METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· M-I sur Google+
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
· M-I Skin Firefox
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· EPICA (nl) - Si…
· FAITHFUL DARKNE…
· NITROGODS (FRA)…
· MALLEUS MALEFIC…
· EQUILIBRIUM (de…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· NASHVILLE PUSSY…
· W.O.A WACKEN OP…
· HELLLANDER (ch)…
· MARILLION (uk) …
· KLONE (FRA) - L…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 136 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

WSL GUITARS (FRA) - Ori Chamla (Avril-2008)


WILD SOUND LABORATORY ou WSL est une jeune marque française de guitares créée en 2004 avec pour ambition de fournir un matériel à un rapport qualité/prix le plus abouti possible. Leur marché vise principalement des guitaristes orientés vers le Rock/Metal. Nous avons choisi de les interviewer car nous soutenons ce genre de démarche surtout quand derrière, ce sont des gens passionnés qui se défoncent pour mener à bien leur objectif. A tous, je vous conseille de jeter une oreille sur le son de leurs guitares car cela vaut le coup de les soutenir…


Metal-Impact. Pourrais-tu te présenter afin que les lecteurs puissent mieux te connaître STP ?
Ori Chamla. Bonjour, je m’appelle Ori Chamla, j’ai 29 ans depuis peu (16 avril) et je suis un des fondateurs de la marque WSL.
Je suis natif de Marseille, que je ne me suis jamais résolu à quitter malgré de nombreuses envies d’ailleurs comme Paris, Londres ou plus récemment Pékin. Le climat et la mer doivent y être pour beaucoup ! [sourire]

MI. Tu es fan de musique, peux-tu nous en dire plus sur tes gouts musicaux ?
Ori. Mon père était musicien professionnel c’est donc tout naturellement que j’ai commencé avec ses goûts musicaux, j’ai donc été bercé par GENESIS époque Peter Gabriel, YES, les ROLLING STONES, et bien entendu les BEATLES. Puis naturellement tu commences vers l’adolescence à te forger ta propre identité musicale. La première claque guitaristique en écoutant Ingwie qui t’amène « naturellement » vers Vai et consorts…
Disons qu’en terme général je suis un fan de Prog, mais dans toutes ses formes.
Ca passe donc de PINK FLOYD à DREAM THEATER en passant par SYMPHONY X ou FAITH NO MORE, que je trouve très prog dans la démarche.
En fait j’aime qu’on m’emmène la ou je ne m’y attends pas, rien de plus énervant qu’une suite d’accord que tu peux prévoir 10 secondes à l’avance !

MI. Quels sont tes albums de chevet et groupes favoris ? Quels sont les guitaristes français qui te font vibrer ?
Ori. Tu peux d’emblée mettre tous les BEATLES, il n’y a rien à jeter. Pas un seul morceau qui n’ait pas quelque chose d’intéressant.
« Awake » et « Images And Words » de DREAM THEATER, c’est tout simplement parfait. Deux albums ou la technique et la virtuosité se marient à merveille avec la l’originalité et la mélodie. Je trouve qu’après c’est devenu un peu n’importe quoi. J’ai acheté le dernier album je l’ai trouvé réellement très ennuyeux.
« Angel Dust » de FAITH NO MORE. Y a du noir, de la rage, de la mélodie, de la puissance, des idées…. Et quelle voix !!!!
Mais je pense que la liste serait vraiment trop trop longue y a tellement de choses biens.
Pour les guitaristes français qui font vibrer je serai malheureusement beaucoup plus retenu, par méconnaissance du sujet.
Patrick Rondat par exemple est quelqu’un que je respecte énormément mais je n’ai pas d’accroches fondamentales avec sa musique. J’ai pu voir Jouer Christophe Godin, c’est vraiment monstrueux techniquement, il y a des plans qu’il passe avec une aisance tellement déconcertante que ca en devient énervant !!! et oui je suis jaloux !!! et le monsieur est adorable.
Mais je ne pense pas être très original en te disant que le guitariste qui me scotche a chaque fois que je l’entends et surtout que je le vois c’est Bireli Lagrène. Lui, il EST sa guitare, ce n’est plus un instrument de musique mais juste la continuation de son corps et son esprit.

MI. Comment perçois-tu le milieu musical aujourd'hui ?
Ori. C’est toujours assez compliqué à synthétiser. J’ai en fait beaucoup plus de problèmes avec les auditeurs qu’avec les artistes. Nous (les auditeurs) sommes devenus tellement volages, « zappeurs ». Regarde les valeurs sûres sont de plus en plus rares, ce mot en veut presque plus rien dire. Tu peux vendre des millions d’albums et le disque d’après devenir le plus gros des Has Been parce que la mode est passée, pour un tas de fausses bonnes raison en fait…
Pour un METALLICA combien de groupes sont passés à la trappe ? Quand je pense que MEGADETH, avec 20.000.000 d’albums vendus dans le monde a du mal à passer en France, qu’OZZY Osborne lui ne vient carrément pas, je me dis qu’il y a vraiment quelque chose qui ne tourne plus rond…

MI. L'industrie du disque est en danger depuis quelques temps. Quel est ton opinion la dessus et comment vois-tu l'avenir ?
Ori. opinion la dessus et comment vois-tu l'avenir ? C’est assez paradoxal parce qu’en même temps j’ai vraiment peur et d’un autre côté je me dis que si vraiment c’est la scène qui décide de qui vivra ou non de sa musique cela peut débloquer beaucoup de choses pour le « Rock’n’roll » au sens large du terme.
Mais il est clair qu’il n’y a de la part des décideurs plus aucun sens du risque, regarde ces reformations en chaîne, POLICE, CREAM, LED ZEPPELIN, etc… on joue sur du facile, du déjà entendu, du rêve de la légende, faudrait faire attention qu’ils n’aillent pas bientôt déterrer John Lennon et George Harrison…
En même temps les labels courageux ne sont pas rares, mais mal exposés…

MI. Es tu toi même guitariste ? Si oui, à quand remonte tes premières gammes ? As-tu déjà joué dans un groupe ? Quel serait ton modèle de gratte idéal ?
Ori. Oui je suis moi-même guitariste, sinon jamais je n’aurai eu l’envie de WSL. Mes premiers accords remontent à mes dix ans pour gratouiller les BEATLES, les STONES, et puis vers 14 ans j’ai entendu Yngwie. Il a fallu vraiment que j’assimile que j’étais complètement à la ramasse côté technique !!! J’ai donc beaucoup bossé, a raison de 4 ou 5 heures par jour, en essayant d’allier la vitesse avec la fluidité, enfin le vrai petit soldat shreddeur quoi ! [Rires] Puis quand tu joues moins tout baisse très vite. J’ai gardé un niveau qui me permet de m’amuser et composer comme bon je l’entends.
Pour la gratte idéal j’espère ne jamais la découvrir parce que sinon, que ce soit une WSL ou une autre marque, j’arrêterai de faire ce que je fais, ca n’aurait plus de sens.

MI. Joe Satriani a déclaré qu'il fallait 10 ans de formation intensive par doigt pour prétendre être un bon guitariste ! (En y réfléchissant, on peut en déduire qu'il considère alors qu'il n'a que presque 2 doigts de bons !!!) Que penses-tu de cette déclaration ?
Ori. Je pense sincèrement que c’est de la fausse modestie que l’on ne peut se permettre que quand on est un bon guitariste !
Et puis il faudrait repenser une fois de plus le concept de bon guitariste ce qui nous pousserait dans des digressions de plusieurs pages !

MI. Présente nous WSL Guitars, le pourquoi du comment ? Explique-nous également ce que signifie WSL ?
Ori. L’envie de travailler dans ce qui m’a toujours plu, la musique et la guitare. Si je pouvais gagner correctement ma vie avec des instruments dont je n’aurai pas à rougir et qui pourraient faire le bonheur de certains il n’y avait aucune raison d’hésiter.
WSL signifie WILD SOUND LABORATORY et le nom lui-même te montre la direction que nous avons voulu prendre. Nous sommes vraiment un champ d’expérimentations. Nous prenons un design que nous retravaillons encore et encore jusqu'à ce qu’on ne puisse plus rien améliorer dans sa tranche de prix. Pour te donner un exemple, entre nos premiers modèles d’il y a trois ans et le même modèle en 2008 nous avons changé les micros, le profil du manche, les mécaniques, l’accastillage, les cordes, le sens de découpe du bois etc et.. et ce pour une augmentation de prix de 20 euros en 3 ans, je pense qu’on est pas les plus inflationnistes !

MI. Ton passé musical influence t-il ta façon de travailler ?
Ori. Forcément puisqu’en premier lieu la guitare doit me plaire, dans le design mais surtout dans le confort de jeu. C’est le pourquoi de manches fin (ma guitare est une Ibanez Jem) mais avec tout de même un arrondi, parce que je trouvai que ma guitare était vraiment trop plate. De même je me sens beaucoup plus à l’aise sur des modèles dans une veine Rock-Metal que sur des demis caisses. Je saurai juger la beauté de l’instrument et son degré de finition mais pas le confort de jeu qu’elle offre.

MI. Pourquoi avoir choisi Olivier Villefranche comme luthier et comment s'est passé la rencontre ?
Ori. Nous nous sommes rencontrés par l’intermédiaire d’un ami commun, luthier d’ailleurs. Ce qui nous a de suite séduit chez Olivier était le côté ouvert, non élitiste. Il prenait le fait de travailler avec nous comme une vraie opportunité d’étudier des choses qu’il n’avait pas l’habitude de faire et de vivre une nouvelle expérience. De plus, il est à l’écoute, il ne nous dira jamais « c’est comme ca qu’il faut faire » mais plutôt « voici les options qu’on a, elles sont toutes bonnes mais donneront un résultat qui nous emmènera dans telle ou telle direction donc à vous de choisir ».
Et ça c’est hyper important pour nous.

MI. Parles-nous de votre custom shop et de ses possibilités...
Ori. Comme je te l’avais dit je ne voulais pas de Joker pour cette interview, mais sur cette question je te demande juste d’attendre qu’on ait bien défini les choses et je te promets de revenir vers toi dès que tout sera prêt !

MI. Vous prônez la qualité de fabrication à des prix compétitifs, cela est vraiment possible et jusqu'a quelle limite ?
Ori. C’est possible, mais tu ne peux pas demander l’impossible.
Tu ne peux demander d’une guitare à 500 euros public qu’elle ait des bois sélectionnés, les meilleurs micros du monde etc etc… ce que tu peux offrir ce sont des micros sympas et qui font bien leur boulot, un accastillage de qualité et une base saine. C'est-à-dire du bois de qualité correcte. Et un vrai travail de design.
Mais par contre tu peux toujours repousser ces limites, sans cesse, et ne jamais te satisfaire de ce que tu as fait pour faire encore mieux la prochaine fois, c’est ce que nous essayons de faire en nous remettant en question constamment.

MI. Certains reprochent un manque de travail sur les finitions notamment sur les incrustations de nacres, qualité du revêtement ou du contour du manche. Que répondrais-tu à cela ?
Ori. Toujours avec le mêle souci d’honnêteté, en te disant que nous n’avons pas le rendu de guitares à 2000 euros et plus mais que je n’ai jamais eu à rougir, je ne dis bien jamais, devant une concurrente dans la même zone de prix que la notre, et même des fois bien plus haut en prix.

MI. Vous faites aussi des pédales d'effets. Parles-nous notamment de votre distorsion.
Ori. Les pédales d’effets répondaient aussi à cette demande de matériel de qualité à des prix compétitifs. Pour la distorsion on a essayé de ne pas déroger à la règle avec quelque chose qui pouvait passer du très puissant à la disto pratiquement blues. IL fallait quelque chose d’intuitif et qui sonne presque toujours instantanément. A Vous d’évaluer le résultat.

MI. Etes vous en partenariat avec une marque d'amplification ? Si non, quels Amplis conseilles-tu pour vos guitares ?
Ori. Nous faisons des amplis AZ by WSL, les prix publics vont de 90 à 300 euros public donc je pense que tu parles d’amplis plus…… onéreux et cotés !
Je n’ai pas de conseils à donner, chacun à sa propre définition du bon son. Certains ne jurent que par Mesa, d’autres par Engl, etc etc … moi je te dirais juste que plus un ampli est compliqué à régler et moins j’aurai envie de le jouer.. je fais partie de la race des feignants qui veut se brancher et jouer, et que ca sonne !

MI. Chez Metal Impact, on a aimé ATTACK VERTICAL, groupe suisse endorsé WSL. Parles-nous de vos groupes endorsés ?
Ori. Nous essayons de représenter tous les styles pour montrer que les guitares peuvent couvrir tous les styles de musique, sans exception, le dernier endorsement en date, MOKSHA, est un groupe que l’on pourrait qualifier de « pop-alternative », des groupes comme BLACK NOODLE PROJECT sont eux dans une veine plus « prog » dans le style de FLOYD. Nous sommes en train de mettre en place une radio WSL sur notre site et sur le notre myspace (www.myspace.com/wslguitars) ou tous nos endorsés se retrouveront playlistés, ca donnera vraiment une idée de ce qui peut sortir de nos guitares.

MI. Quels conseils pourrais-tu donner aux groupes qui souhaitent travailler avec WSL Guitars ?
Ori. Je leur donne le conseil de vraiment vouloir bosser avec nous !
Le « copier-coller » vers toutes les marques en attendant les réponses, c’est pas trop le style de la maison, ca se sent souvent, pas toujours mais souvent…
Donc il faut des gens convaincus, qui pensent qu’ils peuvent aider la marque autant que ce que la marque va les aider.

MI. Question pour moi, parle-moi de votre modèle "The Beauty", comment et pourquoi elle est née ? A quel genre de guitariste est-elle destinée ?
Ori. La beauty est née du désir de montrer qu’on n’était pas cantonnés dans des guitares à 500 euros et qu’on pouvait pousser réellement la qualité.
La beauty est donc la plus aboutie de nos guitare à mon sens, ce qui est normal puisque c’est la plus chère aussi.
Les bois sont magnifiques, le travail soigné, la table une épaisseur de plus de 15 mm, des straplocks Warwick, des micros griffés, une touche en ebonal, est un confort de jeu qui pour moi frise le parfait.

MI. Demain, si je veux une WSL Guitars, je pourrai me la procurer facilement ? Êtes-vous bien distribué et vendez vous à l'étranger ?
Ori. Tout dépends d’ou tu habites en fait… mais tu pourras très bientôt te la procurer très facilement, fais moi confiance… le mail sur le site de WSL passe directement par moi ce qui fait que quand une personne ne trouve pas de solution à son problème (région mal desservie, etc etc) nous pouvons vendre directement. Nous vendons aussi en Suisse mais pour l’instant c’est un peu tout, je t’avoue que vu que nous nous distribuons nous même on a fort à faire en France !

MI. Que pourrais tu conseiller à un metalleux (oui, nous sommes sur un site Metal donc...) comme matos WSL ?
Ori. Tout le matériel WSL a été pensé pour le Metal donc je n’ai pas un modèle plus particulier qu’un autre à conseiller, maintenant si tu veux vraiment du lourd lourd tu prends la black bone ou la barybone qui ont un quadruple bobinage et très franchement ca envoie sévère…

MI. Si il y a une ou plusieurs questions que j'aurais du te poser, n'hésites pas à te les poser et nous donner les réponses...
Ori. Je pense que tu as été assez complet et je n’ai pas spécialement envie de saouler les gens plus que ca ! [Rires]


Ajouté :  Jeudi 15 Mai 2008
Intervieweur :  Blasphy De Blasphèmar
Lien en relation:  WSL Guitars Website
Hits: 23212
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des Interviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 12/12/2018 à 22:41:06 en : 0,0809 secondes
| © Metal-Impact (2001-2016) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar