METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· TEMPLE OF BAAL …
· SOILWORK (se) -…
· BETRAYING THE M…
· BLOOD STAIN CHI…
· SOULFLY (br) - …
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· JAMES LABRIE (c…
· THE DILLINGER E…
· PARIS METAL FRA…
· SAXON (uk) - El…
· FESTIVAL TAMACO…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 142 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

TERRY ILOUS (usa) - Here And Gone (2007)






Label : Fyco Records
Sortie du Scud : 24 août 2007
Pays : Etats Unis
Genre : Hard Rock
Type : Album
Playtime : 18 Titres - 75 Mins





Des anciennes gloires des années 80, peu sont encore aujourd’hui sous les feux des projecteurs. Seuls les monstres sacrés d’antan ont encore une place au paradis des élus, et encore, pas toujours pour des raisons musicales. En partant de ce postulat, il n’est pas difficile d’imaginer que les seconds couteaux sont depuis longtemps oubliés dans les limbes de l’anonymat, situation parfois méritée il faut l’admettre.
XYZ, le groupe de Terry ILOUS, ici premier concerné, à fait partie de cette non élite il y a des lustres, et force est de reconnaître que le groupe n’avait jamais brillé par une originalité flagrante, ou un don de composition quelconque. Après un premier essai avorté en France avec un mini LP qui n’avait guère déclenché les passions, Terry et son pote Pat émigrèrent vers les Etats-Unis, terre d’asile des amateurs de poses en tout genre, pour deux albums qui avaient trouvé un certain écho auprès d’un public avide de permanentes et autres jeans slim.
Bien sur, après que l’ouragan NIRVANA ait ravagé les cotes californiennes, les deux amis s’en retournèrent vaquer à leurs occupations d’une manière plus discrète, ce qui n’a pas empêché Terry de continuer une carrière musicale ponctuée d’essais solo et de jingles publicitaires.
Il nous revient ici bon teint, avec un album de raretés, datant pour les plus anciennes de la période XYZ, et de son parcours perso pour les plus récentes. Je n’ai jamais été fan de bandes exhumées, tant le procédé sent le réchauffé à 50 bornes. Du bon, du moins bon, du mauvais, mais rarement du fameux, même lorsque les groupes mastodontes s’y mettent. Alors quand l’affaire traite d’un musicien de seconde zone, on peut raisonnablement crier au futile voire au déplacé. Et il serait fort dommage de s’arrêter à ce constat.
Here And Gone n’a rien d’un enterrement de troisième zone, même si, et cette remarque n’est imputable qu’au format choisi, un manque cruel d’unité se fait sentir.
L’ami Terry ne nous sert pas un vilain cassoulet en boite, mais bien des restes plus que mangeables, pour peu qu’on s’attache uniquement à la musique, et non pas au pedigree du bonhomme. On trouve en grande majorité de l’acoustique, et c’est une chance, car les titres en question sont les plus réussis du lot. Je pense notamment à « The Day I Spoke To Dog » (y’a t’il une faute de frappe?), superbe d’émotion, ou encore « Face Down In The Gutter », bon blues traditionnel mais parfaitement exécuté. « Soul To Soul » et « Unconditionnal », et leurs ambiances feutrées sauront contenter les plus mélancoliques d’entre vous, et la reprise de THE GUESS WHO’S, « American Woman », autrefois popularisée par Lenny KRAVITZ, à de quoi faire s’agiter dans les chaumières. Même la cover de « Waiting For A Girl Like You », de FOREIGNER n’a rien de dégoulinant, au contraire.
Les titres électriques sont comme vous l’aurez compris en deçà du reste, bien qu’on puisse retenir « Here And Gone » comme hit heavy éventuel.



Ajouté :  Mardi 22 Janvier 2008
Chroniqueur :  Mortne2001
Score :
Lien en relation:  Terry Ilous Website
Hits: 8757
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des CD Reviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 20/2/2020 à 12:39:49 en : 0,0461 secondes
| © Metal-Impact (2001-2019) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar