METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· NECROPHAGIA (FR…
· MALÉDICTION (FR…
· NO RETURN (FRA)…
· KAMELOT (usa) -…
· LOTSAGABE (FRA)…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· MONSTER TRUCK (…
· STATUS QUO (uk)…
· KREATOR (de) - …
· NEW MODEL ARMY …
· W.O.A WACKEN OP…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 33 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

MOTÖRHEAD (uk) - 1916 (1991)








Label : Epic Records / Sony
Sortie du Scud : 2 février 1991
Pays : Angleterre
Genre : Heavy Rock guerrier
Type : Album
Playtime : 11 Titres - 39 Mins





On sait à quel point l’aussi laid que charismatique Lemmy est à ce point versé dans tout ce qui a attrait aux guerres mondiales qui ont ravagées l’Europe et le monde au XXème siècle. Donc quoi de plus normal pour le combo anglais que de faire un opus complet abordant les tueries et autres faits de guerre peu glorieux de la Grande Guerre, i.e. la 1ère Guerre Mondiale ayant mis à feu et à sang notre vieux continent. Avec la même formation que sur Rock‘n’Roll, le MOTORHEAD aborde le tournant des années 90 avec le même escadron de la Mort. 1916 sera de ce fait leur dixième offrande trois ans après leur dernière livraison. MOTORHEAD s’est fait attendre.
Avec la maturité de ses 45 berges, le virulent Lemmy n’a pas encore dit son dernier mot, loin de là. La source est intarissable et le vieux brigand britannique n’est pas prêt d’abdiquer ni de déposer les armes !
Exilé à Los Angeles pour la mise en boîte de l’opus, l’enregistrement de ce fameux 1916 a tout d’une mini guerre. Entre un Philty qui déconne plein paquet et les éternels soucis avec les maisons de disques, la tronche de moteur n’est vraiment pas sortie de l’auberge.
Quoi qu’il en soit, 1916 est pour tout dire un album plutôt spécial et différent de ce que le combo a pu faire jusqu’ici. Un ovni dans leur discographie jusqu’à l’aboutissement de celui-ci. Une aura nostalgique émane de cet album, un côté passéiste sûrement dû au sujet grave évoqué dans les paroles psalmodiées par le collectionneur d’armes de la seconde guerre mondiale. Le morceau «Nightmare/The Dreamtime» en est l’illustration parfaite. Atmosphérique et envoûtant, ce titre décalé et à part montre à quel point MOTORHEAD a des choses à dire sous une forme toute différente. L’enchaînement avec la lente et mélancolique «Love Me Forever» dévoile la face plus sentimentale et montre un visage plus humain de Snaggletooth. Cette impression est confirmée par la dernière piste où ce bon vieux Lemmy déclame un chant anti militariste avec claviers pour seul accompagnement.
Hormis cette facette plutôt inattendue de la part du combo britannique, le rauque et engagé Lemmy possèdent encore et toujours ce petit grain de folie qui lui permet de sortir d’excellents titres tels que «I'm So Bad (Baby I Don't Care)», du bon vieux Rock avec «No Voices in the Sky» et son refrain typée années 70, du Rock de rade gorgé de Hells Angels sur «Going to Brazil» ou «Angel City». En prime, MOTORHEAD rend un hommage puissant et appuyé aux légendaires New Yorkais RAMONES avec le titre éponyme.
La production de Peter Solley (ROLLING STONES, AC/DC, JIMI HENDRIX), offre un son très bon à ce dixième opus signé de la main du quatuor. En 1991, pour cette dixième livraison, il en résulte un opus déroutant par certains égards mais dans l’ensemble la cohérence de l’ensemble prime. Plus mature, le groupe évolue. L’opus fur accueilli froidement par les suiveurs de l’homme au furoncle facial. Dommage car 1916 est un de leurs albums où l’on prend un réel plaisir à réécouter, une larme au coin de l’œil.


Discographie Complète de MOTÖRHEAD : Motörhead (Album - 1977), Overkill (Album - 1979), Bomber (Album - 1979), On Parole (Album - 1979), Ace of Spades (Album - 1980), Iron Fist (Album - 1998), Another Perfect Day (Album - 1983), Orgasmatron (Album - 1986), Rock'n'Roll (Album - 1987), 1916 (Album - 1991), March Or Die (Album - 1992), Bastards (Album - 1993), Sacrifice (Album - 1995), Overnight Sensation (Album - 1996), Snake Bite Love (Album - 1998), We Are Motorhead (Album - 2000), Hammered (Album - 2002), Inferno (Album - 2004), Stage Fright (DVD - 2005), Kiss Of Death (Album - 2006), Motörizer (Album - 2008), Bad magic (Album - 2015)



Ajouté :  Samedi 18 Avril 2009
Chroniqueur :  Loki
Score :
Lien en relation:  Motörhead Website
Hits: 10083
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des CD Reviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 05/7/2020 à 05:14:17 en : 0,0518 secondes
| © Metal-Impact (2001-2019) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar