METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· M-I sur Google+
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
· M-I Skin Firefox
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· X SYNDICATE (FR…
· THE ARRS (FRA) …
· XANDRIA (de) - …
· EVOCATION (se) …
· MALEMORT (FRA) …
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· WITHIN TEMPTATI…
· HELLFEST OPEN A…
· MORTUARY (FRA) …
· WASP (usa) - Ro…
· THE DILLINGER E…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 25 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

KOB (FRA) - Thierry Huylebroeck (Mars-2009)


Après le départ de leur charismatique chanteur s’éclipsant avec son puissant organe sous le bras, beaucoup ont cru à la petite mort du groupe. Mais KOB a su tirer le meilleur de cette expérience douloureuse pour mieux renaître et nous offrir leur quintessence. A nous maintenant de retourner l’appareil en les portant au pinacle.

Line-up
: Bruno Laguide (Batterie), Rodolphe "Rudy" Bousquet (Guitare électrique), François Mazetier (Basse), Nicolas Blaizeau (Chant), Thierry Huylebroeck (Guitares électrique et accoustique)

Discographie : Mekanism of Time (Album - 2002), Strafe The Underdogs (Album - 2004), Close To Dawn (Album - 2009)

M-I Interviews du groupe : Thierry Huylebroeck (Oct-2002), Thierry Huylebroeck (Juin-2004), Thierry Huylebroeck (Mars-2009)

Crédit Photo : LudoPix.com



Metal-Impact. Tout d'abord, ravi de vous retrouver sachant que le groupe a faillit splitter !
Thierry Huylebroeck. Merci....
Pour être plus précis, Stéphane et Rudy ont décidé, fin 2006 d’arrêter de jouer dans le groupe, et pas forcément pour les mêmes raisons......finalement Rudy avait besoin, plus d’un break que de réellement stopper son activité musicale, quant à Stéphane, je pense qu’il s’agit plus d’un manque de disponibilités qui l’a forcé à arrêter de chanter avec KOB. Cependant, Bruno François et moi-même n’avons jamais à ce moment là, imaginé d’arrêter KOB. Certes, la situation était critique. Mais nous avions, à l’époque, décidé tous les trois de continuer au moins pendant quelques mois avant d’arrêter si jamais l’horizon restait bouchée.

MI. Stéphane, votre ancien chanteur a quitté le groupe. Peux-tu nous en dire plus sur ce départ qui a failli entrainer le départ de Rudy ainsi que le split du groupe ?
Thierry. Comme je le disais plus haut, les disponibilités de Stéphane étaient devenues compliquées à gérer, aussi bien pour lui que pour nous, de ce fait, il a décidé de stopper l’aventure.
Pas de raisons particulières. Hormis ces problèmes de planning et de temps, entre Stéphane et nous, tout est toujours impeccable. Nous sommes toujours potes et nous le resterons...
En ce qui concerne Rudy et sans vouloir parler à sa place, je pense que la décision de Stéphane a été pour lui une occasion pour s’offrir un break qui était probablement nécessaire.

MI. Pourquoi avoir décidé de continuer l'aventure KOB ?
Thierry. Je crois que nous n’imaginons pas de vivre sans notre groupe...

MI. Comment avez-vous rencontré Nico et pourquoi lui ?
Thierry. Au départ, j’avais croisé le chemin de Nico sur une mailing-list. Nous avons sympathisé (le bougre ne manque pas d’humour !!!) et il était aussi assez fan de KOB...
Quand Stéphane a décidé d’arrêter, nous sommes restés plusieurs mois sans savoir vraiment ce que nous allions faire... et puis, un jour de l’été 2007, après avoir écouter l’album de son groupe EXIT et quelques titres live qu’il a enregistrés avec d’autres groupes, nous avons pensé qu’il serait intéressant de lui proposer de chanter avec nous malgré la difficulté de la distance... Nous avons eu d’autres contacts avant Nico mais rien qui nous enchantait vraiment.

MI. Nico est aussi le chanteur du groupe E.X.I.T. Va t-il mener les deux de front et quel sera sa priorité ?
Thierry. Ce serait plutôt à lui de répondre à cette question, en tous cas, pour l’instant, cela ne pose pas de problème.

MI. Au début, tout le monde comparait Stéphane à Rob Halford de JUDAS PRIEST sans pour autant que la musique et donc l'ensemble sonne JUDAS. Et maintenant, ce sera certainement avec LED ZEP sauf qu'aujourd'hui on peut dire que c'est dans son ensemble... Que penses-tu de toutes ces comparaisons ?
Thierry. La comparaison avec LED ZEP est sans aucun doute plus flateuse pour moi, puisque là, je suis un inconditionnel et je pense que l’ensemble du groupe apprécie également. Cependant, LED ZEP n’est pas la seule influence de KOB, il y en a d’autres. Et puis, j’espère aussi que sur Close To Dawn, le public trouvera autre chose que des influences à tel ou tel groupe. Je pense que d’entendre un jour que KOB sonne comme KOB nous fera le plus grand bien...
J’ai toujours trouvé bizarre cette sorte d’obssession à coller une étiquette systématiquement sur ce que produisent les groupes français. Je comprends bien que l’on entende des influences sur les albums de tels ou tels groupes mais de là à n’en ressortir que des références à d’autres groupes, c’est un peu usant parfois...

MI. Parlons justement de votre nouvelle orientation musicale...
Thierry. Il n’y a pas beaucoup de choses à dire dans ce domaine. En fait, lorsque nous bossons sur un nouveau titre, nous ne nous posons pas de questions. Le principal est qu’il sonne comme nous le voulons, et puis, c’est à peu près tout....
Notre style a changé et c’est un peu normal. Nouveau chanteur, nouvelle ambiance. Mais pour le reste notre façon de bosser reste la même. Nous prenons juste plus de libertés et d’ouvertures que sur les deux précédents albums...
Un titre totalement acoustique comme « Thank You » est quelque chose que nous n’aurions pas fait avant...

MI. N'as tu pas peur que les fans de la première heure désertent ?
Thierry. Cela peut arriver et nous y avons pensé. Mais bon, Close To Dawn peut aussi nous amener de nouveaux fans. Pourquoi pas ?
Pas de craintes, malgré tout. Nous ne sommes pas passés du Heavy Metal au Hip-Hop [Rires]
Comme dit plus haut, nous n’avons plus envie de brider notre musique et de la limiter à tel ou tel style...

MI. Avec le recul, comment vois-tu votre parcours jusqu'à présent ?
Thierry. On ne peut pas dire que ça a été un long fleuve tranquille. Mais laissons les galères et les périodes difficiles au placard pour le moment. Nous avons réussi à produire un troisième album là où tout le monde nous pensait splitté, c’est le principal…

MI. Et les 2 premiers albums ?
Thierry. De bons souvenirs, malgré tout…
Il y a des titres que j’aime toujours autant sur ces deux albums, même si on peut discuter du son, des pochettes etc, etc. Il y a certains titres dont nous pouvons être fiers, je pense... non ?

MI. Parles nous plus en détail de votre troisième enfant... Concepts, textes, messages, etc.
Thierry. Au même titre que les deux précédents, Close To Dawn n’est pas un album "concept" et il n’y a pas un message global sur l’ensemble de l’album que l’on essaye de faire passer...
C’est un album avec 12 titres, et je me sens pas à t’expliquer les textes de chacun dans cet interview... je deviens fainéant avec l’âge [Rires]
En revanche, nous sommes très contents du résultat, outre les titres, le son produit par Fred Rochette est excellent.

MI. Peux-tu nous quelques mots sur le titre "Thank You" qui est très inspiré du même titre de LED ZEP...
Thierry. En fait, musicalement parlant, il est plus inspiré par « Going To California » sur Led Zep IV que par le « Thank You » du Led Zep II, hors mis le titre... Je peux juste te dire que le texte est un hommage de Nico à son Père décédé l’année dernière...
Autrement, j’ai toujours eu beaucoup de plaisir en écoutant les titres acoustiques de LED ZEP. Alors en enregistrer un, dans le style, a été pour moi un vrai plaisir... J’aime beaucoup ce titre.

MI. Quel est pour toi le morceau qui te parle le plus sur ce nouvel opus et pourquoi ?
Thierry. Là, c’est une question piège !!! Je n’ai pas vraiment de titre préféré sur Close To Dawn. Ils sont tous différents, en terme de son, d’ambiance, etc. Alors, je ne sais pas…

MI. Vous revoilà sur Brennus Music. Pourquoi ce choix qui est un retour aux sources pour KOB ?
Thierry. Parce qu’avec Alain, tout est simple et carré. Il a les moyens qu’il a. Sûrement des gens qui ne l’apprécient pas pour des raisons que je ne connais pas. Mais nous, dans notre position de groupe, nous ne voulions pas d’un rapport compliqué. Alors voilà, je préfère bosser avec des gens qui me disent blanc et qui font blanc plutôt qu’avec des gens qui me disent blanc et qui font noir le lendemain....

MI. Que représente votre pochette et quel en est son message ? On dirait un gros plan d'un morceau d'une sculpture de HR Giger !
Thierry. Le seul petit message est dans le titre Close To Dawn (proche de l’aube en français).
C’est juste une façon de dire qu’après plusieurs années de galères, on revoit un peu la lumière... et il y a également cette lumière sur la pochette.
Pour le reste, tout est dans l’inspiration d’ESS qui a réalisé l’artwork. Nous lui avons donné carte blanche sur la pochette avec simplement la possibilité de valider avec lui telle ou telle version...

MI. Pourquoi avoir choisi d'enregistrer au P&F Studios sous la houlette de Fred Rochette ?
Thierry. Cela faisait longtemps que nous voulions bosser avec Fred. J’avais déjà pris contact avec lui avant l’enregistrement de Strafe The Underdogs. Mais pour des questions de planning et aussi financières, à l’époque nous n’avions pas pu concrétiser... Pour Close To Dawn, c’est un choix qui nous paraissait essentiel. Après avoir écouté pas mal d’albums enregistrés chez lui, la décision fut rapide...

MI. Comment s'est déroulé cet enregistrement et pourquoi avoir choisi de le faire dans des conditions live ?
Thierry. Nous voulions bosser comme dans les 60’s ou 70’s. Mettre de côté la rigueur et laisser un maximum de place au feeling et à la cohérence du groupe. Nous avons beaucoup répété avant de venir chez Fred. Des dizaines de répétitions pour arriver à faire sonner l’ensemble des titres. C’est un peu risqué à notre époque de pratiquer de cette façon où la plupart des musiciens sont à l’affût de la moindre erreur des autres mais c’est vraiment le dernier de nos soucis.

MI. Cette fois-ci, je pourrai dire que la prod est beaucoup plus soignée et propre que sur vos précédentes réalisations et d'ailleurs, je le dis ! Serait-ce l'album de la maturité ?
Thierry. Les conditions ont été différentes. Mekanism Of Time a été enregistré en mode tranquille puisque qu’à cette époque, nous ne pensions même pas sortir un album.... et puis finalement, il a été achevé puis distribué par Brennus avec un peu de succès. Nous étions même un peu surpris surtout après quelques concerts où on a constaté un certain engouement du public.
Suite à cela nous avons préparé Strafe The Underdogs d’une façon beaucoup plus sérieuse, je dirais même trop sérieuse. Strafe a été carrément épuisant à réaliser. Un planning ultra compliqué à gérer, tous les titres enregistrés au clic (ou métronome), et puis quelques problèmes de son finalement au mastering.
Pour Close To Dawn, c’était un peu tout ou rien. Soit nous avions la possibilité d’enregistrer « live », soit je crois bien que nous ne l’aurions pas enregistré…

MI. Vous n'avez jamais vraiment eu de chance pour les dates de concert. Celle du 17 avril 2009 est annulée (pourquoi ?). Comment vois-tu 2009 de ce coté là ?
Thierry. Pourquoi !! Je ne sais pas trop, des problèmes d’organisateurs...
Pour le reste de l’année et avec l’expérience que nous avons dans ce domaine, je préfère te dire que je ne vois rien plutôt que de te dire que nous prévoyons une tournée de 60 dates. Il faut rester réaliste !

MI. Aller, maintenant, tu peux me donner la signification du sigle K.O.B après tout ce temps, non ? Et même si c'est la question qui te soule le plus cela t’évitera de l’avoir à chaque coup !
Thierry. Ca ne me dérange pas d’être saoul [Rires]

MI. Tu n'as jamais eu l'occasion de parler de ton matos et de ta formation musicale ici. Alors vas-y, c'est le moment !
Thierry. Bien, je vais essayer de faire court parce que si je rentre dans les détails, cela risque d’être long....
J’ai commencé la guitare en 1972 sur la vieille guitare de jazz de mon père. Puis tout de suite après, formation classique pendant environ 7 ans, suivi d’une année au CIM (école de jazz à Paris).
Parallèlement à la guitare classique en 1973, j’avais commençé à jouer en groupe et en électrique. J’ai toujours pris du plaisir à jouer dans un groupe, d’ailleurs, je me suis efforcé de rester en groupe depuis...
Après, les années ont passé. J’ai beaucoup bossé mon instrument, en même temps, ça n’a jamais été une contrainte car j’ai une réelle passion pour la guitare. Donc, les heures à jouer ne m’ont jamais dérangé. Et je continue à jouer environ 2 heures par jour en moyenne. Pour un pro, ça peut sembler peu, mais pour un mec qui a un autre métier, c’est déjà pas mal…
Mes influences sont essentiellement situées parmis les groupes des 70’s. Les classiques de LED ZEP à DEEP PURPLE en passant par BLACK SABBATH. Mais aussi d’autres moins connus ou populaires, tel que ALEX HARVEY BAND, NAZARETH, CACTUS, MOUNTAIN, MONTROSE, JETHRO TULL. Ainsi que des guitaristes tels que Robin Trower, Rory Gallagher, Alvin Lee et TEN YEARS AFTER. Enfin bref, je dois en oublier........ah oui, j’suis con, et Hendrix.......
Au niveau matos, j’en ai eu beaucoup depuis toutes ces années mais pratiquement tout le temps dans les mêmes modèles. J’ai commencé sur du matos à pas cher comme beaucoup. Puis je suis passé au niveau supérieur avec Marshall et Gibson SG vers 1976. Je suis resté fidèle à Marshall jusqu’en 1990 environ. Ensuite j’ai adopté les modèles Peavey Van Halen, les fameux 5150, et je joue toujours sur un 5150 avec KOB...
Les guitares, c’est un peu plus compliqué, j’ai une vraie passion pour les Gibson et je pense encore plus pour les Fender Stratocaster. Donc, après avoir joué sur beaucoup de Les Paul, SG et autres Gibson, je suis actuellement équipé uniquement de Stratocaster du début des années 70, et aussi d’une Jackson SL2H mais elle appartient à Bruno notre batteur....c’est un fan des Jackson...
La strat reste pour moi la guitare la mieux adaptée à mon jeu, ou du moins, c’est moi qui me suis adapté à elle.
En terme d’acoustique, je joue sur une Martin D28, c’est elle qui a joué sur Close To Dawn.
J’espère ne pas avoir été trop long.

MI. Je te laisse conclure cette interview en te donnant tribune libre...
Thierry. Et bien, à part te remercier toi et ton équipe encore une fois pour votre soutien et de nous témoigner de l’intérêt au travers du site Metal-Impact, je ne vois pas beaucoup plus à dire...
C’est toujours un plaisir de répondre à tes ou vos questions et encore plus de vous voir en "live".
Nous espérons que Close To Dawn saura séduire. En ce qui nous concerne, il est probablement l’album le plus abouti...


Ajouté :  Vendredi 03 Avril 2009
Intervieweur :  Blasphy De Blasphèmar

Hits: 18394
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des Interviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 19/11/2017 à 05:53:48 en : 0,1389 secondes
| © Metal-Impact (2001-2016) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar