METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· GOJIRA (FRA) - …
· LORD OF MUSHROO…
· VULCAIN (FRA) -…
· INHATRED (FRA) …
· AFTER FOREVER (…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· SEBASTIAN BACH …
· PITBULLS IN THE…
· SOULFLY (br) - …
· SCORPIONS (de) …
· JUDAS PRIEST (u…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 126 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

DAYLIGHT DIES (usa) - Lost To The Living (2008)






Label : Candlelight Records / Season of Mist
Sortie du Scud : 30 juin 2008
Pays : Etats-Unis
Genre : Death / Doom Metal Melodique
Type : Album
Playtime : 9 Titres - 51 Mins





Etre un des premiers à chroniquer le nouveau full-lenght de DAYLIGHT DIES, ça n’a pas de prix. Pour tout le reste, il y’a vous savez quoi. N’empêche que si on m’avait dit ça il y’a deux mois encore, je vous aurez envoyé paître avec un sourire désabusé en coin. Et voilà qu’aujourd’hui je me retrouve en tête-à-tête avec un Lost To The Living dont je vais une bonne heure durant me délecter. Pour ceux qui n’étaient pas au courant, DAYLIGHT DIES c’est une bande de cinq ricains qui pratiquent un Death/Doom lourd et torturé. C’est aussi trois albums dont un Dismantling Devotion couronné par beaucoup comme le meilleur enregistrement de 2006. C’est dire si les membres du groupe avaient un peu la pression lorsqu’il était question de remettre le couvert.
Mais quel couvert ! Loin du kit plastifié, les étatsuniens dressent ici un véritable banquet royal. La première complainte, « Cathedral » est d’une profondeur abyssale. Elle précède à merveille le « hit » qu’est « A Portrait In White ». Tout en mélancolie, il introduit le concept de la remise en question permanente, de la dépression voir du suicide. Dès thème morbides utilisés comme leitmotiv par un combo désormais connu pour ça. Au fil des pistes, on parvient à sentir qu’en deux années, DAYLIGHT DIES à acquis un certain style et une maturité. La capacité de varier, d’aérer (avec des pistes douces et planantes comme « Last Alone »), de proposer tout en préservant ces atmosphères froides, c’est un apprentissage de longue haleine dont les zicos ont vite fait fi depuis bien longtemps. Les rythmes sont pesants, les guitares plaintives, le chant empli de mal être. Un déséquilibré en plein doute pourrait être amené à provoquer sa fin. Et que dire du chant clair du bassiste Egan O’Rourke qui fournit une profondeur ahurissante au travail de composition. Le style n’est pourtant pas nouveau et parmi les influences, on retrouve des iguanodons de la scène tels OPETH, KATATONIA, NOVEMBERS DOOM mais aussi CATHEDRAL, SWALLOW THE SUN ou plus succinctement, THE VISION BLEAK ou AGALLOCH. Avec une palette comme celle-là et des pinceaux déjà bien aiguisés, difficile de ne pas faire aussi bien qu’un Guernica, révolution en son époque. Le paradoxe à voulu que, pour finir leur brûlot, « les lumières du jour mourantes » aient intitulé la dernière ode « la lumière du matin ». Comme quoi, il doit toujours y’avoir un lendemain. Un contre-pied parfait à ceux qui nuancent encore avec difficulté art et monde réel.
L’attente aura été interminable, le résultat est à la hauteur des espérances. Sublime pour ne pas dire sublissime. DAYLIGHT DIES est un groupe sur lequel il faudra compter quand il s’agira de bâtir le Metal de demain. N’en déplaise aux éternels optimistes.



Ajouté :  Vendredi 20 Juin 2008
Chroniqueur :  Stef.
Score :
Lien en relation:  Daylight Dies Website
Hits: 8459
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des CD Reviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 04/8/2020 à 02:20:21 en : 0,07 secondes
| © Metal-Impact (2001-2019) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar