METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· M-I sur Google+
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
· M-I Skin Firefox
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· AUDREY HORNE (n…
· PRIDE OF LIONS …
· FIFTY ONE'S (FR…
· NIGHTMARE (FRA)…
· NAWATHER (tn) -…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· TONY MACALPINE …
· ROTTEN SOUND (f…
· SCAVENGOURS (FR…
· CONVERGE (usa) …
· HORRESCO REFERE…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 94 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

EVOCATION (se) - Thomas "Tjompe" Josefsson (Août-2012)


Le parcours d’EVOCATION restera certainement gravé dans l’histoire du Death Metal comme l’un des plus atypiques. A peine 2 ans après leurs débuts en 1991, avec seulement quelques démos à leur actif et en dépit d’excellentes critiques, les suédois se séparent en raison de divergences musicales. Il faudra attendre plus de 11 ans pour les voir à nouveau ensemble – au départ, simplement en vue de jouer et enregistrer leurs premières démos. Mais très vite, le groupe réalise que l’alchimie est toujours là et décide d’aller plus loin. Depuis, tel le phœnix qui renait de ses cendres, EVOCATION se montre plus fort et très productif : avec « Illusions of Grandeur », le groupe aura en effet sorti pas moins de 4 albums en 5 ans à peine. « Illusions of Grandeur » sera disponible le 24 septembre 2012 en 3 éditions : CD standard, LP et digipack incluant 3 morceaux bonus inédits.
Nous avons eu la chance de pouvoir réaliser une interview téléphonique de l’un des piliers du groupe, le chanteur Thomas Josefsson. L’occasion pour nous de faire le point sur le parcours d’EVOCATION, d’en savoir davantage sur ce nouvel album mais aussi sur leur projets de tournées...

Line-up
: Thomas "Tjompe" Josefsson (chant), Marko Palmén (guitares), Vesa Kenttäkumpu (guitares), Janne K. Bodén (batterie), Gustaf Jorde (basse)

Discographie : The Ancient Gate (demo – 1992), Promo ’92 (demo - 1992), Evocation (compilation - 2004), Tales From The Tomb (album – 2007), Dead Calm Chaos (album – 2008), Apocalyptic (Album – 2010), Evoked from Demonic Depths - The Early Years (compilation – 2012), Illusions of Grandeur (Album – 2012)



Metal-Impact. Salut Thomas, c’est Metal Impact!
Thomas "Tjompe" Josefsson. Cool, comment ça va ?
MI. Très bien, et toi ?
Tjompe. Super, c’est une bonne soirée : c’est vendredi !
MI. Oui, enfin le week-end ! MI. Avant de parler de ton nouvel album, j’aimerais évoquer l’histoire peu commune du groupe. Cela fait aujourd’hui plusieurs années que EVOCATION s’est reformé, et vous allez sortir votre 4ème album : que penses-tu avec le recul de tout ce que vous avez vécu et accompli ?
Tjompe. Eh bien, oui cela fait 4, 5, 6 ans que nous sommes ensemble et… je suis désolée, tu peux répéter la question ? Je suis dehors, il y a beaucoup de bruit autour de moi et je dois me concentrer… [ndlr : il enchaine avant que je n’ai le temps de répéter] Ah oui ! C’est notre 4ème album en effet, et nous sommes très heureux qu’il voie le jour. C’est dingue que nous soyons encore ensemble aujourd’hui. Quand nous avons formé le groupe au début, nous nous sommes séparés au bout de 2 ans : nous n’arrivions plus à communiquer entre nous, chacun pensait à soi-même d’abord… et puis finalement nous avons reformé le groupe ! Mais à chaque fois que nous nous réunissons avant d’enregistrer un nouvel album, nous nous disons « ok, c’est le dernier cette fois, ça suffit », car c’est beaucoup de pression et de travail. Mais pourtant à chaque fois que l’album est enregistré, on se dit « et si on essayait ça, ou bien ça ? » et pour finir, on continue ensemble…

MI. Je vois que vous avez un nouveau bassiste, il ne partage pas toute l’histoire avec le groupe, comment s’est-il intégré ?
Tjompe. Eh bien même s’il n’est pas là depuis le tout début, il a en fait partagé pas mal de choses avec le groupe. Il apparait en tant que vocaliste sur le premier album sorti après nos retrouvailles. Nous avons beaucoup de choses en commun, et nous avons développé des liens d’amitié. Il faisait à l’époque partie d’un autre groupe suédois, DEFLESHED, il y était bassiste et chanteur principal, et il a toujours été fan d’EVOCATION.

MI. Une des premières choses qui m’intéresse sur un nouvel album, c’est sa pochette et ce que cela peut évoquer. Je trouve que celle d’Illusions of Grandeur est particulièrement belle. Je sais que l’auteur, Michael Xaay Loranc, avait déjà réalisé la pochette de votre précédent album. J’aimerais savoir comment vous travaillez avec lui : est-ce que vous lui donnez juste quelques informations sur l’album, comme son titre, son thème, et libre à lui ensuite de laisser parler son imagination ? Est-ce que vous lui faites écouter quelques morceaux ? Ou est-ce que vous lui donnez des instructions, des directions spécifiques à suivre ?
Tjompe. C’est une bonne question ! Eh bien, pour notre premier album Tales From The Tomb, dont la pochette a été réalisée par Dan Seagreave, nous lui avions donné le titre de l’album et fait écouter quelques morceaux. Il a réalisé quelques croquis qu’il nous a envoyés, nous en avons choisi un à partir duquel il a travaillé et qui a donné naissance à la pochette finale. Avec Xaay ensuite, sur Apocalyptic, nous lui avions donné les paroles des chansons et nous lui avions dit que nous souhaitions intituler l’album Apocalyptic. Il a alors réalisé un premier croquis, et nous avons tout de suite pensé « C’est génial, ce mec comprend tout, c’est exactement ce qu’il nous faut ! ». Après juste quelques échanges et coups de fils, le dessin de la pochette était prêt ! Nous avons procédé exactement de la même manière pour ce nouvel album : nous lui avons dit qu’il s’intitulerait Illusions of Grandeur, et nous lui avons donné les paroles de quelques chansons. 2 semaines plus tard seulement, il nous envoyait le premier croquis, et c’était quasiment la version définitive ! On lui donne vraiment une totale liberté. Il a bien sûr quelques indications avec le titre et les paroles, mais nous essayons de ne pas interférer dans le processus créatif. A chaque fois, dès le premier croquis on se dit « C’est ça, c’est parfait ! » Il s’implique vraiment dans ce qu’il fait, ses dessins arrivent à exprimer l’essentiel de notre musique et de nos paroles, et les couleurs sont très belles. Pourtant, nous ne lui donnons pas d’instructions particulières - en dehors du titre et de quelques paroles, nous lui disons : « Fais ce que tu veux » !

MI. Pourquoi ce titre, « Illusions of Grandeur » ? Vous pensez avoir la « folie des grandeurs » ?
Tjompe. Eh bien disons que quand nous partons en tournée, on s’attend toujours à des catastrophes de notre part. C’est un peu comme dans « Spinal Tap », on a toujours des galères. Un jour, Marko regardait « Star Wars », et il y a une scène avec Han Solo qui dit : « Un chevalier Jedi ? Il suffit que je m'absente un moment pour qu'ils aient tous la folie des grandeurs ! » [ndlr : « delusion of grandeur » en anglais]. C’est un fou, un peu comme nous en tant que groupe ! A chaque album on se dit que c’est génial, qu’on a bien bossé, mais à chaque fois il nous arrive des incidents à la « Spinal Tap » ! Ce titre pourrait s’appliquer à plein de choses nous concernant, mais en fait cela vient des films « Star Wars ».

MI. Comment situerais-tu cet album par rapport aux précédents, qu’est-ce qui pour toi le démarque des autres ?
Tjompe. Le son, la production. Pour les albums précédents, nous avions utilisé beaucoup de percussions, d’effets et de machines comme c’est le cas pour beaucoup de grands albums. Pour cet album je voulais un son plus efficace, plus propre, avec moins de riffs : un son plus entrainant et de meilleure qualité. Apocalyptic est probablement mon album préféré, car il y a de très bons morceaux, il est très agressif et très profond, mais la production n’est à aucun niveau comparable. Nous avons décidé pour cette fois, de mettre tout notre argent dans la production, qui a été travaillée dans les Studios IN FLAMES. Je pense que c’est très difficile aujourd’hui de percer sans avoir un son de grande qualité, car sinon on peut passer facilement inaperçu. Surtout pour ceux qui téléchargent, ou écoutent la musique sur Youtube : impossible là de retenir l’attention du grand public si le son n’est pas assez bon. Alors je me suis dit qu’il était temps de faire des chansons plus efficaces, avec un son plus clair. J’ai retravaillé mon chant pour le rendre plus grave et plus Death Metal, et nous avons ajouté des paroles encore plus profondes. Les chansons sont bien sûr également davantage développées, et nous-mêmes en tant que musiciens nous avons davantage confiance en nous que sur les 2 albums précédents.

MI. Sur ce nouvel album, quelle chanson a été pour toi la plus difficile à chanter ?
Tjompe. La plus difficile a été je dirais… [hésitation] « Illusions of Grandeur », ou bien « Metius Odium ». Nous avons travaillé très rapidement cette fois. Nous avions ce budget pour le studio et la production, on nous appelait pour travailler et enregistrer les différentes pistes et tout s’est enchainé très vite : la batterie, la guitare, la basse, le chant, le mixage et le mastering… On nous a fait enregistrer chaque piste très vite, toutes les percussions ont été prises en 3 jours, et j’ai enregistré le chant en 4 jours ! J’ai dû chanter chaque morceau 4 ou 5 fois seulement durant ces 4 jours, sauf le dernier refrain de « The Seven Faces of God », la dernière chanson - il me semble que pour celle-ci nous avons pris un peu plus de temps. En gros, nous avons dû passer environ 9 jours pour enregistrer tout l’album ! Notre producteur a gagné pas mal d’argent en vraiment très peu de temps ! [Rires]

MI. Sur le morceau « Into Submission », il y a la présence d’un invité, Johan Hegg de AMON AMARTH. D’où est venue l’idée et comment s’est passé cette collaboration ?
Tjompe. Elle s’est très bien passée. Nous avions fait une tournée avec lui l’année dernière. Pour être honnête, je ne suis pas spécialement fan des concerts de AMON AMARTH, mais leur musique est vraiment excellente, surtout en ce qui concerne le chant. C’est incroyable la façon dont Johan chante, il a conservé une voix très « old school », comme « rouillée ». Mark et moi avions évoqué la possibilité d’une collaboration avec lui : nous avions cette chanson qui était vraiment dans son style, et nous nous sommes dit que son chant irait probablement très bien avec le mien. Nous avons soumis l’idée à Johan, et il a immédiatement dit oui ! Nous l’avons emmené avec nous aux studios, et après 4 ou 5 heures de répétitions, nous avons enregistré la version définitive, quasiment en une seule prise – c’est le « Dieu du Tonnerre* » !!! [Rires] [*ndlr : « God of Thunder » en anglais, clin d’œil au titre « Twilight of the Thunder God » de AMON AMARTH]
C’est vraiment un très bon leader et chanteur, il est très fort et 100% AMON AMARTH – sans lui je doute que le groupe ne puisse survivre très longtemps.
MI. Est-ce qu’il y a quelqu’un d’autre avec qui tu aimerais collaborer sur un morceau ?
Tjompe. Oui, tout à fait : «Mille» Petrozza du groupe KREATOR ! C’est mon idole n°1, autant en ce qui concerne la musique que l’écriture de paroles, de refrains et de couplets. J’ai suivi le parcours de KREATOR depuis 1988, et je pense qu’ils continuent de s’améliorer encore et encore. C’est vrai qu’il fait du Thrash Metal, mais j’espère quand même pouvoir faire quelque chose avec lui un jour, car c’est vraiment un grand chanteur et auteur.

MI. Peux-tu me dire ce que signifie le titre « Metius Odium » ? Est-ce du latin ?
Tjompe. Oui, c’est effectivement du latin. Cela signifie « la haine et la peur ». Je cherchais ces deux mots dans le dictionnaire, et je suis tombé sur cette expression en latin. Je pense que la peur et la haine vont de pair, c’est toujours difficile d’arranger les choses et de se mettre d’accord lorsqu’on a peur de quelque chose – au fond toutes les actualités dans les journaux tournent autour de cela.

MI. Quelle serait pour toi la meilleure chanson de l’album ?
Tjompe. Eh bien au début j’aimais beaucoup « Divide and Conquer » mais maintenant, c’est la dernière de l’album, « The Final Disclosure » que je préfère. Je suis particulièrement satisfait du chant sur celle-ci et… [s’interrompt soudain] Non, attends, c’est « Crimson Skies » en fait la meilleure ! Elle est vraiment très nerveuse. Un soir, aux alentours de 20h, nous étions encore au studio, très fatigués, en train de travailler un morceau. Nous n’arrivions pas à aboutir à un résultat satisfaisant, alors j’ai proposé : « Essayons de faire autre chose ». Roberto [ndlr : le producteur] m’a répondu : « La prochaine chanson, c’est Crimson Skies ». Je n’étais pas très enthousiaste car comme je l’avais dit aux autres, j’avais la voix très grave ce jour-là, et je voulais faire un morceau avec un chant assez grave. Mais quand je l’ai chantée, j’ai été très surpris, car j’ai réussi à la chanter assez grave et cela rend très bien. Au final, je pense que « Crimson Skies » et « Final Disclosure » sont mes 2 morceaux préférés.

MI. Ce nouvel album sera disponible en 3 éditions : un CD standard, un LP, et un digipack collector incluant 3 morceaux inédits. Comme je n’ai pas pu écouter ces 3 chansons en question, est-ce que tu peux m’en dire un peu plus ?
Tjompe. Tu parles de la démo que nous avons sorti ?
MI. Non, de Illusions of Grandeur et des 3 éditions que vous allez sortir !
Tjompe. Ah oui, pardon, les 3 morceaux bonus ! Oui tout à fait, nous sortons 3 éditions différentes, tout cela en Septembre !
MI. Oui, et peux-tu donc me dire pourquoi le fan d’EVOCATION devrait acheter la version digipack plutôt que le CD normal ?
Tjompe. Eh bien depuis l’album Dead Calm Chaos, puis ensuite Apocalyptic et maintenant Illusions of Grandeur, nous avons toujours enregistré un morceau supplémentaire, juste au cas où. Nous nous disions que ce serait toujours utile d’avoir quelque chose sous la main plus tard. Lorsque Century Media nous a annoncé qu’ils souhaitaient faire cette édition incluant des morceaux inédits, et qu’ils nous ont demandé d’enregistrer 3 chansons supplémentaires, quelle chance pour nous, nous les avions déjà ! L’un de ces morceaux, « Dead Without Trace », vient de l'enregistrement de Dead Calm Chaos, et elle est complètement différente du reste de notre nouvel album. Ensuite, nous avons « Dark Day Dawn », qui provient de l’album Apocalyptic. Lorsque nous avons enregistré cet album, nous étions tous d’accord que ce morceau pouvait être mis de côté et servir de bonus plus tard. Aujourd’hui avec le recul, je pense que cette chanson est l’une des meilleures que nous ayons jamais écrites ! C’est un morceau très simple mais efficace, et le chant est un mélange de KREATOR, de DESTRUCTOR, et de Death Metal : c’est vraiment une très bonne chanson. Pour finir, nous avons aussi enregistré une chanson supplémentaire pour Illusions of Grandeur. Nous avons choisi ce morceau comme bonus tout simplement car c’est le dernier que nous avons écrit pour cet album, mais c’est une très bonne chanson également. En conclusion, sur cette édition digipack, vous avez 3 morceaux supplémentaires, reflétant 3 périodes différentes, avec 3 sons différents et 3 styles différents. C’est un peu comme si vous aviez à la fois le passé et le présent de EVOCATION, 15 ans de notre histoire, avec ces morceaux qui sont tous vraiment très bons !

MI. J’imagine que tu as hâte de monter sur scène et de jouer ce nouvel album ?
Tjompe. Si j’ai hâte ? Oui bien sûr ! Le printemps dernier a été tellement éprouvant… Je suis allé aux Philippines de début février à début mars pour 5 semaines. J’étais là-bas pour écrire, et tout ce que j’avais emporté sur moi avant de partir, c’était de vieux enregistrements promotionnels. Mais ma plume ne voulait pas marcher, je ne trouvais pas l’inspiration. Je suis rentré chez moi un dimanche à 4h du matin. La première chose que j’ai faite a été de prendre un verre et d’essayer de travailler sur la musique – j’étais anéanti. Cela a été un dur travail, donc j’espère vraiment que nous obtiendrons beaucoup de dates de concerts, car c’est certainement la récompense de tout cela. Cela a été vraiment dur pour tout le monde, le studio c’est beaucoup de pression et de panique, tant dit que les concerts live, c’est du pur plaisir !
MI. Est-ce qu’il y a un groupe avec lequel tu aimerais particulièrement partir en tournée ?
Tjompe. VULTURE, ce serait génial. J’ai déjà travaillé avec eux sur une tournée en 1995, quand je jouais dans un autre groupe – CEMETARY – et je garde un excellent souvenir de cette tournée ! Nous partagions beaucoup de choses, comme le bus et une partie de l’équipe, et il n’y a eu aucun problème. Les tournées avec CANNIBAL CORPSE et AMON AMARTH ont aussi été très sympas, mais je pense que VULTURE est vraiment super. En ce qui me concerne, personnellement, j’aimerais beaucoup partir en tournée avec eux. J’espère qu’ils sortiront un nouvel album prochainement, et qu’il sera aussi bon que leurs grands classiques.
MI. Est-ce que vous avez prévu de venir jouer en France ?
Tjompe. J’espère bien ! Peut-être pas cet automne, mais je sais qu’il y a des négociations en court pour que la tournée passe par Paris. Rien n’est sûr pour l’instant, mais j’espère vraiment pouvoir venir en France, car la France est géniale ! Il y a apparemment beaucoup de choses qui s’y passent côté Metal, beaucoup de magazines français essaient de prendre contact avec nous, donc j’aimerais vraiment venir en France… mais s’il était possible de faire quelque chose pour réparer la climatisation ce serait bien ! Nous avons joué l’année dernière à [hésitant] « la Bataclane » - comment est-ce que tu le prononces ?
MI. C’est le Bataclan.
Tjompe. Oui c’est cela ! Nous y avons joué avec AMON AMARTH l’année dernière et il y faisait une chaleur impressionnante ! Il faisait tellement chaud que l’on pouvait à peine respirer, les gens sortaient prendre l’air, c’est la chose la plus hallucinante que je n’ai jamais vue ! C’était à peu près pareil lorsque nous avons joué à la Locomotive : il faisait tellement chaud, j’ai cru que j’allais mourir !

MI. Est-ce tu aurais quelque chose à ajouter, quelque chose d’important que je ne t’aurais pas demandé ?
Tjompe. Eh bien je pense que tu as l’essentiel, mais laisses-moi réfléchir une seconde...
En ce qui concerne les concerts, nous allons partir pour une tournée européenne, qui je l’espère va s’enrichir avec de plus en plus de dates dans les semaines qui viennent. Nous avons aussi une tournée potentielle avec l’album Dead Calm Chaos, qui sort enfin en Amérique du Nord ! Ils avaient déjà sorti Apocalyptic, et maintenant ils vont également sortir Illusions of Grandeur et Dead Calm Chaos : pour nous c’est génial ! Beaucoup de choses sont en préparation, nous avons notamment prévu d’enregistrer une vidéo, nous répétons pour les concerts,… J’espère vraiment que nous pourrons venir jouer en France, dans un festival ou quelque chose dans ce genre, l’année prochaine ! Voilà je pense que cette fois nous avons vraiment fait le tour !!
MI. Ok, merci beaucoup – aurais-tu une petite conclusion pour finir, pour tes fans français ?
Tjompe. Oui, ne laissez pas les imbéciles vous rendre aveugles ! J’espère vous voir très bientôt en tournée, et merci à tous pour votre intérêt, c’est génial ! Je n’aurais jamais pensé que la France ferait preuve d’autant d’enthousiasme à notre égard ; j’ai été très agréablement surpris car la plupart des interviews que nous avons données jusqu’ici ont été avant tout pour des magazines français ! En une semaine et demi nous avons dû répondre à 4 interviews pour la France, 2 pour l’Allemagne, 1 pour l’Espagne, 1 pour la Suède, 1 pour la Grèce… c’est la France qui est la plus enthousiaste, alors merci à tous !


Ajouté :  Jeudi 13 Septembre 2012
Intervieweur :  Eowyn
Lien en relation:  Evocation Website
Hits: 8528
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des Interviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 20/11/2018 à 21:23:09 en : 0,0877 secondes
| © Metal-Impact (2001-2016) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar