METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· BROKEN MIRRORS …
· AWACKS (FRA) - …
· NIGHTMARE (FRA)…
· WASTEFALL (gr) …
· MELTED SPACE (F…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· KATAKLYSM (ca) …
· HAMMERFALL (de)…
· HELLOWEEN (de) …
· STRATOVARIUS (f…
· RAMMSTEIN (de) …
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 80 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

W.O.A WACKEN OPEN AIR (de) - Wacken (05-06-07/08/04)


Date du Festival : Du 5 au 7 août 2004
Lieu du Festival : Allemagne

Wacken... Le rendez vous qu l'on attend chaque année impatiemment. Le mot roule dans notre bouche comme une merveilleuse friandise. Car on sait qu'à Wacken, la Liberté nous attend! Pendant ces quelques jours, on oublie totalement notre quotidien, personne pour nous dire que ceci n'est pas bien, que cela est abusé... Pas d'horaires fixes, des rencontres enrichissantes, le tout sur fond de Metal comme on l'aime. L'abus est recommandé, même si on finit par le payer à un moment ou à un autre! Pour moi Wacken c'est la Mecque du Metal, quelque soit l'affiche! Car au final, qui vient encore uniquement pour l'affiche?
Certainement pas nous, ceux qui se rappellent mon compte rendu de l'édition 2003 s'en doutent déjà!

Cette année, on s'est dit avec mon Padre, Morfal et Damna, qu'un petit jour supplémentaire en terre allemande ne serait pas une mauvaise idée... Alors déjà qu'en 2003, on était parti pour être le mercredi soir à Hambourg pour y passer une nuit d'enfer, là on s'est réservé la même soirée là bas, mais en plus on s'est offert la journée/soirée du mercredi au camping du site!
Bientôt on passera 15 jours sur place tellement c'est jouissif!!!

Comment pondre un compte rendu détaillé d'une semaine de folie pure? Impossible bien sûr! Surtout que la moitié n'est pas racontable, l'autre quart est déjà oublié, fruit des délires du moment qui n'auraient aucun intérêt sur papier, ou qui se sont dissipés dans les vapeurs d'alcool innombrables, et le dernier quart restant concerne le peu de groupes vus sur la totalité!
Mais la star du festival, n'est ce pas WACKEN lui même tout simplement? Je le pense.

Voici donc un condensé de notre épopée, qui aura vu tant et tant de crises de rire ou d'instants de Bonheur ultimes, que le retour à la réalité nécessite de nombreux jours de réadaptation...

***LUNDI***

Pour mon Padre et moi, évidemment le départ est avancé encore plus tôt! Donc cassos de Marseille au petit matin pour tracer la route jusque dans le trou perdu du cul du monde, j'ai nommé L'Embossieux!!
Ne cherchez pas sur une carte, ça n'y figure pas! La population est essentiellement composée de bisons, de vaches et au milieu de tout ça, un Damna!! Mon pote à moi Damna, heureux de son état et hospitalier avec ça! Bon, ta salade de riz, y en avait pour un demi Wacken mais c'est juste pour râler!
Après vérification des bagages et une tentative d'assassinat du chat par Papa Merlin (vous avez déjà vu un chat qui passe sous une porte de chiottes pour éviter d'être piétiné?!), on embarque bravement pour Strasbourg, ville étape du soir, afin de couper le trajet, de récupérer notre grande blonde Morfal et de pieuter chez Dom, histoire de le voir une fois dans l'année avec grand plaisir.

Morfal doit se pointer à 19h46 à la gare locale ,or on arrive une demi-heure avant...Que fait on? Ben on boit un coup bien sur!!
Damna est en folie, alors il dit bonjour à tout le monde et spécialement à une jolie blonde, qui lui répond... et pour poursuivre la conversation, Damna annonce fièrement :"Je suis sodomite"... Hop plus de fille d'un coup! Ahahahahah, ça commence bien!
Bon c'est pas tout ça, il est l'heure. Alors mon Padre va se poster devant les arrivées avec un carton spécialement préparé par Damna où est inscrit : "LE GROS CON MORFAL"!!! Nous pendant ce temps on va se cacher derrière un panneau publicitaire ,et quand il arrive....on l'attaque avec nos bazookas a eau en le coursant devant toute la gare!!! Rhhhaaaa les gamins qu'on est!!! Trempé en deux-deux le Morfal!!

Une fois les retrouvailles consommées on se rend chez Dom pour passer une bonne soirée mais pas reposante....En premier lieu, voila que Morfal sort tout un attirail de déguisements... pour simuler un peu en avance mon mariage!!! Alors là, explosion de rires !! Lui en curé, Damna en mariéE (terrible la robe djellaba!!) et moi en marié avec un superbe tshirt noir, avec dessus peint à la gouache un dessin de costard-cravate du plus bel effet!!Terrible!!Oui y aura des photos de cette cérémonie un peu spéciale!!!!!Par contre rien de la nuit de noces qui a suivi!

Car Damna et mon Padre se sont couchés presque de suite après le mcdo (enfoirés de pizzaioles fermés le lundi!!), alors que Morfal et moi sommes allés rejoindre notre hôte avec des Pastis emportés dans mes bagages! Et on a tchatché, et on a tchatché... Sachant qu'on se levait à 4h30 pour rallier Hambourg et qu'on s'est couché à 2h30, sans s'endormir de suite en plus (merci Papa pour tes ronflements d'usine à Gaz!!!!), ben on s'est dit qu'on commençait mal le capital repos! Avant même d'avoir mis un pied en Allemagne! Qu'est ce que ça sera le samedi soir...

***MARDI***

Bon, c'est pas la pleine forme mais l'adrénaline est là, putain on va à Wacken!!! Alors on fonce sur les autoroutes allemandes (quel bonheur de ne pas surveiller le compteur à cause d'éventuels radars...), je peux enfin pousser ma Xantia et je m'en prive pas. M'enfin y en a qui abusent ! Genre t'es à 160 bien sonné sur la file du milieu, t'as une caisse qui passe en sifflant sur la file de gauche, tu te demandes si ce n'était pas un engin de la Nasa!!

On a eu un seul bouchon vers le croisement d'Hanovre mais c'est bizarre, on s'est bien marré... Pourquoi? Tout simplement grâce aux flingues à eaux que Damna avait ramené!!! Et c'est parti pour plus d'une demi-heure d'arrosage intensif des voitures alentours!! La plupart se marraient, sans compter le gamin qui a sorti le sien et nous a bien eu !!! Les gens refermaient leur vitre dés qu'ils nous voyaient mais nous on passait par les toits ouvrants !!!

Sans déconner, les gens étaient excellents, on s'est même pris des photos et on s'est fait filmés! Bon ,y en a un qui a pas apprécié, un vieux con, il est sorti de sa caisse, il a commencé a nous causer mais quand on s'est mis tous les quatre à hausser la voix et gueuler un bon coup, il est vite rentré dans sa tuture !!!! Les furieux!

Finalement ,après quelques pauses autoroutières emplies du poste à Damna à fond sur le capot de la voiture et des pourchasses aux flingues à eaux dans les stations, on arrive dans cette ville Metal qu'est Hambourg. On prend le même hôtel que l'an dernier, sur le Reeperbahn (quartier chaud/à putes) vu les prix vraiment cheap, et c'est parti pour une journée à travers la ville! Comme Morfal connaissait pas, on lui a fait visiter nos endroits favoris ,à savoir les pubs et les sex-shops!

On tourne un moment pour trouver le magasin Remedy Records, déjà l'an dernier on l'avait pas trouver!! Mais cette fois oui (deux ans pour trouver un magasin c'est pas mal hein!). Damna fait quelques emplettes et moi je me renseigne pour une bonne soirée Metal et les bons plans.
Renseignements pris on se dirige vers la méga fête foraine, comme l'an dernier et on va se fendre une nouvelle fois la poire à faire les cons aux auto-tamponneuses, à la maison du cirque (on est bien resté 10 minutes à faire les débiles aux miroirs déformants!), au palais des glaces, etc... Pendant ce temps, les canettes continuent d'être descendues vitesse grand V, les premières photos des culs sont en boite... On finit le tour par une Grande Roue inutile et on file se changer un peu pour commencer notre tour des bars/boites Metal de la soirée!

Bon, tout n'est pas racontable à partir de là et beaucoup de choses se perdent dans les limbes éthyliques ! Mais quelle soirée mes aïeux!!
On a commencé par un petit bar à coté de l'hôtel qui passait un peu d'extrême et qui servait des doses de Jack-coca à bourrer un drosophile et encore... Donc, hop on change de crèmerie et on atterrit un peu plus loin au "Der Clochard"! Ben oui c'est un nom bizarre mais quel bar!! Pas cher du tout, un juke box avec nos artistes préférés, une clientèle très sympa et Metal, et un baby!!! Rhaaa toute ma jeunesse! Hop obligé d'y jouer! On fait pas mal de parties, je fais la misère à Morfal et mon Padre, puis on part pour l'Headbanger's ball, une boite Metal, gratos en plus! Sur le chemin on fait les cons aux jeux pour enfants dans un parc, on branche tout ce qui passe dans la rue en gueulant Metaaaaaallllll ou Waaaaccckkkkeeeeennnnnn, je sors à tout le monde "I love you aaaaaaaaalllllllllllllll"... Mort de rires, les malades!!

Une fois à la boite, pas le temps de se reposer, on va headbanguer sur du bon Metal, bravo au dj qui sait de quoi il cause! Les gens sont bien cool la bas, on parle avec un peu tout le monde et un peu toutes les nationalités, y en a qui seront à Wacken, d'autres avec qui on fait les brothers warriors, bref, c'est génial!

Quand la boite ferme vers les 4h, on retourne au Clochard, Morfal et moi (mon Padre et Damna étaient partis avant se coucher) ainsi qu'un couple de metalleux. On refait les cons, on repicole... Et quand on sort de la boite il fait déjà jour!!!
Le capital repos ne s'arrange toujours pas... Pas grave, pour la peine on rentre à la chambre et on poursuit notre capital conneries qui lui par contre grandit de manière exponentielle!!!

Le temps de roupiller deux ou trois heures, de prendre une super bonne douche (ça fait du bien parfois!!), et on repart avec un détour par le supermarché du coin pour faire quelques provisions…

***MERCREDI***

Ca y est, on est sur le dernier tronçon nous amenant à Wacken, ça va être fabuleux, on le sent! Une dernière pause pipi (et accessoirement guerre aquatique et foot gonflable!!) et on sort de l'autoroute pour plonger sur le village portantle nom de ce festival chéri.

On ne coupe pas au contrôle des flics à l'entrée, comme chaque année, je sais pas pourquoi toujours nous, mais en tous cas ça nous fait bien marrer, on attend patiemment qu'ils fouillent la caisse, avec mention spéciale au flic qui examine minutieusement mon antivol jaune (celui qui fait levier/boite de vitesse), au cas ou j'aurai pu y cacher je sais pas quoi, ainsi qu'à la tronche de l'autre quand il a vu le coffre plein et l'état de porc de l'arrière de la voiture (pop corn au sol, des flingues à eaux, des canettes vides partout, un ballon gonflable, un poste moisi, etc...).

On repart dans la joie et la bonne humeur et on s'arrête au check in à coté du Spar, afin de récupérer les accréditations. Tiens y a personne... On se renseigne à coté et le mec nous dit que l'autre fait sa pause bouffe dans 20 mns il sera là... On va se charger au Spar et on attend... et on attend... et finalement le mec arrive une heure après! On le maudit, mais on fait la queue... Au bout de 10 minutes, une femme sort et nous dit que pour les vip/press c'est demain, pas avant! La on l'aurait étranglé...

On rejoint finalement l'entrée du camping, ou c'est déjà la queue! Bordel on est que mercredi et ça bouchonne... Pour pas s'emmerder on fait des opérations commandos dans les files d'attente avec nos flingues, on met le poste de Damna sur le toit de la caisse... Y a toujours moyen de s'amuser ou qu'on soit, vous avez remarqué?!

Une fois le goulet d'étranglement passé, on nous fait signe d'avancer, puis d'avancer... on comprend pas pourquoi faut aller jusqu'au bout des champs pour se poser, alors qu'il y a plein de places de libres plus près... En bon marseillais, pendant qu'un placier a la tête tournée, je bifurque carrément à travers les champs et on s'en va faire le tour pour se trouver une place sympa. Par une grande boucle, je reviens vachement près du site, hop on stoppe tout.
On commence à ouvrir le coffre, mais un metalleux vient nous renseigner un peu : cet emplacement a été réservé y a au moins deux mois par 25 metalleux, faut qu'on parte de là!!! Ah ben ça, c'est la meilleure, maintenant à Wacken faut faire comme dans les campings normaux, faut réserver bien à l'avance!!

Bon, nous on est pas chiants, on retourne dans le droit chemin, les placiers nous voient passer une deuxième fois sans trop comprendre et on atterrit au fond du camping E-F. On se bouge de monter les tentes, parce que là c'est l'anarchie, faut vitre prendre l'espace vital par rapport aux autres... C'est festival quoi! On est entouré par des italiens poseurs et par des allemands sympas sur la gauche avec qui on prendre plusieurs fois l'apéro ou des verres les premiers jours.
Après on reviendra pratiquement plus au camping car ça faisait quand même 10 minutes pour rejoindre les alentours du site et carrément 20 minutes pour rejoindre les backstages! Beaucoup de perte de temps en gros.
Donc contrairement à l'an dernier où on avait passé pas mal de temps à faire les cons avec des voisins ,cette année on a privilégié autre chose.

Une fois le campement bien installé (mention spéciale à la tente-tipi de Morfal qui a survécu on ne sait pas comment!), on prend des provisions pour le chemin et on se dirige enfin vers le site. Une année d'attente qui va être récompensée! Je vous raconte pas le Bonheur éprouvé. Au passage, on passe voir un campement français, avec Isa, Eklipse et compagnie et comme nous, les français en festival on veut pas trop les voir, on laisse Papa Merlin et Damna tchatcher avec et avec Morfal on va se faire le tour de tout le camping environnant en branchant tout le monde au son du kazoo et du "We loooove you aaaaaaaaaaallllllllllllllll" !!! La majorité se fendait la poire (parce que nous quand on est en folie c'est quelque chose!!), mais y en a eu pour faire la gueule ou nous prendre de haut... Bah tant pis pour eux, nous on se démontait pas, on passait aux tentes suivantes ou on arrêtait les gens sur le chemin pour faire les cons!! Un grand moment du festival ça!!
Retour chez les français pour récupérer Isa et Elodie et c'est parti sur les chemins de terre poussiéreuse menant au site.

Première impression :que de monde!! Autant que pour un jour de warm up j'ai l'impression...On fait un petit tour, y a bien le Biergarten, espace hautement convivial où on mangera tous les jours nos jarrets de porcs et où on boira de la bonne bière allemande (ce qui est rare sur le site), à savoir de la Lowenbrau. Nouveauté cette année, on peut directement acheter des choppes d'un litre!!

Nouveauté aussi, mais très désagréable pour moi : c'est Jim Bean le sponsor whisky... concurrent de Jack Daniel's mais beaucoup moins bon... Et le lendemain confirmera ma crainte : PAS DE TENTE JACK DANIEL'S A WACKEN!! Alors là inutile de vous racontez ma déception.... La tente JD c'était un bon moyen de boire quelque chose de bon, mais aussi d'être dans un espace convivial, ou on retrouvait les mêmes têtes d'années en années et un bon point de rendez-vous... Sans parler que les serveurs Jim Beam étaient obligés de respecter les doses, contrairement aux serveurs JD qui avaient la main leste quand vous les connaissiez...

A coté du biergarten était également dressée une petite scène ou pendant 4 jours vont avoir lieu des karaokés ainsi qu'une fanfare en fin d'après midi, jouant apparemment des trucs connus en Allemagne.
Ca restait fun et ça meublait les repas quand y avait pas de groupes sur les stages du festival.
Vers la gauche y avait aussi un genre de chapiteau couvrant un bar avec bancs, ou Morfal nous a fait son show au Kazoo dés le début des hostilités !!! Y avait le mec avec sa cornemuse qui jouait sue les tables, comme chaque année. Alors Morfal a sorti son Kazoo et est monté avec lui pour reprendre "Rebellion" de Grave Digger il me semble, ainsi que l'air traditionnel écossais que tout le monde connaît!
Les gens se sont levés et Morfal a carrément volé la vedette au pauvre écossais !!! Après, il a enchaîné "The Final Countdown" et il a eu droit à des "zugabe" ou "encore" des mecs sur les tables !!! On en pouvait plus nous, c'était ultime comme truc!!

Enfin, la Wet stage qui servait également de discothèque et de karaoké géant tous les soirs, se trouvait non loin de là.

Ce petit tour exécuté, on est parti pour une soirée excellentissime, chacun de son coté ou ensemble selon les heures et les rencontres. Comme ça faisait plaisir de revoir des personnes qu'on ne voit qu'en festival, qu'il soit allemands, hollandais, finlandais, autrichiens ou même français... Ca faisait vraiment retrouvailles dans un cadre purement Metal, c'était génial. On se croisait et on se recroisait selon qu'on headbanguait comme des malades dans la Wet stage, ou qu'on buvait un coup au Biergarten, ou qu'on déambulait aux stands... Je garde un très très bon souvenir de ce jour là avec de nouvelles rencontres et des délires purement métalliques.

Finalement vers les 4h30, on décide qu'on a bien assez picolé comme ça (c'est un euphémisme!!), qu'il est temps de rentrer prendre un poil de repos pour le lendemain.
Parce que c'est pas tout ca ,mais je crois qu'on est venu pour un festival non?! Même pas encore commencé qu'on a engrangé des souvenirs pour l'année entière!!

***JEUDI***

Réveil un poil difficile dans la chaleur de la tente mais on est d'attaque sans problèmes après un petit déjeuner au Pastis!
Ce matin, le but est d'aller chercher les accréditations et ça va relever du parcours du combattant vu qu'il nous est impossible de sortir la voiture de l'enchevêtrement de tentes! Et à pieds il y a facile 45 mins pour y aller...

On passe donc par le village et c'est incroyable le nombre de personnes présentes pour un jeudi de warm up avec seulement 3 groupes, et ce dés le matin!! J'en revenais pas! C'est donc apparemment vrai que les Bohse Onkelz, uniquement connus en Germany, allaient attirer énormément de monde pour leur dernier concert ensemble.
Du monde partout, les campings s'étendant à perte de vue, des milliers de metalleux allant et venant dans les rues du village... Qu'est ce que ça allait être le lendemain me demandais-je!
Ben pas pire en fait, car pas mal étaient venus que pour ce groupe allemand, y avait même des billets vendus uniquement pour ce jeudi, première fois que je vois ça à Wacken!

Sur le chemin du Spar, Morfal achète sa place 35 euros moins cher qu'officiellement, alors pour fêter ça... ben on boit un coup et on déjeune encore à la petite boulangerie excellente en bout rue. Ca coupera le trajet un peu... Au bout d'un moment Pierre m'appelle (alors remis du Biergarten de la veille lui demande-je?), et me dit qu'ils sont déjà dans une queue assez longue au check in, qu'il y en a au moins pour une heure derrière eux, valait donc mieux qu'on les attrape avant qu'ils aient fini leur queue, histoire de s'incruster. Allez hop, faut pas nous le dire deux fois, en même pas 10 minutes on est sur place et on fait nos français. Ben même comme ça, on a attendu presque 30 mns. J'imagine pas à quelle heure sont passés les derniers...

Une fois le sésame en poche, on fait nos posers, on se la pète stars, on prend des photos à la con et on repart dans l'autre sens. A un moment y a une rue qui part sur la droite pour les voitures, concernant les VIP, on se dit que ça doit être un raccourci... Ouais ben tu parles Charles!!! Arrivés au bout, on nous laisse en effet passer jusqu'au camping vip, mais pour accéder au site faut impérativement attendre 16h!! Or il n'est que 14h et il n'y a AUCUN MOYEN de couper pour retourner sur le site ou a notre camping, faut tout se recoltiner en marche arrière!!! La Haine!!! Je sentais une big ampoule se former sous la plante gauche mais pas moyen de faire autrement, fallait rejoindre le camping en faisant la grande boucle...

On récupère Wango au passage qui nous raconte ses déboires avec ses "compagnons" de voyage (y en a ils sont vraiment cons et pas l'esprit Metal pour un brin! Fuck them!), et on revient se manger un gros jarret de porc accompagné d'un grand litre de bière, on en pouvait plus de soif!!
Cette année il a fait encore très très chaud à Wacken, même pour un marseillais c'était très chaud, ça assommait les allemands tout rouges !! Par contre la nuit, quelle différence de température! 15 degrés de moins en gros.

Après le repas, on fait bien les cons devant la petite scène du Karaoké, on gueule comme des allemands bourrés ; et puis je me dit qu'un petit tour à la tente serait pas mal. Sur le chemin je vois des mecs qui fument le narguilé en plein chemin, c'est terrible!! Et puis à la voiture, je me fais inviter par les allemands d'à coté, à grand renfort d'alcool de chez eux et puis de Vodka-Reglisse cul sec... Ca commence à m'échauffer un peu la tête, alors je prend congé et je retourne sur le site ou va avoir lieu le premier concert du long week end.
Juste avant je fait un tour dans l'enceinte pour remarquer que la disposition est à peu près pareille, la Party Stage étant complètement sur la gauche du site, une bonne idée car les groupes dessus ne joueront qu'en même temps que la Black stage qui est à l'opposée. Et la Wet stage tout en bas a gauche au lieu d'à droite l'an dernier.
Ce sont les seules modifications excepté la disparition de la tente JD. Apparition à la place d'un bar à cocktails (je sympathise d'ailleurs avec le serveur) mais sans salle. Juste un comptoir. Dommage.

Allez hop, les ZODIAC MINDWARP déboulent sur la True Metal stage, j'y vais par curiosité car je connaissais quelques titres dans les 90s, et pour cette reformation je me suis dit que ça pourrait être sympa.
Et en effet, je me suis éclaté, c'est du rock'n roll pour résumer. Du Hard'n roll même. Qui fait taper du pied et secouer les poils! De bons zicos avec une patate faisant plaisir à voir. Ca a duré une heure, je pensais pas rester en entier mais finalement oui! Je sais pas si l'effet Wacken a participé à cela mais moi je me suis pris un pied d'enfer! Les gens aussi apparemment, c'était pas gagné au début mais après ça allait très bien. Une bonne entrée en matière donc!

Pour Motorhead, je suis allé manger, j'en ai un peu marre de les voir à chaque festival que je fais, surtout que c'est toujours les mêmes setlist et que ces derniers temps ils sont un peu en roue libre je trouve... Et du Biergarten dehors c'était impressionnant de voir la masse populaire à l'intérieur, comme à l'extérieur de l'enceinte!! Une marée noire. Je me demandais comment l'intérieur pourrait recevoir tout le monde!

A un moment on s'est tous retrouvé, alors on s'est dit qu'il était temps d'aller backstage voir un peu comment ça se passait, vu que n'étant pas ami des stars pour un brin, c'est mon premier pass. Ouaaaaiiisssss !
Je vais tout de suite énumérer les avantages et défauts, ça ira plus vite. Les avantages, c'est surtout qu'on trouve des boissons qu'il n'y a pas ailleurs sur le site : la Desperados, la Smirnoff Ice pour Damna, un stand de cocktails (genre Vodka Red Bull, etc...), la Beck Gold, etc...
Ensuite on peut rentrer par tous les accès backstage sur et hors enceinte, ce qui évite les queues pour rerentrer dans l'enceinte une fois sorti pour manger au biergarten par exemple. C'est également un bon point de rendez-vous, comme le fut feu JD Tent.
L'après midi c'est bien tranquille, on sirote, on se vautre dans les canapés dans la tente multimédia, y a même un grand bac en bois servant de piscine pour se rafraîchir. Y a des ordinateurs et des points de recharge pour portables. Et puis y a des gens sympas à rencontrer, qui s'occupe de zines, de websites... Et enfin y a les zicos avec qui on peut causer ou prendre des photos. Mais c'est plutôt le soir.
Pour les "défauts", je dirai que c'est assez superficiel, surtout par le nombre de gens venus se montrer et le nombre de poufs (y a pas d'autres mots quand on en voit certaines fringuées comme les pires des goths nymphomanes) juste venues pour se taper du bracelet rouge (artiste). Le soir surtout, à la tombée de la nuit, c'est flagrant, l'espace backstage se remplit énormément et nous on se sent plus à notre place, contrairement à la journée où on s'est tapé de supers délires.
Mais c'est très intéressant à connaître et pour les points positifs dont je parlais, ça vaut le coup d'avoir le pass, même si on y va pas de longue. Et puis c'est marrant de voir qu'il y a plein de gens qui se demandent qui tu es, qu'est ce que tu fous là et qui dans le doute te salue.

Après Motorhead on s'est donc retrouvé la bas sans beaucoup de monde, on a pu tchatcher un moment avec une turque de l'entourage de Destruction, des espagnoles fort sympathiques, des allemand(e)s adorables, etc... Tout en se faisant offrir des cadeaux promos par les serveurs du stand Despé! Waouh les photos avec lunettes et Visières Smirnoff, genre je suis une star ,surtout rigolez pas! On est resté là même pendant Bohse Onkelz. Ouais comme je vous l'ai dit, les groupes passent après le plaisir d'être ensemble et de faire la fête, pour nous.
Puis vers les minuit je pense, on est retourné faire les cons à la Wet stage pour se secouer les poils encore ,revoir des gens de la veille, et picoler au Biergarten!
Ca a duré toute la nuit, avec les allers/retours backstage aussi, ou à un moment on a rencontré des allemands avec une bouteille de Jack Daniel's, avec qui j'ai évidemment copiné, ainsi que Morfal. On a tchatché jusqu'au lever du jour, puis on est retourné bouffer au Biergarten avec Pierre, Maniac et d'autres! Finalement à 9h du mat' on s'est demandé si on faisait nuit blanche, c'était tentant, mais on s'est dit qu'il y avait encore les deux plus grosses journées à tenir, alors valait mieux dormir deux heures que rien du tout!
En raccompagnant Pierre au camp français, j'ai trop halluciné sur un mec qui dormait dans son duvet...sur le toit de sa twingo!!!! Terrible la photo! Sans parler de Pierre qui dort par terre dehors comme un clodo! Moi je me suis caler dans ma caisse pour deux petites heures...

***VENDREDI***

...Et pour me faire réveiller par Morfal,d'une manière totalement inédite mais ô combien à mourir de rire!!! Un vrai cromagnon affamé!! Comprenne qui pourra!
Comme il est déjà dans les 11h30, on perd pas de temps, je me crève cette ampoule de merde sous la plante, on enfile nos tshirts blancs achetés la veille au Metalmarket, histoire de se la jouer grosses stars rebelles "je me met pas en noir, pour me faire remarquer, car I'm a star!" Hop un Bon Scott pour moi, un Anthrax pour Morfal et un Axl Rose pour Wango! Nous ça nous fait marrer, on est comme ça, il nous en faut pas beaucoup!
Puis on file au Biergarten se faire un petit moulon entre nous, et c'est reparti backstage pour assister à la préecoute d'un groupe japonais sur place, me demandez pas le nom (ndlr : Saeko…), avec dégustation de sushis (tellement partis vite que j'en ai pas goûté un seul), et dédicaces. On a écouté ça d'une oreille distraite (du speed mélodique à ce que j'en ai entendu), car on venait de revoir Dyder, ainsi que d'autres de la veille. On s'est donc arrogé ce qui allait devenir notre véritable QG du week end ,en lieu et place de la tente JD les autres années :le stand Despé/Smirnoff Ice.

Grand moment du week end avec le bordel qu'on a foutu dans la piscine, enfin le grand banquet mis au milieu de l'espace backstage! Nous on voit du monde qui commence à faire trempette? Pas de problèmes on arrive, faut pas nous le dire deux fois!! Pour se faire remarquer, on s'est bien fait remarquer! Y a pas à dire, on aime bien ça, se faire remarquer... Pas par orgueil narcissique, juste parce que c'est dans notre nature de se marrer et d'enchaîner les conneries (gentilles, on est pas des méchants) dont on reparlera des années plus tard encore! Et puis quand je vois certains qui sont là et font la gueule, je comprend pas...

Evidemment pendant tout ce temps on rate plein de groupes, faisant juste un tour sous la Wet stage pour assister au dernier morceau des français d'Artefact,qu'on a rencontré la veille et qu'on avait trouvé très cool, donc on avait promis qu'on passerait. Mais on avait pas précisé pour combien de titres!

15h45 approche et c'est l'heure de BRAINSTORM. Là je peux pas manquer ce groupe en live c'est toujours une grosse baffe dans la tronche et leur prestation de la journée ne va pas déroger à la règle! Avec Pierre on s'est régalé pendant 45 minutes. 45 minutes de pur Heavy avec un bon son qui arrache et qui force naturellement au headbanging sauvage! Une bonne setlist proche de celle du BYH l'an dernier avec la surprise d'avoir "Amarillo", le bonus du dernier opus rien que pour nous! Du Bonheur!! Que des titres d'une puissance hallucinante, un Andy toujours au top de sa forme et un public qui suit. Pierre arrêtait pas de faire le con avec son étoile du matin gonflable, ça me faisait marrer et de suite enchaînement avec destruction de nuque!
Voila un des rares groupes que je pourrai voir constamment sans me lasser tellement c'est ultime en live (déjà sur album, mais on stage ça prend une dimension titanesque, je trouve)

Après un tel déferlement de décibels entre Satan et Mayhem, je choisis une bonne Beck's Gold fraiche! Les autres ont ravagé la piscine encore plus si c'était possible pendant ce temps et d'un commun accord on va tous sortir nos tripes pour GRAVE DIGGER!
Là encore, un groupe qu'on a vu bien des fois mais dont la qualité de leur défaut (l'immuabilité de leur set list) est de n'avoir que des hymnes on stage! En 2001, on était tous allé en kilt pour les soutenir, on avait sorti les épées en plastique... Cette année, on avait rien de tout ça mais on a fait honneur au Metal du combo! En hurlant les refrains, en déclenchant quelques pogos, en invitant les metalleux alentours à faire la fête avec nous...
Bon, je ne ferai pas un résumé détaillé du live vu que d'une part je commençais à être bien chaud et de l'autre on se marrait comme des bossus la plupart du temps! Mais quel plaisir de réentendre les "Excalibur", "Rebellion", "Knights of the cross", etc... Une fraternité passagère mais si plaisante à vivre!

Ensuite, je voulais voir KOTIPELTO sur la party stage mais j'étais curieux de voir FEINSTEIN/THE RODS sur la Black Metal stage. Alors, j'ai mixé : j'ai commencé par le chanteur de Strato en solo, attendant un titre d'un de mes combos favoris, mais au bout d'un moment je me suis dirigé vers l'autre scène ou il y avait moins de monde. Feinstein c'est très sympa, c'est hard'n roll à ce que j'ai pu entendre, ils avaient l'air un peu perdu mais moi ça m'a bien fait bouger.
Je suis parti un peu avant la fin car je voulais récupérer du monde backstage pour voir le concert suivant...

Mais ne voyant personne j'ai pris ma canette et je suis allé me placer pour DIO, tête d'affiche de cette journée. Et j'ai rencontré des allemands que je vois chaque année depuis 2001 en festival, des fans du bonhomme en plus alors on s'est fait ce super live ensemble et quel Bonheur!!!
Mister Dio est à vénérer chaque jour pour tout metalleux qui se respecte! Bon, y avait l'effet de surprise en moins du BYH et du MetalMania 2003 mais c'est toujours aussi bon d'avoir une setlist best-of comme ça! Des titres de Rainbow que j'avais encore jamais entendu live, d'autres que j'adore comme "Man on a silver mountain"... Du Black Sabbath, du Dio... Que dire que dire. Rien de plus que ce qu'a dit Mister Joey DeMaio lui même vers la fin, venant remettre un bouclier il me semble avec les noms des groupes auxquels il a participé depuis toutes ces décennies. Une tirade dithyrambique du bassiste de Manowar en principe avare de compliments, sur une légende vivante du Hard Rock.

Après un tel orgasme je comptais me faire un petit Destruction sur la Black stage... Mais après un retour au backstage, j'ai compris dans mes vapeurs etyhliques que ce soir j'allais payer mon manque de sommeil magistral et mes canettes répétées depuis le lundi soir...
D'un coup je me suis senti mal partir, j'étais vraiment rond comme une queue de pelle et pendant que Morfal me soutenait moralement, mon Padre est arrivé et il m'a raccompagné à la tente pour prendre du repos. Entre temps, j'ai bien réussi à brancher Mike Terrana, je sais plus du tout ce que j'ai pu lui raconter, mais apparemment rien de mal sinon je me serai retrouver avec des dents en moins je suppose! Le lendemain quand j'ai vu la photo que j'avais prise avec lui, j'ai bien rigolé n'empêche!

Ca doit être la première fois que je me couche si tôt à Wacken et que je dors autant en une nuit (dans les 7 heures!), mais je dois vieillir et puis surtout l'accumulation terrible des 5 journées précédentes fallait bien les payer un jour ou l'autre.
Finalement ce fut pas plus mal, quand j'ai appris que Doro c'était vraiment euh...spécialement chiant. Les Quireboys je les ai vu plusieurs fois donc ça va aussi et j'aurai été incapbale de faire la fiesta. Fallait être en forme pour le samedi qui s'annonçait bien plus enlevé niveau groupes.

***SAMEDI***

Réveil un peu comateux, mais surtout douloureux à cause d'une méga ampoule sous la plante de la taille d'une pièce d'un euro et qui s'est en fait greffée sur celle que j'avais éclatée la veille... Je suis pas spécialement chochotte, mais là, ça lançait vachement! Obligé de boiter toute la journée et mauvaises décharges jusqu'à ce que je me fasse soigner à la Croix Rouge finalement. Mais bien plus tard dans la journée, espérant que ça passerait...
Mais bon, à Wacken, je ne peux pas rester allongé, alors c'est parti d'abord pour une petite douche VIP, avec cabine personnelle (euh enfin juste un rideau hein...) mais surtout eau polaire!! Ca pour réveiller, ça réveille!! Avec Morfal on s'est baladé tout le long du site avec nos serviettes de bain autour des hanches, on aime bien faire nos tatas!! Et puis sous les douches, t'as deux français qui causent de leur vie au milieu de tous, allant même jusqu'à jouer "The final countdown" au Kazoo!! Le fou rire de deux trisomiques français!
En revenant on s'arrête à la Croix-Rouge, mais trop de monde, je me dis que je reviendrais plus tard! On imagine pas, mais qu'est ce qu'il peut y avoir comme bobos en festival, au vu de l'affluence que j'ai pu observé tout au long de la journée là bas!
On voit un groupe qui joue sur la Jim Beam stage devant le Biergarten, mais on se dit que c'est encore une connerie, alors on passe... En fait c'était Onkel Tom et les pompiers qui jouaient!! Bon ben tant pis pour cette fois.
Après un retour clopin-clopant au camping, se prenant toute la poussière du site dans la gorge avec ce petit vent néanmoins bienvenu, on rejoint Damna et Padre backstage, pour admirer Angel dans ses fringues au delà de la goth nymphomane! Cette Angel on l'a vu dés le premier jour, attifée comme une salope (ah ben désolé c'est le terme), pas que ça nous dérange à la vue, mais ça en est pathétique tellement elle cherche un artiste pour se faire défoncer. Mais le plus rigolo c'est que le matin, vu qu'il n'y a encore pas de vrais vip, elle vient nous voir... Là, elle nous a vu assis, elle est allé prendre une chaise pour s'asseoir à coté de nous, elle nous a sorti qu'elle cherchait l'ombre... Ben nous on s'est levé et on l'a laissé en plan comme une conne! Oui c'est bête et méchant mais ça nous fait marrer de pointer celles qui se croient tellement belles qu'on va en baver et faire leurs quatre volontés quand elles en ont envie seulement! C'était la minute catholique de ce compte rendu!

On rigole bien, mais la journée va commencer par DEATH ANGEL sur la True Metal stage, et même si je connais pas vraiment sur album, j'avais envie de voir de quoi il retournait live, ayant entendu tellement de bons échos. Et en effet, c'est vraiment très bon. J'ai suivi leur set d'une petite demi-heure avec plaisir, j'ai trouvé ça assez heavy-thrash avec de bons riffs et un bon hurleur. Un bon moment pour ouvrir les festivités de la journée.

Le temps d'aller prendre un coca et de taper un petit roupillon sur un canapé de la tente backstage avec Damna (et oui ma p'tite dame, le metalleux vieillissant n'est plus ce qu'il était...), et avec Papa Merlin on va se placer un peu à coté de la tour de contrôle pour assister au show d'ANTHRAX, que je trouve bien bas sur l'affiche. Je ne les ai pas vu depuis 1993, donc ça me faisait très plaisir de les revoir enfin!
Ben, j'ai pas été déçu dites donc! Un gros son, un John Bush hargneux et vindicatif, en pleine forme vocale (mais plus de cheveux!!), un Ian fidèle à lui même, bref un combo au top, qui va nous déchirer la tronche pendant une heure! Les titres du dernier opus que je trouve très moyen passent magnifiquement bien l'épreuve de la scène, c'est agressif, c'est heavy, ça cartonne! Ils ont même joué leur version d' "Antisocial", et c'est marrant d'entendre des milliers d'étrangers hurler le refrain français (enfin le mot plutôt). Ca ne vaut pas la version de Trust, mais c'est plus qu'honorable et efficace. N'est ce pas Didi le râleur qui vient faire de la danse ridicule sur les titres suivants rien que pour m'emmerder?!!
Je délaisse les ultimes titres du set (oui même "Indians"), pour aller manger un truc au Biergarten, il était déjà 15h et quelques et j'avais rien avalé depuis 24 heures, fallait que je me sustente un minimum...

Au retour, je passe par la Croix-Rouge mais toujours autant de monde, alors je fais avec. Pour AFTER FOREVER on se cale sur la butte qui longeait la Party Stage du coté backstage : on était en hauteur et pas esquiché par la foule. Eux, ça fait trois fois que je les vois depuis janvier alors que je les connaissais à peine avant, mais rien à dire, ils ont le petit truc en plus qui fait qu'ils ne font pas clone de Nightwish. C'est plus heavy, plus agressif, plus alambiqué aussi. Certains titres donnent vraiment envie de se secouer les tifs, et j'adore leur attitude scénique, trés Metal-headbanging. Floor la chanteuse toujours en grande forme(s), un bon son j'ai trouvé, et des titres taillés pour le live, bien que laisser le narratif dans les titres du dernier opus, ça fait un peu bizarre, ça coupe un peu le rythme... pour tout recasser après!
Après la désormais inévitable reprise du "The evil that men do" de Maiden, je décide d'aller une bonne fois pour toute à la Croix-Rouge, ça empire et ça me fait chier. Alors taillons une bonne fois pour toute dans la chair! Damna mon brother m'accompagne et arrivé là bas je souris car on retrouve l'organisation allemande caractéristique : d'abord on passe par l'inscription sur un fichier manuscrit, ensuite on attend son tour. Bon, faut pas être sur le point de mourir non plus hein! J'avais donc une demi-heure d'attente au moins selon la femme, qui, quand elle m'a demandé ce que j'avais, vu qu'elle parlait qu'allemand, a traduit mon "mal" par phonétiquement le mot "capote". J'ai rigolé, et vu sa tronche je lui ai expliqué ce qu'était une capote chez moi ! Bonjour j'ai une capote qui se gonfle sous mon panard! A noter que c'est ici qu'on trouvait le seul point d'eau potable non payant !

En attendant, je mate le concert de Nevermore de loin mais de là ou je suis le son est pourrave et vu la déception des Gods il y a deux mois, je ne retraverse pas tout le site pour aller vérifier par moi même...
Je me rend donc backstage pour ma première bière de la journée, la forme revient, les conneries ultimes avec, on se prend une table debout et Pierre nous rejoint pour hurler, prendre des photos, se faire filmer par on sait pas qui et il est temps de retourner me faire charcuter!
Bon je suis méchant ,mais l'infirmière a quand même appelé un doc, qui a pris un kit stérile et m'a dit que je sentirai pas la douleur, sous entendu je suis un metalleux ou une fillette?!
Oui ben le gars il y est quand même aller franco au ciseaux puis à l'arracheur, une bonne dose de bétadine dans une gros bandage et c'est adjugé vendu pour le Gandalf boiteux!

Le temps de se remettre avec une bonne binouse et il est temps d'aller voir GUN BARREL sous la Wet stage à 18h45 sous l'influx d'un Damna déchaîné et boosté à la Smirnoff! Ben le bougre il a bien fait de tous nous y entraîner, parce que ce combo nous a atomisé littéralement! Son trop fort on dira mais on en était plus à ça près! Gun Barrel c'est du heavy-rock. Ca dépoterai un chêne centenaire, ça met une patate terrible! Y a pas grand monde sous la tente et c'est bien dommage pour les absents! Au moins ça fait de la place pour faire des farandoles, pour se secouer les poils avec d'autres autochtones autant à fond que nous, pour se prendre en photo true warrior n'importe quoi, pour emmerder un peu Gasp qui se la joue trop sérieux... Ils finissent par un titre plus lent accompagnés d'instruments médiévaux il me semble, c'est joli et ça met une touche originale pour finir. Un très bon live du Wacken!

Pour fêter ça, on se rend au Biergarten pour un grand moment de bouffe sauvage ,avec les jarrets à pleine mains, les allemands derrière qui filmaient en se pissant dessus, la pauvre allemande qu'on interpelle pour venir s'asseoir avec nous et qui le fait... Ah on a bien profité de ce dernier repas! Wango t'es pas tranquille

HELLOWEEN commence son set pendant ce temps là, c'est l'avantage du Biergarten, on voit et entend tout en se faisant plaisir. Bon, le Deris, je le supporte toujours pas quand il reprend les vieux titres du combo, chaque fois c'est pareil. La il a bousillé "eagles Fly free", même de là ou on était ça crevait les tympans! Je suis rentré seul sur le site pour suivre un peu leur show, mais je suis parti après "Dr Stein". J'aurai du rester vu que l'invité était Kai Hansen et que je le savais en plus mais bon j'ai préféré rejoindre les autres pour profiter des derniers moments ensemble à ce Wacken 2004.

J'ai quand même entraîné Wango et Morfal sur CHILDREN OF BODOM, parce que ça me faisait plaisir de les revoir après tout ce temps contrairement à une époque ou je les voyais trop souvent justement...(au passage on a vu un peu de Knorkator, mais c'était vraiment spécial comme truc...un croisement entre JBO et Rammstein on aurait dit!! L'attifement des membres du combo!!). Rien à redire, COB, c'était un des lives du festival, carré, précis, puissant, setlist imparable (rhhaaa ce "Every time I die" par exemple :un must de lourdeur), Laiho fidèle à lui même, c'est à dire qu'il peut agacer mais il le fait bien! Je me suis démantibulé la nuque, c'était vraiment un plaisir. Et un public très très nombreux venu les soutenir.

On part sur le dernier titre pour essayer de retrouver le plus de monde possible afin de voir les SAXON, tête d'affiche ultime de ce Wacken. On se place bien, un peu sur le coté gauche en hauteur, et c'est parti pour plus de deux heures de Heavy Metal à faire bander un âne mort! Ca doit faire le 8eme compte rendu que je fais sur eux, et chaque fois je me répète... Fabuleux, excellent, Biff en grande forme pour son age... On sent qu'il accuse un peu le coup car essoufflé et longs speechs entre les titres. Mais en même temps, il est à Wacken comme chez lui, et il le dit, il raconte des conneries, il bouge ce public un peu mou...
Les zicos sont parfaits, il y aura quelques invités comme leur ancien batteur, leur prochain (Jorg Michael pendant un "Crusader" titanesque!), un des organisateurs du festival venu prendre la basse sur "Strong arm of the law", et Caffery (Savatage) à la gratte en même temps que Schmier (Destruction) à la basse, le tout sur un "Denim and Leather" fédérateur ponctué par un feu d'artifice que ne renierait pas une ville moyenne en France!
Mais Biff, on le connaît, quand il est bien quelque part, il veut plus partir... Alors après un "Wheels of steel" un poil longuet, il revient pour un ultime "Forever Free"... Enfin pas si ultime parce qu'après le rappel du public, il demande s'ils ont le temps de faire encore un titre, ce à quoi on leur dit non... Mais Biff c'est Biff et quand il veut faire son Biff, ben il s'en fout de ce qu'on lui dit, alors il nous sort un "Dallas 1PM" magistral!
Il est 0h15, un quart d'heure de plus que prévu. Ce qui ne nous a pas dérangé outre mesure. A partir de là ,les lives c'est terminé pour nous, on va finir notre Wacken en douceur avec Wango et Morfal, Damna s'étant pieuté plus tôt et mon Padre ayant suivi le même chemin, la longue route du lendemain demandant un minimum de repos...

On est allé faire un dernier tour backstage, on a profité de l'ambiance du Wacken, matant nos photos sur les numériques au bar Despé avec du AC/DC en fond, ignorant l'autrichienne qui nous montrait clairement qu'elle s'emmerdait tout seule devant nous... C'est aussi ça Wacken : des moments calmes dans une ambiance Metal. Un tour devant les derniers groupes en train de jouer : Schandmaul et ses pipeaux, ainsi que JBO en ultime acteur de la True Metal stage, devant laquelle beaucoup de fans se pressaient encore, à plus de 2h du mat'. Marrant d'entendre leur délires opera sur "Roots bloody roots" de Sepultura, leur version d'"Highway to hell" et leur grosse blague allemande ou je comprend rien. Et un super son pour clôturer ce festival. Dernier tour à la Wet stage, mais trois pelés et un tondu ça motive pas, alors on finit gentiment au Biergarten, pas grand monde la non plus, décidément la fête se finit tôt cette année...

Wango nous raccompagne à notre camp et repart quant à lui se chercher de quoi finir cette dernière nuit. On tchatche de nos impressions avec Morfal et on est d'accord sur plusieurs points qui me serviront de conclusion.
Le Wacken 2003 fut pour moi un sommet du délire et de l'ambiance Wacken. L'édition 2004 ne fut pas moins bonne elle fut différente. Voila le mot : DIFFERENTE.
On a plus fait les fadas en journée que les soirs en moyenne, on a vécu les backstage qui sont une bonne expérience et qu'on aimerait renouveler pour tous les points positifs cités plus haut, surtout maintenant en l'absence de tente Jack Daniel's, on s'est pris des délires fantastiques, qu'on peut prendre qu'à ce festival... Par contre j'ai trouvé le public allemand bien mou et passif cette année... Que ce soit dans le camping (trop organisé?) ou sur le site. J'ai trouvé qu'il manquait le grain de folie général des premières fois ou j'y allais. Peut être est ce la chaleur, plus certainement je pense qu'il y avait tant de monde que les quelques fadas se perdaient au milieu de cette masse. Selon les organisateurs on était 43000. Et je pense qu'ils ne parlaient que des payants...
Ca devient peut être trop énorme, mais en tous cas l'organisation est au top du top, que ce soit pour le camping, le running order, les backstages, l'intendance etc... Un grand bravo aux organisateurs.
J'ai encore vécu un festival de malades, le meilleur de tous, sans parler du mardi à Hambourg et de la soirée Biergarten le mercredi. Ca fait partie d'un tout. Une grande édition aussi mythique que les autres mais pas pour les mêmes raisons. Et c'est peut être ça le charme. Faire un tel festival Metal avec de vrais amis, c'est ce que j'appelle la belle vie et des moments à ne manquer sous aucun prétexte. Car c'est dans nos têtes à jamais.
See you in Wacken 2005, j'éspère, I love you aaaaaaaallllll


Ajouté :  Mardi 10 Août 2004
Live Reporteur :  Gandalf
Score :
Lien en relation:  W:O:A Wacken Open Air website
Hits: 19777
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des Live Reports ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 23/8/2019 à 10:58:34 en : 0,0552 secondes
| © Metal-Impact (2001-2019) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar