METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· COLLAPSE 7 (at)…
· AGNOSYS (FRA) -…
· FIREWIND (gr) -…
· BETRAYING THE M…
· KREATOR (de) - …
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· ORPHANED LAND (…
· PSYKUP (FRA) - …
· LUCA TURILLI'S …
· U.D.O (de) - Ra…
· LACUNA COIL (it…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 13 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

EVERGREY (se) - Thomas S. Englund (Sept-2014)


EVERGREY est le projet d'un seul homme Thomas S. Englund. Il a su braver vents et marées pour imposer son combo sur la scène internationale bravant tous les obstacles ! Le parcours n'a pas été simple et beaucoup aurait renoncé face à une telle adversité ! Il faut dire que ces cinq dernières années n'ont pas été de tout repos pour le bonhomme ! 2010 a vu le départ de trois des ses membres fondateurs Henrik Danhage (guitare), Jonas Ekdahl (batterie) et Jari Kainulainen (claviers). Henrik et Jonas étant parti crée un nouveau combo : DEATH DESTRUCTION ! Notre ami a dû réagir très rapidement afin de trouver une nouvelle équipe capable d'assurer l'enregistrement de Glorious Collision et la tournée qui s'en suivit ! Face à cette situation Tom entra dans une phase de dépression profonde qui le conduisit à envisager un moment la fin définitive d'EVERGREY ! L'inspiration n'étant plus là, Tom était prêt à jeter l'éponge. Le départ de Hannes Van Dahl parti rejoindre SABATON n'arrangea pas les choses ! Heureusement, le retour au bercail de Jonas et Henrik fut un électro choc qui permit au gang de se ressaisir pour revenir au mieux de sa forme avec Hymms For The Brocken, un album somptueux qui prouve qu'EVERGREY n'a pas dit son dernier mot. Pour ce retour, nos suédois ont choisi de travailler avec Jacob Hansen une pointure qui leur a permis de se dépasser et de franchir un nouveau cap décisif. Un opus très personnel ou Tom se dévoile comme jamais sur sa perte d'identité et ses doutes face à son avenir ! Une vraie réussite qui vous invite à voyager au travers de son désarroi fleuretant parfois avec la folie. Car si notre artiste reste optimiste, la fêlure est toujours bel et bien présente et semble le hanter plus que jamais. Impossible pour Metal Impact de ne pas en savoir plus sur cette résurrection réussie qui promet des jours meilleurs pour le combo de Gothenburg. Entretien avec un personnage honnête, sincère et à fleur de peau qui n'hésite pas à se dévoiler d'une manière directe et franche sans aucun tabou ! Une interview vérité avec un Tom S Englund en pleine forme et qui ne tarit pas d'éloge sur le petit dernier. Une forme de résurrection qui lui permet d'envisager l'avenir plus sereinement ! Magnéto Tom, c'est à toi !

Line-up
: Thomas S. Englund (chant et guitare), Henrik Danhage (guitare), Rikard Zander (Claviers et Choeurs), Johan Niemann (basse), Jonas Ekdahl (batterie)

Discographie : The Dark Discovery (1998), Solitude, Dominance, Tragedy (1999), In Search Of Truth (2001), Recreation Day (2003), The Inner Circle (2004), A Night To Remember (2005), Monday Morning Apocalypse (2006), Torn (2008), Glorious Collision (2011), Hymns For The Broken (2014)



Metal-Impact. Bonjour Tom, quel souvenir gardes-tu de ton dernier concert à Paris ?
Thomas S. Englund. Oh mon Dieu, c'était il y a très longtemps ! [Rires] ... Je me souviens que le show devait avoir lieu à L'Elysée Montmartre et que finalement il a eu lieu dans une autre salle car l'Elysée Montmartre venait de bruler. Mais c'était un bon concert comme souvent en France. Les fans étaient fantastiques, c'était vraiment bien.

MI. Est-ce que cela ne te manque pas de ne plus avoir joué à Paris depuis tant d'années ?
Tom. Oui et dans toute la France. On a beaucoup joué dans votre pays à une certaine époque, on avait beaucoup de fans et puis on s'est un peu dispersé. Nous avons été absents pendant de nombreuses années. Mais on a vraiment l'envie de revenir sur le devant de la scène.

MI. Pourquoi Marcus Jidell le guitariste et Hannes Van Dahl le batteur ont t'ils quittés le groupe ?
Tom. Hannes s'est vu offrir la possibilité de jouer comme batteur au sein de SABATON. Il est venu me voir pour m'en parler et je lui ai dit que c'était une très bonne opportunité et qu'il fallait qu'il accepte car il n'avait que vingt-trois ans. Quant à moi cela fait déjà vingt ans que je tourne intensément et c'était certain qu'avec SABATON il pouvait faire quelque chose de très bon. On est resté amis et je suis très heureux pour lui. Marcus a décidé de faire quelque chose qui lui tenait à cœur et c'était donc naturel qu'il quitte EVERGREY. A ce moment précis, il nous restait deux concerts de prévu et donc je me suis retrouvé seul et je ne savais pas quoi faire face à cette situation. Les deux seuls musiciens qui connaissaient bien tous les anciens morceaux c'était Henrik et Jonas. De ce fait, je les ai appelés et je leur ai demandé s'ils pouvaient apprendre deux ou trois nouveaux titres, ils ont acceptés et assurer les concerts avec moi.

MI. Comment se sont passées les retrouvailles sur scène ?
Tom. C'était assez étrange de se retrouver ensemble après tant d'années. Mais on a découvert que l'on avait encore du plaisir à jouer ensemble. Alors que lorsque l'on a décidé de se séparer c'était l'inverse. Et là, tout à coup, on s'est tous bien senti en rejouant ensemble, il y avait comme un manque. Mais on n'a pas parlé de rejouer ensemble dans le futur, ils ont assuré le show, on a tous trouvé cela super et voilà chacun est reparti de son côté. A cette époque ils enregistraient un nouvel album avec DEATH DESTRUCTION et il n'avait pas l'intention de faire un break. Mais l'idée a fait son chemin et on a signé chez AFM et on s'est alors revu. On a eu beaucoup de réunions pour parler de l'avenir et de ce que nous pouvions faire ensemble.
"Le serveur nous apporte une bière et Tom se met à chanter !"
C'était très compliqué un peu comme lorsque tu revois ta copine après une séparation. Une fois que c'est fait tu laisses toutes ces émotions derrière toi et tu continues ta vie. Et tout à coup ta petite amie revient et là tu te demandes ce que tu vas faire et si tu as envie de recommencer. Donc j'étais très hésitant mais au final nous avons toujours été des amis et non pas des ennemis et ainsi on a eu envie de rejouer de la musique ensemble.

MI. Selon toi qu'est-ce qui a changé dans vos relations entre avant et maintenant ?
Tom. C'est évident, je sens une différence. D'abord on est tous lié d'une manière bien plus intelligente et on a appris à s'apprécier mutuellement et a mieux se connaitre. On a réalisé qu'ensemble nous formions un bon groupe et que nous étions de bons musiciens qui aimons jouer ensemble. On a réalisé que quelque part on avait quelque chose d'unique, de magique quand nous jouions ensemble. Maintenant nous sommes capables de l'apprécier et nous voulons que tout le monde se sente bien au sein d'EVERGREY. Auparavant, nous jouions en permanence et faisions du business ce qui a fait qu'au fil du temps notre amitié s'est évaporée. Aujourd'hui, nous faisons passer notre amitié en premier et le reste attend. Ce qui est important c'est que chaque membre de la formation se sente bien et que chacun fasse attention à l'autre. C'est pourquoi nous ne nous précipitons pas pour partir en tournée même si les retours que nous avons sur cet album sont fantastiques.

MI. "Kings Of Errors" est votre nouveau clip, qui sont les rois pour toi ?
Tom. Je crois que nous le sommes tous. Les paroles parlent de moi, le clip montre un peu ce que c'est d'être le roi du monde. Mais aussi comment tout peut s'écrouler et tous les doutes que l'on peut avoir. Le texte de ce titre est très personnel, il traite du fait de perdre sa propre identité. A un moment donné, je ne savais plus ce que j'allais faire, qui j'étais vraiment et ou je devais aller. J'ai dû essayer de retrouver mon identité et je continue à le faire ! Je me suis perdu, je ne savais plus si j'étais un musicien ou quelqu'un d'autre. La question était : "Qui étais-je vraiment ?". "Kings Of Errors" parle de cela. Nous pouvons tous être des rois sur Facebook ou dans tous les médias, il y a tous ceux qui te suivent et qui te disent que tu es le meilleur au monde. Mais finalement tu te retrouves seul sur ton sofa en te disant que peut être tu ne fais pas partie de ce monde. Je traite de la partie sombre, celle dont les gens parlent peu. Une période où ils ne se sentent pas bien. Moi je me suis retrouvé dans cette phase sombre, c'est ce que j'aborde dans ce morceau.

MI. Est-ce que tu penses que c'était un burn out ?
Tom. C'était plutôt une très forte dépression ! Tout a commencé lors de la fête qui a été donné pour la sortie de l'album Glorious Collision. C'est la première fois que je ressentais cela. J'ai eu à un moment donné envie de tout laisser tomber et de partir loin. Hymms For The Broken traite de ce sujet, ce sont mes états d'âmes, ma recherche pour découvrir qui j'étais vraiment.

MI. As-tu pensé à arrêter EVERGREY ?
Tom. Oui, je l'ai fait d'ailleurs. Quand Hannes Van Dahl nous a quitté pour aller rejoindre SABATON et que nous avons donné ces deux derniers concerts, je me suis dit que peut être c'était terminé. Je me sentais triste face à cette situation, c'était comme ça tout simplement. Je jouais dans EVERGREY depuis 18 ans et peut être que c'était le moment de passer à autre chose. Je me sentais bien par rapport à cette idée. Et puis finalement j'ai changé d'avis.

MI. La musique, c'est un peu comme un virus !
Tom. Oui, c'est comme les moustiques, ils reviennent en permanence ! Ce que j'ai découvert c'est que je suis un artiste, un musicien, c'est ma passion et c'est très difficile de tuer cet art, d'arrêter tout. Cela m'a apporté des choses extraordinaires et en même temps j'ai été confronté à de gros problèmes, j'ai vécu des moments très difficiles, très noirs.

MI. Est-ce que tu penses que le business peut tuer un groupe ?
Tom. Oui, énormément. Dans le monde des musiciens, il y a 85 pourcent de business pour 15 pourcent de musique. J'aimerai simplement ne faire que de la musique, je n'aime pas passer mon temps à parler aux managers, aux agents pour négocier des pourcentages pris sur ce que je gagne. On te dit qu'il faut demander plus pour jouer dans tel ou tel festival, qu'il faut négocier et je hais cela. Donne-moi l'argent ou je me barre ! [Rires] ... Laisser moi jouer, voilà tout ce que je demande !

MI. Comment s'est passé le tournage du clip ?
Tom. On a tourné pendant neuf heures, c'était horrible. J'étais à 85 mètres de haut et c'était interminable. Il y avait un vent incroyable.

MI. Tu as apprécié le fait d'être costumé et de jouer comme un acteur ?
Tom. Oui, c'était la première fois que je faisais cela. En fait, on a tourné deux clips, il y a une nouvelle vidéo qui devrait sortir d'ici une semaine (Ndi : il s'agit du titre "The Grand Collapse") et qui est la deuxième et dernière partie de l'histoire. C'était marrant et j'y ai pris du plaisir, je suis très heureux d'avoir pu réaliser cela avec Patric Ullaeus qui est quelqu'un de très talentueux, un des meilleur au monde pour moi. J'ai juste adoré travailler avec toute cette équipe formidable et j'espère pouvoir à nouveaux collaborer avec eux dans le futur.

MI. Quel va être le prochain single ?
Tom. Je ne peux pas te le révéler, tu verras quand il sortira !

MI. Est-ce que le choix et l'ordre des morceaux figurant sur Hymms For The Broken a été difficile ?
Tom. Oui parce que derrière il y a une histoire qu'on a dû adapter à la musique et il faut que les titres soient exactement à la place où ils doivent être. Ils reflètent tous les moments que j'ai vécu, mes hauts et mes bas, mon combat pour en sortir et ma peur de la liberté. Il m'a fallu être très fort, je suis tombé très bas avant de voir la lumière et de revenir au top. C'est très important et c'est ce que je voulais relater à travers cet opus.

MI. Dirais-tu que Hymms For The Broken est une forme de thérapie ?
Tom. Oui, c'est ce que font les artistes. Mais je n'écris pas parce que j'ai envie de parler de moi et de ce qui m'arrive. Je ne le fais pas pour me plaindre mais simplement parce que j'ai envie d'écrire. Mais c'est vrai que cela m'a aidé. Quand tu fais passer de l'émotion à travers les mots, tu peux mieux comprendre de quoi tu parles que lorsque tu utilises des termes liés à la psychologie.

MI. Est-ce qu'il était important de transposer ces émotions à travers tes textes et ta musique ?
Tom. Je ne sais pas, ce n'est pas important car je ne pense pas de la sorte. Je ne réfléchis pas dans ce sens, j'avais juste envie de parler de cette histoire très spécifique qui m'est très personnelle. Je n'écris pas de textes sur les dragons, les donjons où les forces obscures. J'écris sur moi, ce n'est pas dur d'être honnête, c'est très facile d'être un peu fou et d'écrire sur un sujet comme celui-là. Bien sûr, du fait que c'est très personnel, tu peux ressentir de l'émotion, si tu ne ressens rien laisse tomber et va voir ailleurs.

MI. Penses-tu qu'avec Hymms For The Broken, tu ouvres un nouveau chapitre dans la carrière d'EVERGREY ?
Tom. Tu sais chaque nouvel album est un pas en avant. On n'a jamais réalisé deux opus qui sonnaient de la même manière. Il y a des formations comme AC/DC qui font des albums qui sonnent de la même manière mais c'est parce qu'ils ont envie de le faire. Mais nous à chaque fois on veut aller ailleurs donc au final à chaque fois que nous sortons un cd, c'est un nouveau chapitre qui s'ouvre. Je comprends ce que tu veux dire, j'ai envie de dire que c'est peut-être la deuxième partie d'une série de trois livres, une vraie trilogie. Mais je ne sais pas, c'est une nouvelle porte qui s'ouvre.

MI. C'est autobiographique ?
Tom. Chaque morceau reflète des étapes de ta vie. Devenir fort puis s'écrouler et puis renaitre et recommencer. Cela montre mon évolution et mes changements d'état d'esprits au cours de ces années et mes propres perceptions vis-à-vis de ce monde. Cela m'a pris beaucoup de temps pour changer d'état d'esprit et pouvoir croire et voire quelque chose de différent. C'est un long travail qui ne se termine jamais. J'espère que cela se finira avant que je sois dans un cercueil.

MI. Comment s'est passée ta collaboration avec Jacob Hansen ?
Tom. Cela a été simple en fait. On a enregistré toutes les chansons puis on lui a envoyé. Puis il est venu au studio pour nous faire écouter ce qu'il avait fait. Il nous a dit : "Voilà ce que vous pensez être et voilà comment vous devriez sonner ! J'ai dit : "qu'est-ce que c'est que ça ! Whao ! [Rires] ... Il est fantastique, il nous a appris comment nous devions sonner, il nous a donné le son EVERGREY, c'est incroyable. Je ne me vois pas travailler avec quelqu'un d'autre que lui.

MI. Votre pochette fait énormément penser à une affiche de propagande idéologique !
Tom. Oui mais je tiens à dire que nous ne sommes pas un groupe politique, bien sûr nous avons chacun nos propres idées. C'est vrai que cela fait penser à ce genre de concept mais l'album traite de ma propre révolution, celle qui a sévit en moi. Je pense que la pochette est très représentative de cela, elle a été réalisée par mon tatoueur et on a travaillé d'une manière très proche. C'est une image très forte et j'aime beaucoup les couleurs qui ont été utilisé. Ce n'est pas très colorié mais c'est une peinture très efficace.

MI. J'ai rencontré Samuel Arkan le guitariste d'EPYSODE avec qui tu as travaillé sur l'album Fantasmagoria dernièrement qui est un fan d'EVERGREY, quel souvenir gardes-tu de cette collaboration ?
Tom. C'est une bonne expérience. Tout d'abord, c'est toujours un grand honneur quand quelqu'un te demande de participer à sa passion, de travailler sur un projet ou de chanter sur un morceau. J'ai enregistré cinq morceaux pour cet opus, il m'a envoyé les titres, je les ai écoutés, j'ai écrit les mélodies et les textes en studio, il a changé certaines parties de mes paroles, c'était bien de travailler avec lui et je suis prêt à recommencer.

MI. Tu as aussi participé à ses côtés au PPM Fest !
Tom. Oui, c'était vraiment bien et on a pu jouer aux côtés de tous ces musiciens fantastiques. Je me suis demandé ce que je faisais là, ils sont tous tellement fantastiques.

MI. Apprécies-tu le fait de jouer dans le cadre d'un festival ?
Tom. Oui, j'aime tout que ce soit jouer dans des petits clubs ou des grands festivals. J'aime aussi donner des shows acoustiques, j'aime tout mais à chaque fois c'est différent.

MI. Tu as toujours été un grand fan de QUEENSRYCHE, quel est ton avis sur la scission ente Geoff Tate et les autres membres du combo ?
Tom. Je crois que c'est une des premières formations qui a eu un impact très important pour moi. Quand j'ai écouté leurs disques, je me suis dit : "Whaow mais qu'est-ce que c'est ?". Je suis tombé à fond dedans, pour moi c'était comme un film. J'adore et bien sûr cela se ressent dans EVERGREY. Le premier titre "The Awakening" est un hommage à ce combo d'ailleurs, c'est un peu comme Operation Mindcrime The Revolution mais on ne l'a pas volé. C'est un honneur qu'ils apprécient aussi EVERGREY.

MI. Je suppose qu'un de tes rêves serait d'ouvrir pour eux ?
Tom. On les a tous rencontré en Backstage sur leur tournée Operation Mindcrime et c'était fantastique. C'est comme si j'avais refermé le cercle !

MI. Tu as souvent déclaré que tu aimerais avoir une vie normale, que préfères-tu être musicien ou rentrer dans le rang ?
Tom. Je ne sais pas. En fait, j'ai envie de tout connaitre dans la vie, je voudrais avoir une vie normale. En ce moment, j'écris un livre car je viens de signer avec une maison d'édition. C'est un bouquin qui parlera de mes textes et qui donnera des explications sur mes chansons mais qui racontera aussi l'histoire d'EVERGREY. J'essayerai aussi d'expliquer la musique que j'écris et mes tourments. C'est une maison d'édition américaine qui va le publier donc quelque part je réalise un rêve. Je me suis dit : "Mais qu'est ce qui m'arrive ?".

MI. Sais-tu quand nous pourrons le trouver en librairie ?
Tom. Je ne sais pas, peut être l'année prochaine.

MI. Tu as déjà un titre ?
Tom. Oui mais je ne peux pas t'en parler parce que je dois d'abord voir avec l'éditeur ! [Rires]

MI. Ta femme a-t-elle collaboré à cet album ?
Tom. Oui, mais les titres sur lesquels elle a travaillé se trouvent sur l'édition limitée car il y aura au final 15 morceaux.

MI. Tu as invité toute la famille, il y a aussi ta fille sur un titre !
Tom. Oui, elle participe au morceau "The Fire", elle crie whao (ndi : il imite le crie de sa fille), elle a 14 ans.

MI. Quelle impression cela fait de travailler avec sa famille ?
Tom. Je ne pense pas au fait que ce soit ma famille quand je travaille. Je dois avant tout penser à la musique, aux musiciens et au résultat final. Je suis comme un producteur et je me comporte ainsi. Je recherche avant tout que tout soit parfait. Je veux obtenir le meilleur.

MI. Que pense ta fille d'EVERGREY ?
Tom. Elle a 14 ans et elle chantait aussi sur l'album précédent. C'est aussi sa vie, elle a grandi avec EVERGREY.

MI. Quels sont tes projets ?
Tom. Dormir ! [Rires] ... Bien sûr, il va y avoir une tournée mais nous ne voulons pas nous précipiter, nous voulons être certain d'avoir des concerts qui soient booké avec de bons organisateurs. Si nous ne les trouvons pas nous attendrons, nous voulons avant tout prendre soin du groupe et de ses musiciens. Nous nous trouvons dans une situation privilégié ou la réception de l'album et du single est très bonne et tout à l'air de bien se passer. Nous voulons offrir au public quelque chose de bien, qu'il voit EVERGREY dans de bonnes conditions. On ne veut pas donner deux cents concerts alors qu'on peut en faire cinquante qui soient meilleurs.

MI. Est-ce que les réactions des médias à propos de l'album sont importantes pour toi ?
Tom. Oui bien sûr, c'est important. On fait tous partie de cette industrie musicale. Pour l'instant on a des réponses du monde entier et c'est très positif. On a reçu 10 sur 10 dans certains média et Hymms For The Broken a été album du mois. Mais on ne veut pas trop se focaliser sur tout ce qui est écrit. La chose importante c'est que tout le monde semble apprécier ce nouvel opus quelle que soit la note. Ce qui est primordial, c'est d'avoir la réaction des fans car au final c'est eux qui achètent l'album. Peu importe ce que l'on a écrit dans certaines chroniques si personnes n'achète le CD. On ne serait pas heureux si rien ne se passait mais pour l'instant on est très content et satisfait.

MI. En suède, Glorious Collision est devenu disque d'or. Comment expliques-tu ce succès ?
Tom. Je ne sais pas si c'est important. Bien sûr lorsque l'on te dit que ton single est disque d'or tu es heureux parce que cela signifie que beaucoup de gens écoute ta musique. Et aussi parce que de nos jours vendre des cd est très difficile donc cela fait plaisir de voir que des gens achètent encore de la musique via des supports physiques. Apparemment, le public Metal continue à acheter des albums et nous les en remercions.

MI. Il y a 10 ans, vous avez sorti un DVD d'un concert où vous étiez accompagné d'un quatuor. Aimeriez-vous renouveler l'expérience avec un orchestre symphonique ?
Tom. Je ne sais pas quoi répondre. J'aimerai sortir un DVD d'un concert qui durerait 1h30 ou 2 heures et c'est mon envie principale.

MI. Merci beaucoup Tom.
Tom. Merci beaucoup.


Ajouté :  Lundi 17 Août 2015
Intervieweur :  The Veteran Outlaw
Lien en relation:  Evergrey Website
Hits: 5326
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des Interviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 20/4/2019 à 02:34:26 en : 0,081 secondes
| © Metal-Impact (2001-2019) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar