle. Running With The Dogs est dix mille fois plus puissant que tout ce que nous avons fait. J'étais jeune quand j'ai commencé puis il y a eu le groupe. Ça a changé complètement l'habitude d'écrire que tu as au début. Tu peux le voir dans la musique et la façon dont les titres sont enregistrés. Même au niveau de la voix. C'est tellement plus puissant qu'à mes débuts et beaucoup plus fluide que le premier album.

MI. Le fait d'avoir donné beaucoup de concerts a-t-il eu une influence sur l'écriture des nouveaux titres ?
Swoggle. Oui le fait de jouer live permet de voir si le public aime notre façon de les interpréter sur scène. Si un riff plait au public, nous écrivons la chanson dans sa finalité. Pour Running With The Dogs, nous avons testés nos chansons et différents riffs sur la tournée avec KISS. Nous avons même joué un titre "Get The Party On" sur certaines dates. Du coup, la réaction du public influence forcément la manière d'écrire les morceaux.
Dhani. Faire des tournées influence vraiment notre manière de composer. Définitivement, cela se voit et s'entend par rapport à l'écriture de This Might Hurts. Concrètement le titre "I Bleed Rock 'N' Roll" a été écrit sur la tournée avec KISS et MÖTLEY CRUE. Si tu fais attention aux paroles de la chanson, c'est véritablement ce que nous avons vécu qui nous a influencés.
Swoggle. Je voulais aussi dire la chance que nous avons eu de jouer au coté de monstres du Rock cela nous a permis de nous renforcé et a rendu le groupe plus fort.

MI. Vous avez fait une vidéo pour le morceau "I Bleed Rock'n'roll"...
Dhani. Oui, nous voulions faire quelque chose de très simple.
Swoggle. C'est Mikee Goodman qui est le réalisateur du clip. C'est quelqu'un de pro, sympa et très créatif, c'est un musicien qui a joué dans de nombreux groupes. C'est ma vidéo favorite. Au départ, il devait juste enregistrer les paroles puis il a commencé à faire le clip. C'est la première fois que nous faisons cela et je pense qu'il a filmé la bonne attitude de THE TREATMENT.
Dhani. En fait généralement, c'est toujours quatre mecs dans une pièce qui jouent de la musique.

MI. Quelle est la prochaine vidéo qui sera extraite de Running With The Dogs ?
Dhani. "Emergency", elle vient tout juste de sortir. Nous avons fait un clip lyrique. C'est un titre hargneux et mélodique. C'est le titre phare de Running With The Dogs. "Emergency" représente bien notre façon d'écrire et notre attitude.
Swoggle. Absolument. Ce morceau renferme un de nos riffs favori et cela sonne comme un morceau d'AC/DC.

MI. Vous avez gardé les mêmes producteurs ?
Dhani. Oui, ce sont les mêmes producteurs mais nous n'avons pas besoin de studios de multimillionnaires pour enregistrer nos albums. Ce n'est plus comme à l'époque où l'enregistrement d'un opus coûtait cher. Nous faisons cela nous-mêmes dans notre propre studio. Il nous a fallu trois jours pour enregistrer la voix et la basse. Nous n'avons pas besoin d'avoir de gros budgets. C'est pourquoi nous préférons les premiers albums d'AC/DC avec un gros son comme on peut en trouver sur Back in Black. Même si parfois on voudrait sonner un peu plus moderne. Dans tous les cas, en studio, nous souhaitons avoir un son pur.

MI. Vous n'avez pas besoin de travailler dans de grand studios comme par exemple DEF LEPPARD ?
Dhani. Non, nous ne sommes pas comme DEF LEPPARD. Nous n'utilisons pas d'effets spéciaux. Nous jouons juste fort avec un son pur en utilisant des guitares Gibson Les Paul.

MI. Que s'est-il passé avec votre premier guitariste Ben Brookland ?
Dhani. Ben ne voulait plus continuer. Il s'ennuyait en tournée et ne voulait plus faire des concerts sans jamais s'arrêter. C'est juste un passage obligé de sa vie. Le groupe était sur le bon chemin.
Swoggle. De plus, une personne de la famille de Ben est très âgée et a des soucis de santé. Nous avions des tournées à venir. Et il nous a prévenus qu'il ne pouvait plus continuer avec nous à cause de sa famille. C'était honnête de sa part de nous prévenir. On s'est serré la main et on s'est quitté bons amis.

MI. Est-ce que ça été une surprise ?
Dhani. Oui, tout a fait. On savait que c'était dur avec sa famille depuis quelque temps mais on ne pouvait pas imaginer qu'il était mal à ce point-là. Ça été un choc pour nous au départ car nous étions un peu en panique sur la tournée. Heureusement, nous avons retrouvé Jake Pattison qui est un bon guitariste. La panique ne se voit pas sur nos visages mais elle existait réellement. Jake Pattison a terminé la tournée avec nous et on lui a proposé de rejoindre le groupe à temps complet.

MI. Cela a été facile de retrouver un nouveau guitariste ?
Dhani. Je ne dirais pas ça en ces termes. Il y a beaucoup de gens qui attendent pour jouer dans un combo quel qu'il soit. Nous ne voulions pas d'un engagement à moitié, mais total. A moitié, c'était hors de question. C'est 100% sérieux. Si quelqu'un ne peut pas travailler un jour, ce n'est pas envisageable. Dans l'hypothèse où tu dois rejoindre le groupe, il faut que tu consacres ta vie pour vivre avec lui. Tu ne peux pas faire ça à moitié. C'est 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Il faut aussi savoir jouer et s'amuser.
Swoggle. Pour nous, ce n'est pas le fait que le musicien soit un grand guitariste qui importe mais c'est l'attitude qu'il a. Nous recherchions un guitariste spécifique avec de grandes références de style de jeu. Ce n'est pas qu'il y ait beaucoup de guitares mais il y a environ 5 à 10% de solos de guitares sur un album. Cela prend beaucoup de temps de choisir quelqu'un et de se dire que c'est l'homme qu'il faut. En réalité, ça se passe comme ça : "ok mec, c'est bon !".
Dhani. Il y a des gens qui jouent des gammes incroyables mais lorsqu'il s'agit de faire des solos, cela ne sonne pas bien. Alors Jake est venu et a commencer à jouer. Il a des influences très Blues et ce style est le cœur de notre musique. Quand il a joué c'était naturel, une évidence pour nous et son attitude collait bien avec celle de THE TREATMENT. Il a fait beaucoup de sacrifice car il a arrêté le collège lorsque nous étions à Manchester. C'est aussi pour cette raison que nous savions que c'était la bonne personne.

MI. Quel est le prochain objectif maintenant que Running With The Dogs est terminé ?
Swoggle. Tourner, tourner encore et encore.
Dhani. L'année dernière nous étions concentrés sur l'enregistrement de l'album. Aujourd'hui nous souhaitons repartir en tournée. On jouera n'importe où autour du monde. Nous voulons tourner et faire la fête.

MI. Sur les tournées de KISS et MÖTLEY CRUE, est-ce que vous avez volé leurs femmes ? [Rires]
Dhani. Oui, bien sûr ! [Rires] ... Non, sérieusement ils sont mariés et ont des enfants. Nous ne ferons jamais ce que nous n'aimerions pas qu'on nous fasse. Considérant le MÖTLEY CRUE de la grande époque, ils sont arrivés à un point où ils se sont assagis. Ils veulent juste prendre du bon temps, se relaxer et faire des choses nouvelles comme aller au cinéma, faire du bowling ou jouer au golf.
Swoggle. Pour les 21 ans de Matt Jones notre chanteur, Tommy Lee et Nicky Sixx ont tout de même fait venir dans notre loge deux strip-teaseuses rien que pour nous. Là on les retrouve bien, c'est encore eux dans le cœur et dans l'esprit mais ils ne font plus de choses extrêmes comme avant.
Dhani. Matt a eu 21 coups de fouet de la part d'une des Strip Teaseuse qui était maquillée en Clown ! [Rires]

MI. Que voudriez-vous entendre à la sortie de l'album prévue le 22 février 2014 ?
Dhani. Si tu es fan de Rock puissant alors écoute cet album. C'est une grande avancée pour nous et c'est un disque qui est bien meilleur que le premier au niveau de l'enregistrement et du son qui en découle. Ecoute le si ce n'est pas déjà fait.

MI. Avez-vous des projets de tournée en France ?
Swoggle. Rien n'est encore fixé comme date mais nous avons hâte de rejouer à Paris. Cela fait bien longtemps que nous n'avons pas joué chez vous.
Dhani. Aucune date n'est confirmée, mais nous avons hâte de revenir à Paris.
Swoggle. Les shows en France sont tellement au-dessus des autres que nous avons envie de revenir chez vous le plus rapidement possible. C'est définitivement le meilleur lieu d'Europe pour jouer.

MI. Merci à vous deux et à bientôt !
Dhani. Merci, à la prochaine.
Swoggle. Merci


Ajouté :  Lundi 27 Avril 2015
Intervieweur :  The Veteran Outlaw
Lien en relation:  The Treatment Website
Hits: 3163
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des Interviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 11/12/2017 à 08:28:34 en : 0,1361 secondes
| © Metal-Impact (2001-2016) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar