METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· MALMORT (FRA) -…
· BLACK STONE CHE…
· KORITNI (au) - …
· IMPERIA (nl/no)…
· IMPERIAL SODOMY…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· ELUVEITIE (ch) …
· FREAK KITCHEN (…
· YYRKOON (FRA) -…
· IRON MAIDEN (uk…
· WINGER (usa) - …
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 106 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

NECROBLASPHEME (FRA) - Yann (Mai-2012)


Onze ans déjà que les flingués de NECROBLASPHEME répandent leurs effluves brutales à travers l’hexagone… Ce groupe décidément à part est né la même année que votre webzine préféré, il était donc de mise de les titiller un peu pour fêter ça, et en savoir plus sur leur dernier effort, le créatif mais énervé XXVI : The Deeper, The Better. Alors les NECRO, plus ça va au fond, plus c’est bon ? Dans votre cas, ça sonne assez vrai… Et pour vous avoir vus en première partie de NAPALM il n’y a pas si longtemps, je vous trouve toujours aussi frais ! Mais cessons ce préambule lénifiant d’évidence, et laissons parler les profanateurs, ce sont toujours ceux qui déterrent les cadavres qui ont la pelle la plus efficace !

Line-up
: Yann (Chant), Lychar (Guitare), Arnaud Vansteenkiste (Batterie), Xav (Basse)

Discographie : Foetal Sodomy (Autoproduction - 2001), Introducing Pure Violence (Destructive Records - 2002); Behind The Line (Autoproduction - 2005); Destination Nulle Part (2009 - Agonia Records); XXVI : The Deeper, The Better (Autoproduction - 2011)

M-I Interviews du groupe : NECROBLASPHEME (FRA) - Christophe (Avril-2002), NECROBLASPHEME (FRA) - Yann (Mai-2012)



Metal-Impact. Salut les NECRO ! Alors, parlez-nous un peu de ce nouvel EP… Quels sont les thèmes abordés ?
Yann. Les thèmes sont centrés sur l’humain, son environnement et son devenir. Le jargon et l’état d’esprit sont un peu différents, il y a une approche plus terre à terre, très concrète et contemporaine. L’album est dédié à un ami décédé alors qu’on composait ces morceaux, et cet album a été l’occasion de lui rendre hommage. Cet évènement a beaucoup influencé ces chansons, leur état d’esprit ainsi que le contenu des textes.

MI. Pourquoi avoir choisi ce format un peu dur à placer ? Pas assez d’inspiration pour un LP entier ?
Yann. On a composé ces morceaux dans une période nouvelle, après que Christophe le second guitariste ait quitté le groupe. On voulait rapidement enregistrer et sortir ces titres pour voir comment serait perçue l’évolution musicale qui avait été prise.
On a pas trop pensé à la durée générale mais après coup, elle nous parait plutôt bonne, l’album reste digeste pour ce style et son intensité étouffante. Ce format court va nous permettre d’enchaîner sur quelque chose de nouveau très rapidement, ce qui permet de changer la donne sur nos sorties trop espacées. Je sens que tu vas en parler dans une question plus loin …

MI. On note une sérieuse évolution sur ce nouvel EP, qui s’éloigne de vos anciennes sorties, et même de Destination : Nulle Part. Beaucoup de passages atmosphériques et glauques… Qu’est ce qui vous a inspiré ce changement ? C’est venu naturellement ?
Yann. C’est venu assez naturellement, dès qu’on a commencé à composer. On avait envie de ce son, de ces intentions, envie de proposer quelque chose de différent, de plus personnel. Et effectivement, ça change en comparaison de ce qu’on a fait sur les précédentes sorties. Mais l’état d’esprit général est le même. Dans les changements, l’essence reste intacte. L’identité du groupe s’affirme.
L’inspiration est venue de beaucoup d’endroits, de tout ce qui a pu nous marquer pendant ces dernières années. On avait des ressentis à déplacer dans ce son et de choses à dire.

MI. Il y a vraiment des titres assez glauques sur XXVI - The Deeper - The Better. Je pense notamment à « Human vs Humans : Last Exit »… Ca m’a rappelé le virage qu’on pu prendre des groupes comme MARDUK et 1349. Vous vous reconnaissez toujours dans la scène Black Metal ? Selon moi, les influences Death n’existent pratiquement plus aujourd’hui pour vous !
Yann. On est encore très influencé par le Death, ça reste la base de notre musique. Mais on y a mêlé d’autres horizons. Les textes sont axés autour de thèmes Death mais ça balaye un éventail plus vaste.
Sur XXVI… on a mélangé nos influences à chacun. On a tous investi sur ces morceaux et ça se ressent au niveau du style. Les morceaux ont beaucoup été composés pour les textes et pour leur rendu. On a voulu faire ressortir les émotions, les mots, les idées véhiculées par les paroles sur une musique qui soit la plus appropriée. L’étiquette musicale n’importe plus vraiment, et ça serait plus aux chroniqueurs de donner leurs avis … On ne va pas se juger !

MI. Le son de guitare est assez crade (dans le bon sens du terme), sur quoi avez vous bossé ? Aviez vous déjà une « image sonore » en tête avant l’enregistrement ? On est bien loin des productions contemporaines brillantes à la Pro-Tools !
Yann. Avant d’entrer en studio, on avait déjà figé le son qu’on voulait avoir. Ensuite, on a pris le temps nécessaire en studio pour travailler le son des grattes, de la basse et la texture du chant. Le but était de prendre le contre pied de ces productions chimiques sans émotions, mais que ça soit brut, spontané et sincère.

MI. La cover de « The Sound Of Silence », c’est conceptuel et métaphorique ? Pourquoi ce choix ? Et comment avez vous fait pour la déconstruire tout en nous permettant de la reconnaître quand même ? (Par moments seulement !)
Yann. Ce morceau était dans nos têtes pendant tout le temps pendant lequel on a composé, il est revenu sans cesse nous hanter. Les autres titres de l’album nous ont donné la ligne à suivre pour le reprendre à notre sauce et en faire un morceau à part entière. C’est ni conceptuel, ni métaphorique, c’est simplement l’envie de voir les choses sous un autre angle. Les paroles correspondent au thème général de l’album et le morceau s’inscrit bien au milieu des autres. Ca ouvre des portes et ça donne une idée des autres influences qu’on a pu avoir.

MI. Le EP reçoit un accueil dithyrambique des médias. C’est quelque chose qui vous touche ? Vous vous y attendiez ?
Yann. On ne s’y attendait pas, mais on avait envie de savoir ce qui allait en être dit. Quand on est sortis de cet enregistrement, on était retournés, on savait plus ce qu’on avait fait, comme l’impression d’être allé trop loin dans une « fonce » gigantesque.
Tous ces retours, nous font hyper plaisir et ça nous conforte dans notre démarche. Ca nous motive beaucoup pour proposer très rapidement du neuf. A tous ceux qui ont aimé cet album : la suite arrive.

MI. Vous avez choisi de retourner à l’autoprod. Problème de label ? Désir d’indépendance totale ? Pas d’autre choix ?
Yann. Désir d’indépendance pour le moment. L’envie d’être seul face à nos morceaux, face à nos choix artistiques et de mener à la force de nos bras l’ensemble de ce projet. On avait besoin de s’immerger complètement là dedans, de prendre toutes les décisions nous concernant, d’être entièrement acteurs de la destinée de ce groupe. C’est très basique comme démarche, mais ça motive énormément et ça fait un bien fou de revenir à des choses plus traditionnelles, ancienne époque. C’est un peu comme si on reprenait tout depuis le début, on y a trouvé une force impressionnante.

MI. Une tournée prévue pour supporter ce EP ? Des dates à nous donner ?
Yann. Pas encore de tournée, mais on travail pour.
Déjà quelques dates, on sera en ouverture de Deicide le 18 Août 2012 au nouveau casino à Paris. Puis à Rouen le 25 & 26 Août au Festival des Arts Bourrins et en Belgique le 8 Septembre au Momignies Extreme Fest II. D’autres dates sont à venir, on les annoncera bientôt, et on est constamment en recherche, donc n’hésitez pas à nous contacter (contacts en fin d’interview).

MI. En mars 2012, vous avez ouvert pour NAPALM DEATH à la Maroquinerie. Ca s’est passé comment ce deal ? Un bon souvenir je crois ! Je vous voyais derrière la scène mater le set de ND comme des fans !! C’est important pour vous de garder une certaine fraîcheur et de ne pas oublier qu’on est amateur de musique avant d’en jouer ?
Yann. C’était un deal assez fou fou, on nous a prévenu la veille, on a sauté sur l’occasion comme des morts de faim. On avait fait qu’une répète avec notre nouveau batteur Arnaud (Ex-ENTHRONED) donc c’était maximum pression pour un pied d’enfer, c’était génial !
Et le set de NAPALM était hallucinant … c’était top de voir ça de ce côté. Evidemment on reste amateur dans tout ça, on ne vit pas de notre musique, donc on a bien les pieds sur Terre et on profite au maximum des moments comme ceux là, en partageant une affiche avec des mecs qui nous ont tant influencé quand on a commencé à faire de la musique.

MI. La tournée idéale pour vous, c’est du Headlining ? Ou quel genre de première partie ?
Yann. Pour le moment faire du Headlining ça appartient au domaine du rêve. Faire quelques dates sur une tournée ça serait déjà génial. Pour le moment on va aller jouer un peu partout, pour que tout ceux qui on écouté/téléchargé/acheté notre album puisse venir se défouler en concert et apprécier le tout en mode live. On a envie de voir le « public », de voir comment les morceaux passent en concert, comment ils sont accueillis etc …. Après, on verra comment les choses se passent, mais déjà avec NAPALM et bientôt DEICIDE, c’est un pied gigantesque, des moments de musique qui sont forts et qui donnent une motivation terrible !

MI. Votre première démo date de 2001. L’année de naissance de Metal-Impact !! A cette occasion, notre chef bien aimé Blasphy De Blasphèmar vous interviewait. Revenons un peu sur ces dix années. Racontez-nous un peu la gestation du groupe, dix ans après !
Yann. [Rires] merde … la baffe, 10 piges … géant !
Jusqu’à présent, la gestation s’est faite de façon assez tranquille. On s’est réellement mis un coup de pied au cul il y a un peu plus d’un an, quand Christophe (ancien guitariste) s’est barré. On s’est décidé pour tout refondre, pour enregistrer une nouvelle galette, en guise de nouvelle load. On a trouvé notre rythme.

MI. Comment jugez-vous Fœtal Sodomy et Introducing Pure Violence avec le recul ?
Yann. C’est les premiers faits d’armes du groupe, c’était il y a 10 ans et l’époque était complètement différente.
« Fœtal Sodomy », démo, déjà enregistrée chez Francis Caste, qui nous permettait de trouver un label. Un premier album Introducing Pure Violence fait en un temps record, toujours chez Francis Caste, pastiche de tout ce qu’on écoutait à l’époque, extrême et spontané, plein de jeunesse.
C’était la grande époque où des gens montait des labels et permettaient à des groupes comme NECRO de trouver un public et de se créer un nom dans la scène Death Extrême française. Musicalement parlant, c’était pas folichon (je serais franc, je dirais inécoutable), mais l’état d’esprit de ces deux enregistrements reste fondateur pour le groupe et c’est le plus important. Ca montre d’où on vient et qui on est.

MI. 10 ans, deux albums et un EP, les DEF LEPPARD du Metal Extrême ? Qu’est ce que vous faites de tout votre temps ??
Yann. On a fait le choix, assez tôt, de sortir du délire de jeunesse qu’on avait tous, forcément, et qui était de continuer de penser qu’on pourrait vivre de notre musique. On bosse tous à côté, il faut allier ça au groupe, donc les choses prennent plus de temps. Mais d’un autre côté, ça nous permet de nous auto produire totalement. On ne dépend de personne, ça nous assure une liberté et un contrôle total des opérations. On se marginalise d’avantage.
Pour la suite, la donne va radicalement changer puisqu’on est déjà sur la prochaine sortie qu’on envisage pour 2013.

MI. Destination : Nulle Part pour vous, ce fut le vrai déclic ? Le vrai départ dans la cour des grands ?
Yann. C’est la première fois qu’on se mettait dans des conditions d’enregistrement et de production « pro ». C’était un album très formateur, on a créé un état d’esprit autour de cet album, on y a trouvé notre marque de fabrique. Enregistrer avec Xort c’était une sacrée expérience, elle nous a fait aller de l’avant. On peut appeler ça un vrai départ, dans le sens ou Destination : Nulle Part fait plus office de premier album que Introducing Pure Violence. On y a trouvé une identité.

MI. Le départ de Christophe… Que s’est-il passé ? Comment avez vous géré ça ? Quelles conséquences cela a t’il eu sur votre carrière et votre musique ?
Yann. Il s’est passé qu’au bout de presque 8 ans, ses envies avaient changées et qu’il ne se retrouvait plus dans ce qu’on faisait. On en était arrivé à un point où, pour diverses raisons, on stagnait pas mal, ça l’a lassé et il a arrêté. Après, on a traversé quelques mois un peu étranges, c’était assez flou musicalement. On avait d’anciennes compos, qu’on a finalement toutes abandonnées. Et on s’est remis à composer pour une formation réduite d’un guitariste. Le rôle des instruments a été modifié.
La conséquence de son départ a été salvatrice, ça nous a remotivés et boostés, une nouvelle aventure commençait.

MI. Vous accordez un soin particulier à vos pochettes qui sont à cent lieues des clichés du Metal extrême… Quels sont vos goûts en matière graphique, et est ce une volonté délibérée de proposer quelque chose de différent et plus esthétique, voire surprenant dans le cas de XXVI - The Deeper - The Better ?
Yann. Oui c’est une volonté de faire des pochettes dans ce goût là. On y accorde autant d’importance qu’à la musique, c’est un ensemble.
D’après nous, ces pochettes ne sont jamais en opposition avec les clichés, les deux cohabitent très bien, il n’y a pas lieu de les opposer. On en proposer d’autres pour élargir le choix, et on en profite pour ouvrir des portes à l’épaule et voir ce que ça donne. On expérimente.
On a les pieds sur terre et on pense que le visuel n’a pas à être délirant, fantasmagorique, religieux ou gore. Le propos doit être résumé par la pochette. Et la musique doit aller encore plus loin. C’est la carte de visite et on essaye de résumer l’état d’esprit de l’album en un artwork, quitte à surprendre, l’important et qu’il nous corresponde, qu’il soit en phase avec les morceaux et que ça soit un véritable travail de création.

MI. Destination : L’avenir pour NECROBLASPHEME, c’est quoi ? Vous vous voyez quand, comment et où dans 10 ans ?
Yann. Je pense que l’un de nous pèsera le double de son poids, mais je tairais son nom par pure courtoisie [Rires] …
On voit vraiment au jour le jour sans trop se projeter, mais on fait le maximum pour que ça bouge et qu’il se passe des choses positives. On tire beaucoup de conclusions du passé, on analyse et on est beaucoup dans l’autocritique, la démarche est toujours constructive donc ça laisse envisager de bonnes choses dans aucune base temporelle existante. Il n’y a pas de boule de cristal.

MI. Metal-Impact et NECROBLASPHEME, c’est un peu une histoire d’amour... Si ça continue, à force de chroniquer vos albums, de vous shooter en concert et de vous interviewer, je vais devenir votre hagiographe. Allez-y, faites-nous une belle déclaration pour ce double anniversaire !
Yann. [Rires] C’est bon qu’il y a des gens fidèles au post comme vous, là pour critiquer un album, faire la review d’un concert, reporter sans cesse ce qu’il se passe pour faire vivre cette musique.
Heureusement que le Metal met un point d’honneur à garder sa haine authentique et à ce que ce style de musique reste à la marge. C’est ça le plus important, à la marge pour une minorité qui chie sur tout le reste !
Cet échange sur nos longévités respectives fait plaisir en tout cas. Merci à vous, longue vie !

MI. Un dernier mot pour vos fans ?
Yann. Merci bande de malades !
D’avoir téléchargé massivement cet album, de l’avoir acheté, de nous soutenir. C’est grâce à vous qu’on peut proposer la musique qu’on fait, qu’on peut faire des concerts.
Retenez bien : ici, il n’y a rien à comprendre...

MI. Merci à vous !
Yann. Merci à toi pour cette interview et la review ! 10 ans … de blast … ça me met hyper bien !
Longue vie à vous et à la prochaine aux concerts ou ailleurs !

L’album est en téléchargement libre/gratuit sur notre site www.thedeeper-thebetter.com
Pour ceux qui veulent nous soutenir : digipack à 8€ et un bundle TShirt et digipack à 15€
Disponible également sur le eshop de Season of Mist et dans tous les réseaux Fnac, Virgin, Gibert et dans toutes les bonnes crémeries, etc …

Rendez-vous aux concerts :
Deicide le 18 août 2012 au nouveau casino à Paris
Le Festival des Arts Bourrins le 25 et 26 août à Rouen
Le Momignies Extreme Fest II le 8 Septembre en Belgique
La suite à venir …

XXVI , but the next step to nowhere !!

Quelques coordonnées pour nous joindre :
Booking : jb at thelinkprod.fr
Promo: A Jeter Prom
Necro: necroblaspheme at hotmail.com


Ajouté :  Lundi 25 Juin 2012
Intervieweur :  Mortne2001
Lien en relation:  Necroblaspheme Website
Hits: 11277
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des Interviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 20/5/2019 à 14:34:42 en : 0,076 secondes
| © Metal-Impact (2001-2019) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar