METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· RHAPSODY OF FIR…
· SOLEKAHN (FRA) …
· NIGHTMARE (FRA)…
· OTARGOS (FRA) -…
· ANGEL (nl/no) -…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· MONSTER TRUCK (…
· SCORPIONS (de) …
· DARKANE (se) - …
· MANOWAR (usa) -…
· MANIGANCE (FRA)…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 18 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

BLACK STAR RIDERS (ie/usa) - All Hell Breaks Loose (2013)








Label : Nuclear Blast Records
Sortie du Scud : 21 mai 2013
Pays : Irlande / Etats-Unis
Genre : Hard Rock
Type : Album
Playtime : 11 Titres - 45 Mins





A plusieurs reprises par le passé, les membres restant de THIN LIZZY ont tenté de faire survivre le groupe irlandais, en dépit de la disparition de son fondateur Phil Lynott, décédé en Janvier 1986. Pensez-vous : alcool, drogues, Lynott n’avait pas de limite. Mais le bassiste/chanteur est rentré dans la légende. Ce gars-là a popularisé la chanson traditionnelle « Whiskey In The Jar », a pondu des chansons aussi bandantes que « The Boys Are Back In Town », « Jailbreak », « Are You Ready » ou encore « Emerald ». Il a osé teinter sa musique de Hard Rock, de Funk, de Soul, il a permis à des musiciens tels que Gary Moore, John Sykes (futur WHITESNAKE), Brian Robertson (futur MOTORHEAD) et Scott Gorham de sortir de l’ombre. Il peut même se revendiquer dépositaire du fameux concept de twin guitars, au même titre que WISHBONE ASH, qui influença tant de groupes Metal par la suite. Pour tout vous dire, le 19 Août 2005, une statue à son effigie a été érigée en plein Dublin. C’est vous dire si on n’a pas oublié Phil Lynott.

Mais les autres … Que sont-ils devenus ? Les concerts donnés sous le nom de THIN LIZZY avec les guitaristes John Sykes et Scott Gorham ont toujours fait grincer des dents. Malgré les présences récurrentes du batteur Brian Downey et du pianiste Darren Wharton, aussi légitimes soient-elles. Tout le problème était là : comment rendre hommage à l’héritage de THIN LIZZY sans bafouer la mémoire de Phil Lynott ?! Et contre attente, la réponse est venue d’un gars qu’on n’attendait pas du tout ici. Même si son album solo, Belfast Confetti, sorti en 2009 et teinté de musique irlandaise, annonçait déjà la couleur (cf. chronique dans nos colonnes). Cet homme, c’est Ricky Warwick.

L’ancien leader de THE ALMIGHTY, quatuor qui évoluait dans les 90’s dans des sphères typées Heavy Metal, se trouve ici parfaitement à sa place. Entendre Warwick évoluer aux côtés du guitariste Scott Gorham paraît très vite évident. En gros, ça coulait de source. Les autres gars de LIZZY ayant pris leur distance : le batteur Brian Downey et le clavier Darren Wharton ne sont plus de la partie. De même, Vivian Campbell (DEF LEPPARD), un temps partenaire de Gorham au sein de cette « reformation » talentueuse, est reparti jouer pour son employeur initial. Seul le bassiste Marco Mendoza (ex-WHITESNAKE) est resté fidèle au poste. Du coup, et c’est bien normal, THIN LIZZY s’est transformé en BLACK STAR RIDERS. Rejoints par Damon Johnson (guitares, ex-ALICE COOPER) et Jimmy DeGrasso (batterie, ex-MEGADETH, ex-ALICE COOPER), le tandem Warwick/Gorham a pu se lancer dans l’aventure All Hell Breaks Loose.

Les présentations étant faites, parlons musique maintenant … Que dire, sans paraître dithyrambique, si ce n’est que All Hell Breaks Loose est le meilleur disque de Hard Rock irlandais de ces 30 dernières années ? Il restera difficile pour les fans de Lynott de comprendre où veut en venir Ricky Warwick et pourtant : Ricky n’imite pas Phil, Ricky ne singe pas Phil, Ricky fait du Warwick, avec son timbre de voix atypique, rauque et faussement négligée. Celle qui faisait déjà recette au sein de THE ALMIGHTY. Les détracteurs l’accuseront de plagier vocalement le métisse irlandais, qu’ils aillent au diable ! Personne d’autre que Warwick n’aurait pu enfiler ce costume avec autant de classe, de d’humilité et de respect.

Car BLACK STAR RIDERS voue un profond respect à THIN LIZZY. Ce nouveau combo perpétue avec brio la tradition du Rock irlandais sans jamais salir le passé de LIZZY. Et en soi, c’est déjà un exploit. Scott Gorham semble parfaitement à son aise (envoyez-vous le solo de « Bloodshot », vous verrez), et le duo Warwick/Johnson nous a concocté une série de morceaux bien accrocheurs. Il suffit d’écouter « Kingdom Of The Lost » : les flûtes irlandaises de Patrick D’Arcy annoncent la couleur, avant que Gorham et Johnson ne prennent le relais. C’est parti pour 4 minutes de Rock celtique et de bonheur intense, non mais quel refrain, génial, à reprendre en chœur autour d’une bonne Guinness (une Killian’s ou une Beamish feront aussi l’affaire) !

Il serait pourtant réducteur de limiter All Hell Breaks Loose à ce type de chanson. Même si « Bound For Glory », single en puissance, a tous les symptômes d’un super tube de THIN LIZZY avec ses deux guitares savoureuses, et un Marco Mendoza euphorique dont les lignes de basse se veulent claires et très recherchées. Et ce « Valley Of The Stones » a le mérite d’émettre un sérieux avertissement : si l’aventure BLACK STAR RIDERS perdure, il faudra quand même éviter de tourner en rond … Pour le reste, le quintet sait se muer en terrible machine martiale, au gré d’un « Before The War » par exemple : des couplets à tendance militaire, un Jimmy DeGrasso qui se montre enfin, et un refrain fédérateur qui porte la griffe de Warwick. Juste énorme ! On appréciera aussi ce « Hey Judas », aux faux airs de ballade, avant que les riffs et autres Power Chords n’emballent le tout pour un rendu plus qu’efficace ; ou encore ces morceaux graisseux, sales et aux frontières des prémices du Punk, tels que les affectionnait le fondateur de LIZZY (« Kissin’ The Ground »).

Dans un autre registre, quand BLACK STAR RIDERS évolue sur un rythme dansant (« Someday Salvation »), Warwick en profite pour glisser quelques clins d’œil à Lynot (les fameux « sha nana na »). Et dire que Gorham & Co savent jouer le Blues avec tant de feeling (« Blues Ain’t So Bad »), voilà qui laisse songeur quant au potentiel vraiment impressionnant de ce super groupe. C’est sans surprise, finalement, puisque chacun a roulé sa bosse de son côté. Alors forcément, le métier est là. Ajoutons à cela que la production de Kevin Shirley convient beaucoup mieux à BLACK STAR RIDERS (le son des grattes, l’équilibre entre chaque instrument) qu’à un IRON MAIDEN, et le tour est joué.

Franchement, quel putain d’album ! Phil doit être aux anges. Merci pour lui. Et continuez à vous faire plaisir.



Ajouté :  Mercredi 03 Juillet 2013
Chroniqueur :  NicoTheSpur
Score :
Lien en relation:  Black Star Riders Website
Hits: 5836
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des CD Reviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 10/12/2019 à 15:01:48 en : 0,051 secondes
| © Metal-Impact (2001-2019) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar