METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· BREAKPOINT (FRA…
· LITHAM (dz) - R…
· TEXAS CHAINSAW …
· OBNOXIOUS (FRA)…
· TWILIGHT GUARDI…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· DORO (de) - Hof…
· WATAIN (se) - N…
· BLAZE (uk) - Af…
· JAMES LABRIE (c…
· NEW MODEL ARMY …
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 237 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

TORTURED SOUL (FRA) - End Of Dreams (2012)








Label : Axiis Music
Sortie du Scud : 26 mars 2012
Pays : France
Genre : Brutal Death Metal
Type : EP
Playtime : 7 Titres - 27 Mins





Les TORTURED SOUL, ou les « tortues raides saoules » comme on les appelle affectueusement de par chez nous, sont à la scène alsacienne ce que les prothèses mammaires type PIP sont à Shyla Stylez (à vos mouchoirs messieurs) ; un atout de poids ! Ecumant les scènes locales depuis sa création en 2005, le groupe s’est récemment séparé de Glenn (guitare), faisant par la même occasion le choix de se développer sous la forme d’un quartet. Un choix qui d’un point de vue strictement musical, peut prêter à discussions, pour peu qu’on ait déjà eu l’occasion de les voir évoluer en live. Vous aurez compris que je parle en connaissance de cause. Connus pour être engagés techniquement tout en restant fidèles à une rugosité assez old-school, c’est avec pas mal de curiosité que j’aborde End Of Dreams, un premier EP signé sur Axiis Music qui succède tardivement à la démo éponyme de 2007.

Au-delà de cette impression d’atmosphère caniculaire qui vous saute à la gorge au premier abord, c’est surtout la propreté des compositions qui frappe. J’aurais même pu dire « qui choque », mais finalement c’est tout sauf une surprise. Enregistré par Marc de RECUEIL MORBIDE dans les studios personnels du groupe et masterisé aux Kohlkeller Studios, End Of Dreams a surement bénéficié de la compétence d’une équipe technique qui maitrise son sujet. Et même si TORTURED SOUL s’est séparé d’un guitariste, le son qui se dégage de cet EP n’en demeure pas moins explosif. Pourtant, je reste quand même un peu sur ma faim. Si on retrouve ici l’énergie et l’intensité qui se dégage lors de leurs shows, il me manque cet aspect un peu groovy, pas vraiment Slamming Death mais avec ça et là quelques interruptions entrainantes. Les haut-rhinois semblent avoir fait le choix de privilégier l’opacité, laissant très peu d’air dans leurs compositions et alignant les BPM comme des perles. Au final, ça se rapproche énormément d’un Brutal Death classique, même si on peut constater une vraie différence au niveau de l’écriture. TORTURED SOUL a eu la bonne idée de joindre l’utile à l’agréable en ne se contentant pas seulement d’envoyer de grosses vagues de blasts bêtes et méchants, mais en travaillant aussi les mélodies et les parties de guitares (le final apocalyptique de « Dominate It All »), de façon à instaurer une ambiance délétère à l’ouvrage. Banal dans les structures mais remarquable de diversité dans les détails, cet opus est brutal à en décorner un bœuf. C’est bien entendu l’œuvre d’une équipe mais je pense qu’on peut aussi souligner certaines individualités, comme Ludo qui tire remarquablement bien son épingle du jeu. Avoir un timbre guttural, c’est bien, ça nous fait une belle jambe. Mais combien savent le moduler, l’allonger, l’écorcher pour passer de screams éraillés à des gargarismes proches du pig-squeal en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire ? Là encore, le procédé n’est pas digne d’un inédit, mais sa mise en application qui relève de la technique pure est remarquable. On pourra bien sûr se plaindre du côté très expéditif de cet EP ou de sa texture granuleuse et tassée, mais il n’empêche qu’End Of Dreams est générateur de chaos. C’est bien là l’essentiel.

Concis mais pas trop, technique mais pas trop, cet enregistrement s’adresse bien évidement aux personnes désireuses de s’en mettre plein les oreilles sans s’embarquer dans un trip arithmético-progressivo-pragmatico conceptuel. C’est du Death pur jus, bien écrit, bien exécuté, bien produit, sans prétentions ni revendications excessives. C’est clair ? Pas besoin d’avoir un doctorat pour comprendre ça. En attendant, vous pouvez compter sur TORTURED SOUL pour vous faire passer un sympathique moment de bestialité.



Ajouté :  Mercredi 30 Mai 2012
Chroniqueur :  Stef.
Score :
Lien en relation:  Tortured Soul Website
Hits: 4514
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des CD Reviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 20/9/2020 à 19:52:50 en : 0,0581 secondes
| © Metal-Impact (2001-2019) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar