METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· NOXIOUS ENJOYEM…
· DAATH (usa) - E…
· BENIGHTED (FRA)…
· CARNAL FORGE (s…
· AWACKS (FRA) - …
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· ANATHEMA (uk) -…
· ARCH ENEMY (se)…
· SATAN JOKERS (F…
· MANIGANCE (FRA)…
· BONECRUSHER FES…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 65 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

KRUGER (ch) - Adam & Steve (2014)








Label : Listenable Records
Sortie du Scud : 13 octobre 2014
Pays : Suisse
Genre : Post Death'n'Roll
Type : Album
Playtime : 8 Titres - 47 Mins





Je connaissais bien sur déjà KRUGER lorsque je les avais vus en première partie d'HYPNO5E et de GOJIRA l'année dernière. Mais j'avais trouvé leur présence sur l'affiche particulièrement bien choisie. Ils complétaient à merveille les expérimentations de la bande à Gredin, et offraient un pendant intéressant à la démonstration de force de GOJIRA. Ils étaient en gros, une sorte de mi chemin entre les deux. Ils adaptaient l'agression à la recherche, injectaient un dose de mélodie subtile à la dérive bruitiste, et confirmaient tous les espoirs que j'avais placés en eux à la sortie de For Death, Glory And The End Of The World il y a quatre ans.
Cet album m'avait beaucoup plu, et je l'avais écrit à l'époque. Les Suisses avaient ce don rare pour restituer le bruit et la fureur dans leur configuration brute d'origine, tout en les apprivoisant, à leur manière. Le EP paru en 2013, 333 confirmait ces aptitudes, et j'avais hâte de les retrouver sur un format long, pour savoir où tout cela allait nous mener...

C'est chose faite aujourd'hui, sous l'emprunt d'un titre slogan employé par des manifestants américains dans les années 70 qui luttaient à leur manière contre l'homosexualité grandissante. Adam & Steve serait-il donc le plaidoyer pour la différence offert par KRUGER ? La seule différence qui saute aux yeux en tout cas, c'est celle qui les sépare de tous les autres groupes, tant leur style est difficile à cerner, et leur interprétation si personnelle.
L'évolution entre For Death et ce petit dernier n'est par contre pas évidente au premier abord. On retrouve ces riffs abrasifs, ce chant versatile le plus souvent hurlé à gorge déployée, cette rythmique si explosive et curieuse, et cette propension à laisser la musique prendre son ampleur sans la brider. Les morceaux sont un peu plus longs, moins nombreux, mais aussi denses, aussi sombres, et semblent briller d'une patine un peu plus rugueuse qu'à l'habitude, comme si le groupe opérait un retour vers ses racines Core. Grand bien lui en a pris, car le résultat est tout simplement parfait.

Mais le paradoxe d'Adam & Steve réside justement dans cette juxtaposition entre une base presque primitive, et une volonté "progressive" (même si le terme a souvent été galvaudé) qui anime presque tous les morceaux. Si cet équilibre est maintenu sur les sept premières pistes du disque, il est définitivement rompu lors de sa clôture, puisque le très beau et nostalgique "Farewell" se débarrasse en effet de tout oripeau brutal pour se concentrer sur une longue digression de presque huit minutes, rappelant au passage le NEUROSIS le plus en paix. Mais avant d'en arriver là, il faudra passer à travers les méandres des sept premières chansons, qui si elles offrent une cohésion indéniable, n'en ont pas moins un cachet propre. Et KRUGER ne s'embarrassant pas de principes, le tout commence directement, sans prendre de gants, sans intro.

Tout au long du disque, des noms sont bien sur présents. On notera une influence indéniable de MASTODON pour les passages les plus foncièrement compacts ("Charger" et ses huit longues minutes en est la trace la plus flagrante, avec son chant mélodique tout en complainte, ses breaks hallucinés et ses ruades de batterie soufflantes), mais il est impossible pour un groupe en 2014 de ne pas offrir de sonorités proches de ses contemporains. Ne soyons pas dupes, Adam & Steve, en dépit d'influences qui frappent l'oreille est un LP personnel. Point.

Mais le fantôme de NEUROSIS hantant vraiment certains couloirs, impossible de passer outre. Ainsi, le monstrueux "Mountain Man", charge incompressible qui rue dans les brancards en reste l'incarnation la plus flagrante, surtout dans le chant de Renaud qui ressemble à s'y méprendre aux interventions torturées de Scott Kelly. Et comme si le parallèle n'était pas assez marquant, les Suisses nous offrent une finale en forme de coda noisy que les Américains affectionnent tant. Mais lorsque les citations sont à ce point fines et précises, je ne vois rien à redire.

D'autant plus qu'ils enchaînent avec "The Wild Brunch", qui s'éloigne de ces questions, pour moduler à outrance et permettre à Renaud de varier son chant, et hésiter constamment entre la plainte harmonieuse et les hurlantes effrayantes. D'esprit très 90's, ce titre tranche dans le vif et ramène le groupe à des heures qu'ils n'ont certainement pas connues, et offre un plateau Alternatif/Post Metal du meilleur ton, avec son refrain en forme de motif mélodique.

D'autres segments appliquent d'ailleurs ce "crossover", comme le morceau éponyme, le plus court de tous, qui cavale sur un up tempo barré de dissonances desquelles émanent autant le Hardcore des années 90 que le déséquilibre harmonique de MILK. Efficace, concis, avec une fois de plus une rythmique solide qui se permet pourtant toutes les audaces.

Avec Adam & Steve, KRUGER affirme autant son indépendance que son importance. Après cinq sorties officielles, les Suisses se placent au premier plan de la scène Européenne, et développent leur style, sans se soucier des avis extérieurs. Certains regretteront le manque d'innovations, mais il est évident que Renaud, Margo, Raul, Blaise et Raph savent exactement ce qu'ils veulent, et où ils vont. Et même paru en fin d'année, ce nouvel album se place de lui même dans le classement des meilleures sorties de 2014.

Ce qui, au vu de cette année fertile n'est pas un mince exploit.



Ajouté :  Mercredi 04 Février 2015
Chroniqueur :  Mortne2001
Score :
Lien en relation:  Kruger Website
Hits: 2320
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des CD Reviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 22/11/2019 à 08:01:48 en : 0,065 secondes
| © Metal-Impact (2001-2019) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar