METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· GOTTHARD (ch) -…
· GREEN CARNATION…
· DSK (FRA) - Mar…
· NO RETURN (FRA)…
· THE ANSWER (uk)…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· PSYKUP (FRA) - …
· WALL SOUND FEST…
· CONVERGE (usa) …
· W.O.A WACKEN OP…
· LACUNA COIL (it…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 22 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

OFFENDING (FRA) - V.R. (Juin-2012)


Complètement débridé, plein de folie et aléatoire, tels sont les termes qui définissent le mieux le Death Metal d’OFFENDING… Nan, je déconne. Derrière leurs airs austères et leurs traits graves, se cachent en réalité cinq mordus de Death Metal, tel qu’on le faisait dans les années 1990. Après deux démos et un premier album couronné de succès en 2010, les Bordelais sont sur le retour, à la veille d’un été 2012 qui s’annonce torride avec Age Of Perversion. A cette occasion, c’est leur batteur, V.R, qui revient pour Metal-Impact sur cette nouvelle sortie, actée dans les écuries américaines de Deepsend Records. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que ces garçons ont le sens des traditions. Pas de compromis, il faut que ça marche droit dans les rangs d’OFFENDING. Démonstration d’une belle autorité.

Line-up
: Jesus The Butcher (chant), GP (guitare), Cyriex (guitare), Yoni (basse), V.R. (batterie)

Discographie : Offending (demo - 2005), The Destruction Of The Human Spirit (demo - 2007), Human Concept (album - 2010), Age Of Perversion (album - 2012)



Metal-Impact. Salut V.R. ! Je suis Stef pour le webzine français Metal-Impact. Votre second album, Age Of Perversion, est déjà plus ou moins sorti et disponible via Internet près de trois mois avant sa sortie « officielle » sur Deepsend Records. Comment vous sentez-vous actuellement ? Êtes-vous sereins vis-à-vis de cette sortie ?
V.R. Oui, nous sommes sereins. Nous sommes très satisfaits de ce dernier album et mettons en œuvre une vraie promotion dirigée par quelqu'un de très compétent en la matière : Nicolas Ramaget des Editions Hurlantes. Aussi, Deepsend Records est épaulé par Clawhammer pour la promo internationale, du coup, tout cela est beaucoup plus conséquent que pour le 1er album.

MI. Pourquoi cet album est-il disponible si tôt avant sa distribution dans les bacs ?
V.R. Je ne saurai pas te donner d'explication... J'imagine que Graham de Deepsend en aurait une... Nous avons décidé de le mettre en vente via notre site web dès que nous l’avons reçu, même si la sortie dans le réseau grande distribution américain n'était prévu que pour fin juin...
Etant donné que la sortie de cet album n'a pas droit à un battage médiatique comparable à un album d'AC/DC, je ne crois pas qu'il soit problématique que l'album ne soit pas disponible partout en même temps... Ce qui compte c'est que ceux qui veulent l'acheter puisse le trouver assez facilement à un prix raisonnable.

MI. Age Of Perversion est sorti un an et demi à peine après Human Concept. Cette proximité entre les deux résulte t’elle d’un désir de vite faire ses preuves sur album ?
V.R. J'aurais deux réponses à te donner. Tout d'abord, c'était dans le contrat que nous avions avec Deepsend. Nous devions livrer le master du deuxième album à peu près un an après la sortie de Human Concept. Ensuite, je dirais que je trouve cette pression assez favorable. Il fallait composer vite, nous avons composé vite ! Et cela ne nous a pas empêché, bien au contraire, de produire un album qui est à mon sens (et à tous les niveaux) bien supérieur au précédent. J'avais même fait exprès de planifier l'enregistrement des prises batterie alors que la composition de l'album était loin d'être terminée ! Cette pression et cette intensité de travail sur cette courte période créait une immersion qui fait qu'à mon avis, on en devient que meilleur, plus efficace, plus cohérent... Les idées amènent les autres idées, et cela de façon quasi-exponentielle. Donc, un album peut être assez vite composé quand on rentre dans ce type de dynamique.

MI. Quelques compositions présentes sur Human Concept étaient tirées de vos deux précédentes démos. Cette fois, a moins que je ne me trompe, il n’y a que des inédits. Comment et dans quel état d’esprit cet opus a-t-il été composé ?
V.R. « The Destruction Of The Human Spirit », « Mental Corrosion », « Don't Let Us Down » et « Without Anything » étaient tirés de la deuxième démo. « Lesion C » (anciennement « War Criminal »), « Devil's Covenant » et « Pandemic Suicide » (anciennement « Pauper's Grave Full Of Dollars ») venaient de la première. Donc, en effet Age Of Perversion ne présente que des nouveaux morceaux. Comme je l'ai dit précédemment, il y a eu un phénomène d'immersion de la part de G.P. et moi, pendant 7 ou 8 mois, où nous avons répété tous les deux, deux fois par semaine. Le processus a été très naturel car la majorité des riffs et des arrangements batteries "sortaient" en jammant, dans une démarche vraiment old-school et "Rock N’ Roll". Pas de composition sur un PC avec de la boîte à rythme comme les groupes actuels font, mais deux musiciens qui s'entendent parfaitement avec une optique commune assez clairement définie : composer du Death Metal sombre, dans la tradition des groupes des années 90 et cela dans le cadre de nos capacités techniques, c'est à dire : sans essayer d'aller aussi vite (ou plus vite) que le voisin mais en s'appuyant sur nos point forts et en évitant nos point faibles (ça c'est pour l'aspect purement "technique instrumentale").

MI. La relative rapidité avec laquelle cet album est sorti laisse penser que vous aviez déjà peut-être préparé certaines compositions à l’avance. Est-ce le cas ou c’est juste votre façon d’écrire qui a évolué et qui est devenue plus rapide ?
V.R. La façon d'écrire, à deux et avec une optique clairement définie a considérablement accéléré les choses mais cela dit, Human Concept est sorti très longtemps après sa finalisation donc nous avions déjà un ou deux titres composés pour l'album suivant quand il est sorti.

MI. Comment situerais-tu Age Of Perversion vis-à-vis de Human Concept. Plus concis ? Plus organique ? Plus compact ? Plus technique ? Tout ça à la fois ?
V.R. Plus compact en terme d'atmosphères, puisque nous avions, si je puis dire, défini un "cahier des charges" avant de nous lancer dans la composition. Plus organique oui, puisqu' il a été enregistré sans click et avec très peu d'édition et pas de recalage au niveau de la batterie. Seule la grosse caisse est triggée. Je pense qu'il est également plus connoté 90' que Human Concept qui possédait à mon sens trop d'éléments actuels. Plus technique ? Je ne pense pas... Ou alors ce que nous jouons est plus fluide et donne une impression plus technique car plus maitrisé et mieux articulé.

MI. Quelle importance accorde le groupe aux paroles ? Vous êtes plutôt impliqués à chaque fois dans un concept bien précis. Alors j’aimerais savoir qui écrit les paroles, quelles sont leurs sujets et dans quel état d’esprit faut-il être quand on écrit des textes pour OFFENDING ?
V.R. OFFENDING veut que l'ensemble de la démarche soit cohérente et aille dans un même sens. Du coup, les paroles se doivent d'être sombres et assez traditionnellement Death Metal. Cela dit, il ne s'agit absolument pas de thèmes gores ou monstrueux à la CANNIBAL CORPSE, mais d'une évocation des effets pervers des religions, des dégâts psychologiques et de l'asservissement que cela engendre. C'est The Butcher qui écrit tous les textes et d'une façon générale, l'approche psychologique de l'être humain le passionne. Du coup, quand il écrit des textes pour OFFENDING, il associe deux passions : le Death Metal et l'analyse psychologique de l'humain.

MI. Y a-t-il déjà des retours de la presse spécialisée sur ce disque et si oui, de quelle nature sont-ils ? Les chroniques, c’est quelque chose qui vous intéresse, qui vous aide à évoluer ou vous n’en prenez pas vraiment compte ?
V.R. Pour l'instant, les retours sont tous très positifs, une chronique est moyenne mais les autres sont bonnes voire excellentes. Cela fait plaisir de lire que dans beaucoup de cas, le chroniqueur a vraiment comprit notre désir de ne pas inventer quoi que ce soit ou de le repousser en allant plus vite, mais simplement de bien composer et jouer un style "traditionnel". Après, j'espère qu'un style "OFFENDING" se dessine tranquillement derrière ce classicisme. Je lis les chroniques avec attention mais je suis extrêmement satisfait de certains aspects de cet album, comme le son par exemple... Les chroniqueurs pourront le détester, ils ne me feront pas changer d'optique pour les albums suivants !

MI. Vous avez choisi de renouveler votre confiance à Costin pour la pochette. Vous lui laissez carte blanche à chaque fois ? Allez-vous, à la manière d’un EMPEROR, d’un CIRITH UNGOL, d’un BARONESS ou d’un CANNIBAL CORPSE, faire de vos artworks une marque de fabrique ?
V.R. Oui, c'était notre souhait. Dans notre "commande" auprès de Costin, le fait que l'on sente la "patte" du même illustrateur à chaque album était l'un des critères. Aussi, sans avoir "carte blanche" absolue, les directives restaient relativement floues afin qu'il ait un maximum de liberté. Enfin, pour ce qui est d'EMPEROR, c'est exactement le genre de groupe qu'on lui a cité pour évoquer l'identité visuelle et "la marque de fabrique", avec CANNIBAL CORPSE ou IRON MAIDEN…

MI. Malgré votre activité très intense, j’ai l’impression que vous souffrez un peu d’un manque d’impact médiatique pour vraiment exploser. C’est un point sur lequel vous allez travailler avec Deepsend Records ?
V.R. Comme dit précédemment, les moyens mis en œuvre pour ce deuxième album sont nettement supérieurs à celui de Human Concept, donc espérons que cela portera ses fruits.

MI. Justement, en parlant de Deepsend qui est je le rappelle, un label américain, comment ça se passe pour vous à l’étranger ? Cette signature vous a-t-elle aidé à vous exporter un peu ?
V.R. Je pense que nous sommes proportionnellement au reste du monde pas mal exposés, toutes proportions gardées, aux Etats-Unis. En tout cas plus que si nous avions été signés par un label français de même taille ! Pour le reste, c'est assez difficile de se rendre compte. Il ne faut pas se leurrer non plus, nous sommes un petit groupe de Death Metal noyé dans une multitude d'autres groupes... Espérons que les moyens mis en œuvre et la qualité d'Age Of Perversion nous permettent d'avancer sur le plan médiatique.

MI. En tant que membre d’un groupe de Death Metal "traditionnel" on va dire, de quel œil vois-tu l’avènement d’une frange de nouveaux groupes plus modernes ? Je pense aux formations de Deathcore ou de Death brutal qui pullulent actuellement ? Te sens-tu en concurrence avec ces différents styles ?
V.R. Je ne me pense pas en concurrence directe puisque nous ne jouons pas la même musique et que notre démarche diffère largement des groupes actuels. Nous cherchons à développer une atmosphère sombre. Nous ne cherchons pas à aller plus vite que le dernier groupe de samplers qui va à 15 000 à l'heure avec une production qui est rigoureusement la même que celle du groupe précédent et du groupe suivant ! Notre production paraîtra peut-être « petite » car moins compressée et avec un mastering qui respecte la dynamique des instruments. Je déteste les styles Deathcore, Metalcore, c'est comme ça. Il y a un côté systématique insupportable. Le groove « core » est gentillet, ce n'est pas ma conception du Death Metal. Et pour ce qui est du Brutal Death actuel, le son hyper synthétique me gène beaucoup et la surenchère de notes ou de vitesse se révèle très rarement convaincante à mes yeux... Je préfère le Brutal Death Metal de SUFFOCATION, d’HATE ETERNAL ou d’ANGELCORPSE.

MI. De quels groupes français ou étrangers OFFENDING se sent-il le plus proche, d’un point de vue musical d’abord puis d’un point de vue davantage "spirituel" ?
V.R. Je ne me sens pas très éloigné de SUFFOCATION, MALEVOLENT CREATION, HATE ETERNAL ou d’IMMOLATION, bien que ce dernier ait un style tellement particulier qu'il est difficile de s'y comparer. On essaie de mélanger ces influences pour trouver notre voie... Et nous n'hésitons pas à intégrer quelques éléments plus éloignés de l'optique générale, comme du Black Metal (EMPEROR, GORGOROTH) ou du Thrash (SLAYER, SADUS).

MI. Avez-vous pour projet d’aller défendre Age Of Perversion sur scène au travers d’une éventuelle tournée ? Un passage en-dehors de nos frontières est-il envisageable ?
V.R. Oui, bien sûr et nous avons d'ailleurs déjà commencé. Nous n'avons pas de tournée prévue mais des dates se mettent en place progressivement. Un beau festival est prévu à Limoges en fin d'année... et pas mal d'autres vont arriver. Si on passe près de chez vous, venez voir OFFENDING sur scène, ce sera la guerre !

MI. Un troisième album est-il à l’étude ? Avez-vous déjà exploré quelques pistes ou fixé une timeline en vue d’une sortie future ?
V.R. Il est un peu tôt pour parler de sortie mais il est prévu d'en composer une bonne partie cet été. Puis, fin 2013, il serait bien de penser à aller en studio pour enregistrer le successeur d'Age Of Perversion.

MI. Que peut-on souhaiter à OFFENDING pour la suite de sa carrière ?
V.R. Nous aimerions évoluer suffisamment pour pouvoir améliorer la qualité des concerts, avoir davantage de moyens, pouvoir payer un ingé-son, faire de vraies tournées, jouer à l'étranger, jouer régulièrement devant plus de public comme ce fut le cas au Hellfest en 2009, multiplier ce genre d'occasions serait un premier objectif. Depuis nos débuts, la qualité des concerts et les conditions ont un peu évolué mais nous aimerions progresser encore beaucoup dans ce sens.

MI. Merci à toi pour le temps que tu nous as accordé. Je rappelle qu’Age Of Perversion est déjà disponible pour une poignée d’euros sur votre site officiel. Bonne continuation à tout le groupe et à bientôt pour de nouveaux exploits ! Je te laisse le soin de conclure comme bon te semble. Merci !
V.R. Merci à toi pour cette interview ! Si vous êtes fans du Death Metal des années 90', écoutez notre album, vous ne serez pas déçu ! Enfin, si l'occasion se présente, venez nous voir sur scène, c'est en live qu'OFFENDING prend toute sa dimension, j'en suis convaincu.


Ajouté :  Lundi 16 Juillet 2012
Intervieweur :  Stef.
Lien en relation:  Offending Website
Hits: 12119
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des Interviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 17/10/2019 à 05:56:08 en : 0,0507 secondes
| © Metal-Impact (2001-2019) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar