METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· BLOOD STAIN CHI…
· STARBREAKER (us…
· ELUVEITIE (ch) …
· MANIGANCE (FRA)…
· FIVE FINGER DEA…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· HELLFEST OPEN A…
· LUCA TURILLI'S …
· W.O.A WACKEN OP…
· CONVERGE (usa) …
· JOURNEY (usa) -…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 13 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

ENGEL (se) - Mikael Sehlin (Nov-2014)


ENGEL est un combo qui nous vient de Suède et qui a la particularité d'avoir déjà derrière lui quatre albums au compteur sur un parcours de neuf ans. Formé par Niclas Engelin, devenu depuis peu le guitariste officiel d'IN FLAMES, le gang pratique un Death Metal mélodique bercé par des influences Indus. Le résultat s'avère être un mix des plus redoutables prêt à vous exploser les neurones en un temps record. Pour leur quatrième méfait, Ravenkings, les bougres se sont entourés d'une pointure en la personne de Jacob Hansen qui s'est chargé du mixage. Le résultat est à la hauteur de nos espérances, la galette regorgeant de hits en puissance calibrés à la perfection pour vous faire frémir les cages à miel. Niclas Engelin, guitariste et leader d'ENGEL, étant en tournée avec IN FLAMES, c'est Mikael Sehlin le tout nouveau chanteur de la formation qui est venu nous rendre visite afin de nous donner quelques explications sur la nouvelle galette Raven King. Entretien dans un café Parisien autour d'une bonne bière avec un garçon sympathique simplement heureux de se retrouver aux côtés du gang de Niclas Engelin. Magnéto Mikael, c'est à toi.

Line-up
: Mikael Sehlin (chant), Niclas Engelin (guitare), Marcus Sunesson (guitare), Steve Drennan (basse), Oscar Nilsson (batterie)

Discographie : Absolute Design (2007), Threnody (2010), Songs OF The Dead (2012), Blood Of Saints (2012), Raven Kings (2014)

Traduction / Retranscription : Laurent Machabanski



Metal-Impact. C'est vraiment un grand plaisir de te rencontrer à Paris. Te souviens-tu de ton dernier show à Paris ?
Mikael Sehlin. Non mais IN FLAMES ont déjà joué plusieurs fois et ils apprécient de jouer dans cette ville. C'est l'une des meilleures villes pour les concerts de Metal.

MI. Tu joues maintenant dans deux groupes ENGEL et DEGRADEAD, as-tu joué à Paris avec ton autre formation ?
Mikael. Nous sommes passés dans une région de France mais nous n'avons pas joué à Paris. J'ai joué en Champagne.

MI. Superbe région. Aimes-tu le champagne ?
Mikael. Oui et ce qui est drôle c'est que nous n'avons même pas gouté au champagne. Nous avons regardé le menu hier qui était trop cher avec le champagne [Rires]

MI. Comment es-tu devenu le nouveau chanteur d'ENGEL? Connaissais-tu le groupe auparavant ?
Mikael. Je ne connaissais pas le groupe avant. L'histoire à commencé en Russie avec mon ancien groupe DEGRADEAD. J'étais sur Facebook et Niclas Engelin a commencé à m'envoyer des messages. Il jetait un coup d'œil sur ce qui se passait. Il m'a demandé à plusieurs reprises si j'avais du boulot. Je lui répondais que j'en avais un peu. Et après une discussion de cinquante minutes, il m'a proposé de faire une audition pour ENGEL. J'ai répondu oui et lui ai dit que j'allais essayer. Et c'est comme ça que j'ai eu le job.

MI. Est-ce que tu as senti à la suite de cette audition que tu allais être choisi ?
Mikael. J'avais un bon pressentiment, j'aime bien chanter dans ce registre. J'ai écrit deux chansons pour eux et je leur ai envoyé mes démos.

MI. Comment s'est passée l'intégration dans le groupe ? Facile ou pas ?
Mikael. Non pas vraiment facile car au début c'était un vrai challenge. C'est dur d'apprendre le répertoire du groupe et d'apporter ta propre touche. Il faut dire que pratiquer le niveau qui était demandé pour ce groupe est difficile. Il faut tout apprendre et ce n'est pas une mince affaire que d'être toujours dans les vocalises aiguës.

MI. Effectivement dans cet album tu cries beaucoup et tu chantes de manière très aiguë. Est-ce difficile de s'adapter à ce genre de chant ?
Mikael. Pas maintenant. Mais il y a deux ans quand j'ai commencé dans le groupe c'était très difficile pour moi. Et ce fut un nouveau départ.

MI. As tu écris les textes de Ravenkings ?
Mikael. Oui, j'ai écrit toutes les chansons.

MI. Comment s'est passé l'enregistrement avec Niclas Engelin ?
Mikael. Il est vraiment super. C'est un travailleur fou. J'aime bien collaborer avec lui. Il est très dynamique quand il fait les choses et il t'encourage en te disant que c'est vraiment bien ce que tu fais. Et tu es encore plus motivé pour apporter de nouvelles idées. J'ai enregistré mes parties de chants chez moi et lui dans son studio. Nous avons travaillé aussi avec Marcus Sunesson, nous lui avons aussi adressés les démos et ça s'est fait comme ça. C'est comme ça que nous avons organisé notre travail pour créer de bonnes vibrations.

MI. Niclas assure les guitares et produit l'album, c'est un mec cool en tant que producteur ?
Mikael. [Rires] C'est plutôt un défi qu'ils m'ont lancé tous les deux. Je voulais être comme eux aussi.

MI. En tant que chanteur penses-tu que tu as progressé avec eux ?
Mikael. Oui, beaucoup.

MI. Avais-tu imaginé avoir la capacité de chanter de cette façon ?
Mikael. Oui, absolument. Je l'ai su quand je chantai d'une manière plus évidente que maintenant. C'est plus facile pour moi maintenant.

MI. Est-ce que tu as déjà pu tourner avec ENGEL ?
Mikael. Oui nous avons tournée ensemble, on a fait une dizaine de shows en Italie et on a aussi joué à Gothenburg. Après nous nous sommes concentrés sur l'album.

MI. Comment s'est passée cette première tournée ?
Mikael. Le premier show à Gothenburg était super. C'était au Gothenburg Sound Festival. J'avais beaucoup de pression et j'étais nerveux à l'idée de faire un bon show. Néanmoins, j'étais content. Je devais apprendre quatorze chansons en deux semaines. C'était dur.

MI. Tu as commencé à travailler avec ENGEL comme si tu étais un étudiant ?
Mikael. [Rires] Oui c'est tout à fait ça.

MI. Ce nouvel album s'intitule "Raven Kings". Qui sont les Raven Kings ?
Mikael. Nous en avons discutés car on avait déjà le titre de l'album. D'habitude tu enregistres des chansons et après tu choisis le titre de l'album. Nous avions déjà le titre et nous avons travaillé autour de ça. Et je ne sais pas pourquoi les chansons sur cet album sont très orientées apocalypse et assez noires. Ce sont des chansons obscures qui viennent de ma de ma propre expérience. Les rois sont dans le groupes et le noir sont la nouvelle énergie d'ENGEL. Ce groupe commence à s'élever d'une manière positive.

MI. Sur la pochette on voit des squelettes et des morts. Y a-t-il une signification précise ?
Mikael. Pas vraiment de signification, c'est un bon titre. C'est comme ça que cela s'est créé. Le noir est un symbole qui nous ramène à des thèmes sur la mort et la fin du monde. Effectivement, la pochette est très sombre [Rires]

MI. Ton premier single s'appelle "Salvation". Avez-vous tourné une vidéo ?
Mikael. Oui la vidéo est sortie hier dans le monde entier. Le noir est le principal attrait sur la vidéo, qui est très apocalyptique.

MI. Aimes-tu participer au tournage d'un clip ?
Mikael. Oui, j'aime bien faire ça. Cette fois c'était cool car on a utilisé l'écran vert pour la première fois. C'était une première pour tout le monde en fait. C'est bizarre d'être avec un opérateur qui te dit quoi faire. Il te parle de choses avec des éléments qui n'existent pas. Il t'explique plein de truc et toi tout ce que tu vois c'est un décor tout vert. Les gens s'ennuient un peu car il y a uniquement les lumières, la moquette et la caméra. Et c'est tout. A la fin du tournage tu sais que ça va être bien quand même.

MI. Quel est le thème de ce single ?
Mikael. J'ai travaillé avec Steve Drennan (basse) pour le titre " Salvation" c'est un hommage pour les gens qui combattent pour la liberté. C'est un combat entre le bien et le mal. Un thème basique je suppose. Je ne me prends pas la tête quand j'écris les textes. J'écris d'abord avec les mélodies. C'est comme la construction d'un puzzle.

MI. Est-ce qu'il y a des titres plus importants concernant les thèmes que tu abordes au travers des paroles?
Mikael. Oui, beaucoup de morceaux traitent de fictions mais il y en a aussi d'autres plus personnel qui viennent du cœur comme la troisième chanson de l'album "Denial". C'est une grande partie de ma vie et quelque chose qui me rend spécialement en colère. C'est le résultat qui me contrarie. C'est quelque chose de tout à fait personnel.

MI. Que signifie la chanson "I Am The Answer" ?
Mikael. Je suis la réponse à mes problèmes. C'est un nouveau chapitre qui s'ouvre car tout le monde a des problèmes. J'aime bien écrire des morceaux ou les gens puissent s'identifient et grâce à cela trouver leurs propres voies. C'est un peu métaphorique.

MI. L'album est mixé par Jacob Hansen. Est-ce que tu as travaillé avec lui ?
Mikael. Marcus et Oscar étaient là pour une grande partie du mixage. Je n'étais pas la évidemment car je devais faire d'autres choses. C'est le meilleur mixeur que j'ai jamais entendu. C'est incroyable. C'est dur pour moi de trouver un opus avec un son aussi bon. Si tu écoutes les démos et le résultat que tu obtiens à la fin c'est incroyable. C'est juste impressionnant car nous avions des bons enregistrements au départ mais après le mixage, le résultat est hallucinant !

MI. Il y a onze titres sur Ravenkings, combien en avez-vous écrite au départ ?
Mikael. Nous avons composé vingt chansons et douze ont été retenues pour l'album. Donc il en reste une qui doit sortir. On en a encore parlé avec Marcus Sumesson car c'est ma chanson favorite et je suis impatient quelle sorte, mais elle ne sortira qu'en vinyle.

MI. Tu as un autre groupe qui s'appelle DEGRADEAD. Au début tu as été produit par IN FLAMES ?
Mikael. Oui, c'est vrai. C'était pour notre premier album. On connaissait des amis communs et ils nous ont donné notre chance. Ca nous a donné un bon départ pour DEGRADEAD. Et un an plus tard, je me suis retrouvé à chanter dans ENGEL.

MI. Penses-tu que c'était ta tournée ?
Mikael. Oui, tout le monde travaille avec tout le monde.

MI. Est-ce que c'est le fait de faire partie de la communauté musicale suédoise ?
Mikael. Oui tout le monde se connaît, c'est un petit pays où s'il y a un groupe qui fait des concerts ou de nouvelles formations qui arrivent, tout le monde est au courant. C'est une communauté très liée entre elle, définitivement.

MI. Comment vas-tu faire pour gérer l'avenir les deux groupes ?
Mikael. Je prends ce qui vient. J'essaie de ne pas trop y penser et de gérer simplement tout ça. C'est difficile de faire des plans sur la comète mais je suis à fond sur ENGEL et aussi un peu sur DEGRADEAD.

MI. Quelle est la différence entre DEGRADEAD et ENGEL ?
Mikael. Plus Rock en ce qui concerne ENGEL. C'est une grande différence mais qui au final n'en est pas une en réalité. Il semble qu'il y ait plus d'énergie et de sagesse au sein d'ENGEL. Beaucoup de mélodie aussi ! Ça relie les deux groupes sur ce point.

MI. Est-ce que tu as la même approche pour les deux formations ?
Mikael. Non, quand tu écris une chanson tu penses d'une manière complètement différente pour chaque groupe, que ce soit pour DEGRADEAD et ENGEL.

MI. Que penses-tu du premier album d'ENGEL ?
Mikael. Mon favori est le deuxième album de par la production, je n'ai pas trop écouté le premier album excepté les chansons que nous jouons sur scène. De mon point de vue, Threnody est le meilleur.

MI. Pourquoi ce choix ?
Mikael. Il y a une énergie et ça déchire. Tu y trouves vraiment des très bons morceaux du début à la fin.

MI. Que penses-tu de Blood of Saints ?
Mikael. Oui, c'est bien diffusé et stressant. De bonnes chansons.

MI. Est-ce que tu as écouté le dernier opus d'IN FLAMES ? Qu'en penses-tu ?
Mikael. Oui et en plus je les ai vus à Stockholm en concert. J'aime bien mais je préfère les anciens. Ils ont beaucoup changé, ils ne sonnent plus pareil. Mais c'est une progression naturelle de leur évolution.

MI. Est-ce que c'est difficile de chanter les morceaux plus anciens ?
Mikael. Oui il y a des chansons qui sont dures à chanter surtout quand tu n'es pas l'auteur. Pour le précédent album Magnus "Mangan" Klavborn chantait naturellement très haut. Avec les chœurs c'est encore plus fort et il y a un plus grand défi.

MI. Est-ce que vous faites des reprises sur scène ?
Mikael. Oui on reprend un morceau de SKID ROW, "Youth gone Wild". J'adore. C'est très haut vocalement et avec les guitares j'ai dû chanter encore plus haut que l'original. C'était amusant en même temps.

MI. Comment as-tu découvert que tu serais un chanteur ?
Mikael. J'ai commencé à jouer de la guitare vers six ans, puis adolescent j'ai participé à une chorale. Les gens peuvent penser que c'est un peu sombre mais c'était fun. C'est comme ça que j'ai appris à chanter. Après j'ai commencé à chanter de plus en plus puis lorsque je suis arrivé dans DEGRADEAD, j'ai essayé de chanter comme le chanteur de METALLICA. Ce n'était pas super la première fois mais j'ai continué à pratiquer encore et encore.

MI. Quels sont les premiers groupes que tu as écoutés ?
Mikael. J'ai flashé sur ELVIS PRESLEY et MICHAEL JACKSON pendant longtemps. Puis dès que j'ai eu ma première guitare, j'ai écouté GREENDAY et des groupes similaires. Comme tout le monde j'ai adoré DEEP PURPLE avec "Smoke on the Water", METALLICA, SEPULTURA pour d'autres raisons et IN FLAMES.

MI. La boucle est bouclée...
Mikael. La boucle est complète [Rires]

MI. Que souhaites-tu dire aux gens qui vont découvrir Ravenkings ?
Mikael. Continuez à soutenir le Metal. Écoutez et lisez Metal Impact, c'est très important. Et surtout donnez le meilleur de vous-mêmes.


Ajouté :  Dimanche 21 Décembre 2014
Intervieweur :  The Veteran Outlaw
Lien en relation:  Engel Website
Hits: 4808
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des Interviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 17/6/2019 à 08:53:05 en : 0,0574 secondes
| © Metal-Impact (2001-2019) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar