METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· M-I sur Google+
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
· M-I Skin Firefox
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· ...AND YOU WILL…
· DIE APOKALYPTIS…
· HYSTERIA (FRA) …
· RATOS DE PORAO …
· NIGHT IN GALES …
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· HELLFEST OPEN A…
· W.O.A WACKEN OP…
· NAPALM DEATH (u…
· SYLAK OPEN AIR …
· RHAPSODY OF FIR…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 124 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

SADIST (it) - Season In Silence (2010)








Label : Scarlet Records
Sortie du Scud : 19 mars 2010
Pays : Italie
Genre : Techno Death Jazz Progressif
Type : Album
Playtime : 12 Titres - 46 Mins





Il y a des groupes affiliés à un style extrême que l’on ne peut pas traiter comme du tout venant. Concernant le Death Metal, il y a des noms référence, des outsiders de luxe, et des groupes complètement à part.
On ne peut pas juger la dernière livraison Polonaise qui se contente de photocopier les idées européennes et américaines comme des albums qui se permettent de prendre des libertés avec le genre, avec brio la plupart du temps, mais aussi complètement hors sujet parfois (je précise que le choix de la nationalité polonaise ne s’est faite que par rapport à la production pléthorique de ces dernières années, j’aurais très bien pu évoquer la France ou le Sri Lanka, si tel avait été le cas !).

SADIST est donc un cas à part. Forts de plus de 20 ans de carrière avec un petit break à l’orée des années 2000, les Italiens déversent donc depuis un certain temps leurs effluves de mort, fortement teintées de Jazz et de Thrash iconoclaste.
Après un album éponyme il y a trois ans, le quatuor revient avec ce Season In Silence, produit une fois de plus par Tomy Talamanca, le guitariste/clavier, dans un désir de contrôler totalement leur musique.
On retrouve sur cet opus ce qui fait la force de SADIST depuis si longtemps, à savoir ces structures de morceaux alambiquées, cette emprunte Jazz si prononcée, et cette utilisation fort pertinente d’un clavier qui ne se montre jamais envahissant. A la limite parfois d’un Jazz/Rock passé à la moulinette MORBID ANGEL, ce sont tout de même deux autres noms fameux qui viennent à l’esprit.

ATHEIST pour les cassures permanentes, et NOCTURNUS pour l’utilisation intensive et l’intégration parfaite du synthé, ne peuvent que sauter aux oreilles lorsque l’on écoute des chansons comme « Night Owl », archétype de la compo à tiroir, constamment sur la brèche, mais ne tombant jamais dans la démonstration excessive ni le chaos incompressible.

Mais les Italiens ne crachent pas non plus sur un mid-tempo turbo compresseur que n’aurait pas renié le CREMATORY de la grande époque à l’occasion de l’époustouflant « Ogron ».
Une autre influence majeure se dégage assez rapidement, mais elle est tellement classieuse et révérencieuse qu’on ne peut qu’applaudir à deux mains, il s’agit bien sur du DEATH de The Sound Of Perseverance. Même chant écorché, et parfois même des clins d’œil plutôt directs (en effet, le pattern de batterie en intro de « Season In Silence » semble directement influencé de celui de « To Forgive Is To Suffer »).
La basse fretless Jazzy prend aussi parfois des airs du Steve Di Giorgio de Human, mais comment blâmer des musiciens lorsqu’ils tirent leur inspiration des meilleurs ?

Le fait est que parfois l’excès d’influences aboutit soit à un plagiat éhonté, soit à un brouet indigeste qui ne ressemble à rien. Dans le cas de SADIST, il n’aboutit à rien d’autre que leur propre identité, et ça, c’est un tour de force. En empruntant par ci par là, des petits bouts de DEATH, ATHEIST, NOCTURNUS et même n’hésitons pas, DREAM THEATER, ils arrivent à peindre leur propre toile, avec leur propre palette.
Alors on peut leur reprocher beaucoup de choses sans doute. Les plus exigeants diront que c’est trop technique et pas assez Death, les autres trop Death et pas assez Jazz.
Moi je dirais juste que c’est envoûtant, et qu’à peine l’album fini, ont a envie de le remettre.
Un classique, pour le moins !



Ajouté :  Mardi 13 Juillet 2010
Chroniqueur :  Mortne2001
Score :
Lien en relation:  Sadist Website
Hits: 6470
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des CD Reviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 20/10/2017 à 19:50:40 en : 0,1376 secondes
| © Metal-Impact (2001-2016) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar