METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· ZOE (FRA) - Fre…
· EXIT EDEN (de) …
· VULCAIN (FRA) -…
· DREAM EVIL (se)…
· X SYNDICATE (FR…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· ARCH ENEMY (se)…
· SCORPIONS (de) …
· ALCEST (FRA) - …
· ZZ TOP (usa) - …
· LE MONDIAL DU T…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 232 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

JOB FOR A COWBOY (usa) - Sun Eater (2014)








Label : Metal Blade Records
Sortie du Scud : 11 novembre 2014
Pays : Etats-Unis
Genre : Death Metal Moderne
Type : Album
Playtime : 9 Titres - 46 Mins





JOB FOR A COWBOY, c'est un peu le genre de groupe dont je me fous, mais que j'apprécie énormément. C'est à la fois du Death Metal, sans en être réellement, de la brutalité, mais pas trop violente, et de la technique sans en faire des tonnes. Sous cette impression d'équilibre que m'inspire cette formation se cache une curiosité qui a été piquée maintes fois. Ce Sun Eater fût l'opus de trop pour moi et m'incita à me plonger une bonne fois pour toute dans l'univers controversé de nos ricains.

Car si taper dans le "core" est passible de la pendaison, je n'ose imaginer la sentence réservée à ceux qui pondent un espèce de Death qui semble vouloir toucher un jeune public. A ce propos, je dois avouer que je me suis fait un peu piéger en écoutant par-ci par-là des morceaux issus de Demonocracy sorti en 2011. Du Deathcore ? Ah non... bah tant pis on va écouter quand même ! Et me voilà donc face à ce quatrième album pondu par nos cowboys d'outre-atlantique.

Pas d'introduction, pas de mise en bouche, on attaque direct le fond de l'affaire par un "Eating The Visions Of God" pas très accueillant. Une petite basse rondouillarde, une batterie qui assène une cadence bien rythmée, et des gueulantes qui vous collent aux tympans, parfait ! Tout simplement parfait ! Je n'en attendais pas moins de notre bande qui a fait son petit bout de chemin depuis 2005 avec la sortie de leur EP Doom.

Ce disque est un concentré de violence et de fourberies que vous apprendrez à apprécier tel que le thème principal bien sympathique de "Sun Of Nihility", qui vous fera comprendre que sous la brutalité se cache un travail minutieux et un souci du détail fort bienvenue. Même si il peut passer inaperçu au premier abord, il est bel et bien présent !

Dans sa globalité, Sun Eater est une production homogène. On aura d'ailleurs vite tendance à se l'enfiler d'une traite tant elle se révèle fluide comme en témoigne la hargneuse "The Synthetic Sea" sur laquelle Jonny Davy (chant) se défoule comme un chien enragé. A ce titre, les vocaux de notre gaillard apportent de manière générale un véritable plus au morceaux en leur conférant une aura plutôt malsaine avec des growls huileux et des aigües d'écorchés vifs dont il est déconseillé d'imiter sous peine de choper une bonne angine.

On regrettera cependant le manque un peu trop grand de pep's qui règne du début à la fin. Nos ricains ont préféré jouer la carte de la réflexion et du soin plutôt que de nous servir des pistes nerveuses et colériques comme sur leur premier méfait Genesis. Un choix qui n'a certainement pas dû plaire à tout le monde, mais qui demeure pour le moins louable. On peut donc dire que le plus gros point noir de cet opus n'en est pas vraiment un selon l'approche que vous lui réserverez.

Et c'est après un "Buried Monuments" et ses solos bien foutus que nous nous retrouvons avec le dénouement "Worming Nightfall" qui vous fera haleter jusqu'au bout avec sa batterie teigneuse, avant de s'éteindre et de nous donner envie de retourner en prendre un coup dans la tronche !

On retiendra au final de Sun Eater ses pistes soignées et sa lourdeur qui lui confère une réelle personnalité. Il se révèlera un peu traîne-savate, mais pas paresseux pour autant. En ce qui me concerne, j'étais parti dans une optique bien précise, assoiffé par les slims, les mèches à la vivel dop et les breakdowns. Je n'ai hélas pas trouvé ce que je cherchais. Mais avec cet album, j'ai trouver autre chose. Et, au final, c'est peut-être pas plus mal !



Ajouté :  Mardi 04 Août 2015
Chroniqueur :  Nash
Score :
Lien en relation:  Job For A Cowboy Website
Hits: 2410
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des CD Reviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 07/8/2020 à 11:02:19 en : 0,0521 secondes
| © Metal-Impact (2001-2019) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar