METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· M-I sur Google+
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
· M-I Skin Firefox
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· EVERGREY (se) -…
· PURULENT EXCRET…
· SIDEBLAST (FRA)…
· RATBOMB (FRA) -…
· KRONOS (FRA) – …
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· SIDILARSEN (FRA…
· CRADLE OF FILTH…
· KLONE (FRA) - L…
· JEX THOTH (usa)…
· WATAIN (se) - N…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 128 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

THE GHOST INSIDE (usa) - Returners (2010)








Label : Mediaskare Records
Sortie du Scud : 8 juin 2010
Pays : Etats-Unis
Genre : Hardcore mélodique
Type : Album
Playtime : 11 Titres - 38 Mins





Autre gros nom de la nouvelle scène Hardcore américaine, THE GHOST INSIDE est passé relativement inaperçu avec son Returners en 2010, lequel mettait quand même fin à plus de deux années de silence ! Et pour un groupe qui s’est mis le public dans la poche dès son premier essai (Fury And The Fallen Ones en 2008), l’attente peut ressembler vaguement à une éternité. Grosses guitares tenues par des mectons branchés, production hollywoodienne qui revendique ouvertement le droit à la teuf non-stop et Hardcore revisité façon coup-de-pompe-dans-le-cul-des-frangins-Koller, les américains ont vite trouvé la recette de l’energy-drink pour booster ses ventes. A tel point qu’entre eux, PARKWAY DRIVE, A DAY TO REMEMBER, I KILLED THE PROM QUEEN, THE ACACIA STRAIN, RAGE ou DEEZ NUTS, on s’y perd un peu, car innombrables sont ceux à prétendre fréquenter le haut du panier.

Mais qu’on ne s’y trompe pas, le Hardcore / Metalcore de THE GHOST INSIDE mérite amplement sa réputation sulfureuse. C’est dur à comprendre dit comme ça, mais ce groupe à une forte personnalité qui le démarque nettement de ses camarades de chambrée, même si le discours reste le même pour tous. Leur truc à eux, c’est de faire du pied aux origines du Hardcore à l’américaine et plus particulièrement à celui qui a vu le jour du côté de Big Apple. Je parlais avant des frères Koller, mais qu’on me coupe une jambe si AGNOSTIC FRONT et MADBALL ne sont jamais tombés entre les oreilles de ces californiens ! Tout s’y ramène constamment, avec beaucoup de discrétion, de tact et de respect. THE GHOST INSIDE a la bonne idée de réutiliser ni vu ni connu les principales composantes du style, comme cette manière systématique de scander les refrains (qui ramène aussi beaucoup aux canadiens de COMEBACK KID) ou une basse qui explose constamment. A grands renforts de lignes de guitares mélodiques et stellaires, de breaks en tous genres dont deux très réussis sur « Between The Lines » et « Through The Cracks », de rythmiques qui oscillent entre des cavalcades endiablées et des trots raisonnables, les américains donnent toujours une ligne directrice à leurs compositions. Certaines sont un vrai miroir de l’âme, une rétrospection intérieure, d’autres illustrent la propension typiquement outre-Atlantique à festoyer jusqu’à plus soif. Returners n’est pas un album raisonnable, il fonce dans le tas, laisse libre cours à ses envies mais toujours avec une certaine dignité. Comme une envie de ne pas passer pour une énième copie. Si aucun morceau ne se démarque réellement, chacun ressassant les mêmes épices dans des ordres différents, on peut néanmoins apprécier la belle palette technique des instrumentistes et l’intensité très américaine que dégage ce disque. La participation de trois invités vocalistes, à savoir Brendan Foley de BETRAYAL, Mat Bruso de BURY YOUR DEAD et Tommy Green de SLEEPING GIANT contribue largement à cette ambiance bonne enfant, qui ressemble parfois à un bœuf improvisé tant les lignes de chant partent dans n’importe quel sens (« Chrono » ou « The Conflict »).

Rien de nouveau sous le soleil il est vrai. Mais on ne peut que constater que THE GHOST INSIDE possède la fibre et se révèle comme un groupe sérieux et appliqué, qui dispose d’un son d’une certaine rondeur et dont la constitution robuste suffit pour effectivement le placer vers les sommets du classement. En attendant, il y a tellement d’autres propositions du même acabit à se mettre sous la dent qu’il semble déplacé de le faire tourner en boucle.



Ajouté :  Mardi 14 Février 2012
Chroniqueur :  Stef.
Score :
Lien en relation:  The Ghost Inside Website
Hits: 6338
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des CD Reviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 20/1/2019 à 04:27:10 en : 0,1125 secondes
| © Metal-Impact (2001-2016) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar