METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Instagram | MI YouTube | MI Facebook
CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I sur Instagram
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· DEMIMONDE (cz) …
· PSYCHO INDUSTRY…
· STRATOVARIUS (f…
· COLLAPSE 7 (at)…
· CARNAL LUST (FR…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· BIDACHE METAL 1…
· SAXON (uk) - El…
· BANANE METALIK …
· AMORPHIS (fi) -…
· JOHN GARCIA (us…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 486 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

HEAVEN SHALL BURN (de) - Invictus (2010)






Label : Century Media Records / EMI
Sortie du Scud : 21 mai 2010
Pays : Allemagne
Genre : Metalcore
Type : Album
Playtime : 12 Titres - 45 Mins





La boucle est bouclée ! HEAVEN SHALL BURN l’avait annoncé ; Invictus sera le dernier volet de la trilogie Iconoclast composée également de l’album du même nom et du DVD Bildersturm. Le plus ardent représentant de la scène Metalcore teutonne (avec CALIBAN, je vous l’accorde) est donc de retour avec un sixième opus, homonyme de plusieurs références culturelles comme cet excellent film de Clint Eastwood ou encore du poème favori de Nelson Mandela. Il va sans dire que de nommer son disque ainsi vous fait endosser une petite responsabilité, d’autant que la traduction de ce mot latin en bon français nous donne « invincible ». Mais en effet, avec son Metalcore compact et granuleux, cet adjectif sied assez bien aux cinq jeunes allemands qui, à chaque essai, nous offrent l’étouffante sensation de régner d’une main de maitre inébranlable sur tous ses compagnons de chambrée.
Ecouter un album d’HEAVEN SHALL BURN, c’est comme ouvrir un livre. Une histoire nous est contée. Il y a un début, un milieu, une fin. A l’instar d’« Awoken » sur Iconoclast, Invictus débute par une paisible introduction aux pianos et violons avant de laisser éclater sa rage avec « The Omen » qui est l’exact homologue d’« Endzeit ». Les mêmes éléments hostiles qui ont fait leur réputation, à commencer par la voix rocailleuse de Marcus, se retrouvent ici. Nous serons probablement d’accord sur le fait que le bonhomme est très linéaire dans ses vocaux mais diable… quelle présence ! Sa dégaine inoffensive de grand teuton un peu benêt renferme surement les plus beaux poumons de cette galaxie, avec ceux de Gianna Michaels ! Il ne me manque plus grand-chose avant d’élever cet homme au rang de Dieu vivant. Mais le plus génial dans l’affaire, c’est que les instrumentalistes gèrent tout autant que lui ! Aux endroits où leur Metalcore pouvait encore paraître rébarbatif, Invictus ne laisse plus aucune place à l’approximation. Le côté simpliste des compos d’Iconoclast à découlé sur la pochette d’Invictus et le côté sophistiqué de la pochette d’Iconoclast à découlé sur les compos d’Invictus. En un mot, HEAVEN SHALL BURN est gagnant au change. Ces dix créations sont rugueuses, violentes et méchamment efficaces. Une basse inexistante derrière deux guitaristes fous à lier, c’est un poing dans ta gueule. Un rencart chez le dentiste. Au grand dam des puristes, quelques notes Electro se font même entendre, sur « Combat » notamment. Difficile pour autant d’isoler une track parmi les autres. Elles ont chacune leur feeling et pourtant, elles se ressemblent terriblement, en particulier dans l’enchevêtrement de la brutalité. Le véritable fait d’arme de ce skeud intervient assez tard. « Given In Death » voit la présence de Sabine et Sebastian, respectivement chanteuse et guitariste de DEADLOCK aux côtés de Marcus et des siens. La combinaison peut paraître séduisante sur le papier. En réalité, à part d’offrir un petit moment de quiétude et de fraîcheur, elle n’a pas grand intérêt.
Le véritable intérêt réside surtout la globalité d’Invictus. Il est magnétique. Il se déguste en une bouchée. Et pour l’apprécier dans son intégralité, pour rentrer dans leur conte, il convient de cesser toute activité annexe. Car c’est sans surprises, qu’HEAVEN SHALL BURN nous a fait du HEAVEN SHALL BURN. Et du bon !



Ajouté :  Mercredi 21 Juillet 2010
Chroniqueur :  Stef.
Score :
Lien en relation:  Heaven Shall Burn Website
Hits: 10906
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des CD Reviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI YouTube | MI Instagram | MI Facebook
CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 18/7/2024 à 17:03:32 en : 0,3256 secondes
| © Metal-Impact Since 2001 | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar