METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· SOLEKAHN (FRA) …
· SONATA ARCTICA …
· SATYRICON (no) …
· GUN (uk) - Dant…
· SYTHERA (FRA) -…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· BEHEMOTH (pl) -…
· ENSIFERUM (fi) …
· MORBID ANGEL (u…
· BLACK ARTS CERE…
· TURISAS (fi) - …
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 114 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

ABIGAIL WILLIAMS (usa) - In The Absence Of Light (2010)






Label : Candlelight Records
Sortie du Scud : 27 septembre 2010
Pays : Etats-Unis
Genre : Black Metal mélodique
Type : Album
Playtime : 8 Titres - 50 Mins





Dans le genre je retourne ma veste ni vu ni connu, les américains d’ABIGAIL WILLIAMS n’ont de leçons à recevoir de personne. Mieux, leur brutal changement de style, opéré depuis In The Shadow Of A Thousand Suns en 2008 qui était un album de transition après l’EP Legend en 2006, mériterait bien quelques lignes dans le prestigieux livre Guinness des records. Bien souvent, certains groupes commencent avec du Doom puis lorgnent vers le Death mélodique. C’est très fréquent du coté de la Scandinavie et rarement choquant. Mais dans un esprit de démesure très américain, peut-on être vraiment choqué qu’une formation débute dans une veine Metalcore pour finalement en arriver à un Black symphonique de vide-grenier ? Orelsan dirait « plus rien ne m’étonne ». Et moi non plus. Le gros problème avec ce deuxième effort, c’est qu’il est la preuve matérielle que sans un minimum d’implication, qu’on fasse du Metalcore ou du Black, les horizons peuvent être bouchés. On reproche bien souvent au premier, et à juste titre, l’uniformité de la scène. C’est moins courant pour le second. Et pourtant…

Des mauvais groupes de Black, il y en a. ABIGAIL WILLIAMS n’en fait pas partie. Des groupes de Black sans inspiration, sans lucidité, il y en a. Et là, la question de l’appartenance de nos ricains à cette branche peut se poser. Le Metalcore est entièrement passé à la trappe. Et ceux qui, dans le fond de la salle, viennent d’esquisser un sourire cynique devraient attendre d’avoir lu la suite. Car cet album est totalement perdu dans une vaste pièce obscure. Et que fait-on dans ce genre de situation ? On avance à tâtons, prudemment, cherchant à mettre nos sens en éveil sans réellement y parvenir. C’est l’exacte définition et tout le paradoxe d’un opus qui porte assez bien son nom. In The Absence Of Light. D’une grande convenance, probablement à cause des incessants changements stylistiques orchestrés de main hésitante par Ken Sorceron, qui en plus devait avoir un peu la tête à ABORTED pendant sa création, cette œuvre récite par cœur les poncifs les plus éculés du Black Metal moderne. Les dernières notes d’originalité, à savoir les synthétiseurs et les arrangements pompeux, sont aux abonnés absents. A leur place, en plus des incroyablement grotesques hurlements de loups affamés et bruissements de ruisseaux (comment faire plus ringard au 21ème siècle ?), on a droit aux guitares mélodiques sanglotantes, bourrées de tremolos et de tonalités épiques. Parce que oui, leur Black Metal reste un peu épique malgré tout. Nödtveidt se retournerait dans sa tombe s’il entendait ce qu’est devenu le Black mélodique aujourd’hui. Les américains parviennent à mettre à mal une logique d’évolution musicale vieille de bientôt 30 ans. Les tempos sont toujours très instables, oscillant entre la vivacité d’un Black presque brutal (« What Hells Await Me » qui fait un peu DIMMU BORGIR pour le coup) et la retenue propice aux atmosphères pesantes (« Infernal Divide » qui est sans aucun doute la plus belle des créations présentes sur cette galette). Aussi incroyable que ça puisse paraître, cette dernière est d’une efficacité remarquable, travaillée et superbement agencée, avec un break central un peu jazzy qui laisse place à un dialogue entre basse et guitare très appréciable (et apprécié). Elle remet surtout au centre de la table la question de la personnalité d’ABIGAIL WILLIAMS, qui évoluait jusqu’alors dans une insolente retenue, presque comparable à du fayotage envers ses mentors, tous issus du berceau historique du mouvement. Non, cet album, sans être totalement sérieux, n’a rien de drôle. C’est son souci. Il ne véhicule quasiment pas d’émotions. La prestation miséreuse de Ken au micro est l’aveu tragique de ce sentiment d’impuissance, n’osant jamais un mot plus haut que l’autre, n’osant jamais sortir de ce registre monocorde et lymphatique.

ABIGAIL WILLIAMS n’ose pas, n’ose plus. Bien sûr, ils vous diront le contraire, prétextant des samples et quelques claviers très discrets qui ne sont au final qu’un cache-misère. A bien des égards, In The Absence Of Light est une déception venant d’une formation qui n’avait visiblement pas besoin de se surpasser pour faire le buzz. Je ne pensais pas que j’entendrais parler d’eux en mal pour autre chose que cette histoire de changement de style. Le feu a finalement été ravivé par la troublante médiocrité de ce CD. Une publicité dont ils se seraient bien passés.



Ajouté :  Lundi 20 Février 2012
Chroniqueur :  Stef.
Score :
Lien en relation:  Abigail Williams Website
Hits: 7120
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des CD Reviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 07/8/2020 à 00:17:35 en : 0,0638 secondes
| © Metal-Impact (2001-2019) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar