METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· M-I sur Google+
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
· M-I Skin Firefox
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· RESURRECTURIS (…
· DSK (FRA) - Mar…
· MASS HYSTERIA (…
· KELLS (FRA) - T…
· RATOS DE PORAO …
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· TRUST (FRA) - Z…
· SAXON (uk) - El…
· HACRIDE (FRA) -…
· FETE DE LA MUSI…
· WE ARE THE ENEM…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 110 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

BRAINSTORM (de) - Torsten Ihlenfeld et Andy B. Franck (Avril-2004)


Alors que la notoriété de BRAINSTORM ne cesse de grimper, nous avons souhaité leur poser quelques questions. Nous nous rendons donc à l’Elysée Montmartre quelques heures avant que le groupe monte sur scène en compagnie de NOCTURNAL RITES et de EDGUY. Andy B. Franck est toujours aussi chaleureux, mais il refuse de faire l’interview afin de préserver sa voix pour le concert. Le gaillard est toujours aussi sympathique et il est difficile de lui en vouloir. Après s’être excusé une demi-douzaine de fois, il me présente Thorsten Ihlenfeld, le guitariste à la carcasse imposante.

Line-up
: Torsten Ihlenfeld (guitare), Milan Loncaric (guitare), Andy B. Franck (chant), Dieter Bernert (batterie), Andreas Mailänder (basse)

Discographie : Hungry (1997), Unholy (1998), Ambiguity (2000), Metus Mortis (2001), Soul Temptation (2003), Liquid Monster (2005), Downburts (2008), Memorial Roots (2009), On The Spur Of The Moment (2011), Firesoul (2014)

M-I Interviews du groupe : Torsten Ihlenfeld et Andy B. Franck (Avril-2004), Andy B. Franck (Mars-2005), Andy B. Frank (Fév-2014)

Photos du concerts prisent le 21/04/04 par Blasphy De Blasphèmar : Ludopix.com


Metal-Impact. Vous avez toujours été soucieux des réactions des fans, quels ont été les échos qu’ils ont fait concernant votre dernier album ?

Torsten Ihlenfeld. Nous avons eu des réactions incroyables Bien sûr ils ont fait beaucoup de commentaires sur les nouvelles chansons et, en particulier, ils ont été assez surpris de l’orientation que nous avons prise. Nous avons reçus énormément de messages de soutien et d’encouragement.

MI. Les fans avaient reproché à l’album précédent de manquer un peu de relief, est-ce qu’on vous a fait cette remarque concernant Soul Temptation ?

Torsten. Non, non. Pourquoi, tu trouves qu’il manque de relief ?
MI. Non, mais je trouvais déjà que Metus Mortis avait suffisamment de relief. J’ai trouvé ces critiques assez injustes.
Torsten. Bah, ce n’est pas si injuste. C’est un bon album, nous en sommes très fiers, mais il est assez linéaire. Nous avons souhaité corriger le tir avec Soul Temptation en lui donnant une ambiance particulière. Je crois que ça a fait la différence…

MI. Maintenant que vous avez du recul, y a t’il des choses que vous regrettez à propos de Soul Tempation ? des choses que vous n’auriez pas du faire ou qu’au contraire vous auriez aimé faire ?

Torsten. Non, vraiment aucun regret. Nous sommes tous totalement satisfaits du résultat. Les critiques vont dans ce sens, les fans aussi, alors que demander de plus ?

MI. Metus Mortis contenait un dvd, est-ce que ça vous a fait connaître et surtout est-ce que ça a donné envie aux gens d’aller vous voir sur scène ?

Torsten. Oh, oui, ça a beaucoup aidé. Nous adorons jouer sur scène et je crois que le public peut sentir ce genre de chose. Entre un groupe qui est juste là pour promouvoir son album et un autre qui prend du plaisir à jouer, le public sait faire la différence. Alors un dvd était pour nous l’occasion de montrer qui nous sommes, pourquoi nous sommes là et ce que nous donnons sur scène. Sur scène nous essayons de nous donner à plus de 100 %, j’espère que c’est ce que le dvd a montré.

MI. En parlant de la scène, vous avez joué avec GRAVE DIGGER, comment était-ce ?

Torsten. C’était cool. Nous avons joué longtemps sur la même tournée et nous nous connaissons bien. GRAVE DIGGER est un groupe très populaire en Allemagne. En outre ils ont le même public que nous car nous sommes presque similaires…
MI. Tu trouves vraiment ?
Torsten. Eh bien… non, pas vraiment, mais c’est ce que j’ai entendu dire en tournée. Des fans disent que nous sommes similaires ou, disons, que nous avons une base commune. Donc ça n’a pas été difficile de réunir un public pour une tournée. Et nous nous sommes bien amusé.

MI. J’ai entendu dire que Andy n’aime pas la musique de GRAVE DIGGER, est-ce vrai ?

Torsten. Non, c’est faux.

MI. Aujourd’hui vous jouez avec EDGUY, quelles sont vos relations avec eux ?

Torsten. Oh, ce sont des types cools, nous nous entendons bien. Jusque là nous n’avons vraiment eu aucun problème avec eux. Nous les connaissions avant de débuter la tournée et nous savions que ça se passerait bien avec eux. Heureusement d’ailleurs car cette tournée est importante pour nous, les fans d’EDGUY vont pouvoir nous découvrir et voir ce que nous vallons sur scène. C’est une grande opportunité pour nous.

MI. Content de joueur à Paris ?

Torsten. Oui, bien sûr !
MI. C’était une question piège, il fallait absolument répondre “oui” !
Torsten. [rires] Oui, j’avais un pressentiment ! Mais c’est la vérité, ce genre de tournée, pour nous, c’est un rêve qui devient réalité.

MI. Es-tu d’accord avec moi si je dis que le véritable atout de BRAINSTORM n’est pas le jeu “Heavy”, ni les riffs, mais plutôt l’intelligence des compositions ?

Torsten. Ah, oui, totalement [rires] ! Nous essayons de combiner puissance, efficacité et mélodie. Ce mélange est très important pour nous. Nous devons trouver un équilibre et nous essayons de faire en sorte qu’il soit le plus intelligent possible. Si nous trouvons un riff dévastateur, nous n’allons pas en faire une chanson mais nous allons l’inclure dans un processus de composition bien plus complexe. Chaque élément que nous écrivons doit trouver sa place, que ce soit un solo, un riff ou autre chose. Nous nous posons constamment des questions, nous remettons constamment nos choix en cause, c’est ça qui peut être ressenti comme “intelligent”.
[silence] Tu sais, nous ne sommes pas des musiciens géniaux… alors notre seul baromètre pour savoir si ce que nous faisons est bien ou pas c’est notre âme. Ensuite, lorsqu’un album sort, viennent les commentaires des fans.

MI. Alors, est-ce que ça ne te gène pas que des fans vous aiment pour de mauvaises raisons (la simplicité d’un riff dont tu parlais tout à l’heure) plutôt que pour le mal que vous vous donner à composer ?

Torsten. [silence] Oh, c’est une très bonne question [long silence]. Je crois que le dernier album empêche tout malentendu puisqu’il évite la simplicité et que les fans l’aiment encore plus que le précédent. Cela tend à dire que les fans vont dans notre sens et ne se contentent pas des riffs, de la puissance, etc… Alors je dirais qu’il n’y a pas de malentendu. De toute façon le riff, même s’il est simple, peut-être une bonne raison ou, en tous cas, une raison comme une autre d’aimer une chanson. Après tout il fait partie de la composition. Mais je crois que si l’on perçoit l’ensemble de la composition alors on devient automatiquement fan de BRAINSTORM.
[silence] Nous avons reçu beaucoup d’e-mails et il y a énormément de commentaires sur la richesse des compositions donc je crois que peu de gens sont passé à côté. Ils apprécient à la fois les mélodies et la puissance. Nous savons où aller mais nous ne traçons pas un trait direct vers cet objectif, nous prenons un peu à droite, un peu à gauche et les gens suivent notre chemin, c’est ça qui est génial. Rien de mieux ne peut nous arriver que ça.

MI. Malgré tout n’as tu pas l’impression que BRAINSTORM mérite mieux ?

Torsten. Bien sûr [rire]. Mais je crois que nous sommes sur la bonne voie. Chaque nouvel album se vend un peu plus, à chaque concert nous avons plus de fans. Peut-être que l’année prochaine nous serons en tête d’affiche, qui sait ? C’est vrai que nous progressons doucement, mais nous ne cessons de progresser. Je comprend ton impatience, je la partage parfois [rire]. Mais je préfère cela à une ascension rapide et une chute brutale. Nous faisons les choses de façon saine, logique. D’ailleurs nous sommes toujours là alors que tant de groupes disparaissent ou se mettent à faire de la merde.

MI. Que penses tu de la scène Metal Allemande ?

Torsten. Il y a beaucoup de bons groupes, mais il y a trop de groupes ! Pas seulement en Allemagne, il y a trop de groupes partout. Même s’il y a des groupes géniaux dans le tas, comment veux-tu qu’un jeune puisse acheter autant de disques, c’est dément !

MI. Tu penses que c’est la raison pour laquelle le MP3 est si populaire ?

Torsten. Oui, en partie. Un disque coûte cher, il ne faut pas se tromper. C’est pour cela que tant de labels et de groupes essaient de donner des bonus aux fans, quelque chose en plus qu’ils ne peuvent pas trouver sur internet.
MI. Comme le dvd sur Metus Mortis.
Torsten. Oui, absolument. Et je crois que ça marche assez. Il ne faut pas se foutre de celui qui achète des disques, sinon c’est simple : il se barre sur internet ! C’est lui qui a le dernier mot ! Tout ce que tu peux faire c’est lui en donner pour son argent.

MI. Quelque chose à ajouter pour les lecteurs de Metal Impact ?

Torsten. Oui. Nous étions assez inquiets de jouer en France car nous ne savions pas à quelles réactions nous allions nous exposer. L’accueil qui nous a été réservé par les fans est une formidable surprise et nous sommes agréablement surpris. A chaque concert nous nous prenons une baffe. C’est notre quatrième date en France et les réactions ont été stupéfiantes. Alors, c’est à nous de vous dire un grand merci.

Quelle n’a pas été ma surprise, à la fin du concert, d’être interpellé par Andy, qui venait à la rencontre des fans. Franchement, combien de fois avez-vous vu un chanteur parler aux fans à la sortie d’un concert ? C’est dire l’étonnante gentillesse du front-man. J’en profite pour lui poser quelques questions.
Attention : Andy étant une relation amicale, il m’a parlé très librement, sans langue de bois ni volonté de faire sa pub. Par contre, n’ayant pas enregistré la conversation, je la rapporte le plus fidèlement possible mais pas “mot à mot” comme précédemment (de toute façon cela aurait été difficile, Andy est très bavard et rigole tout le temps !).


Andy B. Franck. Hé, Alexis, alors, super concert !
MI. C’est moi qui devrait dire ça, c’était vraiment super !
Andy. Oui, c’était un excellent concert. Ouahou. On s’en est prit plein la gueule ce soir. C’était dingue. Le public a été incroyable.
MI. Il faut dire que tu as sacrément assuré.
Andy. Je ne savais pas qu’on était aussi populaires en France. Le mieux c’était à Lyon, Tout le monde criait, chantait, faisait “héhéhé” [rire]. C’était dingue, mieux qu’en Allemagne !
MI. Alors, quand est-ce que tu es en tête d’affiche ?
Andy. [rire] Pour le prochain album, sur la prochaine tournée nous serons tête d’affiche. Promis. Tu as vu j’ai appris des mots de Français : “Est-ce que ça va Paris”, “C’est bon d’être en Paris”. Pas mal, non ?
MI. Oui, c’est un début !
Andy. [rire] La prochaine fois j’apprendrais plus de mots, mais c’est pas facile.
Oh putain, je suis crevé, ce concert m’a épuisé. Ca a été vraiment intense, ça fait plaisir mais là, tu vois, je suis vraiment mort !
MI. Ton prochain jour de repos, c’est quand ?
Andy. Un jour de repos ? Mais je déteste les jours de repos ! Je me fais vraiment chier. Tu sais ce que c’est un jour de repos pour moi : je suis assis sur mon lit, dans ma chambre d’hôtel et je zappe toute la journée ! J’aime encore mieux le tour bus.
MI. Tu n’en profite pas pour visiter ?
Andy. Bah, ça dépend. Il y a des villes vraiment moches. Paris c’est différent. Mais il n’y a pas souvent de jour de repos à Paris. Je me suis baladé un peu avant le concert, sinon j’ai servi de guide aux autres (membres de BRAINSTORM) ce matin, je leur ai fait visité tout ce que ta copine m’a fait voir la dernière fois. [rire] “Alors, là c’est Montmartre, là c’est Notre-Dame…” [rire]. Paris est une belle ville, il y a plein de truc à voir, c’est trop grand pour une seule matinée.
MI. Ca te fera une occasion de revenir.
Andy. Oui, c’est sûr. Mais pour l’instant je me concentre sur la fin de la tournée. Il ne reste que quelques dates mais ça va être dur. On est tous assez crevés. Ma petite famille me manque, c’est pas facile d’être éloigné si longtemps. Dans les prochaines semaines, je n’aurai qu’un seul jour pour les voir. Enfin, il y a des compensations. Ce soir, c’était bien, ça valait le coup, on n’est pas venu pour rien.
MI. Félicitations pour le Symphorce.
Andy. Ah, tu l’as reçu ? Il te plait ?
MI. Oui, enfin, j’ai eu du mal au début, parce que je le trouve très différent du précédent mais en le réécoutant je trouve qu’il est supérieur, plus complexe.
Andy. J’espère que les fans ne vont pas être trop décontenancés. C’est vrai qu’il est différent. C’est un pari. Tu crois que c’est risqué ? De toutes façon, on a fait ce qu’on voulait faire, on ne va pas regretter. Moi, je trouve que c’est un album fort. J’en suis très content, franchement. C’est une étape. Il fallait le faire. Je suis content qu’il t’ai plu.

Plusieurs fans nous interrompent pour demander un autographe et le féliciter, j’en profite pour le saluer et partir. A la prochaine en tête d’affiche Andy…


Ajouté :  Samedi 24 Avril 2004
Intervieweur :  Alexis de Fireball
Lien en relation:  Brainstorm Website
Hits: 16623
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des Interviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 14/12/2017 à 16:18:55 en : 0,1343 secondes
| © Metal-Impact (2001-2016) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar