METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· M-I sur Google+
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
· M-I Skin Firefox
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· VIOLENT SOLUTIO…
· WITCHES (FRA) -…
· POP EVIL (usa) …
· SHAKRA (CH) - M…
· XIANOSYS (FRA) …
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· SIDILARSEN (FRA…
· THE TOMMYS (uk)…
· ICED EARTH (usa…
· SAXON (uk) - El…
· PITBULLS IN THE…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 23 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

LA ROTONDE FESTIVAL N°8 (FRA) - Hirson (22/05/04)


Autres Groupes Présents au concert : Ellipsis, Manigance, Greed, Gloomy Grim, Soulgrind, Supuration, Nightmare, Epica, Samael, Stratovarius
Date du Concert : Samedi 22 mai 2004
Lieu du Concert : Hirson (France)

Cette année, pour démarrer la saison festivalière, une fois n'est pas coutume, ce ne sont pas les Gods of Metal qui étrennent mais un petit festival français, dont c'est déjà la huitième édition : Le festival de la Rotonde à Hirson.
L'affiche est sur deux jours mais le vendredi étant trop extrême et comportant des groupes déjà vu plusieurs fois, je ne m'intéresse qu'au samedi. Essentiellement pour la présence de Stratovarius dont c'est la dernière (mini) tournée avec ce line-up. J'ai beau les avoir vu une quinzaine de fois, ce groupe reste un des rares qui me transporte émotionnellement et métalliquement...

Le voyage s'imposait donc, même si pour un marseillais c'est pas tout à fait la porte à coté... Hirson, c'est un trou perdu à quelques kilomètres de la frontière belge sur la carte!
On a donc préféré bien profiter de ce long week end/viaduc férié (c'est une des joies du patronat), et faire une escale le vendredi soir à Reims, histoire d'être un minimum en forme le samedi en début d'après-midi...
Finalement on s'est pas tant reposé que ça vu qu'on a passé une très bonne soirée sympathoche avec un bon ami à moi et des connaissances à lui! A poil Maniac, pour une fois qu'on a picolé sur ton terrain, ça valait le coup de dormir quelques heures en moins. Et je vous livre un scoop d'enfer : Reims est une ville morte de chez morte, de jour, comme de nuit (vous avez déjà vu des rues en plein centre, vide de chez vide, même un vendredi soir?!)!! Et même pas un épicier pour recharger le carburant! Pffff!

Le samedi on se lève très tôt, car avec mon Padre on se dit que tant qu'à être prés de la Belgique, ce qui est assez rare pour nous sudistes, on va se faire un petit tour vers Chimay (les connaisseurs de bières comprendront!!)... On prolonge une cinquantaine de kilomètres pour rendre visite à un des plus gros fournisseurs européen pour Cordonnier (et lâcher au passage quelques centaines d'euros...), puis on reviens rapidos vers la frontière française car il est déjà 13h... Au passage on dévalise le petit supermarché de Chimay, uniquement en canettes (le chariot d'alcolos ultimes!!), et on bourre le coffre déjà bien rempli avant de repartir, la première binouse locale enfin en main!

Vive les routes départementales de la région, ça fait perdre du temps et ça fait ressentir Hirson comme une très grande ville en comparaison des minuscules villages traversés... Faudra aussi leur apprendre à compter à la DDE du cru, parce que quand on voit un panneau annonçant Chimay à 26 kilomètres, pour en voir un autre même pas deux minutes plus tard annonçant 19, pour dans les deux minutes suivantes en retrouver un annonçant la même ville à 26 kilomètres... ben heu... on se demande si on va pas rencontrer David Vincent dans les parages!

Après donc ces tergiversations et autres détours bucoliques, on repère le site de la Rotonde et ma première impression est que ce site est excellent! On peut garer sa caisse dans le champs alentours, la sécu est sympa (mon père qui se voit refuser l'entrée d'un numérique, qui se fait alpaguer par un autre mec, avec qui il discute deux minutes pour finalement mettre ce même appareil dans son jean sous les baloches devant les yeux du mec et retourner au mec de la sécu qui capte rien!), l'intérieur est assez grand, y a de l'espace couvert si jamais il pleut, la scène est grande, la deuxième scène… euh... elle est ou la deuxième scène annoncée?!!

En plus de cette première surprise, alors que le premier groupe devait jouer à 14h30, on entend du dehors, alors qu'on mangeait peinard notre grosseuh saucisseuh, les premiers accords d'un titre qui ressemble fort à du Manigance. Or ces derniers devaient jouer à 16h30...
Heureusement que j'étais garé juste derrière le mur d'enceinte, car j'ai bien reconnu Manigance! Alors le temps de descendre la binouse en train, et hop je m'enfonce dans la foule... enfin... dans les quelques personnes présentes...
Vive la France moi je dis!!! Un festival avec une bonne affiche, à seulement 2 heures de Paris, 1 heure de Reims, 3h de Strasbourg, près de la Belgique... et seulement un petit millier de personnes et encore je suis large... Bravo au public metalleux français, le plus feignant que je connaisse je crois bien... Moi ça me fout la rogne, surtout pour les organisateurs qui essayent de faire vivre le Metal, qui se lèvent un maffre pas possible pour organiser un bel évènement dans nos contrées.
Et quand j'entends ces même metalleux pantouflards dire qu'il n'y a rien par chez nous, que les tournées passent pas par l'hexagone, j'ai envie de leur dire de fermer leur claque-merde et de se sortir les doigts du cul... Alors peut-être les choses changeront...

Pour MANIGANCE c'est un peu râpé pour moi, car du fait qu'ils ne jouent que 25 minutes et qu'ils basent essentiellement leur set sur le dernier album, ben j'arrive pas à rentrer dans le concert... Le final "En mon Nom" parviendra bien à me remuer un peu les tifs mais j'ai connu mieux...
Dés que les français terminent leur prestation, je vais un peu aux renseignements et je choppe par hasard un mec de l'organisation qui m'explique qu'ils n'ont pas été livré en ci, en ça, qu'au dernier moment un élément important les a planté... un peu écœuré le mec et je le comprend...
Parait aussi qu'un groupe pas prévu a déjà joué avant Manigance et ça s'appelle ELLIPSIS. Voir d'autres Live Reports pour un avis...

Tout comme les groupes qui vont suivre. En effet, GREED arrivent sur scène et euh... ça me branche pas tellement... Aux deux premiers titres je crois parfois entendre du Fear Factory, parfois du Machine Head... Le chanteur hurle sa rage... Bon, hop, premier retour à la voiture pour déguster une des bières belges récemment achetées!
Le fait de pouvoir entrer et ressortir à volonté, voilà un très bon point.
Surtout que du dehors on entend très bien ce qui se déroule sur la scène. On sait donc quand on peut revenir ou si on peut rester à se peler les couilles! Alala, les gens du coin ils ont encore des doudounes, des pulls et le chauffage!!! L'horreur!! Et les marseillais qui débarquent en bermuda/tshirt... Ahahah on a vite remis les jeans et sur couches...

Pour GLOOMY GRIM je retente une percée dans la Rotonde, mais bon, après avoir admiré le maquillage et le jeu de scène du groupe, on retourne tchatcher et picoler dans la caisse...

Un autre groupe suit: SOULGRIND, et là même pas on se déplace, vu qu'on apprécie très moyennement ce qu'on entend... Je pensais que l'extrême s'était la veille... On entend un chant féminin pour contrebalancer une voix blackos, mais ça nous motive pas assez...

Bon, c'est pas tout ca, mais j'ai pas non plus fait tout ce chemin pour rien ! Alors il est temps de vraiment débuter ce festival et c'est avec les SUPURATION, groupe culte français, qui après avoir sorti un album début 90s, s'est renommé S.U.P, et s'est orienté vers une musique moins extrême, plus space et trippante... Et coup de théâtre, l'an dernier le groupe ressort un excellent album sous leur nom d'origine.
Live, ce combo a quelque chose d'extrêmement envoutant.Ca vous ensorcèle, ça vous emmène dans un trip vraiment unique, et pas besoin de fumette pour ça!
Le son est bon, les voix sont tantôt claires et enjôleuses, tantôt Death... Un groupe vraiment à part mais qui remporte un petit succès bien mérité.

Les français de NIGHTMARE prennent le relais, et enfin je peux déchaîner mes poils avec ce groupe que j'apprécie pour son Heavy direct et sans fioritures.Ca riffe, ça envoie les soli, ça chante magistralement bien, et ça a une patate d'enfer!
Leur premier morceau passe mal à cause d'un son brouillon mais ils vont pas se démonter pour si peu, ils poursuivent leur set sans férir et enchaînent les titres du dernier excellent album et de "Cosmovision" principalement.
"Sniper in the Playground", "Mind Matrix Schizophrenia"... Autant de purs instants d'headbanging bien Heavy qui fait plaisir!
Le public répond enfin présent d'une seule voix ou presque, et le groupe en est bien content apparemment. Jo Amore a toujours le sourire aux lèvres et une super voix, les musicos sont heureux d'être là... Et ça va grimper encore d'un degré (contrairement à la température ambiante....) quand ils entament leur désormais classique cover d'"Hellion/Electric Eyes" des mythiques Judas Priest! Ca se secoue les poils dans tous les sens, ça chante... Bon c'est pas la folie d'une foule en délire non plus, mais ça participe et c'est bien mieux que tout ce qu'on a eu avant.
Au moment ou on croit le set des français terminé, voila-t-il pas qu'ils annoncent en guest la chanteuse d'AFTER FOREVER ? Et en plus pour la reprise du "Evil that men do" de Maiden?!
Alors comme en janvier dernier lors de leur tournée commune, c'est excellent, surtout que là ils se la font en duo au chant et ça péte sa mémé en string fourré!
Et les surprises ne sont pas terminées puisque After Forever au complet investissent la scène en remplacement des français, pour nous interpréter deux titres bien à eux:un du dernier opus et un de "Decipher" il me semble.
Adhésion totale du public, moi y compris qui n'était pas un fan du groupe avant d'être scotché par leur coté Heavy en janvier dernier! La grande demoiselle headbangue, chante magnifiquement bien, les compos sont accrocheuses (pour la peine je me suis de suite acheté le dernier album fraîchement sorti)...

Voila ce que j'aime dans un festival:cet esprit de fête, de boeuf on stage, de ce que la Musique doit rester:un moment de bonheur fraternel. Bravo à After Forever et Nightmare, qui reviennent saluer en commun pour finir.

Set list Nightmare:
Paranormal Magnitude
Travel in the sphere of Dreams ou Strange connection, chais plus sorry
Cosmovision
The Cemetary Road
Mind Matrix Schizophrénia
Sniper in the playground
Last flight to Sirius
Hellion/Electric Eyes


EPICA est le groupe prévu à la file, et je pense qu'ils vont souffrir un peu du passage d’After Forever juste avant eux... Je n'ai entendu que des oui-dire sur ce groupe neuf: clone de AF, groupe uniquement basé sur la très jolie plastique de la chanteuse, groupe opportuniste... J'ai donc pu juger sur pièces.
Je ne connaissais que deux ou trois titres que j'aimais bien, alors je me suis fait mon opinion personnelle.
Et force est de constater qu'en effet:
1 La chanteuse est vraiment très jolie et plus (une fois qu'elle eut enlevé son manteau), même de la ou je suivais le concert, c'est à dire assez loin.
2 C'est trés influencé Nightwish/After Forever.
3 C'est quand même bien foutu dans leur style.
Mais il manque le petit truc qui m'accroche et me fait rester jusqu'à la fin du live ou écouter en boucle à la maison.
Au bout d'un moment je m'échappe donc pour me réchauffer dans la caisse. Et c'est l'occase de faire un peu les cons avec des parisien(ne)s connu(e)s. Sympa de se revoir après tout ce temps

Et puis vient la nuit... Et avec elle sa chaleur légendaire dans le nord.... Qu'est ce qu'on se les gèle !!! Première fois que je fais une fin de festival avec un sweat bien chaud et un veste-zip!! Snif...
Mais ce temps glacial s'accorde parfaitement avec la musique de l'avant dernier groupe de la journée: SAMAEL.
Un combo que j'avais pas vu depuis les Artefacts en 2000, et qui est toujours dans son trip froid et prenant. Moi je les trouve hypnotique, j'adore ce qu'ils font en live, ça a une dimension spéciale.
En même temps j'alpague Jo, aussi employé comme chanteur dans Nightmare. On tchatche du concert à venir à Grenoble en ouverture de Judas et Pleymo (....), du concert qu'ils ont fait, de la descente impressionnante de la vocaliste d'After Forever au cours des soirées communes pendant la tournée de l'hiver dernier... Toujours aussi sympa le Jo, ainsi que Nicko le gratteux qui nous a rejoint avec sa capuche. See ya in Grenoble j'espere !

Une fois Samael rentré dans leurs loges et après un petit tour au stand goth Hors Norm pour saluer le maître des lieux, je rejoins la maigre assistance pour me préparer à recevoir une méga claque in my face!!

STRATOVARIUS, c'était la 14eme fois que je les voyais, et pourtant ils arrivent toujours à me laisser sur le cul! Apres le show spécial à Paris fin 99, la tournée Infinite, le show de Wacken l'an dernier... Je pensais avoir tout vu avec eux... Eh ben non! Ce soir là, ils ont envoyé la purée, ils ont appelé l'artillerie lourde, ils se sont fait accompagné par la cavalerie triomphante...
C'est bien simple: mis à part deux titres, ils nous ont envoyé en pâture quelques une de leurs titres les plus speed!! Imaginez l'enchaînement "I walk to my own song" (un titre symbole?) pour pas trop effrayer l'audience, puis nous détroncher totalement avec "Speed of Light/Reign of Terror/Father time/Eternity/Forever Free" !!!!! C'est pas du pur Bonheur en lingot pour les fans ultimes comme moi?!
Surtout que c'est interprété à la perfection, y a pas un pain, c'est nickel, ça déblaye tout sur son passage !
Evidemment la nuque en prend un sacré coup, mais bon, ça risque bien d'être les derniers shows sous ce line-up, alors on ne réfléchit plus, on se laisse envahir par le speed mélodique du meilleur groupe du genre. Pour ma part, ça ne souffre aucune discussion ou comparaison: quand on voit un tel déploiement de titres cultes aussi puissamment interprété, on sait qu'on à affaire aux Maîtres incontestés!

Parce que c'est pas tout, mais Strato, fidèles à leur habitude de changer de set list et de réincorporer des vieux titres pas joués depuis un bail, ce que j'apprécie au plus haut point et que je trouve vraiment respectueux envers les fans de longue date, ben ils vont balancer un "Phenix" surpuissant et un magique "Destiny" en rappel!! Celle la je l'attendais pas un brin, tout comme "Eternity",un de leurs morceaux les plus heavy, un hymne au déboîtage de cou!

Dommage que le public n'ait pas totalement suivi de la voix (un pauvre "Forever" qui ne demandait qu'à être chanté en choeur, pas de rappels après "Black Diamond"...). Je sais pas si c'était les 5 degrés ambiant, mais c'est vrai que le combo n'a pas trop fait de pause non plus et nous a scotché de longue.
Avec un bon son comme ca, un Jorg Michael au top de sa forme, ainsi que Kotipelto souverain, on ne pouvait espérer mieux. A part un titre de "4th Dimension" ou "Season of Change" à la place du moyen (en comparaison) "Season of Faith's Perfection", qui aura eu le "mérite de nous laisser souffler un peu après un "Forever Free" ou je n'ai pu que me déchirer les cordes vocales!

Strato ils ont vraiment tout cassé samedi soir et ça fait d'autant plus regretter si le groupe doit se séparer ou se séparer de certains de ses membres essentiels... En tous cas il est clair qu'il y a un schisme, entre Tolkki qui est resté renfermé dans son coin et Kotipelto qui fut égal à lui même pour ce qui est de la présence scénique et vocale, ainsi que la communication avec les autres membres du groupe.
Les gars, rabibochez vous, ressortez nous un sacré album mythique et revenez en que plus fort avec une énorme tournée de cet acabit!

Set list Stratovarius:

I walk to my own song
Speed of light
Reign of terror
Father time
Eternity
Forever free
Season of Faith's Perfection
I'm still alive
Kiss of judas
Phenix
Hunting high and low

rappels:
Forever
Destiny
Black diamond
Note 10/10

Pour conclure ce festival, un grand bravo aux organisateurs qui se bougent malgré tous les problèmes rencontrés... Un festival c'est pas évident à mettre sur pied, alors soyez indulgent et surtout bougez vous le fion quand ça passe pas loin de chez vous...

Après ça on pouvait rentrer comblés et se dire que tous ces kilomètres furent bien justifiés. Et avec mon Padre on s'est regardé et on s'est bien compris:comment pourrait on louper la date du lendemain à Lyon?!!
Parce que si je suis venu à Hirson, c'est uniquement par impossibilité d'être à Lyon le dimanche soir, ayant une célébration familiale dans la belle-famille à Paris le dimanche midi, qui se prolongerait...
Mais bordel, c'est Strato, un de mes groupes ultimes et avec un tel show, comment résister à l'envie de les revoir tous les soirs?!
Ben on a pas résister... On s'est redescendu Reims-Paris tôt le matin, j'ai assisté à la cérémonie, j'ai bien entamé le buffet mais avant la pièce montée je suis parti en bombardant vers Lyon... Ma Femme a bien fait la gueule, ce que je comprend tout à fait mais elle comprend que c'est Strato, elle sait que c'est "vital" pour moi et moi... je sais pourquoi je l'épouse!!

Et le show de Lyon, ben... ça mérite à lui seul un compte rendu!
Pour ceux qui veulent, la deuxième n’est pas très loin de votre souris…


Ajouté :  Mardi 25 Mai 2004
Live Reporteur :  Gandalf
Score :
Lien en relation:  La rotonde Festival website
Hits: 22925
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des Live Reports ]


Transmis par GaRoK actif 03 Nov 2004 @ 13:52
Mon score :

Un petit festival sympathique qui permet de se chaffer avant les grands rendez-vous de l'éte (FURY FEST ou GRASPOP et le Wacken) et qui montre qu'en France aussi on peut avoir de bonnes affiches. Mention speciale à Supuration imperiaux...

Transmis par Anonyme actif 11 Août 2004 @ 12:24
Mon score :

Oui un festival qui m'a pas mal decu tout de meme et le froid qui n'arrangeait rien a cela. Des groupes avec des horaires déplacés quand ce ne fut pas le jour ... Des pass dures a se procurer une fois sur le site. La bouffe Chili con carne je n'en parle pas ignoble ... Trop extreme pour moi toute de meme pour etre présent sur les 2 dates. Ou sont les groupes Brennus ? Dommage.
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 15/7/2018 à 21:07:08 en : 0,1035 secondes
| © Metal-Impact (2001-2016) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar