METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· M-I sur Google+
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
· M-I Skin Firefox
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· BLACKMORE'S NIG…
· MELECHESH (nl) …
· LACUNA COIL (it…
· SUBLIME CADAVER…
· SONATA ARCTICA …
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· A PERFECT CIRCL…
· ENTOMBED (se) -…
· BOLT THROWER (u…
· PARIS METAL FRA…
· BEHEMOTH (pl) -…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 96 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

NIGHT (FRA) - Lycaon (Nov-2015)


Comment se porte la scène underground française de nos jours ? A cette question, je peux répondre qu'elle déborde de vitalité, mais aussi de créativité. En tombant sur le premier longue durée des messins de NIGHT, j'en ai eu une preuve éclatante, et si la logique d'instinct pousserait bien des critiques à les ranger dans le créneau sclérosant du Black Metal, j'ai voulu y voir autre chose, de plus fertile, et plus novateur. Artwork soigné, paroles qui vont beaucoup plus loin que les clichés d'usage, et musique envoûtante sont au programme de ce premier album, qui j'en suis persuadé, va convertir bien des fidèles à la nouvelle religion de NIGHT. Laquelle ? Celle qui préconise le dépassement de soi, et surtout, le mépris de la tiédeur. L'interview suivante vous prouvera que Lycaon est bien plus qu'un simple musicien de plus, mais surtout, un homme qui sait ce qu'il veut, et qui voit loin. Et je ne dis pas ça parce que je suis né à Metz moi aussi... Alors habitués de la langue de bois et des propos aseptisés, fuyez, pendant qu'il est encore temps...

Line-up
: Lycaon (chant, guitare), Tristan (guitare Lead), Khaled (batterie), Tony Ironlungs (basse), Jynx (violon, guest)

Discographie : Cordyceps Bassiana (Split with Sick Genius - 2014), Night (Hidden Marly Productions - 2015)



Metal-Impact. Bonjour Lycaon, alors ici, c'est l'espace de présentation, parle nous de la formation de NIGHT, au passé, présent et à l'avenir, tribune libre !
Lycaon. J'ai donné naissance à NIGHT en 2010, j'avais 15 piges, je venais de découvrir le Black, avec MAYHEM, DARKTHRONE, IMMORTAL... J'avais simplement comme beaucoup d'ados de cet âge envie de faire un groupe. En 2012 j'ai intégré un groupe de Hardcore/Black qui s'appelait OUTER HEAVEN. J'ai demandé au batteur d'enregistrer la batterie pour la démo que j'avais composée. Il a accepté, j'ai aussi en parallèle recruté Laëtitia au chant. Je me suis occupé de tout le reste. Tant bien que mal. La charmante Kast est aussi venue prêter main forte pour jouer le violon sur la démo. Vers la fin 2013 j'ai jeté :
- Le batteur parce que c'était qu'une grosse baltringue,
- Laëtitia parce qu'elle était clairement pas au niveau.
La chance m'a sourit puisque même pas deux semaines plus tard j'ai rencontré Khaled (ORCUS) dans la rue, on a discuté un peu, juste comme ça, et on l'a recruté. A trois on a composé très vite les chansons sur le split CORDYCEPS BASSIANA, c'était une période assez sombre. J'ai le souvenir que certaines répètes se passaient quasiment sans un mot. Tout le monde avait de graves problèmes personnels, et ça s'entend sur le disque. Par la suite j'ai rencontré Tony Ironlungs (basse) et Tristan (guitare lead) que j'ai tout d'abord recrutés comme membres live. On a fait un concert lors d'un festival étudiant merdique, et on l'a sorti par la suite sur EERIE TORTURE en cassette à 15 exemplaires. Peu après on s'est fait signer par Hidden Marly Production (SATANIC WARMASTER, HAPPY DAYS...), pour un deal d'album. J'ai engagé les membres live à temps plein. Kast nous a lâchés à l'été 2014, et on a été en dèche de violoniste pour la composition de l'opus, c'était chaud à mort. Depuis cet été on bosse avec la jolie Jynx, et tout se passe nickel.

MI. Vous venez de sortir votre premier album éponyme, Night. Parle nous un peu du processus de composition et d'enregistrement. Qui compose principalement, et qui écrit? Comment s'est déroulé tout ça ?
Lycaon. Dans l'album il y a le meilleur de ce qu'on a fait jusqu'à présent. Il y a deux chansons qu'on avait déjà mis sur le CORDYCEPS, "Provins" et "Georges de la Tour", qu'on voulait absolument refaire car on était pas convaincus de la version du split. Khaled et moi sommes les principaux compositeurs. On aime composer en binôme et surtout en répète. Je pense que ça se sent quand une compo est composée par une seule personne, et je veux pas ça dans mon groupe. J'ai besoin que la compo soit vivante... Qu'il y ait une communion d'idées et d'influences. Dans GDLT t'as du Black norvégien, du rock, de la valse, des parties un peu sympho... ça c'est grâce à Khaled qui vient du True Black, mais aussi du Jazz, c'est un mec super éclectique en terme d'influences et il apporte une touche très personnelle aux compos. Ce qui est assez kiffant avec lui c'est qu'il a compris NIGHT aussi bien sur le plan spirituel qu'en terme de logique de composition, tu as sans doute remarqué qu'il a un jeu assez atypique. Sinon Tristan a composé quelques riffs et ses deux solos, et Tony a composé toutes ses lignes de basse. C'est moi qui gère tout ce qu'il y a autour aussi, que ce soit les textes, l'univers, l'imagerie, je fais tout moi même. Je suis l'âme et ces messieurs dames le corps.

MI. Quels sont les thèmes abordés dans cet album ? Peut-on parler de concept ou de collections d'humeurs ?
Lycaon. C'est plus des peintures que des humeurs, je dépeint des scènes que j'ai vécues, on pourrait presque parler de journal intime. D'où la cohérence entre les morceaux. Tu peux vraiment nous cerner si tu check les paroles et l'imagerie qu'on utilise. Peu de gens prennent la peine de faire ça, c'est normal dans un sens, la plupart des groupes n'ont rien à dire, les gens ne se prennent plus la tête, et c'est ça dans tous les styles. Genre plein de mecs me cassent les couilles pour connaître la signification de tel et tel truc... Tout tourne autour du même thème, les instants de vie. Chaque chanson a 4 ou 5 sens différents... (cf GDLT). Et tu peux les comprendre en matant l'imagerie, en feuilletant le livret etc. On est le genre de groupe où ça vaut le coup de creuser. Dommage que les métalleux soient tous des branleurs illettrés.

MI. Justement, un texte comme "Déliant ses Lacets" est assez atypique, tant dans le fond que la forme. Est ce ta description d'une journée comme les autres ou une métaphore sur la vie en général ?
Lycaon. Ouais, c'est une grosse immersion dans ma vie pendant l'hiver 2013 (l'époque de composition des chansons de CORDYCEPS BASSIANA) quand j'étais encore étudiant. La brutalité d'une journée qui commence à 5h du mat, t'es entassé dans un bus, coincé entre une bonne meuf et une grosse en jogging, t'oscille entre érection et envie de vomir, ça pue comme dans une galère... Tout le monde tire la gueule et se croit meilleur que son voisin. Tu viens de te laver mais tu sors du bus t'as l'impression d'avoir sué comme un porc dans tes vêtements, Tu fous de la zic à fond, genre du SHINING ou du SILENCER... Tu passes ta journée à gratter des lignes de texte pendant les cours, tu sens que ta vie se glisse entre tes doigts. Tous les jours tu perds ton temps... Tu rentres chez toi il fait nuit, tu passes 2h dans les transports, et 8h plus tard, rebelote. Psychologiquement c'est chaud. Tu couples ça avec la frustration quotidienne, les embrouilles, l'amour, le manque de thunes, et la routine devient un cauchemar éveillé. La séquence de fin de la chanson décrit une scène qui s'est réellement passée. et "ses larmes" sont la conséquence du poids de cette pression quotidienne qu'elle porte (encore aujourd'hui) sur ses épaules. Force à elle, et respect à tous mes charbonneurs. Des fois c'est chaud, mais faut rien lâcher.

MI. Pourquoi cette allusion au "Voyageur Imprudent" de Barjavel ? Une référence parmi tant d'autres ou un auteur qui a compté pour toi ?
Lycaon. Carrément, une putain de référence. J'me suis pas trop attardé sur le délire "science fiction". C'est plus la scène de fin qui m'a bouleversé. C'est putain de magnifique. J'encourage les gens à aller lire le bouquin, il tue. Je me suis vachement retrouvé dans cette ambiance hivernale, et vespérale des dernières et premières pages... Et cette phrase de fin...

MI. Il est très difficile de vous classer. Vous êtes Black sans l'être, un peu Post, parfois ambient... Quelle est votre approche de la musique et quels sont les artistes/courants qui vous inspirent, musicalement ou dans d'autres disciplines ? Et pourquoi ?
Lycaon. Je trouve ça triste qu'en 2015 t'aies encore autant de groupes de BM qui resservent la même soupe a base de sous-riffs de Transylvanian Hunger. Je suis pas non plus fan du fait que le Black se conjugue avec de la pop ou du shoegaze, par exemple c'est vraiment pas mon truc (a part AMESOEURS qui butte tout.) Maintenant faudrait définir le Black, et là faut pas compter sur moi pour ça. Je pense pas qu'on fasse du BM justement. Je pense encore moins qu'on fasse du Post-Black, style de pédales parisiennes par excellence. On fait de la musique sombre, triste, violente, mélancolique et belle. Appelle ça comme tu veux. Point final. On a un million d'influences, de RADIOHEAD a SALE FREUX, de LANA DEL REY (big up Berith) à KVIST, de BREL à PSYCHONAUT 4 ou KRASSEVILLE, de GUIZMO a MASTIFF... Je peux vraiment t'en citer plein. Ces artistes ont tous un point commun, ils subliment la tristesse, la mélancolie... En tous cas une certaine idée de la négativité. C'est surtout l'âme de ces artistes qui nous inspirent. Mais de toutes façons ma plus grande source d'inspiration reste ma muse, ma Princesse de Palestine. #seulslesvraissavent

MI. Tu peux nous en dire plus à ce sujet, et à quel point cela affecte ton travail ?
Lycaon. Bah sans elle y'aurait pas de travail. Ou ça serait de la merde comme les autres groupes de Metz. Sérieux, achetez vous une âme les gars... et des musiciens... et du talent. Bref pour en revenir au sujet, la plupart de mes chansons sont inspirées par l'amour. Ouais mais vous inquiétez pas les gars je me soigne. J'me fonds dans la scène, j'essaie d'être le moins sincère possible. Sur le prochain NIGHT je fais des vocaux à la IMMORTAL et je parle que de trucs genre "SATAN. WAR. HATRED. SODOMY. FUCK JESUS." sur toutes les tracks.

MI. Vous attachez un soin tout particulier au packaging de vos sorties. Votre album est disponible en CD, mais aussi en cassette, un format plutôt inhabituel ? Pas de vinyle ?
Lycaon. On a juste choisi de faire les choses bien. J’ai mes srhab Kurgan (D.U.K.E) et Worbid (EERIE TORTURE) qu’étaient chauds pour sortir des tapes. On l’a fait. Ouais j’aurais kiffé le sortir en vinyle, mais les labels sont frileux et avec mon salaire de jeune prolo, c’est hors de question de le sortir moi-même. Ça se fera c’est sûr, mais je sais pas quand. Label intéressé ? Contactez-moi. Pour parler de la version CD, j’ai tout fait moi-même comme d’hab. Livret 24 pages, papier de qualité, tous les textes sont présents… On a fait le taf. On fait ça par amour de l’objet. Et ça montre qu’on se fout pas de la gueule des gens qui nous soutiennent.

MI. Les trois pochettes de Night selon le format, sont ornés de photographies de la petite Eva Ionesco, prises par sa mère. Etait ce uniquement à but graphique ou l'histoire de cette pauvre gamine t'intéresse elle ? L'iconographie est elle en relation avec les chansons ?
Lycaon. Eva est une pureté salie, elle représente nos âmes confrontées au monde moderne, elle regarde l'auditeur avec un regard dur et désabusé, un regard d'ennui, un enfant plein de vie et d'idées amené à abattre des tâches abrutissantes et rébarbatives, (les séances photos d'Irina Ionesco s'éternisaient parfois) alors qu'elle exhibe la croix, symbole de la transcendance, du spirituel. Nous sommes, pour certains (je parle d'une minorité ) des étincelles de vie, des gens qui vivent avec leur âme et esprit, et qui ne se laissent pas emporter par ce monde sans valeurs, et son inexorable chute. Stéphanie (VENUS IN THE DUST) aime nous appeler "les naufragés". Il est amusant de constater comment dans chaque secteur la majorité des gens se sont faits écraser par le rouleau compresseur de la médiocrité crasse. En musique par exemple, la justesse c'est d'allier l'âme et le corps et l'esprit (cf la trinité présente sur la pochette), la musique est une harmonie, elle se vit. Peu de gens pensent comme ça. Et sûrement pas les groupes de BM. Ça s'entend dans leurs riffs ou leurs vocaux. C'est bof, plastique, et bien délimité. Ça casse pas trois pattes à un canard, parce qu'au fond, les mecs s'en foutent un peu, c'est ça le problème. Ils font ça comme un hobby, ou ils font peut être ça pour les meufs je sais pas. D'ailleurs, la grande majorité des meufs dans le m'tal (Gothopouffes, métalleuses, coreuses) sont des grosses connes d'ailleurs. Leur mission : sucer le maximum de bites. Alors elles se sapent / se maquillent comme des putes, et traînent dans les concerts. Il y en a même qui se prétendent artistes. Tu les connais sans doute, c'est toutes ces putes a qui papa a acheté un reflex et qui t'empêchent d'apprécier un concert car y'en a toujours 25 et elles se collent a 2cm de la scène. Et tous les puceaux metalleux (pléonasme ?) sont en chien dessus. En plus la majorité c'est des crasseuses. Dédicace à toutes les meufs qui écoutent du Black, qui se sentent pas obligées de foutre des new rock, et les T-shirt de groupes de leurs mecs pour se sentir exister. Vous vous reconnaîtrez en lisant ces lignes.

MI. Le point que tu soulèves est assez intéressant puisque le Black en lui même est un genre qui s'adresse plutôt à une frange relativement jeune du public, et donc ceux susceptibles de vous écouter... Ne trouves tu pas dommage que l'imagerie (CRADLE en fut un exemple en forme de parangon d'ailleurs...) ait pris le pas sur l'esprit originel qui souhaitait éveiller les consciences à une culture différente ?
Lycaon. Si carrément. Et ouais ça date pas d'hier la présence de parasites uniquement là pour l'image. Tu vois ça encore plus dans le Hardcore, qui a la base est un truc de prolo. Tu vas à un concert de Hardcore, en 2015 t'as 5% du public qui se fout sur la gueule, et le reste c'est des fiottes en fringues de groupes, air max, new era, posés à l'arrière avec leur pute de meuf, qui font simplement acte de présence. J'étais pas là, mais je suis sûr qu'à la base ça existait pas ça. C'est l'évolution naturelle... Plus un style vieillit, plus il est connu, plus y'a de personnes pensant pouvoir adhérer au concept. J'ai l'impression que pour le Black les gens comprennent pas le côté "fou", genre, pas de limite. Ils voient juste ça comme une mode vestimentaire et pseudo contestataire. Certains parlent même de "morale"... Ils soupçonnent pas qu'il y a encore des dingues dans ce délire. Y'en a très peu, mais y 'en reste. Je cite personne, ils se reconnaîtront (bis).

MI. En tant qu'artiste et avec ce regard qui est tien sur la morale et la pureté, ne trouves tu pas justement que l'exploitation de l'image de l'enfance est aujourd'hui torturée entre une fausse morale judéo chrétienne qui "surprotège" l'enfant et se choque de tout et n'importe quoi, et une exploitation commerciale de la lolita à des fins déviantes et purement commerciales ?
Lycaon. Moi ce que je remarque surtout c'est que tu peux pas faire trois pas dehors sans tomber sur une pub avec une meuf à poil. Qu'on me dise pas que c'est "pas représentatif", la grande majorité des meufs que je capte en soirée sont connes, prétentieuses et vulgaires. C'est franchement déprimant quand on regarde notre génération. Une pote de pote, une meuf bien sous tous rapports, se vante -en off- de pouvoir foutre 5 bites en même temps dans sa bouche.
Des millénaires de civilisation pour en arriver à ça. Où sont les demoiselles élégantes et raffinées, qui brillent par leur intelligence et leur justesse ? Vous vous faites rares ces temps-ci mesdames. Cela dit, NIGHT vous est dédié.

MI. Vous avez tourné une vidéo en support du morceau "Georges de la Tour", peux tu nous en parler ? Réalisateur, ambiance, tout ce que tu jugeras pertinent... Et pourquoi ce morceau en particulier ?
Lycaon. Ouais, c'est chaud ce morceau. Il représente tellement de choses pour moi... Du rire et des larmes, des jours sans fins, des demoiselles et des éphèbes, des putes et des fiottes. La chanson en elle même n'a aucun rapport avec le peintre. Le clip oui, on a joué sur ce délire de clair/obscur car ça collait bien à l'esprit de la chanson. En fait la chanson parle de mon lycée qui s'appelait Georges de la Tour. Je venais d'un collège de banlieue, avec tout ce qui va avec en termes de codes, et j'arrivais dans un lycée prestigieux plein de bourges. Les mecs étaient pour la plupart des babtous fragiles, et les filles des nymphos sans cervelle. Ils avaient en commun leur faculté à bouffer toute la propagande étatique, (et se prétendaient de gauche, de gauche PS hein. Le progressisme, les homosexuels, les méchants religieux, les méchants fachos...) et le compte en banque de leur papa. Même si ce côté "faux" me dégouttait à mort, il faut avouer que ces jeunes gens étaient sacrément plus beaux et classes que les gens que j'avais l'habitude de côtoyer dans ma ruche. GDLT parle de cette espèce de dualité mépris/admiration. Entre autres. A vous de faire le taf bande d'assistés. J'en profite pour remercier Julien Oddo pour son travail et son investissement. Il a vraiment retranscrit ce que j'avais dans la tête.

MI. Une tournée est elle en préparation ? Des dates à annoncer ? Et si vous aviez le choix, avec qui aimeriez vous tourner ?
Lycaon. Comme je l'ai déjà dit dans une précédente interview, on pourrait tourner à perte comme 90% des groupes, mais on le fait pas. Déjà parce qu'on refuse de jouer dans des clubs ou des bars de merde. Je vois pas pourquoi pour un cachet minable, je devrais me faire chier toute une soirée à côtoyer des branleurs et des metalleux, et monter sur scène faire le mariole devant 50 personnes qui ne comprendront jamais rien à ma démarche et à mon message. On bosse selon NOS règles. Moi j'ai envie de bander, donc si l'avenir le permet on ira un peu partout en Europe, mais que si les conditions nous conviennent. On bosse tous, c'est pas facile pour les répètes et les live alors les tournées... Après c'est une bonne occase pour foutre des coups de savate à des fils de pute.

MI. Avez vous déjà en tête quelques pistes à suivre pour donner un deuxième chapitre longue durée à votre aventure ?
Lycaon. Comme tu l'as si bien dit : "NIGHT ne se contente pas de proposer, il planifie, tout en gardant une certaine spontanéité, et va jusqu'au bout de son plan de route". Nous savions déjà avant la sortie de l'album ce qu'allait être le nouvel opus. Nous sommes actuellement encore en phase de composition. Ne vous attendez à rien. Le prochain opus est encore plus personnel. On fait ça pour nous. C'est vital. Je sais pas encore où on va le sortir. Je suis ouvert aux propositions.

MI. L'industrie du disque a beaucoup changé en quinze ans. Les ventes de cd sont catastrophiques, les groupes reviennent à des formats vintage (vinyle, cassette), et surtout, privilégient le DIY et le crowdfunding. Quel est ton avis sur la question, et quel regard portes tu sur ce marché ? Penses-tu que la débrouille et les formats dématérialisés sont l'avenir ? En outre, quel est ton avis sur les web radios et plateformes comme Deezer ou Grooveshark ?
Lycaon. C'est un truc de youtubeur le crowdfunding. Ca ne concerne en aucun cas le BM. Espèce de grosse pédale, tu gueules toutes les deux minutes que t'es misanthrope dans tes chansons de merde, et tu quémandes des thunes pour sortir ton skeud ? C'est symptomatique du Blackeux actuel. "Nan mais j'suis pas vraiment méchant hein, c'est du spectacle". Dès que tu sors du délire BM par contre c'est bien cool. Ca permet de financer des projets innovants, c'est ce qu'il faut. Faut juste bien l'utiliser. Ouais on est sur Deezer, Amazon etc... C'est plus promotionnel qu'autre chose, pour moi tu sais pas ce que c'est NIGHT tant que t'as pas pécho le skeud. C'est un tout.

MI. Quelles relations entretenez vous avec l'Underground, les artistes, labels et webzines ? Que penses-tu d'ailleurs de ces derniers, jouent-ils un rôle important en tant que lien entre vous et le public Metal ?
Lycaon. Ben, on soutient les mecs de EERIE TORTURE (RUS), y'a aussi Shota de HIDDEN MARLY PROD (JAP), Kurgan et Luna de chez D.U.K.E. Après, j'ai pas forcément la blinde de relations avec les labels ou les groupes... Néanmoins big up à Mari (BLACK PANDEMIE), Dunkel (SALE FREUX), GRAF (PSYCHONAUT 4), les mecs de DCA, Vil'Haine (KRASSEVILLE), Dom (TRUTH BY HATRED), Théo (UNIDOZ)...

MI. Quelques mots aux lecteurs de Metal-Impact ? Tentes de les convaincre d'acheter votre album !
Lycaon. Achète, salope !

MI. Le dernier mot est pour toi, dis ce qui te passe par la tête, sans employer de mot à plus de trois voyelles !
Lycaon. Sana.


Ajouté :  Mercredi 04 Novembre 2015
Intervieweur :  Mortne2001
Lien en relation:  Night Website
Hits: 4268
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des Interviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 19/10/2018 à 17:54:41 en : 0,079 secondes
| © Metal-Impact (2001-2016) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar