METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· M-I sur Google+
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
· M-I Skin Firefox
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· BATTLELORE (fi)…
· DETONATION (nl)…
· MY DYING BRIDE …
· STEVEN WILSON (…
· STRATOVARIUS (f…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· BEHEMOTH (pl) -…
· DREAM THEATER (…
· ACHING BEAUTY (…
· NEW MODEL ARMY …
· DYING FETUS (us…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 96 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

RHAPSODY OF FIRE (it) - Fabio Lione (Juil-2004)


Après « Power of the Dragon Flame », dernier chapitre de la saga de l’épée d’Emeraude, les plus folles rumeurs avaient couru quant au nouveau projet de Rhapsody. On avait même parlé d’un « Rhapsody in Black », projet de Black Metal auquel aucun fan n’avait vraiment cru. C’est donc avec une impatience certaine que nous attendions « The Dark Secret », l’EP sorti fin juin. Le groupe italien revient sur le devant de la scène avec ce qu’on pourrait appeler « la même chose mais différent ». La nouvelle saga se situe toujours à Algalord et le héros de cette histoire est bien connu de tous puisqu’il s’agit de Dargor, le méchant repenti. Si Unholy Warcry, qui ouvre cet EP, est un bon morceau typiquement « à la Rhapsody », le reste de ce maxi-CD présente des différences notables avec leurs précédents albums. Interview avec Fabio Leone, le chanteur du groupe, qui en profita pour régler quelques comptes avec Vision Divine...

Line-up
: Fabio Lione (chant), Luca Turilli (guitare), Alex Staropoli (claviers), Patrice Guers (basse), Alex Holzwarth (batterie)

Discographie : Legendary Tales (Album - 1997), Symphony Of Enchanted Lands (Album - 1998), Dawn Of Victory (Album - 2000), Rain Of A Thousand Flames (Album - 2001), Power Of The Dragonflame (Album - 2002), Symphony Of Enchanted Lands Part II : The Dark Secret (Album - 2004), Triumph Or Agony (Album - 2006), Live In Canada 2005 (The Dark Secret) (Album - 2006), The Frozen Tears Of Angels (Album - 2010), The Cold Embrace Of Fear (Album - 2010), From Chaos To Eternity (Album - 2011), Dark Wings Of Steel (Album - 2013)

M-I Interviews du groupe : Fabio Lione (Juil-2004), Luca Turilli (Mars-2010), Alex Staropoli (Oct-2013)


Metal-Impact. Bonjour Fabio, merci de nous accorder un peu de temps. Première question sur le maxi-CD : le design de la pochette a été une grande surprise. Etait-ce un choix délibéré pour vous démarquer de votre précédent style ?

Fabio Lione. Ce n’est pas vraiment ça. Après tout, c’est seulement l’EP, ce n’est pas l’album complet. Bien sûr, je sais que beaucoup de gens, quand ils entrent dans un magasin de musique et qu’ils regardent au hasard les pochettes de nos CD, pensent immédiatement à Rhapsody. De ce point de vue, bien sûr, cette pochette est un peu un choc. Mais nous avons vraiment apprécié le travail de Christopher Lee. Il nous parlait beaucoup de notre CD, parce que c’est un chanteur classique, un baryton. Donc il s’agissait de le montrer comme faisant partie de l’équipe musicale et pas simplement d’un film. C’était une sorte d’hommage pour l’un des plus grands acteurs de tous les temps. Et c’est aussi pour marquer une nouvelle étape, montrer que quelque chose a changé dans le groupe. C’est dans la réalité : le Film Score Metal. Pour le côté film, qui est meilleur que Christopher Lee pour donner cette image dès le départ ? On voulait que les gens comprennent la nouvelle démarche du groupe. Mais je peux dire que la pochette de l’album complet n’aura pas le visage de Christopher Lee [rires]
MI. J’ai entendu dire qu’elle était plus dans le style des précédents albums mais en plus réaliste.
Fabio. C’est en effet plus comme un dessin, dans le style de Rhapsody, mais pas comme une bande dessinée de Marvel.
MI. Comme le dernier, Power of the Dragon Flame, par exemple ?
Fabio. A mon avis, c’était notre meilleure pochette. La nouvelle sera dans cette approche symphonique et de contes légendaires mais pas exactement comme un dessin, pas vraiment peint… Vous verrez !

MI. Pourquoi avoir choisi “Unholy Warcry” comme piste principale de l’EP ?

Fabio. Je pense que c’est la meilleure chanson pour ce type de projet, pour réaliser une vidéo et pour un single, parce qu’elle n’est pas trop longue. Et puis on peut dire que c’est une chanson classique de Rhapsody. Certaines personnes n’écoutent que ce morceau et ils disent que c’est toujours la même chose. Oui, bien sûr, c’est précisément la chanson qui est dans la vieille tradition de Rhapsody. Si tu écoutes le maxi-CD en entier, ce n’est pas du tout la même chose. C’est un risque de choisir une chanson très différente avec une approche très différente car il faut bien qu’on fasse la promotion du nouvel album. Alors bien sûr, on va choisir la chanson qui s’écoute facilement, avec un bon refrain et qui se retient bien. Et “Unholy Warcry” a été notre choix. Si cela n’avait tenu qu’à moi, j’aurais choisi “Guardians of Destiny”.
MI. A propos de “Guardians of Destiny”, précisément, j’imagine que la version en italien sera sur l’album…
Fabio. Pourquoi ?
MI. Parce qu’elle est vraiment dans le style opéra et aussi parce qu’il est écrit “English Version”, donc il doit bien en exister une autre.
Fabio. Et tu dis qu’on ne peut faire qu’Anglais ou Italien. Tu penses qu’il n’est pas possible pour Rhapsody de faire des chansons dans d’autres langues ?
MI. Non, mais avec votre style de musique, l’anglais et l’italien semblent correspondre le mieux et vous êtes nettement influencés par l’Opéra.
Fabio. L’Italien correspond bien mais je ne suis pas sûr que nous nous en tiendrons là dans le futur. Pour le moment je ne peux rien dire.
MI. En Français peut-être ?
Fabio. Pour le moment je ne peux rien dire ! Mais pas seulement en Italien.
MI. Une adaptation de Lamento Eroico ?
Fabio. Ce serait vraiment génial mais les paroles sont très difficiles. C’est du vieil Italien alors la traduction serait trop difficile. Mais nous pensons à différentes versions de nos futurs morceaux. Pas seulement de l’Italien et de l’Anglais.
MI. Tu apprends d’autres langues ?
Fabio. Et bien, je parle Français et Espagnol. Pas très bien mais je parle. Si tu me parles en français je comprendrai tout.
MI. J’imagine que tu préfères quand même qu’on fasse l’interview en anglais… Sinon, dis-le moi tout de suite ! [rires]
Fabio. Oui, sinon, on aurait besoin de plus de temps.

MI. L’EP donne certains détails sur la future saga. Est-ce qu’il sera nécessaire de l’avoir pour suivre l’histoire ou l’album est compréhensible ?

Fabio. [en français] “Je pense, oui… l’EP est comme une introduction au nouvel album de la “band” parce que… [il s’arrête, nous rions]
MI. Vas-y en anglais !
Fabio. Hé, ce n’était pas si mal !
MI. Non, non, au contraire !
Fabio. parce que je pense que le nouvel album sera vraiment une surprise. Tu réalises que c’est notre style mais tout est plus symphonique et plus grandiose. La production est aussi bien meilleure et les chansons sont plus variées qu’auparavant. On avait déjà essayé de faire ça sur Power of the Dragon Flame. A mon avis, c’était l’album le plus varié que Rhapsody avait fait jusqu’à présent. Mais le prochain sera une surprise et cet EP est nécessaire pour que les fans comprennent que quelque chose a changé pour le groupe. Je pense qu’à l’écoute du maxi-CD, ça s’entend. Cet EP est une mise en lumière. On ouvre la première porte, la deuxième sera ouverte avec l’album. Dans un morceau comme “Sacred Power of Raging Winds”, il y a une petite partie qui est nouvelle pour le groupe et correspond tout à fait au Film Score Metal : le dialogue entre le Mal et Dargor. Ce n’est pas un très grand changement mais il faut voir que cette chanson est le seul morceau à être exactement le même que sur le futur album. Cela ne veut pas dire que tu trouveras un dialogue dans chaque chanson ! [rires] Ce sera un petit quelque chose de nouveau à chaque fois. Dans Power of the Dragon Flame, on avait essayé d’avoir une approche plus “opéra”, comme dans “Lamento Eroico”, et peut-être que dans le prochain album il y aura une nouvelle chanson dans cet esprit.
Quant à “Guardians of Destiny” je réponds oui, tu trouveras une version italienne mais la version italienne n’est pas comme la version anglaise. Et ce n’est pas qu’une question de langue, je l’ai chantée différemment. L’anglais est plus fort, plus dur en un sens, alors j’ai chanté presque comme si je parlais, avec une voix normale, grave. Mais en italien, c’est plus une respiration, un murmure, et la touche est différente. J’adore les deux versions… bon, d’accord, je préfère peut-être la deuxième mais je suis Italien ! Elle est plus particulière. C’est pour cela que je pense que l’album sera une surprise, parce qu’il est plein de chansons différentes avec des styles différents. C’est ça que j’aime.

MI. Qu’est ce que ça fait de travailler avec un orchestre et un chœur aussi énorme ?

Fabio. C’est comme un rêve devenu réalité. Depuis le début, le groupe cherchait cet effet énorme, grandiose, symphonique. Mais bien sûr, à l’époque, on n’avait pas tant de budget. C’était comme de réaliser ce qu’on avait en tête depuis 7 ans. Je ne dis pas que les précédents albums sont mauvais. Ils sont absolument géniaux et j’adore tous les albums du groupe. Mais celui-ci est le seul à avoir finalement le son que nous voulions. Au départ nous pensions à la difficulté de combiner cet énorme orchestre avec les distorsions des guitares. Mais en fin de compte le travail a été plus simple que nous ne l’espérions. Sauf pour deux morceaux, peut-être, parce qu’ils sont très “chargés”, plein de beaucoup de choses. Et le résultat est très surprenant. Peut-être que le seul album qui soit symphonique, dans ce sens, est Symphony of Enchanted Lands. C’est pourquoi nous l’avons baptisé “SOEL Part 2”. Mais le nouveau n’est pas simplement symphonique, il est bien plus que ça. Nous sommes très curieux de voir la réaction des gens quand l’album sortira. Je pense que c’est vraiment une nouvelle étape pour le groupe.

MI. Vous avez atteint une certaine maturité…

Fabio. Oui. C’est aussi parce que depuis sept-huit ans qu’on se connaît avec Alex et Luca, une grande connivence s’est installée. Nous sommes de bons amis et ils savent immédiatement, quand ils composent, comment je peux chanter et ce que je vais changer. Je change beaucoup de petites choses, pour avoir la meilleure approche. Quand ils composent, c’est comme s’ils peignaient, comment dit-on en français ? Une esquisse, c’est ça. Et je vais la remanier pour lui donner la bonne approche…
MI. une cohérence ?
Fabio. Oui, c’est ça. Bien sûr, quand tu ne connais pas quelqu’un, tu ne connais pas son caractère, ses possibilités. Tout est bien mais pourrait être meilleur. Dans Power of the Dragon Flame, je plaisantais avec Alex à propos de “When Demons Awake” dans la salle de démo, parce que je ne pensais pas que la version sonnerait bien. Il m’a dit “il faut voir”. Et puis on a joué la chanson en version démo et on s’est rendu compte que le son était brutal. C’est la même chose pour “Lamento Eroico” ; je disais aux gars depuis trois ans “Pourquoi on ne ferait pas quelque chose comme de l’opéra”. Et ils disaient, “on ne sait pas”, parce qu’ils ne me connaissaient pas assez et je ne savais pas s’ils étaient capables de composer vraiment dans un style opéra. “Lamento Eroico” a été utile pour le groupe parce que maintenant ils savent que je suis capable de chanter presque comme un chanteur d’opéra et qu’ils sont capables de composer ce genre de morceau d’opéra mélodramatique. Et dans cet album, on exprime tous nos goûts et c’est pour cela que l’album sera vraiment complet. J’espère que les gens apprécieront. Je pense que oui.

MI. C’est pour ça que tu as quitté ton autre groupe Vision Divine ? A cause de l’harmonie qui règne avec les autres membres de Rhapsody ?

Fabio. Pour être honnête, je n’y pensais pas vraiment. A ce moment-là, je préférais me concentrer sur mon groupe. Et mon groupe, c’est Rhapsody. En plus, c’est le bon moment parce que le groupe a un nouveau label, un nouveau management et de nouveaux challenges, une évolution. Je pense aussi à un album solo mais un vrai, pas un projet parallèle ou un groupe. Jusqu’à présent, je n’ai écrit que 3 chansons mais j’ai le temps.
A propos de Vision Divine, voilà ce que je peux dire. Je n’étais pas content de quitter le groupe mais j’y pensais et le nouveau management était d’accord avec moi. Ils m’ont dit que, bien sûr, c’était mieux de se concentrer sur un seul groupe. Le nouvel album du groupe est à mon avis très bon et j’espère qu’ils feront beaucoup de choses. Ce que je n’aime pas, c’est que les gens ne savent pas certaines choses. J’ai lu beaucoup de revues d’albums et d’interviews de Vision Divine. Ils disent juste de moi “c’est un bon ami”, et c’est tout. Ils oublient peut-être que j’ai travaillé un an sur cet album. J’ai composé toutes les lignes vocales, toutes. Pas six, toutes. Mais c’est la vie, peut-être que je suis un bon ami, peut-être qu’ils ne le sont pas. Je ne sais pas mais ce n’est pas très sympathique. Par exemple, je discutais avec les gars en demandant ce qu’avait fait le nouveau chanteur. “Il a changé 5 chansons”. “OK, dites-moi le nombre exact de chansons qu’il n’a pas du tout changé, mes chansons”. Ils disent six. Bon, va pour six. Et quand leur label m’envoie le CD et que j’écoute l’album je me rends compte qu’il a changé… deux notes ! Mais il a pris les droits. Qu’est-ce que je peux dire ? Je n’ai rien dit. J’espère qu’ils auront du succès mais vraiment, je suis curieux de voir leur prochain album.

MI. Enfin, de toute manière, je pense que c’est une bonne chose pour Rhapsody. Revenons à l’album. Les guitares et la batterie semblent en retrait. Etait-ce pour laisser plus de place à l’orchestre, aux chœurs et à ta voix ?

Fabio. Je pense que c’était naturel. Avec l’orchestre, les parties symphoniques, le son est beaucoup plus énorme. C’est donc naturel que la guitare soit un peu en retrait. Je pense aussi que la voix est plus mise en évidence. Elle est un peu plus forte que d’habitude. Mais cela dépend des morceaux. Certaines chansons du nouvel album, et surtout deux d’entre elles, sont basées sur les riffs de guitare. Vous verrez…

MI. On dit qu’il y aura bien d’autres narrateurs que Christopher Lee. Par exemple, sa fille Christina jouera une princesse guerrière. Elle joue aussi les narratrices ?

Fabio. Oui, elle a enregistré ses parties à Londres.
MI. Y en a-t-il beaucoup d’autres ? Des acteurs connus ?
Fabio. Pas encore. Pas pour cet album mais c’est prévu pour la saga.

MI. Et pour l’histoire, comment se passe le processus d’écriture ?

Fabio. D’habitude, Luca a tout dans la tête et il écrit tout. Quand nous sommes en studio, nous changeons beaucoup de mots ensemble. Il pense parfois qu’une chose est évidente et quand nous sommes en studio, hum, … Je me rappelle cette fois à propos du mot “book”. Il l’avait mis à la fin d’un couplet, après une progression avec une sorte de cri. Je lui ai dit que je ne pouvais pas chanter bouhouhouhouhou [rires]. A, E, O sont des sons plus ouverts. D’habitude les chanteurs ont des problèmes avec les deux sons minces “ou” et “i”. Moi, je ne sais pas pourquoi, mais le “i” est le son le plus facile. Alors, par le passé, j’ai chanté beaucoup de parties très hautes en “i”. Mais un “ou”, désolé mais je n’ai jamais entendu un chanteur crier en “ou”. Ce sont de petites choses. Parfois, c’est une phrase, une rime qui est superbe à lire mais pas à chanter parce qu’elle est pleine de T, F, S, H et parfois très rapide. On ne s’en rend compte que dans le studio, parfois. Alors on réfléchit 15 minutes-20 minutes, et à la fin c’est parfait. Cela arrive qu’on répète sans le chant et, c’est arrivé pour le nouvel album, qu’on fasse une improvisation qui est vraiment meilleure mais qui ne colle plus avec les paroles. Il faut trouver la bonne façon d’arranger les paroles. Maintenant nous avons une très bonne synergie, beaucoup plus qu’au début.

MI. Tu nous as déjà parlé de ce nouveau concept, le Film Score Metal. Pourrais-tu nous le décrire plus précisément ?

Fabio. On peut dire que le précédent, le “Hollywood Metal” était une bonne définition mais peut-être trop générique parce que tu ne peux pas vraiment comprendre le message du groupe. “Film Score Metal”, c’est un peu comme une photo du message du groupe. Avec cette photo, tu réalises immédiatement que c’est une sorte de rapprochement entre un film, quelque chose de visuel, et la bande son. C’est l’album qui, plus que jamais, a ces deux aspects combinés. Tu écoutes et tu as ces parties visuelles. Les groupes d’aujourd’hui manquent de ça et je ne parle pas que du son de leurs albums. Je parle aussi des concerts rock, de la vie. Dans l’ensemble, les groupes jouent bien et c’est tout. On ne peut plus voir de vrais shows. Dans les années 80, tu allais à un concert et, bien sûr, tu écoutais la musique mais tu voyais aussi quelque chose d’énorme sur la scène, du feu, des choses de ce genre. C’est quelque chose que j’adore chez les groupes d’autrefois. On veut aller dans ce sens quand on compose. Parce qu’on veut donner ces deux messages : tu écoutes et en écoutant, tu visualises une histoire.
MI. Vous avez des liens très forts avec le cinéma, vous aimeriez voir votre histoire adaptée ?
Fabio. On adorerait, ce serait génial.
MI. Vous aimeriez jouer dedans ?
Fabio. Aussi oui. Mais ce n’est peut-être pas notre destin. Peut-être que nous sommes au contraire voués à voir les acteurs venir participer à notre musique et pas l’inverse ! [rires]
MI. On a parlé d’un livre de jeu de rôle et aussi d’un jeu vidéo…
Fabio. Oh, j’adorerais ça.
MI. C’est juste un rêve ou cela pourrait se concrétiser ?
Fabio. C’est possible. Pour être honnête, c’est arrivé une fois. Quelqu’un a appelé le groupe pour demander des chansons de SOEL, je crois. Ils voulaient une chanson pour être la musique principale de leur jeu vidéo. C’était une compagnie japonaise, la sortie du jeu a été reportée, cela fait cinq ans maintenant. Le management de l’époque n’était pas très intéressé et le projet s’est fait sans nous. Je pense toujours que c’est dommage parce que c’est eux qui nous ont appelé. Je ne connais pas ce jeu, je ne veux pas le voir. Parce que, tu sais, je connais beaucoup de jeux vidéo. Cette marque-là, c’est la meilleure pour les jeux Nintendo. C’était parfait pour moi parce que c’était très graphique. Peut-être qu’on était trop jeune, peut-être que le label n’était pas sûr. Et bien sûr, avec les Japonais, il faut saisir l’offre immédiatement parce qu’ils ont des millions de musiciens. Peut-être qu’à l’avenir on fera quelque chose.

MI. L’album sortira en septembre ?

Fabio. Je pense qu’il sort le 27 septembre 2004.

MI. Vous partez en tournée ?

Fabio. Pas cette année, je ne pense pas. Si ça sort en fin septembre, il faut que les gens aient le temps de l’écouter, d’avoir les morceaux en tête, alors on ne peut pas commencer une tournée en octobre. Mais l’année prochaine, c’est sûr. On est juste en train de réfléchir si on fait une tournée mondiale –Amérique, Europe, Est, Japon et Corée–, si on fait des pauses, ou encore si on commence par faire les festivals. Le plus important pour le moment est d’attendre la réaction des gens face au nouvel album. Ensuite, on pourra faire le meilleur choix. On verra bien mais il y aura une tournée, c’est sûr.

MI. Merci beaucoup, je te laisse le mot de la fin.

Fabio. [en français] “Nous espérons que les fans de Rhapsody, de la France, qui écouterons le nouvel album de la “band” seront très contents de notre travail. Nous voulons dire merci beaucoup à tous les fans pour le très grand “support” à la “band”. Merci”

En attendant l’interview suivante, Fabio prend le temps de bavarder un peu avec nous. Sur son album solo tout d’abord, influencé par Iron Maiden, WhiteSnake et Queen, Queensryche et l’opéra. Pour le moment, il a composé trois chansons, dont un morceau d’opéra à la Pavarotti et un slow avec guitare acoustique. Il plaisante qu’il lui manque donc quelques morceaux de Fast Metal pour pouvoir signer… Hors de question en tout cas de sortir un album en six mois, juste pour avoir son nom dessus.
Quant au projet d’enregistrer des chanson dans d’autres langues, il est très sérieux et il y a de fortes chances pour que nous découvrions un jour prochain un morceau en français, certainement un de leurs grands morceaux lents et lyriques. Mais chut, c’est un secret !


Ajouté :  Lundi 12 Juillet 2004
Intervieweur :  Kandra
Lien en relation:  Rhapsody Website
Hits: 27513
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des Interviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 20/11/2017 à 03:12:53 en : 0,1364 secondes
| © Metal-Impact (2001-2016) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar