METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· M-I sur Google+
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
· M-I Skin Firefox
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· IRREPRESSIBLE W…
· SUICIDE OF DEMO…
· MOONLORD (FRA) …
· DELAIN (nl) - C…
· NOCTURN DEAMBUL…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· BLACK ARTS CERE…
· THE FECULENT'S …
· FALL OF SUMMER …
· TONY MACALPINE …
· THE DILLINGER E…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 89 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

NEMOST (FRA) - The Shadow's Trail (2010)






Label : Auto-Production
Sortie du Scud : 5 Mars 2010
Pays : France
Genre : Death Metal Mélodique Progressif
Type : Album
Playtime : 9 Titres - 37 Mins





NEMOST est un groupe bien de chez nous qui a attiré l’intérêt des critiques, il y a déjà deux ans, avec sa première démo. Les avis furent donc, pour la plupart, positifs et de gros noms de la scène suédoise, tels que KATATONIA et OPETH, en ressortaient pour qualifier la musique de ces cinq Français. Enchaînant les concerts parisiens réussis dans l’attente de compléter leur line-up, c’est avec l’arrivé de Thybo (batterie), puis Merry DotA (basse), que la formation pourra enfin emprunter le chemin du studio, fin 2009, pour enregistrer leur premier album : The Shadow’s Trail.
On peut, dans un premier temps, souligner la qualité visuelle de l’artwork qui possède un attrait mystique et, à la fois, inquiétant, ainsi que le design soigné apporté au livret. Bien que ce soit leur premier opus, les Parisiens montrent un professionnalisme agréable qui, du coup, se répercute sur le contenu de l’album. Finis les premiers essais aux sons crades, brouillons ou étouffés qui étaient loin d’être une partie de plaisir à l’écoute. NEMOST, tout comme les jeunes groupes actuels, a compris que s’il voulait se faire remarquer, autant mettre toutes les chances de son côté et proposer un produit disposant d’une qualité sonore claire et correcte. Ainsi, la production correspond à nos attentes et se révèle très bonne, sans pour autant être trop appuyée dans une perspective lisse et moderne impersonnelle.
Cet album s’ouvre sur « Prelude », une intro en guitare sèche acoustique, aux légers accents dansants de flamenco, qui ne prépare pas du tout à la déferlante qui va suivre. Un aspect direct et efficace qui, contrairement à ce qu’on pourrait penser, n’est pas la ligne de conduite principale du groupe. Bien sûr, les passages violents sont présents et mettent en avant les performances du quintette qui ne manque pas de technique, toutefois la sensibilité apportée par la mélodie joue un rôle majeur dans cet album et instaure une certaine dualité.
Ainsi, on trouve, sur The Shadow’s Trail, une dose conséquente de guitare acoustique, que ce soit lors de l’interlude « Fading Ember » qui alterne belle mélodie aérienne et riffs de guitare électrique, pour un résultat plutôt décousu, ou sur diverses morceaux, comme « Ritual » qui débute sur des arpèges clairs et aériens. Ce qui n’empêche pas Johan Nat et Samuel Eymonym d’envoyer des riffs assassins (« Skin For Skin »), de rares mais excellents solos et des leads accrocheurs (« Sardanapale », « Through Life »). La section rythmique, quant à elle, propose plusieurs ponts et oscille entre le mid-tempo et une cadence plus élevée, évitant ainsi de laisser transparaître la monotonie. A noter, le côté viking sympathique apporté dans le rythme de « Orcus ». Si la batterie peut se montrer aussi bien explosive que discrète, laissant seulement scintiller ses cymbales, la basse est davantage en retrait dans le mix et peine alors à se faire entendre. Ce qui n’est, par contre, pas le cas du chanteur. Celui-ci possède une palette vocale variée dont il use savamment pour distiller les émotions. Du growl guttural et démoniaque dominant qui résulte en des refrains entêtants, au chant énervé hurlé, mais modéré, pour garder un esprit poignant sur « Unexpected », qui accueille également un peu de chant clair, en passant par les hurlements déments (« Sardanapale »), ou bien les multiplications vocales qui donnent un rendu épique, TimCod parvient à garder un grain envoûtant et saisissant dans sa voix.
Et, s’il y a un morceau dont je n’ai pas encore touché mot, c’est parce qu’il se détache clairement des autres et dévoile tout le talent du groupe. « Whisper », le plus long titre de l’album, marque nettement le côté progressif de NEMOST, déjà présent dans la fluctuation rythmique. Les arpèges mélancoliques se mêlent aux leads lancinants pour un jeu mélodieux et magique, sur lequel se pose une voix Rock écorchée émouvante. Ce passage éthéré succèdera à une explosion d’intensité et de rage, de par une batterie déchaînée et des guitares virevoltantes de technique et de mélodie, entre superbe solo et riffs ravageurs, ainsi qu’un lead Death Progressif épique, lors des envolées hargneuses, reprenant une version altérée de celui de « Global Warming », de GOJIRA. Une recette similaire est par ailleurs utilisée sur « Unexpected », le morceau suivant.
Pour ce qui est des textes, principalement écrits par le chanteur, ils traitent de sujets variés dans l’optique de la pochette ; c’est-à-dire, certains écrits sont plus abstraits et mystérieux comme les anciennes civilisations, avec « Sardanapale », racontant la déchéance du dernier grand roi d’Assyrie, la mythologie romaine, à travers « Orcus » qui relate la résistance des hommes sur le dieu des enfers, ou bien encore la religion, de par « Skin For Skin » qui reprend une citation de Satan dans la bible, et d’autres textes sont davantage introspectifs, en rapport avec la vie (« Through Life »), la mort (« Whisper »), ou l’amour (« Unexepected »). Un bon point, montrant la volonté du groupe à ne pas vouloir s’enterrer dans un unique sujet, ni domaine, mais plutôt en aborder des antinomiques, même s’ils ne sont pas non plus très innovants et peuvent manquer de cohésion.
NEMOST livre un premier essai de choix, débordant d’idées intéressantes et abouties. Bien que des maladresses de jeunesse parcourent quelques titres, l’exécution des compositions se révèle satisfaisante et montre l’aisance des membres à naviguer dans un genre courant, mais qu’ils sont parvenus à s’approprier en y intégrant leur touche personnelle au travers d’une dimension Progressive et mélancolique réussie. Qui plus est, le Death Metal Mélodique "made in France", subit actuellement une expansion ; raison de plus pour s’intéresser à ce groupe, avant qu’il ne soit noyé dans la masse.



Ajouté :  Mardi 29 Juin 2010
Chroniqueur :  CyberIF.
Score :
Lien en relation:  Nemost Website
Hits: 7900
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des CD Reviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 15/11/2018 à 22:00:03 en : 0,1027 secondes
| © Metal-Impact (2001-2016) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar