METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· M-I sur Google+
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
· M-I Skin Firefox
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· NOXIOUS ENJOYEM…
· SATYRICON (no) …
· CHICKENFOOT (us…
· T.A.N.K (FRA) -…
· KULT OV AZAZEL …
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· NIGHTWISH (fi) …
· TOTO (usa) - Dô…
· AVANTASIA (de) …
· EDGUY (de) - Ly…
· SIDILARSEN (FRA…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 82 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

AGRESSOR (FRA) - Alex Colin-Tocquaine (Nov-2006)


AGRESSOR : un groupe qui se fait bien discret et pourtant, après 20 ans de carrière derrière lui, ce précurseur de la scène Death Metal française a toujours la hargne. Rencontre avec Alex, leader de la formation, qui n'est pas prêt de déposer les armes…

Line-up
: Alex Colin-Tocquaine (guitare et chant), Joel Guigou (basse), Joss Sarroche (guitare), Romain Goulon (batterie)

Discographie : The Merciless Onslaught (1986, démo) ; Licensed To Thrash (1987, split CD avec LOUDBLAST) ; Satan's Sodomy (1987, démo) ; Satan's Sodomy (EP) ; Orbital Distortion (1989, démo) ; Neverending Destinity (1990) ; Towards Beyond (1992) ; Symposium Of Rebirth (1994) ; Medieval Rites (2000) ; The Spirit Of Evil (2001, EP) ; The Merciless Onslaught (2004, compilation) ; Deathreat (Album - 2006)

Crédit Photo : LudoPix.com



Metal-Impact. Six ans se sont écoulés depuis le dernier album. Que s’est-il passé durant toutes ces années ?
Alex Colin-Tocquaine. Je me suis occupé des écoles IBANEZ dans le sud la France, je donnais des cours de guitare et ça me prenait beaucoup de temps, je suis parti en Norvège, jouer avec BLOODTHORN pendant presque 2 ans.
Nous avons fêté notre 15ème anniversaire à l'occasion d'un concert au Midem qui se trouve dans le nouvel album digipack et j'ai été aussi contacté par LOUDBLAST avec qui j'ai enregistré un album et fait 2 tournées françaises.
J'ai aussi eu deux enfants, comme tu le vois j'ai été très occupé ! Donc il m'a fallu trouver le temps de finaliser AGRESSOR car en tant que leader je m'occupe d'énormément de chose dans le groupe.

MI. Comment avez-vous composé Deathreat ? Ces compos sont-elles récentes ou s’agit-il plutôt de riffs et de mélodies que tu avais en tête depuis quelques temps déjà ?
Alex. La plupart des titres étaient déjà écrits. J'y travaillais depuis la sortie de « Medieval Rites ».
J'avais envie que cet album sorte, enfin à la base ça devait être un CD et un DVD séparés. Comme je te l’ai dit avant certains des titres étaient déjà écrit depuis longtemps et ont été réarrangés au fur et à mesure, nous avons composé aussi 4 titres en studio, la semaine avant l’enregistrement. Cet album est à la fois spontané et travaillé, j’ai voulu garder la primeur des riffs pour l’agressivité et travailler sur la mélodie ensuite. J’ai passé beaucoup de temps en studio quand même.

MI. Comment s’est effectué le travail en studio ?
Alex. Comme nous habitons très loin les uns des autres, nous avons répété avant de rentrer en studio et nous avons fait plusieurs versions de chaque morceau en studio dont nous avons gardé le meilleur. Nous avons commencé normalement, c'est-à-dire par la batterie ensuite la basse, les guitares et pour finir avec le chant.
J’ai passé pas mal de temps sur les riffs des guitares pour essayer différents arrangements en connexion avec les autres musiciens bien sûr.
Je suis content du résultat car je m’y suis investi énormément. Surtout que je faisais l’ingénieur du son la plupart du temps, ce qui est beaucoup de boulot quand tu dois jouer dans le groupe que tu enregistres, c’est pour cela que le mixage a été fait par quelqu’un d’autre car à force de travailler sur les titres je n’avais plus les oreilles fraîches.

MI. L’album débute par le titre éponyme pour finir par un morceau tout simplement intitulé « Agressor ». Faut-il y voir une démarche volontaire, une manière d’affirmer l’identité du groupe, qu’AGRESSOR est toujours là, plus fort que jamais ?
Alex. Tu as tout à fait raison ! Mais c'est un pur hasard ! Car en choisissant l'ordre des titres c'était le meilleur compromis que j'ai trouvé, visiblement ça fonctionne vu ta réaction.

MI. Deathreat est sans doute l’album le plus violent enregistré par AGRESSOR. D’où te vient toute cette rage ? Quelles sont tes principales sources d’inspiration ?
Alex. Premièrement AGRESSOR est un groupe de Metal extrême souvent classé dans les catégories Thrash, Death et Black Metal qui sont forcément des sources d’inspiration mais ayant participé à l’avènement de ces styles en même temps, je suis quelqu’un qui a aussi des influences antérieures prenant sources dans le Hard Rock et le Heavy Metal.
Je ne voulais pas sortir un album comme « Medieval Rites » où l’on passe d’un titre Heavy à un titre très rapide mais rester dans ce qu’AGRESSOR a toujours fait, du brutal sans compromis, du pur « guitare-basse-batterie-chant ».

MI. Ta voix est toujours aussi puissante. L’entretiens-tu particulièrement ?
Alex. 50 cigarettes par jour et 3 litres de whisky !! (Rires) Non c'est pas vrai, c'est ma voix elle est comme ça, c'est tout, j'y peux rien !

MI. Six ans entre Symposium Of Rebirth et Medieval Rites, six ans entre Medieval Rites et Deathreat. Penses-tu qu’il faudra attendre aussi longtemps le successeur de Deathreat ?
Alex. Qui sait ? Non je pense que ce ne sera pas aussi long…5 ans et demi (rires).
Je referai un autre album rapidement je pense, mais les concerts risquent de nous freiner un peu. Je ne veux pas attendre autant de temps pour sortir un autre album.

MI. Peux-tu nous en dire plus sur le DVD et les bonus qui accompagnent le digipack de Deathreat ?
Alex. Sur le DVD figure le concert anniversaire du Midem avec un générique où on voit les à-côtés du concert, les guests ? le VIP etc... et le teaser qui a été diffusée sur Internet avant sa sortie bien sûr.
On y trouve également deux titres « Bloodshed » et « Brainstorm » qui ont été enregistrés à Marseille en septembre 2000 lors d’un concert avec MAYHEM.
Il y a un diaporama contenant des photos du concert, plus un autre avec la discographie, une interview de 99 qui a été faite pendant l’enregistrement de « Medieval Rites » et lors d’un reportage de France 3.
Il y a aussi le clip « Someone To Eat » et un extrait de la cession d’enregistrement de « Symposium Of Rebirth » en 94.

MI. Une tournée est-elle envisagée pour promouvoir Deathreat ?
Alex. Nous y travaillons…

MI. Tu es le seul membre d’origine du groupe. Comment as-tu vécu ces différents changements de line-up ?
Alex. Je suis le seul survivant effectivement. Changer de line-up, c’était nécessaire mais chiant, car il fallait reprendre tout depuis le début pratiquement et je ne suis pas souvent arrivé à trouver les bonnes personnes, ce qui a occasionné des changements de personnel forcés qui ont nui à l’intégrité du groupe forcément.
Cela dit ça fait presque 5 ans que c’est le même line-up et le bassiste joue avec moi depuis 91, donc ça va bien en ce moment ça me ferait chier de recommencer à changer de personnel, mais qui sait... Personnellement je le vis bien, vu que j’ai du prendre en main le groupe dès le départ, donc c’est le chef qui a raison (rires).

MI. Après 20 ans de carrière, quels sont tes meilleurs et tes pires souvenirs ? As-tu des regrets ?
Alex. J’ai le regret de ne pas avoir pu en faire plus, mais les meilleurs souvenirs sont les tournées, les enregistrements à l’étranger, les rencontres avec les fans, et les pires c’est la même chose avec les galères en plus quand ça tourne à la Spinal Tap ou à la Blues Brothers, toutes les galères réunies en une seule fois…c’est à se croire dans un film.

MI. Quel regard portes-tu sur la scène Metal française ? et sur la scène Death internationale ?
Alex. Je garde le contact avec mes amis de la scène française ou internationale. Le reste je m’en fous un peu, ça fait longtemps que je traîne dans le milieu et je sais ce que c’est. J’ai un regard très détaché sur la scène Metal en général.

MI. Un petit mot pour conclure ?
Alex. Merci pour ton interview et ton soutien, j’espère voir les internautes aux concerts avec une bonne bière !


Ajouté :  Vendredi 17 Novembre 2006
Intervieweur :  Le Comte de la Crypte
Lien en relation:  Agressor Website
Hits: 21613
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des Interviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 15/10/2018 à 11:14:41 en : 0,0793 secondes
| © Metal-Impact (2001-2016) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar