METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· SAXON (uk) - Bi…
· DEATH DESTRUCTI…
· FRACTAL GATES (…
· RHAPSODY OF FIR…
· OBITUARY (usa) …
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· HAMMERFALL (se)…
· NIGHTWISH (fi/s…
· SOUL GRINDING F…
· FRAKTUR (FRA) -…
· FALL OF SUMMER …
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 215 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

INTO ANOTHER (usa) - Omens (2015)








Label : Ghost Ship Records
Sortie du Scud : 14 avril 2015
Pays : Etats-Unis
Genre : Post Hardcore Progressif
Type : EP
Playtime : 5 Titres - 23 Mins





J'ai été très surpris de tomber sur cet EP dans les entrées d'un de mes blogs favoris. Plutôt porté sur le Hardcore, il m'a semblé étrange que le WM s'intéresse à ce groupe largement en dehors des limites de son style de prédilection, mais grand bien lui en a pris, car grâce à lui, j'ai pris une des plus grosses claques de l'été.
Je connaissais vaguement le groupe en question, que j'avais écouté d'une oreille à une époque, mais il y a longtemps que j'en avais oublié l'existence. Il faut dire que leur histoire est tout sauf banale, et leur trajectoire tout sauf linéaire...

Nous avons affaire ici à un retour, un retour inattendu d'un des groupes les plus atypiques des 90's... Car oui, INTO ANOTHER est né la dernière année de la décennie 80, et a vécu une belle existence jusqu'à la moitié de la décade suivante.
Formé par des musiciens d'horizons divers, et surtout de genres complètement étrangers à leur inspiration, INTO ANOTHER a toujours fait figure d'ovni, tant sa musique est inclassable, à cheval entre différents horizons, qu'ils entrecroisent à merveille. A la base, on retrouvait Richie Birkenhead, guitariste du combo straight edge YOUTH OF TODAY, qui s'était accoquiné avec Drew Thomas, batteur de CRIPPLED YOUTH et BOLD. Avec l'aide du virtuose Peter Moses et du bassiste Tony Bono (ex WHIPLASH), les deux compères décidèrent de repousser leurs limites, et de concevoir une musique personnelle, sans étiquettes, mais profondément ancré dans le Metal.

Beaucoup de sorties suivirent, dont un séminal LP que beaucoup s'accordent à considérer comme leur chef d'oeuvre, le précieux Ignaurus, sorti en 1994. La qualité de ce LP accrocha l'oreille de la Major Hollywood Records, qui envoya le groupe en studio, enregistrer avec Rick Parashar (PEARL JAM, ALICE IN CHAINS). De cette collaboration naquit Seemless, qui polissait un peu les contours, mais qui scella la fin de l'aventure. Contrat rompu, lassitude, en 1995 INTO ANOTHER mourut de sa belle mort, avant que le regretté Tony Bono ne décède lui aussi sept ans plus tard.
Réunis en 2012, les survivants donnèrent quelques shows commémoratifs, et de fil en aiguille, INTO ANOTHER reprit son souffle pour revenir, vingt ans après son dernier EP. Pour marquer l'occasion, un nouvel EP fut enregistré, Omens, sorti en avril de cette année. Ainsi, Richie Birkenhead, Peter Moses et Drew Thomas, épaulés dans ce nouveau chapitre par Brian Balchack (IGNITE) et Reid Black (INNAWAY) pouvaient écrire la suite de leur propre histoire, et de quelle manière...

Omens est riche, Omens est beau, Omens se découvre, s'apprivoise, contient des mélodies sculptées, ciselées, des riffs forts et pénétrants, des arrangements subtils, des parties acoustiques, est puissant, apaisé, calme et agité, il est, en gros, tout ce que la musique devrait toujours être... Un creuset d'émotion, qui se permet d'être aussi efficace qu'original, aussi ample qu'intime.
Sur une trame aventureuse empruntée au Post Hardcore, Omens délivre un filage progressif qui doit autant aux guitares sombres de la scène de Seattle des années 90, qu'à l'onirisme du FLOYD des années 70.
Tout commence par un morceau faussement direct, à la basse grondante et grouillante, qui évoque autant ALICE IN CHAINS que les instants les plus nets de DREAM THEATER, sur lequel la voix de Richie Birkenhead s'envole comme par le passé, aussi à l'aise dans les incantations graves que dans le lyrisme qui vient des tripes. Les guitares se nouent, se défont, et on replonge en plein dans les 90's, comme si RUSH et TOOL s'affrontaient dans un duel technique. Avec en écrin un solo de toute beauté offert sur un plateau, vous imaginez bien qu'on approche doucement de la perfection...

"The Fray", plus volontiers Heavy, décolle sur un up tempo à la frappe sèche et mate, comme si THE TEA PARTY, ENCHANT et PEARL JAM unissaient leurs forces pour servir une mélodie amère. Le phrasé de Richie est rapide et précis, la basse groove comme celle de Flea, le tout pour mettre en valeur un refrain aussi puissant que grandiloquent. Deux morceaux, et déjà, nous sommes conquis. Fabuleux... Les guitares n'oublient pas les syncopes, et propulsent une fois de plus la lead vers les étoiles, pour un solo digne de Petrucci...
Et soudain "Nocturne No. 11" brise la ligne qu'on croyait continue et ascendante, et se pose en délicatesse acoustique de toute beauté, arpentant le labyrinthe de The Wall, tout en plongeant dans le bourbier de "The Rooster".
"The Rooster" d'ailleurs qui s'incruste sur "Ominous", qui ramène Layne Staley et Jerry Cantrell sur le devant de la scène, pour la partager avec Geddy Lee et Neil Peart. Reid Black fait s'enrouler sa basse, qui passe de circonvolutions en ondulations, et suit le crescendo global qui se termine dans une litanie vocale incantatoire, sur fond de solo direct et précis. "What Went Wrong", et sa question en forme de bilan, revient vers l'acoustique pur, pour le mélanger à l'électricité très 70's. Un morceau chargé d'émotion, peut être le plus puissant du lot, durant lequel chaque musicien se lâche et donne tout ce qu'il a, sans briser la fragilité inhérente au titre en lui même...

Il y a des retours qui passent inaperçus, et qui pourtant méritent toute la lumière possible... Celui d'INTO ANOTHER en fait partie, tant Omens rivalise avec les sommets pourtant haut perchés de sa discographie. Ce nouvel EP n'a rien à envier à Ignaurus, reprend le cours de l'histoire pour le remettre sur les rails de 2015, et nous offre une émotion palpable, une énergie indéniable, et une créativité toujours inégalable... Oui, on peut venir du Hardcore et offrir une musique délicate et précieuse, on peut toujours repousser les limites des conventions, et juste jouer, pour le plaisir, pour offrir des mélodies superbes et des chansons riches. Malédictions ? Quel titre mal choisi...

Omens n'est qu'une suite de bénédictions. Comme seule la musique peut en offrir de temps en temps...



Ajouté :  Dimanche 13 Décembre 2015
Chroniqueur :  Mortne2001
Score :
Lien en relation:  Into Another Website
Hits: 2840
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des CD Reviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 29/9/2020 à 16:23:06 en : 0,0679 secondes
| © Metal-Impact (2001-2019) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar