METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· WITHIN TEMPTATI…
· SVART VOLD (it)…
· I-MACHINE (FRA)…
· IRON MASK (be) …
· AGUA DE ANNIQUE…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· FIREWIND (gr) -…
· RHAPSODY (it) -…
· TRUST (FRA) - Z…
· SCORPIONS (de) …
· SHINING (se) - …
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 249 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

OLD WOUNDS (usa) - The Suffering Spirit (2015)








Label : Good Fight Music
Sortie du Scud : 30 juin 2015
Pays : Etats-Unis
Genre : Dark Hardcore
Type : Album
Playtime : 11 Titres - 28 Mins





Canicule, quarante et un degrés... La dernière que j'ai connue, c'était en 2003. Cette année là, j'étais à Paris, et je suis allé visiter le Père Lachaise, histoire que le cimetière de pierres brûlantes rafraîchisse mes tempes. Aujourd'hui je suis en province, mais j'ai fait un choix similaire. Drôle non ? Coïncidence ? Je ne sais pas, toujours est-il que depuis ce matin, une délicieuse fournaise enflamme mes oreilles sans aucune compassion ni modération.
Quel temps fait il dans le New Jersey aujourd'hui ? Gageons que le soleil est au rendez vous, et si j'en juge par l'intensité du dernier album d'un de ses plus jeunes représentant, la puissance de ses rayons à même de quoi causer de sévères plaies...
Back to 2010, naissance de OLD WOUNDS justement, une vieille plaie dont les membres ont pourtant à peine la vingtaine. Son Core, gros riffs, traumas rythmiques, From Where We Came Is Where We'll Rest impressionne par sa maturité et son envie d'aller de l'avant en bousculant le public au passage. S'ensuivent un Split, puis un EP, Death Projection, et les voilà de retour en ce beau mois de juin 2015 avec un second LP en poche.

Kevin Ivaroni, l'énigmatique et kohlisé chanteur n'a pas changé. Toujours cette apparence à la limite de l'androgynie macabre, toujours cette voix martyrisée. La musique n'a pas non plus renié ses bases. Nous évoluons en terrain connu, Darkcore, Post, presque Screamo bien que je haïsse ce mot. Ambiance compacte, concision des propos, morceaux courts qui frappent fort, le schéma est resté le même depuis 2013.

"The Suffering Spirit montre bien notre évolution en tant que groupe, musicalement et émotionnellement. Nous avons tourné sans relâche depuis notre premier album, en essayant entre deux départs d'écrire de meilleures chansons. Lorsque nous nous sommes concentrés sur ce deuxième LP, nous savions exactement ce que nous voulions. Et c'est ce que nous avons fait."

Le message est clair, et se ressent à l'écoute de The Suffering Spirit. Même si le fond n'a pas évolué, la forme s'est "professionnalisée". L'instrumentation est précise, nette, les climats sombres et troubles, et la concision est de mise. Si les rapports avec CONVERGE semblent se distancier, les analogies avec les partenaires de la scène de NJ sont indéniables, NORA et TURMOIL en tête. Et si vous évoluez dans le giron de groupes comme DIVIDER ou SEIZURES, le monde de OLD WOUND devrait vous paraître familier.
Mais plus qu'un énième groupe Core, OLD WOUND s'amuse à effacer les frontières de genre. Son Hardcore virulent ne rechigne pas à incorporer de clairs éléments Metal ("Actual Nothing", une minute douze qui noie le fantôme de SLAYER dans le marigot DIVIDER, avec son riff emprunté à K.King), à provoquer une collision entre KILLSWITCH ENGAGE et CLUTCH sous le regard vitreux de Burton C Bell ("Moral Hex"), voire à inciter son public à jumper aux accents Néo d'un Core rapeux et toxique ("Desecrate", un peu SOULFLY, un peu CONVERGE).

Les choses sont parfois plus nettes, et restent dans les balises du fast Hardcore furieux et vindicatif ("Never Sleep Again"), mais cette exception ne fait pas la règle. Le tempo général est lourd, moite, et se laisse dérouler le long de cris stridents, instaurant une ambiance pesante et écrasante ("The Secret Song at the Center of the World"), mélange les voix, les apaise soudain, avant de tout saccager à grands coups de guitares aiguisées ("Heaven is a Memory" et ses spoken words menaçants), et de tempi qui n'ont de cesse de valser d'une croche à l'autre ("Where Flowers Grow", instable et méchamment versatile).

La production d'Andreas Magnusson (HASTE THE DAY, THE AGONY SCENE) renforce l'impact des morceaux en mettant l'emphase sur les fréquences les plus graves, créant un tapis sonore homogène qui accentue le caractère grondant de l'ensemble. Guitares les plus Heavy possible, rythmique basse/batterie fondue en une pulsation discontinue, et chant mis en avant, sans toutefois déséquilibrer l'ensemble.
Sans révolutionner un genre assez surchargé, OLD WOUNDS tire son épingle du jeu en laissant fricoter son Hardcore/Screamo avec le Metal plus traditionnel, sans renier ses bases fondamentalement abrasives. Puissant mais pas bordélique, homogène mais pas linéaire, The Suffering Spirit enfonce le clou planté à l'occasion de From Where We Came Is Where We'll Rest, développe les thèmes/obsessions du quatuor en élargissant leur champ d'influences, et laisse présager d'un avenir qu'on se plaît à imaginer encore plus créatif et libre.

De quoi largement faire monter la température de quelques degrés supplémentaires, malgré la chaleur insupportable qui commence à dessiner un après midi d'apocalypse.
Un disque à passer à une vieille dame, dans la moiteur de son salon, en lui suggérant de vendre sa maison en viager.

Cruel ?

Possible, mais efficace. Comme ces onze morceaux.



Ajouté :  Vendredi 02 Octobre 2015
Chroniqueur :  Mortne2001
Score :
Lien en relation:  Old Wounds Website
Hits: 2694
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des CD Reviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 06/12/2020 à 01:56:07 en : 0,0669 secondes
| © Metal-Impact (2001-2019) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar