METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· M-I sur Google+
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
· M-I Skin Firefox
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· ATLANTIS CHRONI…
· WEAKSAW (FRA) -…
· MESSALINE (FRA)…
· ANTHRAX (usa) -…
· GOTTHARD (ch) -…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· RHAPSODY OF FIR…
· FREEDOM CALL (d…
· NAPALM DEATH (u…
· SEPTICFLESH (gr…
· APOCRYPHE (FRA)…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 114 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

SUBLIME CADAVERIC DECOMPOSITION (FRA) - Tristan (Août-2003)


CLIQUEZ ICI POUR PARTICIPER ET PEUT-ETRE GAGNER 1 ALBUM + 1 TSHIRT OFFICIEL S.C.D


Un an après notre première rencontre, S.C.D sortent leur deuxième album, nous avons donc pris RDV avec Tristan (guitare, grognements) pour une interview en totale improvisation. Ce fut un bon moment et comme vous pouvez le constater sur la photo, c’était la fête du slip !

Line-up
: Seb (Chant), Tristan (Guitare, Chant)

Discographie : S.C.D / Infected Pussy (Split Tape - 1997), S.C.D / ROT (Split CD - 1998), S.C.D / Lymphatic Phlegm (Split 7' - 2001), S.C.D (Album - 2001), II (Album - 2003), S.C.D / Cripple Bastards (Split CD - 2003), Inventory Of Fixtures (Album - 2007), Sheep N' Guns (Album - 2011)

M-I Interviews du groupe : Tristan (Sept-2002), Tristan (Août-2003), Seb (Sept-2007), Seb (Mars-2012)



Metal Impact. Pour la sortie de votre deuxième album, vous changez de label, vous passez de Bones Brigade à Osmose Productions, qui pourtant n’est pas spécialiste du Grind…

Tristan. C’est sûr qu’Osmose n’est pas un spécialiste du Grind mais il a fait un bon boulot côté promo qui a été plus important que celui fournit par Bones à l’époque mais c’est normal car ils n’ont pas les mêmes moyens.
Pour le merchandising, c’est Osmose qui gère toute la distribution, sauf cas exceptionnel en concert.
Osmose nous permettra, peut-être, de conquérir un autre type de public et de toucher un peu plus de monde sans pour autant changer de style.

MI. Vous êtes toujours en contact avec Bones Brigade, que pense t-il de votre album ?

Tristan. Nico (ndlr : le boss de Bones) est content pour nous et l’évolution du groupe, il trouve que l’album est bien. On n’a aucun soucis avec lui et nous sommes restés en bons termes. D’ailleurs, les gens qui veulent se procurer l’album, il est disponible chez Bones et les autres "réseaux" habituels de l’underground Grind.

MI. Concernant l’album on sent une évolution par rapport au précédent, peux-tu nous en parler un peu plus ?

Tristan. Effectivement, les morceaux sont plus travaillés au niveau des structures, il y a une meilleure compréhension des riffs, un meilleur son et surtout une meilleure production. On a pris plus de temps pour la composition et pour l’enregistrement (15 jours), qui s’est d’ailleurs fait au même endroit que le précédent.
MI. Sur les compos, tu essayes de faire jouer tes influences ou t’essayes de les mettre de côté ?
Tristan. J’essaye de ne pas trop écouter Grind pendant la phase de composition pour justement ne pas être trop influencé. J’essaye de faire des riffs plus catchy et casser un peu plus les structures de façon à faire évoluer le groupe.
MI. Peut-être qu’avec le troisième, ce sera l’album de la maturité GAY !?
Tristan. Oui, peut-être, je l’espère… [Rires]

MI. Petite amélioration aussi du côté du design de l’album qui est en digipack et vous n’avez pas subit les affres de la censure…

Tristan. C’est vrai, à mon avis c’est parce que Osmose à plus de poids financier auprès de ses imprimeurs.
MI. Parles-nous de la représentation de la pochette ?
Tristan. C’est quatre phases de la décomposition d’un fœtus mort qui commence par les vers, ensuite viennent les mouches, les scarabées et cela fini par les cafards.

MI. Concernant votre album, cela reste toujours une histoire sans paroles mais il y a une petite évolution du côté des noms de chansons…

Tristan. Oui, en fait, on a nommé les chansons par rapport à la date de composition des morceaux. Il fallait bien trouver quelque chose et comme ça si les gens veulent s’amuser à les remettre dans l’ordre de composition…
MI. Il ne peut pas avoir de concept dans vos albums car généralement c’est lié aux textes…
Tristan. En fait, on a un concept. C’est celui de ne pas avoir de titres et de textes et ne pas tout miser sur ceux-ci. On n’avait pas envie de faire ce que tout le monde fait à savoir parler Gore du genre "je vais t’étriper, salope… je prends tes tripes et je danse avec au clair de Lune !" ou tout simplement être salace ou encore comme ceux qui font du Grindcrust qui parlent politique ou malbouf etc... On fait de la musique et pas de la politique, on joue plus sur l’impact visuel et musical et on laisse imaginer ce que veulent les gens par rapport à la pochette…

MI. Pour quand est-il prévu et sortira t-il chez Bones Brigade ?

Tristan. Il ne sortira probablement pas chez Bones. Quant à la date, on ne sait pas, on attend les bras ballants. A priori, on va essayer de prévoir ça pour le début de l'année 2003.
MI. Quelle était la nature du contrat avec Bones Brigade ?
Tristan. C'était un contrat pour un album. Il ne se bat pas pour avoir le 2ème et on est en très bon terme avec lui. Ce qu'il y a, c'est que sa structure n'a pas la possibilité de nous faire évoluer. Ce que l'on recherche maintenant ce sont les tournées, d'avoir pas mal de promotions d'où notre démarchage auprès d'autres labels pour avancer d'un stade supérieur.

MI. Vous pensez déjà au prochain album ?

Tristan. Oui, j’ai déjà composé quelques morceaux qui seront encore plus structuré et pros que ceux du deuxième album et comme les précédents, il fera plus d’une demi-heure…
Pour l’anecdote, sur le deuxième album on avait fini de l’enregistrer et on s’est rendu compte qu’il ne faisait que 29’53 et ça, ce n’était pas possible, il fallait que l’on franchisse la barre des 30’, donc on a rajouté un morceau que l’on a composé exprès sur place… [Rires]
MI. Le côté "plus pro" n’est-il pas un peu en contradiction par rapport au style underground du Grindcore ?
Tristan. Bah, je ne sais pas en fait car le Grindcore, ça ne veut pas non plus dire qu’il faut sortir un produit avec un son et une pochette pourrie tirée à 66 exemplaires… Il n’y a pas forcément la notion de True-Grindeux dans le Grincore. Prends les groupe qui sont chez Relapse comme Regurgitate, par exemple, si t’as les moyens de faire un bon disque et bien tu le fais. Pour rester chez nous, il y a Gronibard qui ont un super son…
MI. Ils sont chez Bones, donc si tu voulais un bon son, il fallait rester chez eux… [Rires]
Tristan. [Rires]… Pédé !
MI. Le troisième sortira toujours chez Osmose ?
Tristan. Oui, on a signé pour deux albums dont celui-ci (le II).

MI. Contrairement à ce que tu me disais l’année dernière sur le fait de votre franche camaraderie au sein du groupe, vous avez actuellement un problème de line-up et vous n’êtes plus que deux actuellement…

Tristan. C’est vrai que deux personnes s’en vont, à savoir Bruno (Guitare, Chant) et Yov (Batterie). Mais nous sommes toujours amis avec eux, il n’y a pas de soucis.
En fait après notre tournée aux Etats-Unis, on s’est aperçu que le groupe marchait bien et que l’on avait des propositions de tournées un peu partout. Donc il fallait faire un choix entre SCD et notre vrai boulot car on ne pouvait pas tout concilier. Certains ont donc choisi de garder leur boulot plutôt que de continuer dans SCD car il faut bien continuer à vivre et ce n’est pas SCD qui rapporte du fric…
Pour résumer Bruno va continuer à jouer avec Anteus et Yov arrête définitivement la musique.
C’est vrai que je suis assez déçu que cela s’arrête là et de ne pas le partager avec eux alors que l’on a pleins d’engagements pour le groupe.
Pour moi quand je t’ai dit ça l’année dernière, c’était "à la vie à la mort !".
MI. Qui est à l’initiative du projet SCD ?
Tristan. C’est justement les deux manquants qui jouaient déjà dans Anteus et qui ont simplement décidé de créer un groupe de Grind vers 1994/95. Le nom avait été trouvé par Bruno. En ce qui me concerne, je les ai rejoint au moment du split avec les Brésiliens de ROT et au fur et à mesure, j’ai pris une part de plus en plus importante dans la composition.
Je m’occupe maintenant de tout ce qui est contact, du site et tout ce qui touche la promo. Seb s’occupe principalement des interviews papier et téléphone ainsi que du visuel du groupe. Tel que l’on est actuellement, le groupe peut subsister sans ses membres fondateurs car le travail était essentiellement fournit par Seb et moi-même.

MI. Parlons un peu de cette tournée aux Etats-Unis, dont une fameuse date sur laquelle vous avez partagé l’affiche de Suffocation…

Tristan. On a commencé par un festival à Baltimore (le Maryland Death Festival) qui se déroule sur trois jours avec une fréquentation de 500 à 1000 personnes par jour. Et effectivement, le deuxième soir, il y avait Suffocation en tête d’affiche et le troisième soir c’était nous !!!
MI. Comment avez-vous été accueilli par le public ?
Tristan. C’était génial. Il y a certaines personnes qui nous ont fait super plaisir en nous disant que ça leur rappelait au niveau de l’ambiance des premiers Napalm Death ou Morbid Angel quand elles allaient les voir en concert à l’époque.
On a eu aussi un truc super fort, à savoir des japonais qui sont venus exprès pour nous voir jouer. Ils étaient vraiment sympas, on est allé bouffer avec eux au McDo, ils étaient super gênés et puis quand tu les voyais dans la fosse en train de taper tout le monde comme des fous et de se donner à fond, c’était un contraste étonnant et génial.
MI. Quel était le regard des américains par rapport à vous, un groupe français ?
Tristan. Bah justement, étonnant car vu ce qui se passait et ce qu’on voyait à la télé, on croyait être mal reçu mais en fait c’était complètement l’inverse. Les gens étaient supers accueillants avec des "vive la France" de partout etc… On a l’impression que c’est les médias qui véhiculent cette image anti-français.
MI. Et quel est le regard sur la scène française Metal ?
Tristan. Ils en sont assez friand et plus particulièrement de la scène européenne car les groupes de chez eux font quasiment tous la même chose à savoir un brutal Death Metal du genre Nile et Suffocation avec une batterie super carré mais linéaire. Ils ont l’impression d’entendre tout le temps la même chose et donc l’Européen apporte un peu de fraîcheur et ils en redemandent…

MI. En parlant de tournée et de japonais, vous devez aussi faire une tournée au Japon, il me semble ?

Tristan. On est en contact avec Naru de C.S.S.O (Clotted Symmetric Sexual Organ, Japon) qui lui est intéressé pour nous faire tourner au Japon. Donc la tournée est prévue dans 7 mois, aux alentours de mars-avril 2004 si on a, bien sûr d’ici là, trouvé un batteur et un nouveau guitariste qui acceptent de tout lâcher pour se consacrer à SCD à plein temps car on a des tournées prévus pour 6 à 12 mois…
MI. Et l’Australie aussi, non ?
Tristan. Oui, on est en contact avec un groupe australien (Blood Duster) pour tourner avec eux milieu de l’année 2004. On est en train de voir si on peut les faire jouer avec nous sur nos dates européennes…
MI. Qu’elles sont les dates européennes ?
Tristan. Les dates prévues en France sont pour l’automne 2003 avec par exemple du 24 octobre au 1er novembre sur différentes dates que je n’ai plus en tête, le 4 octobre en Hollande, le 8 novembre à Rennes et le 15 novembre à Besançon.

MI. Et au niveau de Votre Set-List concert ?

Tristan. Bah, en fait, on a 27 morceaux qui comprennent tout le dernier album plus 5 morceaux de l’ancien, on a donc aucuns morceaux de nos split mais cela va certainement changer.
MI. Vous avez des split de prévus ?
Tristan. Oui, notamment avec Blood Duster dont on parlait tout à l’heure et qui devrait certainement sortir avant notre prochain album.
MI. A sortir chez Osmose ?
Tristan. On ne sait pas encore car c’est encore à l’état de projet. C’est surtout pour nous remettre à niveau et présenter notre nouveau line-up aux gens avant de repartir sur le prochain album.

MI. L’année dernière tu découvrais l’univers impitoyable du monde internet et par la même occasion celui des webzines, quelle est ton opinion aujourd’hui ?

Tristan. Il est vrai que l’année dernière, je ne connaissais pas les webzines et je commençais à m’intéresser au Metal sur Internet. L’intérêt des webzines, c’est que l’on a l’info tout de suite, que c’est ciblé et que l’on n’est pas obligé de payer pour avoir quasiment la même chose au niveau contenu. Pro ou pas pro les questions restent les mêmes. D’ailleurs la plupart des interviews que l’on a faite, c’était pour des webzines et Osmose a beaucoup axé sa promo sur les médias du net.
MI. Dis-moi, votre site n’est pas très à jour. Qu’est-ce tu fous ?
Tristan. J’avoue, je m’en occupe mais pas régulièrement. Là, je bosse sur une version qui reprendra le design du dernier CD.
MI. Tu penses que votre site à une part importante pour vous ?
Tristan. Ouais, c’est vraiment un portail et un moyen de communication facile et inévitable aujourd’hui. Cela nous aide beaucoup pour faire connaître le groupe grâce aux MP3 et également pour organiser nos tournées à l’étranger.

MI. Quelle est la question qui te saoule et à laquelle tu en as marre de répondre ?

Tristan. Le "pourquoi n’y a t-il pas de paroles dans vos disques ?". C’est une question à laquelle j’ai répondu au moins un bon millier de fois et j’ai de temps en temps un mail de quelqu’un qui me demande si je peux lui envoyer les paroles de SCD…
MI. Et la question que l’on ne t’a pas posé à laquelle t’aimerais répondre ?
Tristan. (ndlr : après une très longue réflexion et une cannette de coca light !) Est-ce que tu as une très grosse bite ?
MI. Et alors, verdict ?
Tristan. Verdict… A vous de voir… ou vous demanderez au nouveau batteur ! [Rires]

MI. Bon bah voilà, on a fait le tour des questions que je n’avais pas préparé… Euh, vous êtes toujours aussi gay ?

Tristan. [Rires] Ouaip, mais là vu qu’il y a moins de membres, ça laisse tout de suite moins de possibilités… Maintenant, ça va être dur de trouver d’autres partouzeurs !
Je m’ennuie avec Seb, on a plus les mêmes jeux !!! Avant on faisait des trucs sympas comme des petites chaînes autour de la batterie par exemple. Maintenant à deux, c’est moins marrant ! [Rires]
MI. Il y a moins de fantaisie…
Tristan. Alors, si tu es batteur et que tu aimes la fantaisie, contacte nous vite… [Rires]

MI. Pour conclure, au niveau des filles et groupies en concert, cela se passe comment ?

Tristan. Bah, cela ne se passe pas justement… [Rires]
Dans nos concerts, on a 95% de mecs et les 5% qui restent ce sont des nanas qui accompagnent leur gars et leur disent : "Bon allez, tu t’amuses un peu et puis on rentre à la maison, hein !". Non mais ce genre de "musique" n’attire pas de filles malheureusement… C’est juste un milieu de gay ou plutôt de mecs virils ! [Rires]


CLIQUEZ ICI POUR PARTICIPER ET PEUT-ETRE GAGNER 1 ALBUM + 1 TSHIRT OFFICIEL S.C.D


Ajouté :  Mardi 02 Septembre 2003
Intervieweur :  Blasphy De Blasphèmar
Lien en relation:  Sublime Cadaveric Decomposition Website
Hits: 24650
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des Interviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 14/12/2017 à 16:07:53 en : 0,1278 secondes
| © Metal-Impact (2001-2016) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar