METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· HAVOK (usa) - D…
· DOUBLE HEART PR…
· COLLAPSE 7 (at)…
· SERENITY (at) -…
· NOCTURNAL RITES…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· HELLFEST OPEN A…
· KREATOR (de) - …
· IN FLAMES (se) …
· HACRIDE (FRA) -…
· ACHING BEAUTY (…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 172 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

NEWASSHOLES (FRA) - Récits d'Ivres (2013)






Label : Klonosphere
Sortie du Scud : 8 février 2013
Pays : France
Genre : Rock N' Roll / Punk
Type : Album
Playtime : 8 Titres - 27 Mins





Eh, les NEWASSHOLES, faut m'expliquer là ! Quand je vois vos tronches et la pochette de cet album, je me dis que vous êtes de vrais coquins, de vils filous. Alors faut m'expliquer le jeu de mot dans Récits d'Ivres, parce que moi aussi je veux me marrer avec vous. J'espère juste que ça n'a aucun rapport avec "récidive", sinon c'est juste pas drôle. Et je me dis qu'à la lecture de vos textes, c'est assez inenvisageable de vous voir un jour manquer d'humour. Vous voulez que je vous dise ? Oui, NEWASSHOLES c'est un tribun de comptoir PMU faisant l'apologie du coma éthylique au rythme de ses blagues pipi-prout-couche-culotte. Et vas-y que je bois ma pisse, et vas-y que je veux une bonne cirrhose. Mais au fond, on s'en branle un peu beaucoup, parce que tout ce qui compte en écoutant ce groupe, c'est de suivre leur délire alcoolisé et pourquoi pas se mettre une bonne mine, juste une fois, pour pouvoir mieux apprécier ce Rock N' Roll imbibé d'éthanol.

On pourrait facilement croire que ce projet n'a rien de pro, que c'est une idée en l'air balancée au détour d'un pétard par trois punks à chien en mal de son et de toilette intime. Sauf que dans NEWASSHOLES, il y a Ludo et Vinvin et qu'il s'agit à peine du bassiste et du batteur actuellement en poste chez TREPALIUM. Excusez du peu. Alors on pourra reprocher beaucoup de choses à ce trio, à commencer par sa prose puérile, mais on détectera aussi très vite l'expérience de ces musiciens aguerris ainsi que leurs influences, qui vont du Rock explosif de MOTÖRHEAD au Punk très artisanal de BUNKUM. Récits d'Ivres est indiscutablement un album généreux, capable de redonner le sourire à quelqu'un qui vient d'apprendre que son père est décédé à la David Carradine staïle, que sa mère est employée au Carlton de Lille par Dodo la Saumure et que son chien a choppé le sida en se tapant un renard crevé dans le caniveau. Il peut vous arriver toutes les couilles possibles, l'énergie communicative de "Monte Le Son", le flegme de "Récit d'Ivres", l'idiotie de "Claquer Tôt" sont autant d'éléments fédérateurs qui incitent à être heureux. Le problème, c'est que non seulement c'est dynamique, groovy-bluesy et entrainant, mais qu'en plus, c'est techniquement irréprochable. Ludo aurait pu avoir une voix de mec bourré beuglant comme un sac dans son micro. Il y a de ça, sauf qu'à côté, son timbre éraillé possède un vrai magnétisme et un vrai feeling Rock N' Roll, qui colle parfaitement à la niaiserie des paroles déblatérées. Idem dans le jeu de Lolo (guitariste et accessoirement alcoolique le plus anonyme de la bande). On retrouve dans sa façon de gratter une fluidité et une légèreté propre au Southern Rock, une réelle aisance à écrire et exécuter des riffs qui percutent et qui swinguent (honneur à "Debout Qu'on Pisse" et surtout, à sa poésie machiste indiscutablement réaliste). Tantôt Stoner, tantôt Hard Rock, tantôt Punk, Récits d'Ivres est un patchwork frais et coloré de tout ce qui fait taper du pied, un pot-pourri qui balaie trois générations de musiciens, un hommage gazéifié au grand Gaëtan Picon, qui doit être, à l'instar de Patrick Ricard, involontairement à l'origine de ce beau moment de déconne.

On excusera l'hygiène douteuse, les odeurs de clope froide et de vomi chaud, ou l'inverse. On excusera le manque de finesse du trio, ses boutades colorectales et les cadavres de verre. On passera outre, simplement parce que quand on ferme les yeux, NEWASSHOLES nous embarque dans un délire musical de mauvais goût, certes, mais tellement instinctif, tellement basique, tellement désintéressé qu'il en devient forcément sympathique. Et si, pour une fois, on arrêtait d'être coincé du cul ?



Ajouté :  Mercredi 25 Septembre 2013
Chroniqueur :  Stef.
Score :
Lien en relation:  Newassholes Website
Hits: 5362
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des CD Reviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 15/12/2019 à 21:47:49 en : 0,0501 secondes
| © Metal-Impact (2001-2019) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar