METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· WILDPATH (FRA) …
· WITCHES (FRA) -…
· PRIME SINISTER …
· INHUMATE (FRA) …
· BIOHAZARD (usa)…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· RHAPSODY (it) -…
· FETE DE LA MUSI…
· PAIN (se) - Div…
· PITBULLS IN THE…
· SONISPHERE (FRA…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 227 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

MOTÖRHEAD (uk) - Bad magic (2015)








Label : UDR
Sortie du Scud : 28 août 2015
Pays : Angleterre
Genre : Power Metal
Type : Album
Playtime : 13 Titres - 43 Mins





Oui, ça donne le tournis. Et c'est indiqué en gros, en chiffres romains sur la pochette. Il y a maintenant quarante ans que Lemmy a écrit le premier chapitre de la saga MOTÖRHEAD, sa chose, son groupe, sa vision de la musique...
1975/2015. Les choses ont bien changé depuis, les disques ne se vendent plus, le Punk, le Metal, le Rock ont été adaptés aux époques, mais Lemmy est resté le même. Un rockeur, un vrai, un pur et dur qui ne se tire pas à la première échauffourée, qui continue d'aligner les tournées, à jouer cette musique puissante et décoiffante. Un mec, un vrai, plus que ça, un héros. Même si le titre honorifique l'amuserait plus qu'il ne le flatterait, lui qui à commencé son histoire sous les sifflets et les quolibets d'une critique bien pensante.
MOTÖRHEAD, c'est plus qu'un groupe, c'est un culte, un sacerdoce, comme AC/DC. C'est une religion qui n'exige pas de voeux, mais qui entraîne une fidélité sans failles, une passion sans limites, et qui donne tellement que les sacrifices prennent des allures de plaisir. MOTÖRHEAD, c'est... Le Rock. Rien d'autre.

Depuis quelques temps pourtant, les rumeurs vont bon train. Lemmy va mal, et tous ceux qui ont assisté à la prestation du trio au Hellfest l'ont constaté, le tempétueux bassiste chanteur se repose sur ses deux lieutenants Mikkey et Phil, assurant le minimum de son côté... Alors, les ragots ont commencé à couler, Kilmister au bout du rouleau, prêt à raccrocher les gants, etc. Vous savez ce que moi j'en retiens ? Que Lemmy était là, pas au mieux de sa forme, mais présent, alors que beaucoup d'autres couilles molles se seraient réfugié dans leur pieu, avec une tisane et une bonne bouillotte. Oui, c'est ça, des tripes, des couilles, du courage. De toute façon, il l'a déclaré lui même, il ira jusqu'au bout. Mourir sur scène ? La plus belle fin dont il pourrait rêver, mais... le plus tard possible SVP.
En attendant, pour fêter ses quarante ans de décibels qui font saigner les oreilles, Lemmy sort ce Bad Magic, toujours secondé par les deux mêmes comparses, et finalement, le trio Lemmy/Phil/Mikkey est resté inamovible depuis plus de vingt ans, ce qui en fait le line up le plus stable de la formation. Ce qui est stable aussi, c'est ce rythme de production, un album tous les deux ans, comme un rendez vous qu'on ne peut PAS manquer.

Bad Magic largue treize titres, ne la joue pas radin, même si la plupart sont juste sous la barre des trois minutes, ou la dépassent à peine. L'essentiel, juste ça, et c'est tant mieux, c'est ce qu'on cherche. Après, j'arrête de suite les débats. Lorsqu'on écoute un disque de la tête de moteur, comme lorsqu'on écoute un nouvel AC/DC, on sait ce qu'on vient chercher, et c'est justement ce qu'on trouve. Alors non, pas de changement, pas de surprise, c'est du MOTÖRHEAD pur jus, et plutôt vitaminé, malgré certains passages en roue libre. Mais après quarante ans de speed, comment pourrait il en être autrement ?
Tout ce qui a fait le charme du groupe ces trente dernières années est là, les riffs francs et Rock de Phil, la basse plaquée et distordue du maître, son chant rocailleux et râpeux, et le beat plombé de Mikkey, parfois bien appuyé, de temps à autres plus léger et coulant.

L'album - et c'est une première pour cette formation - a été composé et enregistré entièrement en studio - et ça se sent. On respire le feeling live, les musiciens soudés, et cette urgence ressort même du côté un peu Punk de certains morceaux, comme ce "Electricity", immédiat, clair, sonique, avec en cerise sur le gâteau un superbe solo de Phil.
On se la joue parfois à l'ancienne, en sniffant ce bon vieux speed qui ramone les naseaux, et "Teach Them How To Bleed" ou "Thunder & Lightning" de cavaler le long des conduits pour bien les nettoyer et faire griller les neurones comme au bon vieux temps.
Le bon gros Rock à la Lemmy est bien sûr omniprésent, à travers le gros boogie Heavy de "The Devil", lourd et graisseux, "Fire Storm Hotel" et son riff épais et classique, ou même dans les menaces vocales graves et grondantes de "Choking On Your Scream", lorsque Lemmy se déguise en boogeyman ultime, ce qu'il a toujours été d'ailleurs...

Peu de surprises comme je le disais, une diversion par ci par là, comme cette power ballad amère et ténébreuse "Till The End", ou cette reprise aux amphétamines du culte "Sympathy For The Devil" des STONES, qui tambourine de la frappe massive de Mikkey, et qui vibre de la guitare stridente de Phil qui s'en donne à cordes joie.
On balance aussi un mid tempo salement martelé pour enfoncer le clou déjà bien tordu des assauts répétés de la basse pilonnée du maestro ("Tell Me Who To Kill"), on se souvient du temps d'Orgasmatron avec une entame brûlante ("Victory Or Death", le leitmotiv du groupe), et on unit ses forces pour un massacre énorme, ZZTOP meets HAWKWIND meets THE DAMNED, et "When The Sky Comes Looking For You" de tout dératiser sur son passage, avec ses ronflées de guitare/basse unies comme les deux canons d'une vieille pétoire. Cymbales qui vrillent, solo qui distille, et double grosse caisse qui ramasse les corps, une tuerie en règle, comme seul MOTÖRHEAD peut en produire lorsque la machine tourne à plein régime...

Bad Magic est une bonne cuvée, loin des pics de chaleur du trio, mais largement à la hauteur des meilleurs méfaits de ces quinze dernières années. C'est du Lemmy on the hot rocks, torride, Rock, Boogie, teigneux comme un Punk et chaleureux comme un brasier ardent. Certains trouveront à redire, penseront que parfois, la facilité pointe le bout de son médiator, mais qui oserait apprendre à Lemmy son boulot ? Plus rien à prouver depuis longtemps, et puis quoiqu'il en soit, he's so bad baby he doesn't care... Une tournée US est prévue, avec ANTHRAX, des dates fluviales avec SLAYER, et le 15 novembre commencera la tournée du quarantième anniversaire au Zénith de Paris... L'histoire continue...

Et j'espère que malgré tout, malgré les rumeurs, les ragots, les atermoiements, de nombreux chapitres viendront s'y ajouter.


Discographie Complète de MOTÖRHEAD : Motörhead (Album - 1977), Overkill (Album - 1979), Bomber (Album - 1979), On Parole (Album - 1979), Ace of Spades (Album - 1980), Iron Fist (Album - 1998), Another Perfect Day (Album - 1983), Orgasmatron (Album - 1986), Rock'n'Roll (Album - 1987), 1916 (Album - 1991), March Or Die (Album - 1992), Bastards (Album - 1993), Sacrifice (Album - 1995), Overnight Sensation (Album - 1996), Snake Bite Love (Album - 1998), We Are Motorhead (Album - 2000), Hammered (Album - 2002), Inferno (Album - 2004), Stage Fright (DVD - 2005), Kiss Of Death (Album - 2006), Motörizer (Album - 2008), Bad magic (Album - 2015)



Ajouté :  Dimanche 13 Décembre 2015
Chroniqueur :  Mortne2001
Score :
Lien en relation:  Motörhead Website
Hits: 3164
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des CD Reviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 25/11/2020 à 11:29:30 en : 0,0623 secondes
| © Metal-Impact (2001-2019) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar