METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· GRYMT (FRA) - E…
· CARNAL LUST (FR…
· ZOE (FRA) - Fre…
· KAMELOT (usa) -…
· HOLDING SAND (F…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· PAIN (se) - Div…
· THE UNHOLY ALLI…
· SEPTICFLESH (gr…
· RAMMSTEIN (de) …
· BEHEMOTH (pl) -…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 91 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

THE GATHERING (nl) - Downfall (2008)






Label : Vic Records / La Baleine
Sortie du Scud : 15 Septembre 2008
Pays : Hollande
Genre : Ex Fans de Trip-Hard
Type : Album
Playtime : 27 Titres - 144 Mins





Les maisons de disques sont bien souvent comparables à des charognards s’excitant près d’un cadavre chaud. Lorsqu’en plus, elles s’attaquent à un groupe culte ayant acquis un statut particulier avec les années (en gros, partis de rien pour arriver presque au sommet…), le repas s’annonce particulièrement faste.
Mais bien souvent la collation prend des allures de restes à peines réchauffés et peu ragoûtants. Surtout lorsqu’ils sont préparés à base de restes eux-mêmes déjà accommodés depuis un moment.
Cette compilation, qui fait suite à la sortie de l’album Downfall – The Early Years the THE GATHERING n’apporte pas grand-chose à ceux qui ne connaissent pas bien ce groupe ayant accédé à la notoriété par la grâce de sa musique aussi bien que par la voix magique d’Anneke Van Giersbergen, aujourd’hui partie vers d’autres horizons musicaux.
Un simple coup d’œil au tracklisting vous suffira pour comprendre que bien peu de choses ont été ajoutées. Comme son prédécesseur, cet album se focalise sur la période pré Anneke, à savoir les deux premières démos du groupe, ainsi que les albums Always et Almost A Dance.
Durant ces années, le groupe aura connu deux chanteurs bien distincts de par leur style et leur sexe, Bart SMITS, et Martine VAN LOON.
Hors de ces considérations vocales, le style même de THE GATHERING est très éloigné à l’époque des expérimentations mélodiques qui débuteront avec le majestueux Mandylion.
Plus hermétique, plus lourd, avec d’évidentes influences Death, voire Doom/Gothique, un peu dans le style de PARADISE LOST, époque Gothic.
Le premier CD se concentre surtout sur les premières sorties du groupe, les deux démos An Imaginary Symphony, et Moonlight Archer, ainsi que sur la version promo/pré-production de 1992 de l’album Almost A Dance, avec SMITS encore au chant. Il faut bien admettre d’ailleurs que celui-ci ne fait pas preuve d’un grand talent, et ses incantations monotones gâchent le plaisir d’écoute de compos somme toute bien ficelées, prémices d’un réel talent prêt à éclore. Les riffs sont lourds, les soli rares, et le clavier quasi omniprésent (quoique parfois un peu trop, et le son à même tendance parfois à friser le ridicule), mais l’ambiance glacée et pesante sait nous prendre à la gorge. Sorte de Néo Gothique à tendance Doom, la musique de THE GATHERING n’est connue à l’orée des années 90 que par une poignée de fans, et une écoute rapide permet de comprendre pourquoi il leur faudra attendre l’arrivée d’Anneke et la dilution dans un style plus accessible pour parvenir à toucher un public plus large. Mais le charme de ces essais est certain, en prenant en compte le fait que le groupe d’alors n’avait pas grand-chose à voir avec celui que nous connaissons aujourd’hui (Un peu comme PARADISE LOST d’ailleurs).
Le second CD se divise en deux parties, la première moitié restant dans la lignée du premier CD. La reprise du « Dethroned Emperor » du FROST reste honnête, même si elle n’est pas transcendante. Petit bémol dû une fois de plus à la voix de SMITS qui ne possède pas l’aura maléfique de Tom G Warrior.
Les 5 titres suivants pâtissent malheureusement d’un son déplorable par rapport au premier CD, mais les compos durcissent le ton, ce qui n’est pas sans intérêt. La voix de SMITS parait d’ailleurs plus à sa place sur ces titres plus agressifs, je citerai notamment le très supportable « Anthology In Black » ou Bart s’essaie même à quelques modulations bienvenues. La voix est ainsi beaucoup plus omniprésente que sur le premier CD, ce qui ne constitue pas vraiment une gêne, puisque le son lui-même est beaucoup plus écrasé et sourd, rapprochant ainsi le groupe d’un genre de Black perso, limite symphonique parfois, toutes proportions gardées bien sur (les gimmicks de clavier sont parfois d’un ridicule achevé, comme à l’occasion de « Second Sunrise », où l’on a l’impression d’écouter Micheline DAX sifflant un air de CRADLE OF FILTH !).
Le reste de ce second volet est live, et la qualité sonore tombe encore d’un cran, pour se situer au niveau d’un bootleg moyen.
L’apparence du groupe change une fois de plus, et la bouillie prend des allures de Death un peu cheap, avec un Bart SMITS qui grogne de plus belle, sur des compos qui ne sont absolument pas mises en valeur. En dépit du fait qu’elle constitue une sorte de témoignage, cette partie n’a pas vraiment d’intérêt, tant le massacre auditif en règle annihile toute subtilité d’écoute.
Les zapper ne vous causera aucun tord, je vous assure.
Pour résumer, et par rapport à la première compilation déjà sortie, ce double CD n’a de valeur qu’aux yeux des fans Hard-core des débuts du groupe, mais qui possèdent certainement déjà nombre de ces enregistrements sur des démos et pirates divers.
Pour les autres, adorateurs d’Anneke ou simples étourdis n’ayant jamais connu le groupe, je ne suis pas sur que Downfall mérite un quelconque investissement, tant THE GATHERING est encore à des années lumière de ce qu’il incarnera plus tard.
Vous voilà avertis, choisissez votre camp !



Ajouté :  Mardi 09 Décembre 2008
Chroniqueur :  Mortne2001
Score :
Lien en relation:  The Gathering Website
Hits: 7951
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des CD Reviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 14/10/2019 à 09:55:08 en : 0,0528 secondes
| © Metal-Impact (2001-2019) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar