METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· M-I sur Google+
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
· M-I Skin Firefox
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· KAI HANSEN & FR…
· POKERFACE (ru) …
· FREEDOM CALL (d…
· KORUM (FRA) - T…
· KATATONIA (se) …
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· ARCH ENEMY (se)…
· AVRIL LAVIGNE (…
· ORPHANED LAND (…
· APOCRYPHE (FRA)…
· SOUL GRINDING F…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 116 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

ALICE COOPER (usa) - Wembley Arena à Londres (16/11/02)


Autre Groupes Présents au concert : Dogs D'Amour (uk), Quireboys (uk), Thunder (uk)
Date du Concert : Samedi 16 novembre 2002
Lieu du Concert : Wembley Arena (Londres, Angleterre)

Que cette date tombait bien pour moi ! Un samedi, dans une ville dont je suis vraiment amoureux et où j'essaye d'aller deux fois par an minimum pour y voir une Star (au premier sens du terme). Monsieur Alice Cooper, 30 ans qu'il est là le bonhomme et toujours une patate d'enfer en live. Respect moi je dis.

Oso, Sac et le Messie nous rejoignent mon Padre et moi (sur place depuis la veille déjà) dans la capitale anglaise le matin même avec une petite heure et demie de retard sur l'horaire prévu (vive buzz airlines!). On flâne dans les rues sur bondées en quête de tickets pour le soir. A Virgin ils nous disent que la fosse est complète et qu'il faut nous rabattre sur les sièges éloignés. On leur dit poliment qu'on va chercher ailleurs et bien nous en a pris, car grâce a l'œil de Lynx d'Oso, on tombe sur une boutique qui fait tous les concerts Londoniens à moindre prix. Et le top c'est qu'il leur reste des places debout ! A nos exclamations, la femme croyait qu'on était déçu mais on lui a vite expliqué qu'un tel concert, ça se faisait solidement camper sur nos jambes. Je me rappelle encore de sa tronche sous entendant : "ils sont pas très tranquilles ces froggies…"!

Bref on économise par la même plus de 70 balles par rapport au tarif officiel, argent qui sera réinvestit le soir même dans le merchandasing de fada proposé dans les couloirs de l'Arena. Le temps de boire quelques pintes dans un des innombrables pubs locaux (a poil la Guinness extra cold!) et on prend le "Tube" pour se rendre dans la grande banlieue londonienne, Oso mon Padre et votre narrateur d'un jour.

Wembely Arena... Ce nom résonne comme un mythe à mes oreilles. Deuxième fois que je m'y rends et c'est la deuxième fois que je m'y rend pour le même homme et toujours impressionné d'y être. Pas la plus grande salle du monde (un genre de Bercy en plus ancien) mais elle dégage une aura particulière. Tellement de groupes y ont accompli d'excellentes performances...

Dés notre arrivée, on constate que ce soir l'affiche est annoncée comme des Monsters of Rock ! Autre nom anthologique du Metal. Que n'etais-je trop jeune pour aller me noyer dans la foule des Monsters dans les années 80 ! Padre, tu pouvais pas m'engendrer quelques années plus tôt, non?!
Bon c'est sur, cette fois là, pas de Maiden, d'AC/DC, de Guns, de Metallica ou encore de Van Halen. On peut dire que l'appellation est un peu pompeuse. Parce que Dogs D'Amour, Quireboys et Thunder, ce ne sont guère des Monstres du Rock... Mais une affiche typée 80s comme ça, ben ça peut que faire plaisir. Et maintenant on a notre tshirts Monsters, pas tout le monde pourra crâner autant, n'est ce pas Oso ?

Y a foule ce soir en tous cas pour voir Maître Alice. Parait qu'a Paris ils étaient dans les 3000 pour une date unique française. Ces Monsters parcouraient environ dix villes rien qu'en Angleterre et on était ce soir là dans les 8-10000 je dirai... No comment...

Les Dogs débutent leur set alors qu'on passe à peine les portes et première surprise : on nous échange les billets contre des bracelets plastiques (comme dans les festivals). Evidemment on rebelle un peu en disant qu'on veut garder nos tickets pour la collection, ce à quoi on nous répond qu'on nous les rendra à la fin, merci-au-revoir-au-suivant !
Bon ben on va pas trop rebeller non plus, sont assez costauds les guards (et les "guardines"!). On décide de se rendre directement au merchandising et cette fois il a assuré le steack Alice!! Beaucoup de choix et que du beau ! Bon ok, les prix aussi étaient beaux... Mais merde, on sait pas quand on le reverra le gars, alors on va pas faire la même erreur que l'an dernier à ne rien prendre, au contraire on va compenser cette erreur en embarquant chacun 2 tshirts à 18 livres la pièce. Ouch !

On entre finalement dans la salle en elle-même alors que les Dogs achèvent leur prestation. Bah, j'étais pas venu pour eux, ça ira je m'en remettrai.
Bonne surprise entre les groupes, le dj balance que du bon Metal pour nous faire patienter. Si les locaux pouvaient aussi nous envoyer du Judas, du Led Zep, du AC/DC, etc... pendant les balances, on s'en plaindrait pas... On patiente aussi en rigolant de l'attitude fun de deux donzelles en folie, en voila au moins deux qui sourient franchement. Parce que dans le coin ça reste quand même assez sérieux. On dirait des arbres droits ces anglais quand ils se lâchent pas...

Hop les Quireboys entrent en scène et c'est parti pour plus de 30mins de rock'n roll et de fun!!! C'est pas technique, c'est même basique mais ça vous met un sourire constant sur la gueule ! Le groupe prend plaisir à jouer, à être là tout simplement et c'est communicatif.
Musicalement c'est entre rock&Glam, ça ne se prend pas le chou. Le chanteur a la voix cassée au bout de 4 morceaux mais il continue à se donner, ça rigole sur scène, ça se balade d'un coté à l'autre des planches... Ils sont heureux les mecs !
Les lumières se rallument après moult remerciements et on a l'impression que ça n'a duré que 10 minutes ! Ca ne me dérangerait pas de les revoir en festival, ça donne une patate d'enfer !

On décide d'aller boire maintenant pour avoir une bonne place entre Thunder et Alice par la suite mais quand on veut re-rentrer dans la salle avec nos verres, on se voit opposer un refus catégorique ! Ho, mais c'est quoi cette interdiction ?! Ils ont peur qu'ont la salissent leur salle ? Mais le mieux reste à venir ! Pendant Thunder ou on est resté un peu en arrière, on se voit subitement la lumière d'une torche dirigée vers notre coin du haut des premiers gradins. Ma foi, ça doit être un jeu de lumière. Ben tu parles ! En fait, ce sont les mecs de la sécurité qui traquent la clope dans la salle !!! Interdit de fumer, c'est vrai, c'est écrit. Mais faut avouer que c'est rarement respecter dans une salle de concert. Mais à la Wembley Arena on rigole pas avec ça et une fois qu'ils avaient bien localisée la fumée montante des clopes des deux jeunes donzelles derrière nous, un mec est venu leur dire d'écraser leur méfait !!Incredible!! Je n'avais encore jamais vu ça ! Manquait plus qu'il leur apporte le cendrier !!! On en a rigolé après mais sur le coup on était "shocking!"

Après avoir avalé la moitié de ma pinte, je laisse celle ci de coté car les Thunder entrent en scène. Alors eux honnêtement je ne savais même pas qu'ils existaient encore ! Mais apparemment, il n'y a que dans leur pays d'origine qu'ils ont encore du succès. Le public était en effet totalement avec le groupe, chantant et applaudissant de longues minutes, jusqu'à une standing ovation des sièges à la fin du show !
Personnelement…euh... ben j'ai trouvé ça vide. Y a rien dans leur musique qui m'accroche. Autant les Quireboys avaient le fun tout en étant rock basique, autant eux sont plus "pros" et ne dégagent rien. Leur musique glisse sur moi avec indifférence. Pourtant le chanteur a un bon organe, les musicos ne sont pas mauvais mais y a rien.
45 minutes plus tard leur prestation se termine sous les vivats et on se rapproche immédiatement de la scène, parce que désormais ça va latter sec !!!

Le rideau noir nous cache le décor, je suis impatient de voir ce qu'il nous a concocté pour cette tournée le Alice.
Et une fois le noir revenu et l'entrée du Maître survenue, je ne peux qu'avouer qu'il a assuré ! Il y a toujours les éléments traditionnels de son show comme la capsule géante d'où il sortira pour "No more Mr Nice Guy", les escaliers par lesquels arrivera sa fille pour maltraiter son père, etc... Mais la touche vaudou/bas fond de Dragontown a de quoi séduire.
On est de suite dans l'ambiance puisqu'il débute par un titre du dernier opus, qui s'avèrera être un medley de trois titres des deux derniers albums.

Le son est excellent, puissant et clair. Les musiciens ont changé, comme à chaque nouvelle tournée, mis à part l'excellentissime Eric Singer aux fûts et le clavier discret m'a t-il semblé. Mais rien à redire sur les nouveaux, ils assurent parfaitement, le sieur Alice peut se permettre de choisir d'excellents zicos pour nous faire bander littéralement de joie à chaque tournée !
Il n'y a pas grand chose à dire en fait. Il faut le voir, le vivre... Pendant 2 heures, il enchaîne des classiques (ça doit faire dans les 20-25 morceaux) et pourtant, il en manque au moins autant !
Par rapport à l'an dernier, il à changer presque dix titres et il y en a toujours que je rêve d'entendre un jour ("Prince of Darkness", "Freedom", "Bed of Nails", "House of Fire", "He's Back"...). Mais ne on va pas non plus se plaindre puisqu'on a eu le droit à un des meilleurs titres de "The last temptation" ("Lost in America"), à "Trash", à "Welcome to my Nightmare"...
Le public a du mal à rentrer en folie cette année j'ai trouvé, même s'il connaît tous les titres par cœur. Et ça, c'est impressionnant. Même des titres inconnus pour moi jusqu'à ce jour ! Il a tellement fait d'albums durant ces trois décennies...

La différence avec l'an dernier à mon sens, c'est qu'il y a un petit "ventre mou" au milieu du show avec des titres moins marquants que d'autres qui auraient mérité de figurer dans la set list.
Au niveau du show par contre, c'est encore une fois impeccable. La guillotine, sa fille en infirmière sadique tout le long du concert, les bourreaux, les ballons qui volent dans la salle... Impossible de tout décrire. Le meilleur moyen est de se procurer le dvd de la tournée précédente, croyez moi vous ne serez pas déçus !
Un concert d'Alice, c'est du Théatre-Metal ! Tout est réglé à la perfection, les enchaînements sont fluides, on ne s'ennuie jamais.
Je ne compte plus les moments magiques tout au long de ces deux heures mais il y en a qui marquent plus que d'autres encore : "I'm eighteen" bien sur (même s'il approche les 60 ans, on y croit toujours!), "Billion Dollars babies", "No more Mr Nice Guy" et son refrain scandé par le public, "Lost in America" jouissif, la pure émotion pendant "Only women bleed", à pleurer encore et puis l'enchaînement final de barjots introduit par le mythique "Poison" qui achèvera de réveiller le public qui va s'époumoner en chœur sur ce titre ultime pour ne plus déchanter sur "Under my wheels/School's ou "t(avec un invité que je n'ai même pas reconnu! Dire que l'an dernier c'était Monsieur Brian May qui nous avait gratifié de sa présence...). En rappel cataclysmique : "Elected/Cold Ethyl/Department of Youth" (le titre qui doit finir tout concert d'Alice tellement il est fédérateur !)
Quand un concert passe si vite, ce ne peut être que bon signe et en effet on a pris encore une bonne mandale dans la tronche. Ce mec je le verrai volontiers une fois par mois, sans me lasser. C'est tellement un plaisir de partager ses classiques en live avec un son actuel qui fracasse tout et un public en harmonie à chaque fois !

On sort de là la tête pleine d'images et de flashs et le seul truc qu'on souhaite c'est de le revoir vite vite vite. Parce que des concerts comme ça, moi ça me rend heureux tout simplement.

Set list:
Medley: SEX DEATH & MONEY / BRUTAL PLANET / DRAGONTOWN / SEX DEATH & MONEY (reprise)
SANCTUARY
I'M EIGHTEEN
WELCOME TO MY NIGHTMARE
GO TO HELL
BILLION DOLLAR BABIES
WICKED YOUNG MAN
NURSE ROZETTA
Medley: DEAD BABIES - STEVEN - BALLAD OF DWIGHT FRY
Instrumental medley: DEVIL'S FOOD / BLACK WIDOW
FEED MY FRANKENSTEIN
NO MORE MR. NICE GUY
IS IT MY BODY
FANTASY MAN
TRASH
LOST IN AMERICA
I NEVER CRY
ONLY WOMEN BLEED
POISON
UNDER MY WHEELS
SCHOOL'S OUT
---
ELECTED
COLD ETHYL
DEPARTMENT OF YOUTH


Ajouté :  Lundi 25 Novembre 2002
Live Reporteur :  Gandalf
Score :
Lien en relation:  Alice Cooper website
Hits: 35178
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des Live Reports ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 14/12/2018 à 04:16:08 en : 0,0736 secondes
| © Metal-Impact (2001-2016) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar