METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· M-I sur Google+
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
· M-I Skin Firefox
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· STOLEN MEMORIES…
· ARSIS (usa) - J…
· NAPALM DEATH (u…
· ADX (FRA) - Phi…
· COMITY (FRA) - …
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· LA ROTONDE FEST…
· NO MERCY 2007 -…
· MORBID ANGEL (u…
· SCAVENGOURS (FR…
· W.O.A WACKEN OP…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 107 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

BORN FROM PAIN (FRA) - Karl (Déc-2006/VF-EV)


BORN FROM PAIN est ce que l’on pourrait appeler une nouvelle découverte chez Metal Blade, grand découvreur devant l’éternel. Ils pratiquent de hard-core certes, mais agréablement mâtiné de Metal, qui, s’il ne laisse que rarement place à la finesse d’exécution, vous vrillera les tympans aussi efficacement qu’un solo de marteau piqueur à 5 heures du matin. Les réponses de Karl, guitariste, sons sans embage, comme sa musique.

Line-up
: Ché (Chant), Stephan (Guitare), Rob (Basse), Pieter (Batterie), Karl (Guitare)

Discographie : Reclaiming The Crown (Album – 2002), Sands of Time (Album – 2003), In Love With The End (Album - 2005), War (Album - 2006)



Metal-Impact. Bonjour à toi. Dans une récente interview, Barney (NAPALM DEATH) a déclaré que la tournée en votre compagnie était très fun. Partages tu ce sentiment ?
Karl. Oui, c’est clair. On se marre bien, ils sont très sympas, simples et réalistes. C’est un honneur de partager la scène avec eux, la combinaison des deux groupes fonctionnent, et je suis sur qu’on se retrouvera pour tourner dans le futur. Ce sont de bons amis pour nous.

MI. Que penses tu de leur dernier album, « Smear Campaign » ?
Karl. Pour être honnête, je n’ai pas écouté leur album en fait. Je ne connais que les titres qu’ils jouent en live, et qui proposent des choses différentes de leur ancien répertoire, tout en restant fidèles à une certaine tradition. Sur scène, ces morceaux tuent !

MI. Parlons de vous maintenant. Votre album est récemment sorti en Europe, pourrais tu m’en parler un peu ?
Karl. « War » est juste sorti, et nous sommes très fiers de ce que nous avons accompli, sur tous les plans, au niveau musical, des textes, tout s’est passé à merveille, c’est vraiment notre meilleur album à ce jour. L’enregistrement s’est très bien passé, et nous avons renouvelé la démarche des deux premiers albums, en retournant aux studios Antfarm, pour bosser avec Tue Madsen, qui est un très bon producteur. C’est un vrai plaisir de bosser avec lui, tout est si simple, et c’est excitant de voir comment les morceaux prennent exactement la forme que tu en attendais, si tu vois ce que je veux dire ! J’ai toujours adoré le studio, pour voir les morceaux se développer après les avoir conçus, c’est génial !

MI. Après quelques écoutes, « War » ressemble à un vrai mur du son, une vraie déclaration de guerre. Dans quel état d’esprit étiez vous lorsque vous êtes rentrés en studio ?
Karl. Merci beaucoup, c’était notre but avant de commencer à l’enregistrer. On voulait faire l’album le plus heavy, avec un son énorme, et nous avons réussi. Nous avions une idée très précise du son que nous souhaitions avant d’entrer en studio, et nous avons obtenu le résultat escompté. « War » à un son énorme qui te décoiffe de sa puissance, et nous adorons ça !

MI. Un des morceaux de l’album s’appelle « Stop At Nothing ». Est-ce votre leitmotiv dans la vie ?
Karl. Je n’ai pas vraiment de leitmotiv dans la vie, mais c’est une chanson très forte, et très importante car « Ne Jamais S’arrêter », c’est vraiment quelque chose à quoi les gens peuvent s’identifier, en tout cas, c’est mon comportement dans bien des aspects de la vie courante. C’est très important d’avoir confiance en soi, de croire en ses propres moyens, de ne jamais renoncer à ses objectifs.

MI. Vous avez quatre guest-stars sur l’album, des membres de HATESPHERE et SICK OF IT ALL, deux groupes de Hard-core, de GOREFEST, un ancien groupe de Death-Metal, et bien sur Barney, de NAPALM DEATH, les géniteurs du Grind-core. Est-ce que cette combinaison d’apports extérieurs n’est pas à la base de votre propre nature, soit combiner diverses influences pour n’en sortir au final que votre propre son ?
Karl. Et bien en fait, HATESPHERE est plutôt un groupe de Thrash, avec quelques relents de Hard-core, mais il est vrai que cette combinaison est caractéristique de notre musique, mais aussi de notre attitude en tant qu’individus. Je n’y avais jamais vraiment pensé auparavant. Nous sommes un groupe qui puise ses racines dans le Hard-core et le Metal, et nous sommes très ouverts quant aux autres styles musicaux moins extrêmes. Nous aimons bien parler de divers sujets, nous en approprier, et transformer ça en un style propre, et avec « War », je crois que c’est ce que nous avons fait. Je crois que nous avons un son unique, malgré l’impression que peuvent avoir certaines personnes, et c’est assez difficile composer comme nous le faisons, on ne peut pas facilement nous faire rentrer dans une catégorie précise. Nous ne sommes pas vraiment Hard-core, pas vraiment Metal, pas Metalcore non plus, ainsi, nous pouvons plaire à un large public !

MI. D’ailleurs, quelle serait la meilleure définition de votre musique ?
Karl. Hum, je dirais que nous jouons une forme moderne de crossover, puisque nous mélangeons des éléments Metal et Hard-core, mais je ne pense pas que nous fassions du Metalcore. Nous avons un bon groove, des parties intenses et agressives, des breaks écrasants, et des refrains entêtants pour les reprendre en choeur. Nous avons de petites parties mélodiques de ci de là, et nous essayons de nous imprégner du son de La Nouvelle Orléans. Notre musique est très variée, et pourtant très précise, c’est pour ça que « Crossover moderne » me parait la description la plus fiable, mais chaque interprétation est libre, qu’en penses tu toi ?
MI. Je suis assez d’accord avec ça, l’équivalent du crossover dans les années 80 se trouvait chez des groupes comme EXCEL, SUICIDAL TENDENCIES, D.R.I, groupes qui mixaient le Hard-core du début des 80’s, avec du Metal contemporain, ce que fait BORN FROM PAIN actuellement, avec le son des années 2000.

MI. Vous passez la majeure partie de votre temps sur la route, avec parfois des tournées longue de plus d’un an et demi .N’est ce pas difficile à gérer ?
Karl. Nous tournons une grande partie de l’année, je dirais entre 6 et 8 mois, et ceci, même si nous composons ou enregistrons, et ça nous va très bien. Parfois c’est assez difficile, quand ta copine te manque, tes amis ou ta famille, ou que tu as des factures à payer, mais les bons côtés l’emportent à chaque fois, ce qui crée un équilibre, mais oui, parfois, c’est quand même dur.

MI. Quelles sont les conditions idéales pour un concert de BORN FROM PAIN ?
Karl. Pas facile ! Je dirais que le point principal est que le public soit sauvage, qu’il slamme, qu’il moshe, qu’il fasse du stage-diving, et qu’il reprenne les morceaux en chœur. C’est ce qui compte le plus, même si le reste tourne mal. Si les kids s’éclatent, ça roule, même si bien sur on préfère que les conditions techniques soient idéales, et qu’on ait un bon son. Ca peut aider aussi. J’aime bien aussi qu’il fasse très chaud avant le concert, comme ça tu transpires dès le début, et ça donne généralement un bon show.

MI. Vous êtes sur un label très célèbre, Metal Blade, qui est peut être le symbole ultime du Metal indépendant. Est-ce une manière de dire : « On fait du Metal, est on en est fier » ?
Karl. Pas vraiment pour rester honnête. Nous sommes à la base un groupe de Hard-core, même si nous intégrons des éléments Metal, et que nous avons grandi en écoutant cette musique, comme du Hard-core, mais pour nous, la signature avec ce label ne revêt pas de symbole particulier. Il nous paraissait facile de bosser avec eux, ils connaissaient nous origines, ce que l’on voulait, et notre manière de penser. C’est un label avec lequel il est facile de bosser, et il est vrai qu’ils ont mis sur le marché quelques uns des plus fameux albums de Metal, et nous sommes donc très fiers de bosser avec.

MI. Quel est votre album favori sur ce label, en partant des années 80 jusqu’à maintenant ?
Karl. C’est difficile à dire, il y a eu de si bons albums, des groupes comme SLAYER, BOLT THROWER, UNEARTH, POWERWOLF, AMON AMARTH, SIX FEET UNDER, CANNIBAL CORPSE et beaucoup d’autres ont fait des albums terribles, c’est très dur de choisir !

MI. Imagine que Dieu te donne le pouvoir de créer ton groupe idéal. Quels musiciens choisirais tu, à part toi bien sur ? (rires)
Karl. Ben déjà, je ne crois pas en Dieu, mais bon si j’avais ce pouvoir, je monterais un groupe à trois guitares, puisque j’y jouerais (NDR : j’avais bien précisé : à part toi !!!) aux cotés de James HETFIELD et KERRY KING, je mettrais probablement Geezer BUTLER ou STEVE HARRIS à la basse, Charlie BENANTE à la batterie et bien sur Phil ANSELMO au chant. Ca devrait donner une combinaison intéressante.

MI. Un petit mot pour finir, pour les lecteurs de Metal-impact ?
Karl. Merci d’avoir lu cette interview, et n’hésitez pas à écouter « War » si vous voulez entendre de la musique agressive et heavy, vous devriez trouver votre bonheur. Nous partirons sur les routes en Europe le 24 février, jusqu’au 1er avril 2007, pour une tournée en tête d’affiche, alors jetez un œil sur notre site pour connaître les dates. Nous tournons avec FIRST BLOOD, BLOODLINED CALLIGRAPHY et THE SETUP, ça devrait être explosif. A part ça, merci pour votre soutien et nous vous souhaitons le meilleur pour 2007. Merci, et attention à vous.



==================== ENGLISH VERSION ====================



Metal-Impact. Barney recently said in an interview that it was quite fun touring with you. Do you feel the same about them?
Karl. Definitely. Those guys are great to tour with, lots of fun, very easy going and down to earth. It's an honour sharing the stage with them and we definitely get on very well as bands and I’m sure we'll play again at some point in the future. We definitely consider them good friends.

MI. What do you think about their last effort, “Smear Campaign”?
Karl. In all honesty, I haven't heard the album in full as an album, but the songs they play live from it are killer. They have quite a few different things going on in the songs than their earlier stuff, yet still retain that atmosphere. It sounds immense live too.

MI. Let’s go back to you now. Your last album, “War” will soon be available in Europe. Can you say a few words about the recording?
Karl. I guess "War" has been out for just over 2 months now and we're really proud of what we achieved with the album on all levels, musically, sonically, lyrically, everything fits together perfectly and it's definitely the best album we've made to date. The recording went very well and as we have done with the 2 previous albums, we went back to Antfarm Studios to work with Tue Madsen as he really is great at getting the best results and making records that sound amazing. It's also a lot of fun working with him and very relaxed and it's very exciting to hear all the songs take shape and start to sound like you though they would do, if you get my meaning. I always love recording, seeing a song come to life in the studio after the writing process, it's very cool.

MI. After several listening, War sounds like a wall of sound, a real declaration of war. What was your state of mind when you came into the studio?
Karl. Thank you, that was definitely our goal with recording "War". We wanted to make the heaviest album possible with a huge sound, and we definitely achieved that. We had a very set idea of how we wanted the album to sound when we went into the studio and we got the result that we wanted. "War" sounds huge and just bludgeons you with its relentless heaviness, and we love that.

MI. One of the cd’s song is entitled “Stop At Nothing”, is it your motto in life?
Karl. I don't really have a motto for life, so to speak, but that song does have a very strong theme and a very important one and to Stop At Nothing and not give in is something everyone can relate to and something I certainly relate to for certain aspects of my life. I think it's very important to have belief in yourself and to trust in yourself and to really fight for what you believe in or to keep trying to attain your goals.

MI. You had four special guests on this album, from HATESPHERE and SICK OF IT ALL, two hard-core bands, GOREFEST, a former death-metal combo, and obviously, NAPALM DEATH, the genitors of grind-core. Isn’t this diversity of contributions the revelation of the true nature of your band, mixing different musical orientations into one unique proper style?
Karl. Well, actually, Hatesphere are more of a thrash metal band with very little hardcore in their sound, but yeah, I think the contributions from the guests really reflect on who we are as a band and individuals and what we try to do with our music and I never really looked at it like that before. We're a band that definitely has a strong background in hardcore and metal, and we're very open minded to other music that’s not just hard and aggressive. We like to take a little bit of everything we like and turn it into our own thing, and with "War" I think we definitely did that. I do think we have a pretty unique sound, although it might not sound too unique to some ears, but I think it’s quite hard to write the way we do, because we're pretty hard to pigeon-hole. We're not strictly a hardcore band or metal band with the way we sound, we're not really a metalcore band and so I think we have an appeal to all kinds of hard music genres and I love that.

MI. By the way, what would be the perfect definition of your music?
Karl. Hmmm, I would say that we play modern crossover, because we do have a lot of hardcore and metal in our sound, yet I don't think we're a metalcore band. We have massive grooves, fast aggressive parts, crushing breakdowns, anthemic choruses to sing along to. We incorporate a little melody here and there and take influence from the New Orleans kinda sound. We really have a lot of diversity in our music and yet it is very focused, but modern crossover of hardcore and metal would be what kind of describes us best, but it’s really open to interpretation really. What would you say?

MI. You spend most of your time on the road, touring sometimes more than one year and a half, isn’t it too hard?
We basically tour all year round, probably 6 - 8 months of the year is taken up with playing shows and that’s regardless of whether we're writing and recording an album, but that’s what we do and that’s the way we like it. Sometimes it is hard though, because you miss your girlfriend, or your friends and family, or because you struggle to pay bills, but the good always outweighs the bad and there are way more positive things to touring than negative, so it all balances out in the end, but yes, it is definitely hard at times. Karl.

MI. What are the perfect conditions for a BORN FROM PAIN gig?
Karl. That’s tough to say in some ways. For me, the perfect conditions consist of one thing and that’s an audience that goes insane, moshing, stage diving, singing along. That’s the one condition that makes a show perfect, even if everything else might be going wrong. If the kids are into it, then usually that’s all that matters, although it is nice when there are no technical problems or when the sound is crushing. Those things help too. I also like it to be warm, nice and warm, so you're sweating before you even play, that usually makes for a good show too.

MI. You’re on a very famous label, Metal Blade, which is probably the ultimate symbol of metal independent music. Is it a way of saying “We’re metal, and we’re proud”?
Karl. Not really, to be honest. We're a hardcore band at heart, but we have a lot of metal influences and we all grew up listening to metal, just as much as we did listening to hardcore, but in no way are we making any kind of statement with being on Metal Blade. They were the label we thought we could work best with and who understood where we came from, what we wanted to achieve and how we thought. They're a great label to work with and obviously have a massive history of awesome bands and we're very proud to be working with them.

MI. What’s your favourite record on this label, from the 80’s til now?
Karl. That’s a pretty hard question, there have been so many great albums on this label, from the past right until the present. Bands like Slayer, Bolt Thrower, Unearth, Powerwolf, Amon Amarth, Six Feet Under, Cannibal Corpse and many more have all put out some amazing albums, so it’s very hard to choose.

MI. Just imagine God gives you the power to create the perfect metal band. What musicians would you choose, apart from you obviously?
Karl. Well, I don't believe in God, but if somehow I could create the perfect metal band, I guess I'd have to have a 3 guitar attack, because it would include myself, James Hetfield and Kerry King on guitars. On Bass would probably be Geezer Butler from Black Sabbath or Steve Harris from Iron Maiden, on drums I'd have Charlie Benante from Anthrax and it's have to be Phil Anselmo on vocals. That would be a pretty interesting combination I think.

MI. Do you have a few words for the readers of Metal-Impact?
Karl. Thanks a lot for checking out the interview and check out the new album "War', if you like heavy and aggressive music, you'll find something on there you like. We'll be hitting the road on 24th February for a headline European tour that ends on the 1st April, so check out our website for all the dates. It's a great package of Born From Pain, First Blood, Bloodlined Calligraphy and The Setup, so the shows will be crazy and a lot of fun. Other than that, thanks for the support and all the best for 2007. Thanks and take care.


Ajouté :  Lundi 05 Février 2007
Intervieweur :  Mortne2001
Lien en relation:  Born From Pain Website
Hits: 19056
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des Interviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 17/12/2018 à 13:33:40 en : 0,0979 secondes
| © Metal-Impact (2001-2016) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar