METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | Downloads | Links | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
· M-I Skin Firefox
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· NIKOLAS SCHRECK…
· LEAVES EYES (de…
· SHADEWORKS (be)…
· AMON AMARTH (se…
· ABORTED (be) - …
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· STRATOVARIUS (f…
· FRAKTUR (FRA) -…
· ANATHEMA (uk) -…
· MALARIAH (FRA) …
· W.O.A WACKEN OP…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 76 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

JUDAS PRIEST (uk) - Rocka Rolla (1974)







Label : Gull Records
Sortie du Scud : 6 Septembre 1974
Pays : Angleterre
Genre : Heavy Rock des 70's
Type : Album
Playtime : 10 Titres - 42 Mins





C’est en 1969, à Birmingham (Angleterre) que Ian Hill (basse), K.K. Downing (guitares) et John Ellis (batterie) fondent leur premier power trio. Rejoints par le chanteur Alan Atkins, ils se baptisent JUDAS PRIEST d’après la chanson de Bob Dylan « The Ballad Of Frankie Lee And Judas Piest ». Le quatuor, qui se sépare très vite d’Ellis et voit défiler les batteurs, donne le Blues plutôt appuyé avant de basculer naturellement vers un Heavy Rock qui lui convient mieux. JUDAS PRIEST multiplie les concerts, jouant en première partie de THIN LIZZY ou encore TRAPEZE (avec Glenn Hugues, Dave Holland et Mel Galley !), mais pour diverses raisons Atkins quitte le navire (en voilà un qui doit encore s’en mordre les doigts) …
C’est Ian Hill qui pense alors au frère de sa petite amie, un certain Robert Halford, chanteur d’HIROSHIMA. Le blondinet accepte rapidement le poste et se permet de ramener John Hinch, batteur de sa précédente formation. L’histoire est en marche …
Pourtant, un album comme Rocka Rolla ne laisse en rien présager un tel avenir à JUDAS PRIEST. Situé musicalement à des années lumières des classiques accouchés plus tard, Rocka Rolla symbolise le parfait témoignage d’un groupe qui se cherche encore un peu. Il faut dire qu’à l’époque, le terme « Heavy Metal » n’a pas encore pris tout son sens, et les poids lourds du Hard Rock se nomment BLACK SABBATH, DEEP PURPLE ou LED ZEPPELIN.
Concernant BLACK SABBATH, le début de carrière du PRIEST présente de nombreux parallèles avec le quatuor noir mené par Ozzy et Tony Iommi. Tous deux natifs de Birmingham, ville industrielle et déprimante, ces deux formations partagent également le producteur Roger Bain (à la console sur les premiers disques du Noir Sabbat). On ne peut pas dire que ce soit pour le meilleur … Bien que mené par K.K. Downing et complété par l’arrivée de Glenn Tipton au poste de second guitariste, JUDAS PRIEST est complètement étouffé par l’influence dominante de Bain. L’exemple flagrant, c’est cette pièce épique de 14 minutes intitulée « Caviar And Meths », dont Bain ne conserve que l’intro de 2 minutes, à cause de « contraintes de temps », et qui se retrouve positionné en fin d’album …
Ce détail a néanmoins de l’importance et génère beaucoup de frustrations chez Downing et consorts. En effet, à ce moment là JUDAS PRIEST aime mêler à sa musique ses nombreuses influences progressives et psychédéliques. Mais l’amputation de « Caviar And Meths » n’empêche pas l’auditeur de déceler, déjà, la marque de fabrique du PRIEST. Les deux guitares se complètent ou se succèdent à merveille, à l’heure où l’utilisation de deux six-cordistes n’est pas si courante (JUDAS PRIEST appartient à cette catégorie de groupes qui ont popularisé le phénomène « twin guitars », avec WISHBONE ASH et THIN LIZZY). La voix d’Halford est déjà très identifiable, même si le futur Metal God ne pousse pas encore dans les aigus. Il se permet en plus d’ajouter quelques solos d’harmonica, comme par exemple sur le titre éponyme, parfait témoignage du cru PRIEST en 1974.
A noter que la pochette, faisant habilement référence à une célèbre fabrique de soda, est remplacée ensuite par une œuvre de Mel Grant, pas du tout appropriée. Et oui, la pression des grandes firmes existe déjà … Entre un producteur trop envahissant, un son vraiment pas à la hauteur, une setlist coupée nette, un batteur vite « démissionné » pour divergences musicales, on ne peut pas dire que les débuts de JUDAS PRIEST soient fracassants … Aucun titre de Rocka Rolla ne sera rejoué par le groupe une fois les années 70 passées. Entendre un « Rocka Rolla » ou un « Never Satisfied » remaniés et bénéficiant d’un son mortel se révèlerait pourtant intéressant.
Quelques mois plus tard, l’histoire suit son cours, et JUDAS PRIEST prend son envol avec Sad Wings Of Destiny

Tracklisting :
1 – One For The Road
2 – Rocka Rolla
3 – Winter
4 – Deep Freeze
5 – Winter Retreat
6 – Cheater
7 – Never Satisfied
8 – Run Of The Mill
9 – Dying To Meet You
10 – Caviar And Meths


Discographie Complète de JUDAS PRIEST : Rocka Rolla (Album - 1974), Sad Wings Of Destiny (Album - 1976), Sin After Sin (Album - 1977), Stained Class (Album - 1978), Hell Bent For Leather (Killing Machine) (Album - 1979), Unleashed In The East (Live - 1979), British Steel (Album - 1980), Point Of Entry (Album - 1981), Screaming For Vengeance (Album - 1982), Defenders Of The Faith (Album - 1984), Turbo (Album - 1986), Priest ... Live! (Live - 1987), Ram It Down (Album - 1988), Painkiller (Album - 1990), Metal Works '73-'93 (Best-Of - 1993), Jugulator (Album - 1997), Meltdown (Live - 1998), Demolition (Album - 2001), British Steel (DVD - 2001), Live In London (DVD - 2002), Live In London (Live - 2003), Electric Eye (DVD - 2003), Angel Of Retribution (Album - 2005), Rising In The East (DVD - 2005), Nostradamus (Album - 2008), A Touch Of Evil: Live (Live - 2009)



Ajouté :  Mercredi 09 Septembre 2009
Chroniqueur :  NicoTheSpur
Score :
Lien en relation:  Judas Priest Website
Hits: 45085
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des CD Reviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | Downloads | Links | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 01/8/2014 à 09:47:04 en : 0,0755 secondes
| © Metal-Impact (2002-2014) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar