METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· M-I sur Google+
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
· M-I Skin Firefox
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· ARCANIA (FRA) -…
· TERRORIZER (usa…
· LUNA FIELD (de)…
· SILENT VOICES (…
· DAVID COLIN (FR…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· KORUM (FRA) - L…
· NIGHTWISH (fi) …
· WITHIN TEMPTATI…
· SISTER (se) - M…
· UGLY KID JOE (u…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 100 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

NIGHTRAGE (se) - Anders Hammer (Sept-2011/VF-EV)


Autrefois considéré comme une référence du genre seulement avec son premier album, Sweet Vengeance, NIGHTRAGE a eu plus du mal, par la suite à conserver ces galons, avec des albums pas mauvais, mais pas non plus exceptionnels. Les incessants changements de line-up ont également contribué à donner cette image d’une formation pas encore viable pour la plupart des amateurs. Entre la Grèce et la Suède, les remplaçants se sont succédés, et, fin 2007, à l’exception de Marios, ce sont quatre nouveaux membres qui intègrent le combo et lui redonnent un souffle oldschool d’une grande qualité au travers de Wearing A Martyr’s Crown et du dernier opus : Insidious. J’ai donc ainsi profité de l’occasion de pouvoir échanger quelques mots avec Anders, le bassiste, pour glaner quelques informations sur cette nouvelle voie que le quintette semble arpenter avec sérénité.

Line-up
: Antony Hämäläinen (Chant), Marios Iliopoulos (Guitare), Olof Mörck (Guitare), Anders Hammer (Basse), Johan Nunez (Batterie)

Discographie : Demo (démo - 2001), Demo 2 (démo - 2002), Demo 3 (démo - 2002), Sweet Vengeance (album - 2003), Descent Into Chaos (album - 2005), A New Disease Is Born (album - 2007), Wearing A Martyr’s Crown (album - 2009), Vengeance Descending (compilation - 2010), Insidious (album - 2011)

M-I Interviews du groupe : Marios Iliopoulos (Mars-2005), Anders Hammer (Sept-2011/VF-EV)



Metal-Impact. Votre nouvel album sort la semaine prochaine, comment vous sentez-vous ?
Anders Hammer. C’est assez énorme en fait, on avait des pistes prêtes depuis deux ans, donc c’est plutôt cool de les entendre enfin terminées. Et puis tout s’est vraiment bien déroulé. On a procédé différemment cette fois : on a enregistré l’album dans plusieurs studios, en Grèce et aux Etats-Unis, et tout a été mixé et masterisé au Studio Fredman, à Göteborg, en Suède. Le résultat nous a carrément convaincus, et j’espère que nos fans l’apprécieront également. De ce que j’ai pu voir jusqu’à maintenant, tout le monde semble rentrer dedans, donc je suis plutôt excité de ce qui va arriver dans les prochains jours.

MI. Les réactions de la presse ont été plutôt bonnes. Quelles ont été celles du public à la suite du streaming ?
Anders. Presque toutes positives aussi, je dirais. Il y a toujours des opinions différentes quand tu fais un nouvel album, mais la plupart de nos fans semblent satisfaits de la direction que nous avons prise pour celui-ci.

MI. Pour la première fois, vous gardez le même line-up d’un album à l’autre. Peut-on dire que vous avez trouvé une certaine stabilité ?
Anders. Oui. Il y a probablement plusieurs raisons pour cela, mais, dans l’ensemble, la moyenne d’âge du groupe est un peu plus haute maintenant, tout le monde est parvenu à se stabiliser dans la vie, et respecte l’équilibre entre vie personnelle et celle du groupe. Par ailleurs, on partage tous la même vision vis-à-vis de ce que l’on souhaite pour la formation. Nous sommes des personnes assez semblables, et restons de très bons amis hors du groupe, donc le line-up n’aurait pas pu être mieux qu’en ce moment.

MI. Comment cela a-t-il affecté l’écriture des nouvelles compositions ?
Anders. Comme avec Wearing A Martyr’s Crown, notre précédent album, nos deux guitaristes Marios et Olof étaient responsables de la composition des pistes, tandis que Marios et Antony écrivaient les lignes de chant ensemble. Quand on en vient à l’écriture des morceaux, Marios s’occupe du principal, comme toujours avec NIGHTRAGE. Ensuite, nous ajoutons nos propres touches à la musique pendant l’enregistrement. Personnellement, j’aime improviser pas mal quand c’est mon tour, ne pas décider de mes lignes à l’avance mais essayer quelques variations sympas et entendre le morceau prendre forme en studio.

MI. En quoi Insidious diffère de Wearing A Martyr’s Crown, car l’approche musicale est sensiblement la même ?
Anders. Si on le compare aux autres albums, j’ai l’impression qu’Insidious est plus proche des deux premiers disques : Sweet Vengeance et Descent Into Chaos, que d’A New Disease Is Born ou Wearing A Martyr's Crown. Wearing A Martyr's Crown était un peu plus expérimental, même progressif si tu veux. C’était le premier album pour moi, Johan (batteur), et Antony (chanteur) donc je pense que nous avons tous essayé de voir ce que nous pouvions faire musicalement et comment nous pouvions contribuer au son de NIGHTRAGE. Par exemple, il y avait plus de chant clair d’Antony sur cet album.
Nous sommes toujours contents de cet album et l’accueil a été très bon, mais Insidious est plus du NIGHTRAGE pur souche je pense. Plus agressif, compact et direct si tu veux.

MI. Pour moi, l’artwork d’Insidious ressemble à une version alternative de celui du précédent album. Quelle est l’idée derrière ?
Anders. Nous avons demandé au même artiste que pour le précédent, le Brésilien Gustavo Sazes. C’est vraiment un mec talentueux avec qui on a souvent travaillé au cours des trois dernières années, pas seulement pour des albums mais aussi pour les designs de nos sites, des éditions spéciales, etc.
Le titre Insidious suggère quelque chose de caché, trompeur et grandissant, comme, par exemple, une personne qui pour vrai visage porte un masque cachant les horreurs derrière. En gros, tout le monde a des secrets qu’il préfèrerait ne jamais voir révélés. L’artwork est très analogue au titre, à mon avis.

MI. Et à propos des paroles, quels thèmes abordez-vous ?
Anders. Comme sur toutes nos chansons, elles sont le reflet de la vie de chacun, et de comment l’on est affecté par les personnes autour de nous.

MI. J’ai trouvé l’ajout des passages atmosphériques réellement intéressant, dans un esprit bande-son de film. Etait-ce votre but en les incorporant ?
Anders. Il y a toujours eu des éléments moindres aux claviers dans nos albums. Une chose que nous faisons constamment aussi, est d’avoir une instrumentale à la fin. Cette fois, par contre, on a eu l’idée d’entourer cette piste de deux intermèdes complètement orchestraux pour apporter une atmosphère supplémentaire et casser le rythme de l’album. Nos potes John K. de BIOMECHANICAL et George Baharidis de BREAKING SILENCE ont gentiment proposé de réaliser ces passages pour nous.

MI. On trouve également de nombreux guests, comment les avez-vous choisis ?
Anders. Nous voulions ajouter quelques détails supplémentaires sur certaines pistes, et avons donc demandé à quelques-unes des personnes compétentes avec lesquelles nous avions travaillé par le passé si ça les intéressait de participer. Leurs parties ne changent pas vraiment les morceaux, mais elles apportent des variations plaisantes dans le son.

MI. Etait-ce spécial d’avoir deux anciens membres du groupe ?
Anders. Pas vraiment. En fait, on voit ces gars tellement souvent, donc c’était, en gros, juste deux bons amis visitant le studio et s’amusant pendant un moment. Tompa et Gus sont, bien sûr, des musiciens extrêmement talentueux donc c’est toujours un honneur d’avoir leur contribution sur quelque chose que tu as créé.

MI. De quelle piste êtes-vous les plus satisfaits ? Pourquoi ?
Anders. Personnellement, la piste éponyme, « Insidious », est une de mes favorites. Ce n’est pas le morceau classique de NIGHTRAGE, mais il est court, nerveux, et carrément direct.

MI. Une piste en particulier vous a-t-elle posé problème lors de l’écriture ou de l’enregistrement ?
Anders. Je me souviens avoir lutté pour suivre des rythmes vraiment étranges de la grosse caisse sur quelques morceaux. Je pense que Johan a fait un boulot phénoménal sur cet album. Son style apparaît vraiment dans les pistes.
La reprise que nous avons faite, « Photograph » de DEF LEPPARD, a donné lieu à quelques discussions au sein du groupe par rapport au niveau auquel nous devions la jouer, puisque l’original est très éloigné de notre style. Au final, je trouve qu’elle a très bien tourné.

MI. Vous allez entamez une tournée en Amérique du Nord, avec ARSIS, WHITE WIZZARD et FIREWIND. Êtes-vous excités ? Le public européen aura-t-il l’occasion de vous voir ?
Anders. Oui, on est super excités, c’est la première fois que notre line-up actuel tourne aux Etats-Unis et au Canada.
On est également en train de discuter en ce qui concerne des tournées en Europe pour fin 2011 et début 2012, pour le moment, même s’il n’y a encore rien de 100% sûr.

MI. Parmi les shows de ces dernières années, y a-t-il des anecdotes/moments marquants que tu voudrais partager ?
Anders. Une anecdote qui me vient en tête est le festival "Days Shocking Ground" de 2010, en Italie, quand le générateur qui faisait tourner tout le site a rendu l’âme juste quand on arrivait. C’était assez tendu, mais nous avons réussi à nous débrouiller et finalement jouer notre set.
Un autre moment inoubliable était la tournée 2010, en Grèce ; un pays tout simplement exceptionnel pour jouer, le public est génial et ils adorent le bon Metal là-bas.

MI. On approche de la fin de l’année, y a-t-il des albums de 2011 que tu recommandes ? Et quels sont ceux que tu attends pour les prochains mois ?
Anders. Deux de mes groupes préférés, les Suédois de DRACONIAN, et les Finlandais de MOONSORROW ont sorti chacun un très bon album cette année. Et pour la suite, DRAGONLAND va aussi sortir un nouveau disque ; Olof et moi y avons participé.

MI. L’interview se termine. Merci pour ton temps et tes réponses. Je te laisse placer les derniers mots pour les fans français qui attendent impatiemment de se procurer le nouvel album. A plus sur la route !
Anders. Merci ! J’espère qu’on vous verra en France pour les shows à venir !



==================== ENGLISH VERSION ====================



Metal-Impact. Your new album will be released next week, how do you feel?
Anders Hammer. It feels pretty awesome, we have had some of the songs ready for two years now so it's pretty cool to hear them all finished. It turned out really good as well, we chose a new recording process this time: we recorded the entire album in separate studios in Greece and the US, and then mixed and mastered it all in Studio Fredman in Gothenburg, Sweden. The result turned out really good in our ears, I hope all the fans who get the album will appreciate it as well. From what I've heard so far, everybody is really into it so I'm pretty psyched about the near future.

MI. Press reviews were mostly positive but how good have been the public reaction with the streaming?
Anders. Almost entirely positive I'd say. There are always different opinions when you make new releases but the majority of our fans seem pleased with the direction we have chosen for this album.

MI. For the first time, the line-up remained the same between two consecutive albums. Can we say you've found stability?
Anders. Yes. There are probably several reasons for this, but in general, the average age of the band is a little higher now, everybody is in a pretty comfortable place in their lives, respecting the personal life/band life balance. And we all share the same vision for what we want the band to be, and so on. We are a pretty similar bunch of people who are all very good friends outside of the band, so the line-up couldn't be any better than what it is now.

MI. How did it affect the songwriting?
Anders. Like with our previous album Wearing A Martyr's Crown, our guitarists Marios and Olof were responsible for the songwriting, while Marios and Antony had written the vocals together. Marios is the main man when it comes to writing the music, as always with NIGHTRAGE. Then we all added our own touches to the music when recording. Personally I like to improvise quite a lot when recording, not deciding all the bass lines beforehand but try and do some cool variations and hearing the song taking shape in the studio.

MI. Your musical approach has not really changed. To what extent is Insidious different from Wearing A Martyr's Crown?
Anders. If comparing to previous albums, I feel a closer connection between Insidious and the two first albums: Sweet Vengeance and Descent Into Chaos, than with A New Disease Is Born or Wearing A Martyr's Crown. WAMC was a bit more experimental, even progressive if you will. It was the first album for me, Jo (drummer) and Antony (vocalist) so I think we all tried to see what we could do with the music and how we could contribute to the NIGHTRAGE sound. For example, there are more clean vocals from Antony on that album.
We are still really happy with that album and the reception was really good, but Insidious is more NIGHTRAGE to the core, I think. More aggressive, focused and straight to the point, if you will.

MI. I think the artwork for Insidious looks like an alternative version of the previous one. What's the idea behind it?
Anders. We used the same artist for this album as the previous one, Gustavo Sazes from Brazil. He's a really talented guy whom we have done lots of work with the last three years, not just for albums but also for web graphics, special releases, etc.
The title Insidious suggests something hidden, deceptive and growing, just as the image of person whose real face is a mask that hides the horrors beneath. Basically all humans have secrets that better not see the light of day. The cover artwork is pretty analogous to the title, in my opinion.

MI. About the lyrics, what are the topics you deal with?
Anders. As with all of our songs, they are reflections about one's life and how you are affected by people around you.

MI. In my opinion, to add atmospheric parts gave an interesting movie score feeling. Was that your purpose when you thought about them?
Anders. There have always been some minor keyboard elements to our albums. One constant thing we always do as well is to have an instrumental song in the end. This time though, we got the idea to wrap that song in a couple of fully orchestral parts to give an extra atmosphere and a break to the pace of the album. Our friends John K. from BIOMECHANICAL and George Baharidis from BREAKING SILENCE offered kindly to create these parts for us.

MI. On this album, numerous guests are featured. How did you choose them?
Anders. We wanted to add a few extra details to some of the songs, and asked some of the talented people who we have worked with in the past if they were willing to make contributions. Their parts don't really change the songs, but they add a nice variation to the sound.

MI. Was it special to have two former members of the band?
Anders. Not really, I mean, we see these guys so often. So it was basically just a couple of good friends visiting the studio and goofing around for a little while. Tompa and Gus are of course extremely talented musicians so it's always an honor to have their contribution to something you created.

MI. Which one is the track you are more satisfied with? Why?
Anders. Personally, the title track "Insidious" is one of my favorites. It's not the typical NIGHTTRAGE song but short, pissed off and just straight to the point.

MI. Is there one, especially, that gave you hard times during the songwriting or the recording?
Anders. I remember struggling to follow some really weird bass drum rhythms on a couple of songs. I think our drummer Jo really did a phenomenal job on this album. There is so much of his style apparent in the songs.
The cover song we did, "Photograph" by Def Leppard, involved a few discussions within the band of which level we should take it to, since the original is so far from our style. In the end though I think it turned out awesome.

MI. Soon you'll leave for a North American tour, with ARSIS, WHITE WIZZARD and FIREWIND. Are you excited about it? Will European fans have the chance to see you on stage?
Anders. Yes, we are excited as hell, it's the first time this line-up is touring the US and Canada.
We are discussing several options for European tours in late 2011 and early 2012 at the moment, though nothing 100% confirmed yet.

MI. Among the shows of these last years, would you like to share anecdotes or unforgettable moments?
Anders. One that comes to mind was the "Days Shocking Ground" festival in Italy in 2010, when the diesel generator that ran the whole festival died just when we arrived to the area. It was a close call there but we managed to get up and play the show in the end.
Another memorable moment was the Greek tour of 2010, simply an amazing country to perform in, the audience is awesome and they have such a huge hunger for good Metal there.

MI. We're close to the end of the year, do you recommend any album of 2011? Are you expecting releases in the months to come?
Anders. Two of my favorite bands, DRACONIAN from Sweden and MOONSORROW from Finland have both released two really good albums this year. Later this year, DRAGONLAND are releasing a new album. Both me and Olof are participating on it.

MI. This interview is coming to an end. Thank you for your time and your answers. I let you write the last words for your French fans who are eager to grab the new album. See you on the road!
Anders. Thanks! Hope we'll see you in France during the upcoming European tours!


Ajouté :  Vendredi 28 Octobre 2011
Intervieweur :  CyberIF.
Lien en relation:  Nightrage Website
Hits: 9620
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des Interviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 23/4/2018 à 21:31:22 en : 0,1737 secondes
| © Metal-Impact (2001-2016) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar